News au 17 mai 2019

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 15:32

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 15:36


News au 17 mai 2019 Avorte10

Vendredi 17 mai 2019 : 606 avortements
Depuis le début de cette année : 83.540
Depuis 1976 :
9.373.669
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 15:55

fr.news  17 mai 2019

Le cardinal insiste : François « doit » enfin apporter de la clarté


News au 17 mai 2019 Fsjk67rnpzffo3uvri0dk7acio3uvri0dk7af

Le cardinal d'Utrecht, Mgr Willem Eijk, a déclaré que François « doit » clarifier les enseignements sur le mariage, l'adultère, l'intercommunion et la fornication homosexuelle.

Parlant à LifeSiteNews.com (15 mai), Eijk rappelle ses précédents appels inédits à François entre janvier 2018 et mai 2018. Il regrette que François n'ait « manifesté aucune réaction, du moins pas en public ».

Eijk remarque que la crise ecclésiale actuelle a commencé aux Pays-Bas lorsque le pays est devenu « l'épicentre de la liturgie expérimentale ». Dans les années 1960, l'objectif ultime était « d'improviser toute la messe ».

Après le Concile Vatican II, de 1965 à 1971, lorsque les changements liturgiques appelés "réformes" ont été mis en œuvre, la plupart des catholiques ont soudainement cessé d'assister à la messe.

Actuellement, la participation à la messe dominicale représente entre 4 et 5% des catholiques néerlandais.

Eijk a expliqué qu'il avait commencé à dire la messe face au Seigneur dans sa chapelle privée parce qu'il ne voulait plus tourner le dos au Christ, mais plutôt faire face au Christ dans le tabernacle.

Il a ajouté que cela « pourrait être fait partout » et que c'est « très beau » et « enrichissant ».

[Intégralité ici : https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/05/cardinal-willem-eijk-crise-eglise-entretien-exceptionnel.html ]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:20

fr.news  17 mai 2019

Innocent : Un ancien haut responsable de la Congrégation pour la doctrine de la foi est acquitté


News au 17 mai 2019 E0bywiqpisqzswlfgiixgbvt2swlfgiixgbvw

La Signature Apostolique, la plus haute juridiction de l’Église, a acquitté le père Hermann Geissler le 15 mai des "allégations d'abus" portées contre lui, rapporte herder.de.

Les mensonges contre Geissler ont été principalement répandus par Doris Wagner, une ancienne sœur qui appartenait au même groupe religieux que Geissler et qui avait une liaison avec un prêtre et est maintenant mariée à un ex-prêtre. Wagner est devenue une star des médias crédules et anti-catholiques.

Geissler a été contraint de quitter son travail à la Congrégation pour la doctrine de la foi en raison de cette fausse accusation. Il a collaboré avec la plus récente enquête afin de nettoyer son nom.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:23

fr.news  17 mai 2019

Un archevêque : l'homosexualité est un « vice » et un « nouveau colonialisme »


News au 17 mai 2019 Vn1bejsrv8cuknkkxzv23n0rxknkkxzv23n0u

Lors de son intronisation en tant qu'archevêque de Mwanza en Tanzanie, Mgr Renatus Nkwande, 53 ans, a déclaré que l'homosexualité et l'avortement sont une sorte de nouveau colonialisme.

Selon TheCitizen.co.tz (12 mai), il a appelé les Tanzaniens à rejeter la sorcellerie, l'homosexualité et l'avortement.

« Les Africains aiment imiter les autres », remarque Nkwande, « l'homosexualité et l'avortement ont été popularisés et certains d'entre nous les ont imités. »

Mais, « quand nos ancêtres se sont lassés du colonialisme, ils l'ont combattu. Il est temps que nous fassions de même, en luttant contre ces vices. »

Nkwande a été nommé le 11 février par le pape François.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:26

Au “Rome Life Forum”, quatre cardinaux s'en prennent aux erreurs du temps


News au 17 mai 2019 DSC_4262
Le cardinal Eijk, le cardinal Burke et le cardinal Brandmüller écoutent
attentivement le vidéomessage du cardinal Pujats lors du Rome Life Forum

A la veille de la Marche pour la Vie à Rome, pas moins de quatre cardinaux sont intervenus lors d'un colloque sur “La Cité de Dieu et la Cité de l'homme” qui s'interrogeait notamment sur la volonté d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial… contre le Christ.

Je vous en reparlerai dans les jours à venir ( https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/ ).

Idée récurrente des interventions : face à la puissance du prince de ce monde, Marie est décidément le recours des catholiques de l'Eglise militante, ceux qui se battent au service de la Royauté du Christ. Marie, forte comme une armée en ordre de bataille !
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:33


News au 17 mai 2019 Nddeparis-incendie-1

L’incendie qui a détruit la cathédrale Notre-Dame-de-Paris ouvrira-il la voie à une dénaturation du monument, pour en faire un emblème du non-art cosmopolite contemporain ?

Si certains en doutent encore, le projet de loi pour la restauration de la cathédrale proposé par le gouvernement Macron et adopté avec 32 voix pour, 5 contre et 10 abstentions, dans la nuit de vendredi à samedi en première lecture, semblerait bien aller dans ce sens. S‘il traite de la gestion des dons, des réductions d’impôts, de la conduite de travaux, ce projet autorise surtout des délais réduits et des dérogations notamment aux règles d’urbanisme, à la protection de l’environnement, à la préservation du patrimoine.

“Si aucune opération de restauration de monument historique n’avait encore donné lieu à une telle adaptation législative, c’est parce que nous sommes face à une situation inédite”, a tenté de justifier le ministre de la Culture Franck Riester à l’ouverture des débats. “Le chantier qui s’annonce est exceptionnel, ambitieux, unique”, a-t-il ajouté alors que certains députés d’opposition dénonçaient l’inutilité d'”une loi d’exception” qui permettra de ne pas restaurer Notre-Dame à l’identique.

«Notre conviction, chez Les Républicains, c’est qu’il n’est pas utile de voter une loi d’exception pour atteindre nos objectifs», a déclaré Brigitte Kuster. «Vous nous demandez de vous donner un chèque en blanc pour déroger à la réglementation de l’environnement, de la protection du patrimoine, aux modalités de la participation du public, au code des marchés publics», a souligné de son côté Frédérique Dumas (UDI).

Les Français ne semblent pas souhaiter une reconstruction en cinq ans, comme énoncé par Emmanuel Macron lors de son intervention télévisée au lendemain de l’incendie de Notre-Dame. 77 % des sondés ne veulent pas d’une loi d’exception pour le chantier de la reconstruction, qui s’affranchirait de certaines normes d’urbanismes comme des fouilles archéologiques préventives, pourtant obligatoires dans le droit commun. 55 % d’entre eux par ailleurs veulent une rénovation à l’identique, avec la même flèche que celle réalisée par l’architecte Viollet-le-Duc. Ils sont donc plutôt défavorables au concours voulu par le président de la République.

Le sujet de ce projet de loi est d’une importance capitale pour la survie de la cathédrale de Paris. Pourtant seuls 88 députés, en majorité de La république en marche, étaient présents à l’Assemblée nationale. Mais où étaient donc les députés de la « droite » pour faire barrage à cette loi scandaleuse ? Le RN était absent, les LR se sont abstenus…
Le projet de loi sur la restauration de Notre-Dame est adopté en première lecture par 32 voix contre 5, plus 10 abstentions
Pour – LaREM et MoDem
Abstention – LR, PS, @LibertsTerrito1
Contre – UDI, Agir et Indépendants et LFI pic.twitter.com/YissUDjt15
— LCP (@LCP) 11 mai 2019

Pourtant, en tout état de cause, cette loi fait partie d’un ensemble plus vaste de déconstruction du patrimoine et par là de l’identité chrétienne de la France.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:40

News au 17 mai 2019 Nddeparis-incendie-2-624x360

Le magazine français La Tribune de l’Art, ayant pour objet l’actualité de l’histoire de l’art et du patrimoine occidental du Moyen Âge aux années 1930, vient de publier un article intéressant au sujet de la charpente de Notre-Dame-de-Paris et de sa reconstruction :

Il remet à leur place, en dénonçant leurs absurdités, tous les « starchitectes » qui se sont « immédiatement précipité sur le chantier comme la misère sur le pauvre monde » et tous ces « gens qui n’y connaissent rien mais se sont soudainement décrété experts, à moins qu’ils voient dans le chantier à venir un gros gâteau à se partager dont la restauration en bois de la charpente à l’identique viendrait les priver ».

L’article est également une charge contre le gouvernement puisqu’il plaide “sur la nécessité de prendre son temps. De laisser faire les spécialistes, de ne rien décider dans la précipitation. Soit l’inverse de ce que fait aujourd’hui le gouvernement” :
“Contrairement à beaucoup, notamment de nombreux hommes politiques, nous essayons de ne pas écrire n’importe quoi à propos de Notre-Dame, surtout sur un sujet auquel nous ne connaissons rien. C’était le cas de la charpente. Entre ceux qui décident déjà qu’il ne faut surtout pas refaire la charpente à l’identique, ceux qui disent que c’est impossible et ceux qui le souhaitent, comment décider qui a raison sans arguments techniques et historiques ? Pourtant, bien peu sont restés prudents à ce sujet. Pour notre part, nous nous sommes bien gardés d’écrire qu’il était impossible de refaire une charpente à l’identique car nous n’en avions aucune idée.

Nous avions raison, car nous aurions sans doute écrit beaucoup d’âneries. Et c’est grâce à l’Association des scientifiques au service de la restauration de Notre-Dame de Paris, créée au lendemain de l’incendie et qui réunit un grand nombre de spécialistes indiscutables, que nous pouvons désormais démontrer les absurdités que l’on a entendues ici ou là.
[url=https://uploads.strikinglycdn.com/files/b038354d-b75a-48b4-805a-3b58d9fcc076/texte Fr%C3%A9d%C3%A9ric Epaud bilan charpente NDP.pdf]
L’article[/url] qu’ils viennent de publier sur leur site est intitulé « La charpente de Notre-Dame de Paris : état des connaissances et réflexions diverses autour de sa reconstruction ». Son auteur est Frédéric Epaud, chercheur au CNRS, qualifié par ses pairs d’« éminent spécialiste de la charpenterie médiévale », qui se base sur les plus récents relevés architecturaux faits sur la cathédrale (en 2015), sur un mémoire sur la dendrochronologie réalisée en 1995 et sur un « relevé complet et précis de la charpente » effectué en 2014.

Le contenu en est très riche. Il se base à la fois sur les études citées ci-dessus et sur « les études des autres grandes charpentes du XIIIe siècle  ». Nous retiendrons ici pour l’instant trois faits qui contredisent absolument ce qui a pu être dit un peu partout par des gens qui n’y connaissent rien mais se sont soudainement décrété experts, à moins qu’ils voient dans le chantier à venir un gros gâteau à se partager dont la restauration en bois de la charpente à l’identique viendrait les priver.


1. Le séchage du bois avant de l’utiliser pour la charpente nécessiterait des mois voire des années. Écoutons Jean- Michel Wilmotte, l’un de ces « starchitectes » qui s’est immédiatement précipité sur le chantier comme la misère sur le pauvre monde : « rien que pour sécher le bois, cela impliquerait un stockage sur des années ».

C’est faux. Comme l’explique Frédéric Epaud : « les bois utilisés dans les charpentes médiévales ne furent jamais séchés pendant des années avant d’être utilisés mais taillés verts et mis en place peu après leur abattage ».

2. Les arbres nécessaires à la reconstitution de la forêt provenaient de « forêts primaires » qui n’existent plus. Cette affirmation, qui a été largement reprise, semble provenir à l’origine d’une phrase prononcée par Bertrand de Feydeau, vice-président de la Fondation du Patrimoine : « nous n’avons plus sur notre territoire d’arbres d’une taille telle que ceux qui ont été coupés au XIIIe siècle et qui constituaient ce qu’on appelle la forêt primaire ». Remarquons que celui-ci a été maître d’ouvrage de la restauration du collège des Bernardins (voir notre article) avec pour maître d’œuvre… Jean-Michel Wilmotte.

C’est faux. Écoutons Frédéric Epaud : « outre leur faible diamètre, la majorité de ces chênes [formant la charpente] étaient jeunes, âgés en moyenne de 60 ans avec des croissances rapides ».

3. Il faudrait une quantité énorme de bois, ce qui n’est pas écologique et dévasterait des forêts entières. Écoutons là encore Jean-Michel Wilmotte qui avance le chiffre de 22 hectares de forêt, mais d’autres étaient encore plus alarmistes.

C’est faux. Comme le rappelle Frédéric Epaud (et nous le citons ici in extenso) : « L’abattage de 1000 chênes ne représente pas un inconvénient puisque le pays dispose de la plus grande forêt d’Europe avec 17 millions d’ha de forêts dont 6 millions en chênaies, en constante augmentation depuis des années. Le prélèvement ne se ferait certainement pas par coupe rase comme on l’avait souvent répété puisque les futaies actuelles sont différentes de celles du XIIIe siècle (dont 3 ha suffisaient) et que ces « petits » chênes sont dispersés dans les peuplements actuels. Leur abattage se ferait donc par furetage avec des coupes individuelles ciblées au sein des futaies, limitant ainsi l’impact écologique sur les écosystèmes forestiers. Rappelons que la fabrication du bateau L’Hermione a prélevé par furetage 2000 chênes, soit le double que pour Notre-Dame, sans que cela n’ait causé le moindre souci environnemental. »

4. La reconstitution d’une charpente en bois serait beaucoup trop longue. « Si on veut utiliser un système traditionnel, ce sera bien plus que cinq ans » affirme ainsi, encore lui, Jean-Michel Wilmotte.

C’est faux. Selon Frédéric Epaud : « Le temps nécessaire à la réalisation d’une charpente à chevrons-formant-fermes est connu et n’est pas si important que l’on imaginerait. La construction de la charpente du XIIIe siècle de la cathédrale de Bourges aurait réclamé seulement 19 mois de travail pour une équipe de 15-20 charpentiers, de l’équarrissage des 925 chênes au levage des fermes. »

Cela ne constitue évidemment qu’un élément de la restauration à mener, et seulement une fois que les travaux pourront commencer, c’est-à dire raisonnablement pas avant deux ou trois ans minimum.

Il est donc possible de refaire une charpente à l’identique (ou en partie à l’identique). La question désormais est de savoir si cela est souhaitable. Nous n’avons pour notre part, et pour l’instant, aucune opinion à ce sujet. Nous avons entendu pourtant à ce sujet beaucoup de choses, notamment que le bois n’était pas un matériau « moderne ». Or de très nombreux architectes affirment que c’est le contraire qui est vrai (et ils ont raison, le retour du bois en architecture nous avait frappé depuis quelque temps), qu’on construit désormais beaucoup en bois et qu’il s’agit bien d’un matériau contemporain.

La question semble maintenant plutôt porter sur les risques : la structure peut-elle encore supporter le poids d’une telle charpente ? Celle-ci ne sera-t-elle pas une nouvelle fois trop dangereuse du point de vue de l’incendie ? Veut-on voir à nouveau une charpente en bois flamber ? Mais personne, à ma connaissance, ne s’est intéressé aux précautions « modernes » qu’il est peut-être possible de prendre pour une hypothétique nouvelle charpente en bois, ni sur les risques d’incendie et d’écroulement que pourraient présenter aussi d’autres matériaux. On parle beaucoup du métal. Mais sait-on, par exemple, que la nef du Grand Palais, construite en métal, présente ou au moins présentait [1] une résistance au feu absolument dérisoire ?

Tout cela plaide, une fois de plus, sur la nécessité de prendre son temps. De laisser faire les spécialistes, de ne rien décider dans la précipitation. Soit l’inverse de ce que fait aujourd’hui le gouvernement.

Didier Rykner

Notes

[1] C’était le cas lorsque nous avons enquêté sur la question des risques incendie dans ce monument, qui n’a finalement pas débouché sur un article.”
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:45


Le pape François vient de signer un Motu Proprio, “Vos estis lux mundi”, destiné à combattre les cas de violences sexuelles commises par des clercs et des religieux sur des « mineurs » ou « personnes vulnérables ».

Ce texte édite de nouvelles procédures de signalement et assure qu’évêques et supérieurs religieux devront rendre compte de leur travail. Il introduit l’obligation pour les clercs et religieux de signaler les “abus”. Chaque diocèse devra se doter d’un système facilement accessible au public pour recevoir les signalements.

Le secret de la confession reste sauf.

Il est à noter que ce Motu Proprio parle d’« abus sexuel » ce qui est un abus de langage aux conséquences pratiques considérables sur la vie des clercs puisque cela laisse sous-entendre que “ce n’est pas l’activité en soi qui est illicite mais sa pratique abusive”. Cette « imposture du langage » a été analysée par Gilles Colroy dans un précédent éditorial de MPI qu’il est bon de relire :
«  L’exemple le plus édifiant de l’imposture du langage portée à notre connaissance, et qui défraie actuellement la chronique sous nos yeux, est celui de « l’abus sexuel » actif au sein du clergé catholique. Sans verser dans l’abomination des actes qu’ils désignent, les deux mots « d’abus sexuel », méritent un tout petit instant de réflexion car s’ils sont repris en boucle par les médias et tous les ignorants de la sphère médiatique qui les véhiculent, le plus grave est qu’ils sont repris par l’autorité ecclésiastique elle-même chargée de les condamner. Car parler « d’abus sexuels » de membres de L’Église (prêtres, évêques, cardinaux) est un abus de langage qui confine à l’imposture. Un abus sexuel, signifie qu’une activité sexuelle est portée à l’abus par la personne autorisée à s’y livrer. Ce n’est pas l’activité en soi qui est illicite mais sa pratique abusive. C’est l’abus qui mérite sanction et c’est ce dernier qui est répréhensible en droit comme en fait. Or les membres du clergé catholique, qu’il soit séculier ou régulier, sont tous, par principe et par le vœu de chasteté qui les gouverne, des personnes interdits à la pratique de la sexualité. Ainsi ce n’est pas l’abus sexuel qui est répréhensible chez eux mais l’activité sexuelle elle-même. Lorsque l’on dit que l’ex Cardinal McCarrick, entre-autres, s’est rendu coupable « d’abus sexuels » sur des prêtres et des séminaristes, nous sommes en plein flagrant délit d’imposture du langage. Tous ces malheureux se sont livrés et se livrent à des actes qui sont honteusement abusifs non au regard des soi-disant victimes qui les ont-elles-mêmes pratiqués mais au regard du statut ecclésiastique qui est le leur. Parler d’abus sexuel en l’espèce, c’est reconnaître qu’une activité sexuelle n’est plus condamnable au sein du clergé que par l’abus par lequel elle se pratique. »
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 16:48

News au 17 mai 2019 Lgbt-eglise-640x344

Un pas de plus a été franchi, dans le diocèse italien de Turin, envers la reconnaissance explicite des actes contre-nature. Grâce à une rencontre organisée avec l’aval de l’évêque, Mgr Nosiglia, par le prêtre connu gay-friendly, don Gianluca Carrega, délégué pour la pastorale de la culture et responsable de la pastorale pour les homosexuels au sein de la Curie.

Le titre du colloque dit déjà tout de l’orientation choisie, "Gays au couvent pour étudier la fidélité" :
« L’expérience de l’amour fidèle de Dieu est un moyen de mettre de l’ordre dans les relations désordonnées, qu’elles soient homosexuelles ou hétérosexuelles. »

En un mot ce ne sont donc pas les relations contre-nature qui sont désordonnées mais l’absence de fidélité dans ces relations. Le mot d’ordre maintenant est la fidélité : fidélité à Dieu et fidélité entre partenaires, genre « Faîtes-le mais ne vous trahissez pas » ! Il suffit de mettre la fidélité et tout rentre dans l’ordre, voilà la logique perverse de ces ecclésiastiques homo-hérétiques.

De ce pas, commente un internaute avec ironie et réalisme à la fois, bientôt l’Église conciliaire expliquera « aux adultères comment cocufier leur mari ou épouse selon l’Évangile ? Et nous ferons des Exercices Spirituels pour enseigner aux voleurs à voler avec piété chrétienne ».

La loi de l’Église catholique est claire et sans ambiguïté : l’homosexualité est une perversion de la nature et sa pratique un péché qui crie vengeance devant la face de Dieu.

Et les clercs qui prêchent le contraire, des pasteurs apostats à fuir…
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3064
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 17 mai 2019 Empty Re: News au 17 mai 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum