News au 14 juin 2019

Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 8:01

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 8:04


News au 14 juin 2019 Avorte10

Vendredi 14 juin 2019 : 607 avortements
Depuis le début de cette année : 100.517
Depuis 1976 :
9.390.646
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 11:14

fr.news  14 juin 2019

Un évêque exorcise sa ville depuis un hélicoptère de l'armée


News au 14 juin 2019 Tyz61mu2c5r08493g6tp21dy38493g6tp21d1

Mgr Rubén Darío Jaramillo Montoya, évêque de Buenaventura, 52 ans, Colombie, prévoit d'asperger d'eau bénite le port de sa ville à partir d'un hélicoptère de la Marine nationale, afin d'en éliminer la violence et la criminalité.

La nouvelle arrive huit jours après qu'une fillette de dix ans ait été assassinée avec des signes de torture.

« Nous voulons asperger de l'eau bénite pour voir si, en exorcisant, nous éliminons les démons qui détruisent le port de la ville, afin que la bénédiction de Dieu enlève le mal qui envahit nos rues », a dit l'évêque selon Seguimento.co (9 juin).

Il y a eu 51 meurtres dans la ville entre janvier et mai, soit 20 de plus qu'en 2018.

[Les initiatives conciliaires sont toujours biscornues.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 11:21

fr.news  14 juin 2019

François exige une obéissance absolue


« Il est inconciliable d'être un représentant pontifical tout en critiquant le Pape dans son dos, en tenant des blogs ou même en rejoignant des groupes hostiles à lui, à la Curie ou à l'Église de Rome », a déclaré le Pape François à plus de cent nonces lors d'une audience le 13 juin.

François veut une fidélité absolue et une obéissance absolue, « l'obéissance à Dieu ne peut être séparée de l'obéissance à l'Église et aux supérieurs ».

En même temps, François appelait les moniales à éviter la « rigidité » ainsi que la « flexibilité hypocrite et caméléonienne » qui semble être l'essence même d'un évêque catholique contemporain.

[La conciliaire étant une secte, l'obéissance qui y est demandée est toujours outrée : il faut s'aplatir devant le gourou qui oblige à transgresser le dogme et la morale.]
>>> Obéissance due aux Papes et à l’Église + CAS du PAPE HÉRÉTIQUE
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 11:30

fr.news  14 juin 2019

François prêche l'abomination, justifie les crimes, y compris l'avortement, l'abus d'enfants


Le pape François a de nouveau défendu l'enseignement immoral d'Amoris Laetita lors d'une rencontre le 31 mai à la Nonciature de Bukarest, Roumanie, rapporte LaCiviltaCattolica.com (13 juin).

« Quand le Synode sur la Famille a commencé, certains ont dit : « Voyez, le pape convoque un synode pour donner la communion aux divorcés. Et ils le disent encore aujourd'hui ! » - se plaint François [bien qu'il s'agisse d'"adultères" et non de "divorcés"].

François se réfugie dans des slogans grossiers en noir et blanc, affirmant que le Synode est passé de la « casuistique du scolasticisme décadent » aux « vraies morales de saint Thomas d'Aquin ».

A la fin, il admet que ceux qui ont eu raison sont ceux qui ont dit qu'il veut donner - ce qu'il appelle - la « possibilité des sacrements » aux pécheurs impénitents [ce qui est en contradiction flagrante avec l’Évangile].

François prétend même que cet abus est « développé selon la morale la plus classique de Saint Thomas, la plus orthodoxe, pas la casuistique décadente du "on peut ou on ne peut pas". »

Si « on peut ou on ne peut pas » est une «casuistique décadente », alors tout crime comme la maltraitance des enfants ou l'avortement peut être justifié.

[Comme d’ordinaire, l’Antéchrist dit n'importe quoi : c'est son job !]
>>> L'hérésie officielle de François
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 22:03



Mgr Vigano qui, au titre d’ancien nonce des États-Unis, a eu connaissance de nombreux dossiers, ne pratique pas la langue de bois. Dans une récente interview donnée au « Washington Post », il a déclaré, constatant que le pape s’était entouré de proches collaborateurs à la morale plus que douteuse, que « François ment au monde entier pour couvrir ses mauvaises actions. » Il est vrai que, comme le reconnaissent beaucoup, une « maffia gay » est solidement implantée au Vatican sans que le pape trouve à y redire.
>>> Extrait de son interview au Washington Post
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 22:22

La lessiveuse est en train de bouillir.

Monsieur l'abbé Dominique Rousseau rejoint la Fidélité Catholique





News au 14 juin 2019 Rousseau04
Abbé Dominique Rousseau
En cette veille de Pentecôte, l'abbé de Jorna annonce qu'on lui a "fait un devoir" d'annoncer aux prêtres  du district de France que Monsieur l'abbé Dominique Rousseau venait de quitter de façon inopinée la FSSPX pour "une question de vérité" car "l'arrivée de Mgr Huonder à Wangs, "loup dans la bergerie", lui est intolérable".  

Nous ne pouvons qu'admirer l'abbé Rousseau et le féliciter pour cette action opportune et courageuse qui aidera  d'autres prêtres à rester fidèles à l'oeuvre de Mgr Lefebvre. 


News au 14 juin 2019 Abb%25C3%25A9%2BD%2BRousseau


L’abbé de Jorna au bord de la rupture ?



News au 14 juin 2019 Abbe_de_jorna_fsspx

Sur le forum Fidélité catholique, CMS livre une intéressante analyse concernant la gestion, par le Supérieur du district de France, du cas de l’abbé Dominique Rousseau, qui vient de quitter la Fraternité Saint-Pie X pour protester contre l’arrivée de Mgr Huonder à Wangs (v. Reconquista du 8 juin).
Nous en reprenons ici le texte, pour l’information de nos lecteurs.

La situation de l’abbé de Jorna apparaît de plus en plus intenable.

Sans doute du fait des hésitations et des erreurs de son parcours antérieur, le Supérieur du district de France se trouve actuellement pris dans la tenaille de ses contradictions :

- On lui connaissait des positions très réservées, voire hostiles, au ralliement de la FSSPX à la Rome dite « conciliaire » : c’est lui, on le rappelle, qui avait dénoncé au Chapitre de 2012 la Déclaration controversée de Mgr Fellay du 15 avril précédent, reprochant à ce texte de promouvoir « l’herméneutique de la continuité » du pape Benoît XVI.

- On le devine au surplus fortement opposé à l’arrivée de Mgr Huonder dans l’école de la Fraternité à Wangs : dès l’annonce de l’événement en janvier 2019, le site de la Porte latine a republié intégralement– sans aucun motif annoncé ni commentaire explicatif ! – la longue Profession de foi de Mgr Salvador Lazo du 21 mai 1998, … message crypté en direction de Menzingen, on l’a compris, et de l'évêque candidat à la « retraite » dans les murs de Wangs.

- A l’inverse, il entretient couramment l’image d’un responsable soumis à sa hiérarchie : il n’a pas remis en cause la juridiction acceptée des mains du pape François pour les sacrements, il s’efforce de mettre en application le régime de délégation canonique pour les mariages et parcourt son district pour expliquer et convaincre ses confrères sur ce sujet difficile, il recherche les contacts avec les évêques français en vue de restaurer un climat de dialogue (peut-être aussi d’obtenir des  lieux  de  culte),   et  tout  récemment  il  a  publié  sans  commentaire le  «Communiqué conjoint » du 20 mai co-signé de Mgr Huonder et de l’abbé Pagliarani.

- Le plus souvent respectueux des orientations de ses Supérieurs, il a affiché dès l’origine une complète « ignorance » vis-à-vis de la « Résistance », de ses évêques, prêtres et fidèles, et il ne connaît plus depuis longtemps les dominicains d’Avrillé.

Mais la gestion du cas de l’abbé Dominique Rousseau vient à point révéler et souligner l’embarras, voire le désarroi, qui paralyse désormais l’abbé de Jorna face à une évolution qui, semble-t-il, lui échappe.

Dans sa circulaire à ses prêtres (voir ici), datée du 7 mai, mais diffusée le 7 juin (elle évoque en effet la « préparation de la Pentecôte »), il indique tout d’abord qu’il lui est fait un devoir d’annoncer… etc., ce qui signifie en bon français qu’il ne souhaite pas assumer la responsabilité d’informer l’opinion du départ de son confrère. Point de vue admissible, mais on se demande où se situe l’intérêt d’une telle formulation contournée, dès lors que le choix était déjà arrêté de se conformer aux instructions reçues de Suisse ?

Sous ces précisions formalistes, l’abbé de Jorna ne cache-t-il pas en réalité de graves réticences à l’égard de ses supérieurs sur le fond du dossier « Huonder », réticences dont il a cherché, par ce biais, à alerter ses confrères ?

Il énonce ensuite les termes, très forts, employés par l’abbé Rousseau pour expliquer son geste de rupture : « question de vérité », « loup dans la bergerie », situation « intolérable », alors que rien ne l’obligeait à sélectionner ces traits accusateurs sous la plume de son confrère, ni surtout à les relayer dans sa communication à l’ensemble des prêtres du district, donnant ainsi à ces accusations un écho dans la Fraternité que leur auteur n’aurait pas osé espérer !

A bien relire cette circulaire signée de l’abbé de Jorna, on en vient à supposer qu’il partage (en son for intérieur) le message de protestation de l’abbé Rousseau...

Que valent alors ses « regrets » sur ce « départ inopiné » ? Astucieux méandres de l’esprit ecclésiastique ?

Le Supérieur de district ne pouvait-il donc signifier clairement et simplement à sa hiérarchie qu’il n’est plus en phase avec les orientations actuelles de la Maison générale, et en avertir au moins les prêtres relevant de son autorité ?

Ses tergiversations et états d’âme étant de plus en plus déconcertants, on lui suggère d’y mettre bon ordre sans tarder… en suivant – pourquoi pas ? – l’exemple courageux de son confrère Rousseau.

« Que votre oui soit oui, et votre non soit non » !
Et mieux encore que par des paroles, c'est en actes que se prouve le courage des Pasteurs !
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 15 Juin - 22:36


Que fait Vincent Lambert, handicapé en état pauci-relationnel, dans un service de soins palliatifs destiné aux malades en fin de vie ? Qui le retient là où il n'a que faire ? Pourquoi ne lui donne-t-on pas le soins auxquels il a droit et pourquoi se bat-on pour qu'il meure de faim ?


.. et en plus là où il est . Une analyse percutante et particulièrement perspicace de Luisa Scrosati qui donne des raisons plus que vraisemblables
 
* * *

Voilà pourquoi le gouvernement Macron veut la mort de Vincent.

Luis Scrosati
www.lanuovabq.it
13 juin 2019
Ma traduction ("Benoît-et-moi")

* * *

Avant les élections européennes, le président français avait dit qu'il ne pouvait pas interférer dans la décision d'arrêter le traitement de Vincent Lambert, alors qu'après les élections, son gouvernement a présenté un recours contre la décision de la Cour d'appel de reprendre l'alimentation et l'hydratation. Le carnaval électoral passé (il avait besoin des votes des catholiques), pourquoi tant de hâte à se débarrasser d'une personne handicapée? Pour une série de raisons précises.

----

Vous souvenez-vous de l'intervention d'Emmanuel Macron, le 20 mai au soir, lorsque Vincent Lambert a cessé d'être nourri et hydraté? «Aujourd'hui, en tant que Président de la République, avait dit Macron, il ne m'appartient pas de suspendre une décision qui relève de la responsabilité des médecins et qui est conforme à nos lois. La décision d'arrêter le traitement a été prise au terme d'un dialogue permanent entre les médecins et son épouse, qui est la tutrice légale. Elle a été prise sur la base de notre loi, qui permet de suspendre le traitement en cas d'obstination déraisonnable, ce qui, selon les différentes équipes médicales, est le cas de Vincent Lambert.

En substance, le président français s'en est donc lavé les mains; c'était à la veille des élections européennes et Macron avait besoin, pour survivre, de ratisser quelques voix, y compris dans le monde catholique qui, selon une enquête du journal La Croix, n'a pas déçu pas fondateur du mouvement La République en Marche. Les chiffres de La Croix montrent que la faveur accordée à Macron est directement proportionnelle à la pratique de la «foi catholique». Les guillemets n'entendent pas être un jugement sur qui que ce soit, mais il est au moins permis d'avoir quelques doutes sur la qualité d'une foi qui s'exprime en soutien de politiques clairement contraires aux principes non négociables. Des principes qui, s'ils n'étaient pas négociables à l'époque de Benoît XVI, ne le sont pas non plus aujourd'hui et ne le seront pas demain.

Donc, 43% des catholiques pratiquants réguliers ont voté pour Macron; le pourcentage tombe à 30 % pour les pratiquants non réguliers et à 22 % pour les non pratiquants. Pour le parti du Rassemblement national, c'est le contraire qui est vrai: plus les catholiques soint loin des églises, plus ils se sont exprimés en faveur de Marine Le Pen. Les «bons» catholiques ont donc soutenu un parti qui, vendredi 7 juin dernier, a voté en faveur de la proposition de la socialiste Laurence Rossignol de faire passer de 12 à 14 semaines le délai pour autoriser légalement l'avortement. Une urgence nationale, selon la Rossignol, car «en France, chaque année, entre 3 000 et 5 000 personnes se rendent à l'étranger pour pratiquer un avortement considéré comme hors délai». Quelle injustice et quelle discrimination ! Si vous êtes enceinte de 11 semaines et 6 jours, vous avez toujours la liberté de vous débarrasser du «fardeau», alors que si votre état intéressant dure depuis 12 semaines et un jour, il vous faut partir à l'étranger. Impensable dans la France des droits de l'homme. Mais que diront-elles maintenant, avec ce coup de génie de la Rossignol, les femmes qui, après 15 semaines, réalisent qu'elles ne veulent pas donner naissance à un enfant? Ne se sentiront-elles pas discriminées elles aussi?

Revenons à Macron et Vincent Lambert. Après le carnaval électoral, le vendredi 31 mai, Macron est sorti à découvert et a jugé bon de faire un recours en cassation contre la sentence de la Cour d'appel de Paris qui, le 20 mai dernier, avait sauvé la vie de Vincent in extremis. Le recours a été lancé par le gouvernement français, en l'espèce par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Solidarité et de la Santé, ce dernier dirigé par Agnès Buzyn, qui était en faveur de l'interruption du soutien vital à Vincent et a accueilli également favorablement, bien entendu, l'amendement Rossignol.

Le gouvernement français n'a donc pas l'intention d'attendre l'avis du Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU.
Pour quelle raison?

Tout d'abord, un jugement de la Cour de cassation en faveur de la mort de Vincent serait un grand coup pour Macron. Cela lui permettrait de résoudre le problème Lambert sans avoir à entrer dans l'arène politique d'une éventuelle loi sur l'euthanasie. La sentence de la Cour de cassation ferait jurisprudence et permettrait de régler les affaires futures dans une direction claire, évitant à Macron d'avoir à faire face à un nouvelle Manif pour tous, alors qu'il a encore des difficultés à gérer la protestation des Gilets Jaunes et qu'il peine pour rester au pouvoir, après la récente claque des élections. Dans l'éventualité d'une discussion de loi sur l'euthanasie, Macron devrait alors prendre une position qui risquerait de lui faire perdre les votes des catholiques pratiquants dont nous venons de parler, qui, dans leur léthargie, continuent de penser qu'en France l'euthanasie est actuellement illégale.

Et puis il y a un autre problème: Vincent doit mourir là où il est. Car si par hasard Vincent quittait l'unité de soins palliatifs de l'hôpital de Reims pour se rendre, comme la famille l'exige depuis des années, dans une unité spécialisée pour les patients à conscience minimale, il pourrait arriver que Vincent améliore sa situation et trouve même un moyen de communiquer. Il s'avérerait alors que le mantra que les différents médecins, invités par les grands médias, ne cessent de répéter - que pour Vincent il n'y a aucun espoir d'amélioration - pourrait être faux. Au mépris d'une partie de la classe médicale qui pense en savoir plus que le Père Éternel.

Et il peut aussi arriver que Vincent trouve un canal de communication pour remercier ses parents et dire qu'il veut continuer à vivre et à se battre, brisant ainsi le dogme qui soutient les déclarations anticipées de traitement, c'est-à-dire que la décision sur sa propre vie prise quand on est bien portant doit nécessairement être la même que quand on est malade. De trop gros risques pour ce renard de Macron: il vaut mieux envoyer la justice en avant et se débarrasser de cette patate chaude le plus tôt possible.
>>> L’audition concernant ce pourvoi en cassation aura lieu dès le 24 juin et la décision de la Cour de Cassation est attendue vers la fin du mois de juillet.

>>> DERNIER RECOURS : Un SCAPULAIRE pour VINCENT LAMBERT !
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3253
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 14 juin 2019 Empty Re: News au 14 juin 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum