-33%
Le deal à ne pas rater :
Casque Bluetooth Marshall Major III Noir
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

News au 26 octobre 2019

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 10:26

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 10:31


News au 26 octobre 2019 Avorte10

Vendredi 25 octobre 2019 : 607 avortements
Depuis le début de cette année : 181.156 
Depuis 1976 :
9.471.285
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 10:58

L’ANTÉCHRIST DEMANDE PARDON
pour les IDOLES JETÉES dans le TIBRE
qui SERONT probablement EXPOSÉES
à la MESSE de CLÔTURE du SYNODE :
IGNOBLE !!!

News au 26 octobre 2019 Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2019-10-25%2Ba%25CC%2580%2B18.18.08


Le Pape François a donné lui-même la bonne nouvelle aux pères synodaux. Au cours des travaux de ce vendredi après-midi, il a annoncé la découverte par les carabiniers des statuettes indigènes qui avaient été jetées dans les eaux du Tibre, à Rome, ces derniers jours. Le Pape n’a pas caché sa satisfaction et il a demandé pardon aux personnes offensées par ce geste survenu sur le territoire de son diocèse.

La Salle de Presse a diffusé ce vendredi une note indiquant que le Pape François s’était exprimé au début de la 15e congrégation générale du Synode sur l’Amazonie, juste après le temps de prière.

Voici une traduction de ses mots : [Intégralité ici : http://catholique.forumactif.com/t556p10-news-au-26-octobre-2019#5180 ]

«Je voudrais dire un mot sur les statues de la “pachamama” qui ont été retirées de l’église de la Traspontina, qui étaient là sans intentions idolâtriques, et qui ont été jetées dans le Tibre. Avant tout, ceci est arrivé à Rome, et en tant qu’évêque de Rome je demande pardon aux personnes qui ont été offensées par ce geste. Je communique ensuite que les statues, qui ont suscité tant de bruit médiatique, ont été retrouvées dans le Tibre. Elles n’ont pas été endommagées.»

Le Pape a précisé que pour ce moment elles sont conservées dans le bureau du commandant des carabiniers italiens. «C’est une belle nouvelle, merci !», s’est réjoui le Pape François.

La Croix a écrit:Le pape a expliqué aux pères synodaux que les statuettes, qui « n’ont pas subi de dommage », ont été retrouvées dans le Tibre par les carabiniers italiens qui ont suggéré qu’elles pourraient être exposées lors de la messe de clôture du Synode, dimanche matin dans la basilique Saint-Pierre.
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Le-pape-demande-pardon-statuettes-indiennes-jetees-Tibre-2019-10-25-1201056669

[À noter le « sans intentions idolâtriques » qui fait voir que pour Bergoglio les pachamamas ne sont pas des idoles mais bien une divinité, car à qui rend-on un culte divin « sans intentions idolâtriques » sinon à Dieu seul ?
Donc pour l'Antéchrist « Jésus n'est pas Dieu » mais Pachamama est Déesse ! Voilà bien l'Idolâtre par excellence !
D'où la différence de traitement (silence absolu sans aucune réparation ou réconciliation des lieux) suite à la profanation de Saint-Pierre où le Crucifix a été brisée sur l'Autel de la Confession...]

Idolâtrie à Santa Maria in Traspontina :

News au 26 octobre 2019 Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2019-10-25%2Ba%25CC%2580%2B19.46.28

News au 26 octobre 2019 Ylptey3f1fjq0lvyjd24glnnv0lvyjd24glns
>>> Une IMAGE du SAUT de QUALITÉ de l’ANTÉCHRIST


Dernière édition par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 22:57, édité 2 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 11:20


Un synode sans synodalité, des débats sur l’Amazonie mais sans « vrais » amazoniens, un rapport final déjà écrit bien avant le début des travaux, mais on ne sait pas par qui, le prétexte d’une « urgence sacramentelle » pour ordonner des hommes mariés, mais proclamée par un évêque qui se vante de n’avoir jamais baptisé un seul autochtone, une église qui se revendique pauvre mais qui accepte d’être financée par une fondation multi-milliardaire qui ne veut que sa destruction: était-ce bien la peine de convoquer tout ce monde pour ÇA?… Une excellente analyse trouvée sur « InfoVaticana »

News au 26 octobre 2019 Synode-des-paradoxes

Le SYNODE des PARADOXES
 par Carlos Esteban

Le synode de l’Amazonie se termine, manque encore la présentation du texte final qui est déjà écrit bien que personne ne sache par qui, et le Dieu des surprises n’en a pas donné qu’une à ce synode, surtout sous forme de contradictions que, si l’on veut, nous pouvons simplement appeler paradoxes.

Nous pouvons commencer par celle que nous avons déjà suggérée: la « synodalité » tellement portée aux nues. Aujourd’hui même, elle nous a été de nouveau recommandée par le Saint Père dans sa catéchèse (cf. fr.zenit.or,), à propos du Concile de Jérusalem. La charité (Eph. 4,5), nous aide à comprendre que la Synodalité est la méthode de l’église pour la réflexion et la confrontation, basée sur le dialogue et le discernement à la lumière de l’Esprit Saint » , a-t-il dit.

Mais dans la pratique, quelqu’un a t-il noté cette synodalité tant vantée? Y a-t-il quelque chose qui soit sorti de ces synodes qui n’ait déjà été l’opinion du Pape avant de commencer ? Que dire d’un synode où déjà le texte a été rédigé et où personne de l’organisation ne sait qui l’a fait ?

Pour aller un peu plus loin: y a-t-il eu un moment de la récente histoire de l’Église où les églises nationales se sont pliées d’une façon plus absolue à la volonté et même aux façons du Souverain Pontife Romain.

Plus encore. Le synode propose l’ordination des hommes mariés pour cause de l’urgence à disposer de quelqu’un pour porter les sacrements à des zones éloignées de la forêt amazonienne (quelque trois millions [d’habitants], les autres vivent dans des villes). Et c’est, en autres, l’évêque émérite de Xingu, Erwin Kräulter, qui le propose, un évêque qui publiquement est très fier, non seulement, de ne pas avoir baptisé un seul indigène en un quart de siècle, mais aussi de ne par être disposé à le faire. Qu’en est-il alors de cette urgence sacramentelle ?

Et si le synode était sur les Amazoniens et leurs problèmes, pourquoi faire un synode universel et non pas régional?  Et surtout, où étaient les indigènes ? Nous n’en avons eu qu’une poignée, des utilitaires, qui répétaient les vieilles consignes de la « Théologie du Peuple », héritière de la Théologie de la Libération condamnée. Des indigènes qui offriraient une vision alternative, comme  Jonás Marcolino Macuxí, qui dénonce les opportunités que l’indigénisme nie aux natifs et l’obsession à idéaliser la vie dans la forêt, n’ont pas été écoutés.

Un autre paradoxe: l’invocation constante au dialogue semble ne s’appliquer que là où le dialogue a le moins de mérite, c’est à dire, avec ceux qui sont à la base d’accord avec celui qui parle. Nous pouvons louer au plus haut niveau « l’écoute attentive » jusqu’à en avoir la voix enrouée, mais ne n’avons la connaissance d’aucun cas qui ait été dialogué avec un véritable contradicteur ni que le dialogue  ait changé d’un millimètre la route tracée.

Le sujet des mystérieuses statues indigènes mérite un chapitre à part. Personne ne sait ce qu’elles sont mais les « gardiens de la rénovation » médiatiques sont accourus pour les baptiser « Notre Dame de l’Amazonie », une invocation que ne connaissent pas les Catholiques amazoniens, communément dévots de Notre Dame de Nazareth. Au cours des conférences de presse, les pères synodaux ont nié cet extrêmité, bien qu’ils n’aient pas non plus voulu dire qu’il s’agissait précisément d’idoles, – la chose en est restée que personne ne sait qui elles sont, ce qui est très curieux.

Mais la contradiction est venue quand les statuettes ont été soustraites et jetées dans le Tibre, là les autorités comme le directeur éditorial des Communications du Vatican, Andrea Tornielli, ont parlé de « profanation » et ont jugé l’acte comme étant une insulte aux croyances amazoniennes. Mais n’étaient-ce pas de simples sculptures symboliques, sans aucune signification explicitement religieuse ? On en est où, maintenant ?

Tout le synode a présenté une très forte charge politique, – de fait, plus que strictement religieuse -, jusqu’à une critique ouverte et généralisé du capitalisme qui est en train de détruire la terre et, concrètement, les forêts amazoniennes, ce poumon de la planète qui n’en est pas un. Mais la plateforme organisatrice, le REPAM (ndr réseau ecclésial pan-amazonien) a reçu des millions de dollars de la Fondation Ford qui, en plus d’être pro-avortement et antichrétienne dans ses objectifs, n’est pas exactement étrangère aux maniements de capitaux. Évidemment, le grave scandale est ce dont nous avons parlé en premier, mais ici nous ne faisons qu’évoquer des contradictions.

Le paradoxe qui est au centre c’est qu’on ait monté un Synode de l’Amazone pour répondre, en réalité, à des demandes pastorales et doctrinales d’Allemagne et autres églises nationales du Premier Monde.

Tout, finalement, semble rester comme on le prévoyait avant de commencer, comme un spectacle avec un résultat pour lequel, vraiment, on n’avait pas besoin de faire perdre leur temps à autant de prélats.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 11:26


Il y a presque une semaine, AMV nous apprenait que « la fondation Ford finance le CIMI ». Nous en apprenons plus sur le sujet aujourd’hui grâce à Riccardo Cascioli. Et c’est à tomber des nues. Plus sérieusement, il y a loin des belles intentions affichées par le nouveau « Pacte des Catacombes », une Église dépouillée de ses biens terrestres et entièrement dévouée aux pauvres, à l’argent versé à pleines poignées par une Fondation dont la spécificité est de lutter (avec ses énormes moyens) contre tout ce que défend l’Eglise. A noter: ceux qui signent le pacte et ceux qui touchent l’argent sont les mêmes…

News au 26 octobre 2019 Paloschi2
Mgr Roque Paloschi mis en difficulté au point presse de jeudi par Edward Pentin qui l’interrogeait sur le généreux financement de CIMI par la Ford Foundation, pro-avortement et pro-idéologie du genre. Paloschi arbore son anneau tucum. (leblogdejeannesmits.blogspot.com/).

SYNODE, le SCANDALE des FONDS de la FONDATION FORD
par Riccardo Cascioli

Une autre affaire embarrassante émerge du Synode: les fonds généreux qui arrivent à l’organisme épiscopal brésilien s’occupant de l’Amazonie de la Fondation Ford, connue pour son engagement dans la promotion de l’avortement et de la contraception, ainsi que du programme LGBT. De l’argent qui, au moins en partie, aurait servi à l’organisation du Synode. Mais il y a plus et pire: depuis plus de 30 ans, la Fondation Ford finance des projets visant à retourner la doctrine de l’Église sur l’avortement et la contraception, ainsi qu’à expulser le Saint-Siège de l’ONU.

Au Synode pour l’Amazonie, les points-presse quotidiens de 13h30 sont devenus un rendez-vous incontournable : malgré le fait que dans 90 % du temps ils soient la répétition ennuyeuse d’un texte déjà écrit, qui ne prévoit de parler que des droits indigènes et des viri probati (avec quelques épisodes sur les diacres), il y a toujours la question d’un journaliste qui met les intervenants du point-presse en difficulté. Et l’on assiste alors à de grands moments de spectacle surréaliste.

Outre l’histoire des idoles païennes au Vatican, une deuxième question très grave s’est posée ces jours-ci, et concerne les financements de la Fondation Ford aux organismes des évêques brésiliens qui s’occupent de l’Amazonie et, par conséquent, à l’organisation de ce synode. L’histoire a d’abord été publiée par un journaliste brésilien, Bernardo Küster, mais elle a été présentée lors du briefing par Edward Pentin, qui l’a ensuite traitée dans le National Catholic Register.

En résumé, voici les faits: la Fondation Ford – 13 milliards de dollars de dotation et 600 millions de dons annuels – est l’une des plus puissantes fondations américaines, dédiée avant tout au financement de projets de « justice sociale ». Dans ce contexte, la Fondation Ford finance depuis de nombreuses années le Conseil missionnaire pour les peuples autochtones (CIMI), un organe de la Conférence épiscopale brésilienne, aux manettes de ce Synode, ainsi que deux autres organismes également présents au Synode. De plus, tous ces organismes font partie du REPAM, le Réseau Panamazonien, qui a été un point de référence pour l’organisation du Synode. En particulier, le CIMI a reçu 739 269 dollars de la Fondation Ford depuis 2010, tandis que le Conseil autochtone de Roraima – une section locale du CIMI – a reçu 1 164 906 dollars entre 2006 et 2018. Les deux autres organisations financées par la Fondation Ford sont la Coordination des organisations des peuples autochtones du bassin amazonien (COICA, 4 097 535 de 2007 à 2018) et la Coordination des organisations autochtones de l’Amazonie brésilienne (COIAB, 1 623 443 dollars de 2010 à 2018).

De tout cet argent, nous ne savons presque rien sur la façon dont il a été dépensé, mais la question la plus importante soulevée par Pentin lors du briefing de jeudi dernier est que la Fondation Ford est fortement engagée dans le financement de projets pour la promotion de l’avortement et de la contraception, ainsi que du programme LGBT. Ainsi, l’archevêque de Porto Velho, Mgr Roque Paloschi, chef de la CIMI, étant présent on lui a demandé s’il ne trouve pas embarrassant qu’un organisme ecclésial soit si bien financé par ceux qui font la promotion de l’avortement, de la contraception et du programme LGBT. La réponse de Paloschi a été plus que déconcertante. Il n’a pas pas pu nier le financement – aussi parce que tout est écrit noir sur blanc sur le site internet de la Fondation – mais il a commencé une tirade interminable pour dire que tous les comptes de la CIMI, ainsi que son personnel, ont été vérifiés aussi par les autorités et que tout est en ordre. Il est dommage que personne ne lui ait demandé s’il s’était approprié de l’argent qui ne lui appartenait pas ou si la CIMI avait commis des irrégularités.

Ainsi, le lendemain, un autre journaliste a posé à nouveau la question à l’évêque de Roraima, Mario Antonio da Silva, qui a affirmé que quel que soit le donateur, l’Église utilise l’argent pour défendre et promouvoir la vie « de femmes, d’enfants, de femmes enceintes, de familles et de personnes âgées ». Paolo Ruffini, préfet du Dicastère de la Communication, était visiblement irrité et, non content de la piètre figure dans l’affaire des idoles païennes au Vatican, il a cru devoir en rajouter: « En tant que chrétien et catholique – dit-il – je pense que c’est une bonne chose que l’argent aille pour une bonne cause ». Et, convaincu d’abattre son as, il ajoute, tourné vers son collègue : « Maintenant je vous demande : préféreriez-vous que cet argent de la Fondation Ford aille à d’autres projets, non chrétiens? ».

Alors, partons de là: à quels projets ces fonds vont-ils exactement? Le fait est que ni le CIMI ni les autres organismes ne le disent. Donc, en faisant confiance à l’évêque de Roraima, nous devons supposer qu’ils vont de toute façon défendre la vie, évidemment dans un sens très large.

Admettons qu’il en soit ainsi, mais le problème soulevé par Pentin demeure: La Fondation Ford promeut activement l’avortement et la contraception, il est pour le moins embarrassant de découvrir que les activités de l’Église sont maintenues en vie par une telle Fondation. Deux millions de dollars, ce n’est pas de la menue monnaie. Se demander le pourquoi toute cette générosité en faveur des organismes de l’Église catholique est la moindre des choses, et il ne suffit pas de dire qu’il y a une convergence sur la défense des droits des peuples indigènes en Amazonie. L’objection que l’Église n’a jamais regardé les mains d’où proviennent les offrandes n’est pas non plus recevable: ici, il ne s’agit pas de criminels repentis ou de personnes qui font des dons anonymes pour diverses raisons. Il s’agit d’une fondation dont les projets idéologiques sont en opposition évidente avec la doctrine de l’Église.

En plus de l’inopportunité de dépendre pour ses propres projets de ceux qui attentent si gravement à la vie, il y a aussi une situation de chantage: si, mettons, la Fondation Ford devait promouvoir des programmes de contrôle des naissances en Amazonie, les évêques et les organismes catholiques seraient-ils si déterminés à les dénoncer, vu qu’ils risqueraient de devoir dire adieu à un beau paquet d’argent ? Mais la question est peut-être même naïve: en réalité, les évêques que nous voyons à la tête de ces organismes font partie de ce groupe qui conteste ou ignore l’encyclique Humanae Vitae de Paul VI, alors peut-être ne sont-ils pas si opposés que cela à la diffusion de la contraception et n’auraient-ils rien contre les programmes soutenus par la Fondation Ford.

Mais il y a quelque chose de pire et de plus grave encore, qui n’a pas encore été clairement dit. La Fondation Ford et son président Darren Walker, en plus de financer l’avortement et la contraception, investissent également contre la liberté de religion et de conscience. Et ce n’est pas tout, depuis les années 80, la Fondation Ford a financé des programmes visant à retourner les enseignements de l’Église catholique de l’intérieur. En particulier, cet organisme est responsable du développement rapide du mouvement Catholics for a Free Choice (depuis 2007, seulement Catholics for Choice), qui, bien que désavoué à plusieurs reprises par les évêques américains, a continué à se présenter comme catholique et à essayer de coaguler les mouvements dissidents dans l’Église pour exiger un changement doctrinal en matière d’avortement et de contraception. Entre 1982 et 1994, la Fondation Ford a versé environ 2 millions de dollars dans les coffres de Catholics for a Free Choice, soit 25 % de tous les revenus reçus. Mais dans les années suivantes, les paiements ont de augmenté, visant surtout des projets destinés aux pays d’Amérique latine (et cela devrait aussi signifier quelque chose), traditionnellement les plus fidèles dans la défense de la vie: entre 1996 et 1998 les paiements ont dépassé 2 millions de dollars. Et encore une fois, entre 2006 et 2014, la Fondation Ford a versé dans les coffres de Catholics for Choice (CFC) 2 650.000 000 dollars: tout au long de cette période, les CFC ont lancé des campagnes d’opinion auprès des catholiques dans une clé pro-avortement, ont fait pression sur les politiciens catholiques, tandis que la campagne See Change, visant à retirer au Saint-Siège le statut d’observateur permanent auprès des Nations Unies, remonte à 2000: la raison, comme toujours, était le rôle d’opposant que le Saint-Siège assume face aux tentatives pour promouvoir le droit à l’avortement aux Nations Unies. Ces dernières années, les CFC ont également ajouté la cause LGBT à leurs revendications, afin de ne rien rater.

Nous avons donc non seulement une Fondation qui soutient la cause de l’avortement, de la contraception et des LGBT, mais qui finance généreusement depuis plus de 30 ans la tentative de renverser la doctrine de l’Église sur la vie et la famille en favorisant un processus de protestantisation. Et maintenant nous trouvons aussi sa contribution dans l’organisation du Synode pour l’Amazonie qui, comme par hasard, dans les propositions sur le sacerdoce et les ministères va précisément dans le sens d’une protestantisation de l’Église.

Il y a parfois des coïncidences…
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 14:06


Parmi les propositions qui seront présentées au Pape François dans le document final pourrait figurer celle du diaconat féminin, comme l'a expliqué Mgr Evaristo Pascoal Spengler, évêque prélat de Marajó, au Brésil. Il a précisé que «40% de l'assemblée synodale a demandé l'établissement d'un ministère ordonné pour les femmes dans l'Église». Dans l'histoire de l'Église, a rappelé Mgr Spengler, «il y a des prophètes mais aussi des prophétesses qui ont conduit le peuple de Dieu. Et bien sûr, la figure la plus importante est Marie. Saint Paul, dans ses lettres, parle des diaconesses, et puis il y a les saintes: du XIIe siècle à nos jours, nous avons plus de saintes que de saints», a fait remarquer le prélat franciscain. En Amazonie, a-t-il conclu, «environ 60% des communautés sont dirigées par des femmes. Avec la modification du code de droit canonique voulue par Benoît XVI en 2009, le ministère diaconal pour la liturgie, la parole et la charité a été détaché de la figure du Christ, ce qui nous permet d'ouvrir un chemin pour arriver au diaconat féminin».

[Ça dit n'importe quoi sur l’Église pour atteindre le but ! Mais la nouveauté, c'est que la porte a été ouverte par Benoît XVI, comme par hasard !!!]


Dernière édition par Gilbert Chevalier le Dim 27 Oct - 8:02, édité 1 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 15:46

fr.news25 octobre 2019

Un évêque amazonien : La statuette vénérée au Vatican était le Démon Pachamama

News au 26 octobre 2019 Jfrphuxfwu9xzguut88ijbcuyzguut88ijbcv

C'est bien la déesse païenne Pachamama qui « a été vénérée au Vatican », a déclaré Mgr José Luís Azcona Hermoso, 79 ans, dans une longue homélie du 16 octobre à la cathédrale de Belém (vidéo).

Ancien évêque de Marajó, Azcona compare la Pachamama ou Terre Mère à l'idole anatolienne Cybele (romaine : Magna Mater) et à l'Astarte babylonienne, deux expressions de la fertilité féminine.

Selon Azcona, les prosternations devant la Pachamama, même religieuses, dans les Jardins du Vatican constituent « une invocation du pouvoir mythique de la Mère Terre ». Azcona qualifie cela de « sacrilèges démoniaques » produisant le scandale « surtout pour les petits ».

Il a qualifié de « mensonge » le fait de prétendre que la statue représente Notre-Dame : « Nous ne faisons pas de mélanges syncrétistes ».

Vidéo ci-dessous : François bénit le démon Pachamama (4 octobre).

[C'est la Diane des Éphésiens qui revient.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 15:51

fr.news25 octobre 2019

Monseigneur Schneider : Les nettoyeurs d'église sont des héros comme les Macchabées


News au 26 octobre 2019 Mgr_Schneider%25281%2529
Mgr Athanasius Schneider a donné une conférence le 22 octobre à Arlington, en Virginie, intitulée « Le vrai règne et la vraie paix est seulement dans le Christ ».

Au cours de la séance de questions-réponses, Jonathan Knox, utilisateur de Twitter, a interrogé Schneider sur les hommes courageux qui ont enlevé les idoles de Pachamama de Santa Maria in Traspontina et les ont jetées dans le Tibre.

Schneider a parlé de « héros » défendant la Sainte Mère l’Église qui avait été souillée par ces idoles. Il a aussi comparé les héros aux Maccabées.

(Ci-dessous : Schneider célèbre le 21 octobre une messe latine traditionnelle à Gainesville, Virginie.)

[Remarquons que l'adoration de la Pachamama est un fruit obligatoire de Vatican II : on ne le dira jamais assez.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 15:56

fr.news25 octobre 2019

Cardinal Müller : L'erreur a été de faire entrer les idoles, pas de les mettre dehors.

News au 26 octobre 2019 Kt0aviyfwk96ujoomzal2wv17ujoomzal2wv2

La « grande erreur » a été d'amener les idoles de la Pachamama à Santa Maria in Traspontina, et non de les enlever, a déclaré le cardinal Gerhard Müller à Raymond Arroyo (EWTN, 24 octobre, vidéo ci-dessous).

Il explique que pendant le Synode il y avait une « adoration des idoles de bois » qui est « absolument contre le premier commandement ».

C'est un « péché grave » et un « crime contre la loi divine » que d'amener des idoles dans une église, car l'idolâtrie est un péché grave et ne peut être mêlée à la liturgie chrétienne.

[Plaise à Dieu que Müller eût toujours ainsi parlé !]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Sam 26 Oct - 16:05

fr.news25 octobre 2019

Le Vatican nie la liturgie de l'idole malgré les preuves vidéo

News au 26 octobre 2019 Ac9b5iucvfy1ef4rxn4zgqmz2ef4rxn4zgqm0

Paolo Ruffini, Préfet du Dicastère de la Communication, a déclaré à propos de la cérémonie païenne du 4 octobre dans les jardins du Vatican qu'il n'y avait « aucun rituel » et qu'« aucune prostration n'a eu lieu », le 25 octobre.

Il a même insisté sur le fait qu'« il a été expliqué auparavant » que « cela ne s'est pas produit », comme si la répétition de déclarations contrefactuelles allait créer la réalité.

Les images de l'événement païen, publiées par Vatican Media, prouvent qu'il y a eu un rituel, et que des prosternations idolâtres ont été réalisées.

Après l'intervention de Ruffini, Cristiane Murray, directrice adjointe du Bureau de presse du Saint-Siège, a applaudi, mais personne ne l'a rejointe.

Selon le cardinal Barreto (vidéo), Murray est co-fondatrice de l'organisateur du Synode REPAM, mais elle l'a nié deux fois. C'est une radicale de gauche qui avait même une affiche du Parti communiste français près de son bureau de Radio Vatican.


[Comme je l'ai dit ailleurs Ruffini en mentant effrontément prouve qu'il a aussi menti pour l'affaire de Scalfari et que donc l'Antéchrist a bien dit à Scalfari que Jésus n'était pas Dieu ; c'est pourquoi il peut bien adorer la Pachamama : c'est on ne peut plus logique.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4823
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 octobre 2019 Empty Re: News au 26 octobre 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum