Voir le deal
14.99 €

News au 29 octobre 2019

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 10:18

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 10:21


News au 29 octobre 2019 Avorte10

Lundi 28 octobre 2019 : 607 avortements
Depuis le début de cette année : 182.975 
Depuis 1976 :
9.473.104
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 15:42


Au moment où le Synode s’achève et où vient d’être publié le document final – que je n’ai pas lu, et que je n’ai pas l’intention de lire -, voici un article remarquablement clair et bien argumenté qui remonte aux racines du mal. Son auteur, Mathias Von Gersdorff, est économiste, il est à la tête de la branche allemande de « Tradition, famille et Propriété ».

Mais d’abord, un mot au sujet du document final [en voir le résumé commenté par Jeanne Smits] :

Est-il permis de supposer que la montagne va accoucher d’une souris (certains avaient mis la barre tellement haut!! ils prétendaient attendre rien de moins que la fin du célibat des prêtres et l’ordination de femmes… des attentes si déraisonnables qu’on se demande QUI elles servaient) ?
Ce qui compte, c’est que des processus aient été entamés: c’est l’application de la théorie (chère à François) selon laquelle « le temps est supérieur à l’espace ».
A cet égard, les deux images-choc de l’adoration de la pachamama et de la signature du pacte des catacombes, sont deux symboles plus forts que tous les mots: c’est ce qui restera – au moins pour moi – de ces 3 semaines de débat, conclues par la prose indigeste et confuse (si j’en juge par les extraits que j’ai eus sous les yeux) du rapport final, dont tout le monde se fiche et qui sert seulement à rassurer ceux qui veulent continuer à comater, et à donner du grain à moudre aux médias.


  • News au 29 octobre 2019 Pacte-catacombes

  • News au 29 octobre 2019 Idoles



Reste à voir évidemment l’exhortation apostolique, qui devrait être publiée dans un délai si bref (avant la fin de l’année, dit-on) qu’elle avait sûrement été rédigée à l’avance, et ne nécessite plus que quelques ajustements, et les traductions dans les différentes langues.

Mais il suffit de transposer la confidence imprudente de l’archevêque Bruno Forte (replacé ici par le cardinal Claudio Hummes) à propos de ce que lui aurait dit le Pape durant le synode sur la famille, pour nourrir des inquiétudes bien fondées :

« Si nous parlons de manière explicite de communion pour les divorcés remariés (/de prêtres mariés/de femmes diacres – au minimum) tu n’imagines pas le raffut qu’ils vont faire. Alors, n’en parlons pas de manière directe: toi, tu fais en sorte que les bases soient posées, et c’est moi qui tirerai les conclusions »


Synode de l’Amazonie :
Les enjeux réels

par Mathias Von Gersdorff (*)

News au 29 octobre 2019 Von-gersdorf
Mathias Von Gersdorff

Le Synode de l’Amazonie provoque irritation et perplexité chez d’innombrables catholiques. Et cela était déjà perceptible dans le document de travail initial (Instrumentum laboris), une sorte de proclamation verte veinée de claires sympathies pour les mœurs (païennes) des peuples de la région amazonienne.

Le malaise s’est accru avec la publication de la liste des participants au Synode, puisque parmi eux se trouvaient quelques-uns des représentants les plus radicaux de la théologie de la libération, de la théologie indienne et de l’éco-théologie, toutes orientations théologiques qui proposent un nouveau chemin à l’Église catholique, abandonnant clairement des éléments de la Tradition et du Magistère. Puis, petit à petit, on a vu que ce processus débouchait sur des pratiques païennes accomplies au début du Synode et sur des déclarations hétérodoxes faites ici et là, dans les briefings et dans les conversations entre les journalistes du Bureau de presse du Vatican les participants à l’événement.

Comment a-t-on pu arriver à cette situation? Que se passe-t-il dans certains secteurs de l’Église catholique ?

Hans Küng : point de départ


Dans son livre Sept Papes (2015), le théologien Hans Küng décrit ce qu’il considère comme le mal fondamental de l’Église catholique : l’établissement au Vatican sous le pontificat d’Innocent III (Pape de 1198 à 1216) d’un appareil efficace, à savoir, la Curie romaine. Les progressistes catholiques, avec des nuances différentes, sont presque unanimes à dénoncer qu’à cette époque l’Église est devenue un appareil bureaucratique qui étouffait l’esprit. Dès lors, la foi sincère et pure ne serait plus au centre, mais remplacée par le droit canonique, les documents du Magistère, l’ambition de pouvoir des Papes et de l’administration ecclésiastique.

Une caricature qui n’émerge que dans les esprits où n’existe pas la dimension de l’Église comme institution à caractère surnaturel dont la vie est soutenue en permanence par la grâce divine. De là, on arrive à la conclusion que la vie réelle de l’Église aurait pu être complètement différente, comme si la Divine Providence n’avait pas joué un rôle dans son histoire ou l’avait complètement abandonnée sur les mauvais chemins. Le progressisme d’aujourd’hui méprise donc l’histoire de l’Église telle qu’elle a été, prétendant la canaliser différemment.

En ce qui concerne cette revendication, nous voyons deux voies différentes: la voie européenne et la voie sud-américaine.

La vision européenne du cardinal Marx et congénères


Nous savons ce à quoi aspire le catholicisme progressiste européen: l’adaptation de l’Église à l’esprit des temps, auquel est attribuée une sorte d’autorité « révélée » sur la manière dont la foi doit être vécue aujourd’hui. Ainsi tombent l’une après l’autre les barrières aux thèses dominantes du temps présent, qui finissent par être acceptées et théologiquement justifiées: l’Église doit être démocratisée, la morale sexuelle doit s’adapter aux coutumes des gens ordinaires, le féminisme doit s’imposer dans l’Église à tous les niveaux, l’écologie doit être sa principale préoccupation.

La tradition, l’histoire de l’Église, le Magistère ecclésiastique, les dogmes, la piété populaire sont considérés comme un fardeau dont il faut se défaire tôt ou tard. L’Église doit donc continuellement se réinventer dans les domaines théologique, moral, liturgique et dans sa pratique quotidienne.

La vision « libérationniste » latino-américaine du cardinal Humains et congénères


En Amérique du Sud, le progressisme a pris une voie différente, fortement influencée par le marxisme, celle de ce qu’on nomme « Théologie de la libération », et l’adoption de méthodes de lutte de classe tant dans la société que dans l’Église, suivant le paradigme classique de la lutte d’une classe opprimée contre une classe oppressante.

Comme la foi catholique ne connaît pas de « classes », la théologie de la libération a été censurée à plusieurs reprises par le Saint-Siège et en particulier par l’Instruction Libertatis Nuntius de la Congrégation pour la doctrine de la foi, en 1984. Mais elle a survécu dans l’esprit de nombreux théologiens et après 1989 a donné naissance à des métastases étonnantes: « théologie féministe », « théologie écologique », « théologie indienne ». A la base de toutes ces théologies se trouve toujours la thèse marxiste fondamentale selon laquelle une classe dominante opprime et exploite une majorité de personnes.

Vue dans une perspective de révolution culturelle, la « théologie indienne » est la plus radicale : selon elle, l’action civilisatrice et évangélisatrice de l’Amérique latine était un acte d’oppression, à la fois parce qu’elle imposait aux indigènes une vision européenne du monde et parce qu’elle changeait leurs pratiques religieuses considérées légitimes et bonnes. De telle sorte que l’on peut dire que les peuples autochtones sont opprimés culturellement et religieusement depuis 500 ans.

Une version européenne de cette thèse dirait, comme ce fut le cas pour l’idéologue nazi Rosenberg, que les peuples germaniques ont été dépouillés par le christianisme de leur lien avec la nature et du culte qu’ils professaient à la Terre Mère et aux autres divinités.

L’ « anneau de conjonction » entre les courants progressistes et la majorité silencieuse de l’épiscopat


Mais quel est l’anneau de conjonction entre ces deux voies de l’offensive progressiste? Apparemment, ces deux positions sont différentes, mais à y regarder de plus près, on voit une relation profonde dans le refus de la Tradition et du Magistère, dans l’idée que la pratique de la foi n’a besoin ni de la Curie romaine ni du droit canonique et, au fond, même pas de hiérarchie, puisque dans l’Église tous doivent être égaux. Dans ce Synode, nous avons pu constater l’harmonie de fond de l’action menée par ces deux courants progressistes. Exactement comme le modernisme d’autres temps: ce sont plus prétextes que les différences réelles, qui se rejoignent en un seul grand mouvement d’auto-démolition de l’Église, qu’ils appellent péjorativement « Église Constantinienne ».

Que pense en revanche la majorité des évêques ?


Les courants que nous venons de mentionner sont radicaux mais ne représentent pas la majorité au sein de l’Église. La prépondérance du collège des évêques tente plutôt de survivre dans une équidistance entre respect de la Tradition et adaptation à la modernité. Cependant, à cause de la crise générale que traverse l’Église, avec les églises qui se vident de fidèles, le manque de vocations sacerdotales, les accusations d’abus psychologiques et sexuels partout, cette majorité (à quelques exceptions près) se sent aujourd’hui faible et n’ose défier la minorité des progressistes radicaux qui, au contraire, se sentent puissants et investis de l’autorité nécessaire pour imposer les règles du jeu.

L’élément nouveau: la cohésion est rompue


C’est une situation qui n’est pas très différente de celle créée lors du Concile Vatican II. Certains veulent tout changer, d’autres juste quelques petites choses. La nouveauté aujourd’hui est que ces deux secteurs semblent vivre dans des îles séparées. En Allemagne, par exemple, la cohésion qui était encore visible à l’époque où la figure la plus importante de l’épiscopat était le cardinal Lehman, ne se voit plus aujourd’hui. A présent, chaque secteur oeuvre pour son propre compte.

L’une des conséquences de cette situation est que les radicaux, qui n’ont rien à faire de la Tradition et du Magistère, élèvent résolument la barre de leurs revendications et agissent de plus en plus à visage découvert. Un exemple en est la vénération de la Pachamama dans les jardins du Vatican, ensuite emmenée en procession vers une église voisine et placée au pied d’un autel, dans un lieu très visible vu le remue-ménage continu de fidèles. Une agression spirituelle éhontée pour beaucoup qui connaissent bien l’histoire de cette idolâtrie andine (et par surcroit, sans rien d’amazonien!).

Ainsi, le consensus sur ce qui est catholique et ce qui ne l’est pas disparaît dans l’Église. Il n’y a plus de liens d’union et les forces centrifuges semblent se déchaîner. Entre-temps, de nombreuses voix, à commencer par celle du Pape lui-même, parlent ouvertement de schismes possibles, ce qui était impensable il y a quelque temps encore.

Perspectives


Le simple fait que certains évêques, comme Mgr Peter Kohlgraf, évêque de Mayence, pensent déjà à haute voix au sacerdoce des femmes, en dit long sur la gravité de la situation. Pendant que cela se passe en Allemagne, en Amérique latine, les cousins idéologiques de Mgr Kohlgraf exigent, entre autres, que l’Église s’excuse pour l’évangélisation des Indiens, car ils auraient été baptisés bien avant par Dieu et auraient vécu un bonheur céleste jusqu’à l’arrivée de l’Occident qui aurait détruit leur « buen vivir« .

Autrement dit, le Christ ne serait pas le seul Sauveur de l’humanité. Comme l’ont souligné les cardinaux les plus autorisés, nous sommes ici face à quelque chose qui n’est pas seulement hérétique, mais aussi apostat, un éloignement clair du christianisme.

Pour conclure. Les progressistes néo-modernistes ont fait du Synode de l’Amazonie un pari : maintenant ou jamais, en avant. Et ce maximalisme est un autre lien entre les progressistes latino-américains et européens.

Que faire ?


L’Église avance à une vitesse soutenue vers l’anarchie. Face à ce tableau, le fidèle catholique doit veiller à ce que sa foi reste ferme et robuste dans la tempête, principalement par les grands moyens des prière, des sacrements, de l’approfondissement des vérités catholiques. Il doit réciter le Credo d’une manière attentive, méditée et pieuse.

Après quoi il doit renouveler avec résolution et vigueur sa fidélité à l’Église en adhérant fermement à la conviction que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle », selon la promesse de Notre Seigneur Jésus Christ. (cf. Mt 16, 18 ss.).



(*) Mathias von Gersdorff (né en 1964 à Santiago du Chili ) est diplômé en économie catholique de Francfort-sur-le-Main et appartient à la noble famille des seigneurs de Gersdorff. Il dirige le bureau allemand de Tradition, Famille et Propriété. Il est journaliste et militant du mouvement pro-vie (d’après wikipedia en allemand)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 16:00

fr.news27 octobre 2019

Pas d'idoles exposées à la messe de clôture du synode


News au 29 octobre 2019 Pryfh5z4l1ei61rhacg3sh3dj61rhacg3sh3e

Les idoles de Pachamama n'étaient pas présentes à la messe de clôture du Synode d'Amazonie dans la Basilique Saint-Pierre.

Cristiane Murray, directrice adjointe de gauche du Bureau de presse du Vatican, a dit à Robert Moynihan (Twitter, 27 octobre) qu'elles avaient été laissées dans la salle du synode.

Moynihan a également rapporté que les idoles avaient disparu de Santa Maria à Traspontina près du Vatican.

Le 26 octobre, elles étaient encore adorés dans cette [ancienne] église avec une veillée aux chandelles (photo ci-dessous).

[Il faut savoir que tout cela est bien calculé car l'Antéchrist est une calculette vivante ; ainsi, la veille, ils demandaient l'intercession de l'idole pour la réussite du synode dans l'église des carmes. La Pachamama a donc bien pris la place de la Sainte Vierge ! On comprend dès lors pourquoi l'Antéchrist a pris possession de Lourdes... Si vous n'avez pas compris, c'est que vous êtes bouchés !!!]

News au 29 octobre 2019 Pa307pr6pnmgkn36cc01zzodjkn36cc01zzog
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 16:49

fr.news28 octobre 2019

La récupération des Pachamamas a-t-elle été mise en scène ?

News au 29 octobre 2019 Lcyzjy90848i9bd2xfqmdddhj9bd2xfqmdddi

La police italienne a publié le 26 octobre des photos de trois Pachamamas (ci-dessous), qu'elle aurait trouvées dans le Tibre. Toutes étaient intactes, bien qu'elles aient passé plusieurs jours dans l'eau.

Fait intéressant, l'une des statuettes n'a que la moitié de la taille des deux autres. Elle ne semble pas apparaître dans la fameuse vidéo documentant la sortie des Pachamamas de Santa Maria in Traspontina.

L'illustration ci-dessus montre des images des cinq statues peu avant leur plongeon. Elles sont numérotées de 1 à 5, ce qui indique l'ordre dans lequel elles ont été lancées dans le Tibre.

La Pachamama 1 a été jetée immédiatement. Seule cette idole aurait pu être plus petite que les autres, car elle est autonome et sa taille ne peut être comparée aux autres Pachamamas.

Pourtant, la proportion entre le pouce qui le tient et son ventre rouge est d'environ 1:5, et une proportion similaire est visible entre le même pouce et Pachamama 2, qui a sans équivoque la même taille que Pachamamas 3 et 5.

Cela semble indiquer que la Pachamama 1 n'était pas plus petite que les autres.

La Pachamama 4 est noir. On ne la voit au poste de police. La présence de Pachamamas noires à Santa Maria in Traspontina est bien documentée (voir photo encerclé).

Donc, la question est : les Pachamamas, trouvées par la police, étaient-elles aussi les Pachamamas qui ont été jetées dans le Tibre ?

Seuls les héros qui les ont retirés de l'église peuvent donner une réponse crédible. On les croirait, contrairement aux communicants du Vatican, à la police italienne ou à François lui-même.

[Que s'est-il passé ? C'est simple ! L'Antéchrist en a commandé d'autres et il a fait croire que celles jetées dans le Tibre ont été repêchées. C'est la même fable que les Pharisiens ont inventée lors de la Résurrection du Christ.
En référence à mon article ici : Une IMAGE du SAUT de QUALITÉ de l’ANTÉCHRIST, on croirait rêver tant cela s'accomplit presque à la lettre, savoir que l'Antéchrist, comme ses copains Pharisiens, n'hésite pas à inventer une fable pour accréditer ses mensonges.]

News au 29 octobre 2019 3r9uz7zkiwgkhmxv2v4bl04hnhmxv2v4bl04k
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 17:01

fr.news28 octobre 2019

Cardinal Schönborn : Le Christ nous aide à devenir disciples de Schellnhuber

News au 29 octobre 2019 0waax6ktrpigkilrzxhev2cahkilrzxhev2cb

Le cardinal viennois Christoph Schönborn, 74 ans, a dit à Corriere.it (25 octobre) qu'il a lu le prophète Jérémie.

« Nous allons droit au désastre, convertissons-nous, changeons de vie, il est encore temps - mais ils ne l'ont pas cru », résume-t-il. Schönborn ne l'applique pas à l'Église de François condamnée, mais à l'alarmisme climatique.

Convaincu par « les experts », il cite le climatologue allemand Hans Schellnhuber, 69 ans, qui s'est même produit au Synode de Pachamama. Bien qu'il n'ait aucune compétence dans ce domaine, Schönborn appelle Schellnhuber « le grand climatologue ».

En raison de l'« appel dramatique » de Schellnhuber, le mot « conversion » est le fil rouge du document final du synode, révèle Schönborn.

Cependant, il ne s'agit pas d'une conversion chrétienne, mais d'une conversion « écologique », « culturelle », « sociale » et « pastorale ».

« La conversion pastorale » est nécessaire, révèle Schönborn, parce que certains délégués au Synode ne croyaient pas en Schellnhuber.

Cette « conversion pastorale » nous donne la « puissance de l’Évangile », explique Schönborn, sinon « nous n'aurons pas la force de changer nos vies » - pour croire les dogmes infaillibles de Schellenhuber qui est un incroyant.

[Attention à toi, Schönborn, car je te prophétise que dans peu tu vas prendre feu !!!]
News au 29 octobre 2019 820a7drmnrkqffoyoyh80nfmvffoyoyh80nfr
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 17:09

fr.news28 octobre 2019

François est favorable à une confusion croissante - Cardinal Burke


News au 29 octobre 2019 85kjpoewxwzasu54ymhwr396bsu54ymhwr397

« Le Siège de Pierre semble favoriser une confusion qui augmente chaque jour », a déclaré le Cardinal Raymond Burke à la Conférence "Call to Holiness" (Appel à la sainteté) de Detroit, Michigan (26 octobre).

Selon ChurchMilitant.com, Burke a accusé l'Église de Françoiss de considérer « les actes homosexuels dans certaines circonstances comme étant bons et aimants ».

Contre l'hérésie de François d'Abou-Dabhi Burke a précisé que la chrétienté « est la seule religion voulue positivement par Dieu ». Le millier de spectateurs ont applaudi bruyamment.

Burke a observé que François « parle beaucoup » et que les papes précédents n'auraient pas enseigné « par interview dans les avions ». Le public a ri.

Parlant de la Messe latine traditionnelle, Burke a observé que lorsqu'il célèbre la Messe latine traditionnelle, « il y a des personnes âgées comme moi, mais je peux vous dire qu'il y a un plus grand nombre de jeunes gens ». Des applaudissements retentissants ont suivi.

[C'est tout ? Sur Pachamama, rien ? Rien ! Schneider a été plus courageux ! Voir ici : Un ÉVÊQUE COURAGEUX CONDAMNE l'IDOLÂTRIE du VATICAN]
News au 29 octobre 2019 Cis7xxh80drgxq7jk1xlgkcelxq7jk1xlgkcj
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 17:37

fr.news28 octobre 2019

Des évêques ont menacé de boycotter la messe de clôture de Pachamama : François les a dupés ?

News au 29 octobre 2019 Ulfy36vay5ap4c4sjvtwb4cmq4c4sjvtwb4cn

Plusieurs évêques ont averti qu'ils n'assisteraient pas à la messe de clôture du Synode d'Amazonie, si les idoles de Pachamama devaient être exposées, rapporte kath.net (28 octobre).

En fait, les idoles n'étaient pas visibles pendant la messe.

Cependant, Regina Magazine rapporte que Pachamama était présent sous une autre forme.

En effet, pendant la procession de l'offertoire, François a reçu une « coupe de terre » qui fut même posée sur l'autel.

L'article anglais de Wikipédia sur la Pachamama écrit sous le titre "Vénératop, New Age" que les communautés païennes modernes des Andes utilisent un « bol de terre » pour représenter la Pachamama et son statut de « mère terre ».

[Et le subterfuge est découvert : une fois de plus, Antéchrist-Bergoglio, t'es foutu ! Ton truc est découvert. Mais comme personne ne réagit, tu vas de l'avant et tu t'en fouts !]
News au 29 octobre 2019 9nvsun5lshzh8fwta5q3bpqcm8fwta5q3bpqh
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 21:39

fr.news28 octobre 2019

Le document du synode approuve le noble sauvage, le panthéisme - met à égalité Dieu et les esprits

News au 29 octobre 2019 Y19jr11csf5j7rzys1tiiiegk7rzys1tiiieh

Le paragraphe 9 du document du Synode amazonien explique avec enthousiasme que la compréhension de la vie parmi les peuples amazoniens est caractérisée par une « connexion » entre « Dieu et les différentes forces spirituelles ». Le terme « forces spirituelles » signifie les démons païens.

Il s'agirait également d'une « harmonie » avec l'eau, le territoire, la nature, la vie communautaire et la culture :

« Il s'agit de vivre en harmonie avec soi-même, avec la nature, avec les êtres humains et avec l'être suprême, puisqu'il y a une intercommunication entre tout le cosmos, où il n'y a ni exclusion ni exclu, et où nous pouvons forger un projet de vie pleine pour tous », rêve le texte.

Il est évident que cela se projette dans le concept du « noble sauvage » de la forêt amazonienne de John Dryden (+1700) - qui n'a pas été « corrompu » par la civilisation et montre la « bonté innée » de l'humanité.

Ce stéréotype remonte au sentimentalisme du XVIIIe siècle et au primitivisme romantique du XIXe siècle, et a été largement utilisé dans des ouvrages anthropologiques aujourd'hui dépassés.

Cela n'a rien à voir avec la vision réaliste de Dieu et de l'homme dans la révélation chrétienne.

[En bref, tout est connecté sur l'Antéchrist, le nouveau dieu, qui réunit en lui toute chose afin d'être au-dessus de Dieu-même. Tout ce qui se passe aujourd'hui ne peut trouver son sens que dans la réalisation de la Prophétie apocalyptique sur l'Antéchrist. En-dehors de cela rien ne peut se comprendre de ce qui se passe depuis 60 ans : >>> L’ANTÉCHRIST et le TEMPS de la FIN du MONDE d’après les Écritures commentées par les Pères ]
News au 29 octobre 2019 Zt7t16p4l6a7qdwv4mlvk7i6cqdwv4mlvk7ib
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mar 29 Oct - 21:51

fr.news28 octobre 2019

Le synode d'Amazonie ? Ce n'était pas pire que Jean-Paul II


News au 29 octobre 2019 L1husuorllsk0taevv6c9atil0taevv6c9atj

La pauvre Pachamama s'accrochera à son canoë après la peur qu'elle a éprouvée d'avoir été larguée dans le Tibre par quelques jeunes hommes rigides, écrit Caminante-Wanderer.Blogspot.com (28 octobre).

Le blogueur est heureux que François ait confié la recherche des Pachamamas à la police, car il aurait pu implorer la protection de Sainte Rosa de Lima de la même manière que Jean-Paul II a demandé à Jean-Baptiste de protéger l'Islam le 21 mars 2000.

Caminante remarque cependant que les Pachamamas étaient « sculptées dans le bois ». Il demande : « Où était le respect pour Frère Arbre ? »

Le blog est reconnaissant que la messe de clôture n'ait pas été un « spectacle éhonté » comme celui du Synode d'Océanie de 1998 où des hommes à moitié nus dansaient devant Jean-Paul II.

Pour le reste, Caminante remarque que le Synode a été préparé et animé par des Européens qui ont projeté leurs idées sur les Indiens afin d'imposer des « réformes » à l'Église. Il appelle cela du « néocolonialisme grossier et flagrant ».

Le néocolonialisme ? Selon Caminante, les délégués du synode ont déploré que les jeunes Amazoniens passent trop de temps sur Internet avec leur téléphone portable, oubliant ainsi leurs coutumes.

[Il y a une chose à ne surtout pas oublier : le synode du diable est en droite ligne la suite d'Assise qui lui-même est en droite ligne la suite de Vatican II. Quand on a compris ce fil rouge, on a tout compris.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4851
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 octobre 2019 Empty Re: News au 29 octobre 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum