-20%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur d’Air Portatif 12V
28.79 € 35.99 €
Voir le deal

News au 30 octobre 2019

Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty News au 30 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mer 30 Oct 2019 - 10:18

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4907
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty Re: News au 30 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mer 30 Oct 2019 - 10:21


News au 30 octobre 2019 Avorte10

Mardi 29 octobre 2019 : 606 avortements
Depuis le début de cette année : 183.581 
Depuis 1976 :
9.473.710
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4907
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty Re: News au 30 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mer 30 Oct 2019 - 10:48


News au 30 octobre 2019 Amazon_synod_participants_bow_to_idols_in_Vatican_gardens_810_500_75_s_c1

C'est un évêque brézilien qui a mis en garde contre la vénération de la Pachamama, avant le synode sur l'Amazonie et pendant. Voici la traduction de ses propos répercutés par Infocatolica (d'après La Nuova Bussola Quotidiana). On ne savait pas encore que le pape François allait demander pardon pour le jet des Pachamama dans le Tibre…

« Dans ces rituels, il y a le diable, il y a de la magie. Notre Dame n'est pas la Pachamama, elle est la Vierge de Nazareth. C'est ce que Mgr José Luis Azcona Hermoso, évêque émérite de la Prélature de Marajó (Brésil), a dit dans une homélie prêchée dans la cathédrale de Belém. »

 Mgr Azcona a expliqué ce qui suit à propos des rites indigènes réalisés pendant le Synode :

« Ce qui se passe reflète négativement les principes théologiques et pastoraux présents dans l'Instrumentum laboris. Je veux parler de ce qui s'est passé et que beaucoup de frères ont vu et connaissent, mais pour lequel le discernement de l'Esprit Saint est nécessaire. Et nous devons distinguer qui vient du diable ou de l'esprit humain, de ce qui vient de l'Esprit Saint. Ce discernement est fondamental à l'appartenance à l'Église et beaucoup plus encore pour l'évangélisation. »

Mgr Azcona a fait allusion à une rencontre tenue à Brasilia par le REPAM [réseau ecclésial pan-amazonien], avant le Synode, en juin dernier, au cours de laquelle plusieurs « rituels indigènes avec invocations et prières, auxquels certains évêques ont également participé » ont eu lieu. Puis il a mentionné la cérémonie qui s'est tenue au Vatican.

« Ce sont des questions fondamentales et ici, en Amazonie, nous connaissons la signification de Macumba ou Candomblé,  des rites et des malédictions magiques, venant du nord-est du Brésil et de l'État de Bahia, qui sont fréquentes ici », a-t-il dit à la fin de son sermon, qui a duré plus de 45 minutes.

Dans son homélie, Mgr Azcona a affirmé que « ces célébrations dépendent des esprits qui y sont évoqués et il est évident qu'il s'agit de sorcellerie, dont la lettre de saint Paul aux Galates, au chapitre V, verset 29, nous avertit quand il dénonce le péché d'idolâtrie qui est incompatible avec l’Évangile et la mission ».

Mgr Azcona a également mis en garde contre le culte de la Pachamama et de la Terre Mère « qui a été vénérée au Vatican ». «  Ce sont des déesses comme Cybèle (dans l'Antiquité classique) ou comme la déesse Astarté adorée à Babylone : toutes deux expriment la fertilité des femmes. L'invocation des statuettes devant lesquelles même certains religieux se sont inclinés au Vatican (et je ne dis pas la congrégation à laquelle ils appartiennent...) est l'invocation d'une puissance mythique, la Terre Mère, à laquelle on demande des bénédictions pour l'humanité ou à qui on adresse des gestes de gratitude. Ce sont des sacrilèges démoniaques scandaleux, surtout pour les petits qui ne savent pas discerner », a-t-il ajouté.

Puis, en guise de conclusion, il a proclamé :

« La Terre Mère ne doit pas être adorée parce que tout, même la terre, est sous la domination de Jésus-Christ. Il n'est pas possible qu'il existe des esprits avec une puissance égale ou supérieure à celle de Notre Seigneur ou à celle de la Vierge Marie. »

Et, sous les applaudissements des fidèles, il a réitéré que « la Pachamama n'est pas et ne sera jamais la Vierge Marie. Dire que cette statue représente la Vierge est un mensonge. Elle n'est pas la dame de l'Amazonie parce que la seule dame de l'Amazonie est Marie de Nazareth. Ne faisons pas de mélanges syncrétiques. Tout cela est impossible : la Mère de Dieu est la Reine du Ciel et de la terre. »
>>> La PRIÈRE à PACHAMAMA de la FONDATION des MISSIONS des ÉVÊQUES ITALIENS
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4907
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty Re: News au 30 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mer 30 Oct 2019 - 12:16

News au 30 octobre 2019 Priere-pachamama-synode-amazonie

A Vérone, en Italie, un curé a fait réciter une prière à la Pachamama. Prière qu’il a trouvée dans un opuscule édité par l’organisme missionnaire de la Conférence épiscopale italienne en avril dernier en préparation du Synode sur l’Amazonie. Dans ce livret adressé aux paroisses et aux fidèles et ayant reçu l’imprimatur des évêques italiens, où le mot Christ n’apparaît même pas une seule fois, se trouve cette prière païenne venue des Andes à la Mère Terre : 

“Pachamama de ces lieux, boit et mange à volonté cette offerte, afin que cette terre soit fructueuse.
Pachamama, bonne Mère, soit propice ! Soit propice !
Fait que les bœufs marchent droit, et qu’ils ne se fatiguent pas.
Fait que la semence croisse bien, qu’il ne lui arrive rien de mal, que le gel ne la détruise pas, qu’elle produise de bons aliments.
Nous te le demandons, donne-nous tout. Soit propice ! Soit propice !”

Avant, dans des temps pas si anciens et pourtant si lointains, le curé de la paroisse puisait dans le trésor liturgique de l’Église pour célébrer les rogations qui demandait au Dieu Créateur de toute chose le don de la fertilité des récoltes comme une bénédiction divine. Un trésor qui a lentement disparu depuis le dernier concile, les esprits éclairés de l’Église conciliaire considérant ces prières et ces cérémonies millénaires comme des horribles superstitions abêtissant le nouvel homme ‘catholique’ né des décrets du concile Vatican II. La majeur partie des curés et des évêques ne les connait donc plus. Et l’ignorance étant mère de la superstition, la vraie, c’est à une idole païenne, fausse divinité diabolique, qu’ils en viennent bêtement à demander la fertilité de la terre !

Avant, pendant et après ce Synode pour l’Amazonie, qui a mélangé revendications sociales et écologiques, pour mieux faire passer les prêtres mariés et les femmes diacres, le culte aux fausses idoles aura donc triomphé, avec la bénédiction des hiérarques de l’Église officielle. Pour dessiner, grâce au pape François, un nouveau visage amazonien et syncrétiste à l’Église conciliaire, déjà trop ringarde malgré son profil moderniste et libéral et sa rupture pour rester « dans le vent » d’avec la Tradition séculaire de l’Église catholique…

Le pontificat bergoglien, c’est la séance lifting pour rajeunir l’Église conciliaire post-moderne, la mettre au goût des modes contemporaines, écolo, arc-en-ciel, libertaire, païenne.

Ainsi la Révolution fera définitivement table rase du passé catholique de l’Église conciliaire…
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4907
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty Re: News au 30 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mer 30 Oct 2019 - 15:38


News au 30 octobre 2019 Synode-amazonie-pape-francois-1

Le Synode sur l’Amazonie a un rôle et une mission : faire avancer, faire aller toujours plus loin, sous couvert de venir en aide aux peuples amazoniens et de sauver la Maison Commune, le progressisme introduit par Vatican II dans le monde catholique malgré les oppositions de la sphère conservatrice de l’Église conciliaire, apeurée aujourd’hui par la radicalité de ce modernisme.

Si cette aile conservatrice souhaite remédier à cette crise de la foi que le pape argentin a rendu nettement visible, elle est malheureusement minée par ses propres contradictions : d’un côté son attachement au dernier Concile et son admiration envers Jean-Paul II et Benoît XVI, qui pourtant par leur action pendant et après Vatican II, par leur mise en pratique des décrets conciliaires insouciants de la doctrine immuable et universelle de l’Église catholique, et dont les nouveautés œcuménique, libérale, collégiale, pétris de relativisme dogmatique, d’indifférentisme religieux, ruineuses par leur fondement évolutif de la morale et de la discipline ecclésiastique, du sacerdoce, des sacrements et de la liturgie, ont ouvert la voie à l’action radicale du pape François qui s’inscrit lui-même comme un pape dans la continuité de la révolution conciliaire ; de l’autre, le constat qu’elle fait d’une révolution qui va trop loin, d’un progressisme dont les effets premiers sont la destruction de la catholicité avec l’apostasie comme point final. Mais incapables de relier au Concile lui-même et à ceux qui en furent les promoteurs les causes principales de ce délitement spirituel, ces prélats, prêtres, laïcs conservateurs, ont entamé une lutte de plus en plus ouverte avec Bergoglio, qu’ils rendent le premier responsable de cette crise majeure de la foi.

Or c’est à une réflexion générale et profonde des méfaits de Vatican II et de son esprit de nouveautés mortifère, qui contient en germe toutes les folies pastorales et doctrinales d’aujourd’hui mais aussi d’hier comme par exemple la réunion inter-religieuse d’Assise, qu’ils devrait sérieusement s’atteler. Car si le pontificat du pape François prendra fin un jour, tant que les décrets et l’esprit de Vatican II continuent à être la boussole de l’Église officielle, la révolution avancera pas à pas, quitte parfois à faire, après deux pas en avant, un pas en arrière… pour rassurer les conservateurs…

Un article paru sur Atlantico s’est attaché à étudier plus particulièrement, à propos du Synode pour l’Amazonie, la lutte ouverte entre la sphère conservatrice de l’Église conciliaire et les cercles progressistes, pape en tête. Si nous ne faisons pas nôtres ni les louanges que l’auteur décerne à Jean-Paul II et Benoît XVI ni son éloge d’un concile Vatican II vu comme une continuité de la Tradition mais mal interprété, cette analyse a le mérite de dévoiler les préparatifs et rouages du Synode, le rôle du pape François, les buts ultimes, et officieux, derrière cette assemblée d’évêques progressistes et d’une certaine façon la contradiction auquel les conciliaires-conservateurs sont voués, l’auteur de l’article y compris, tant qu’ils ne sortiront pas du paradigme conciliaire  : “Synode pour l’Amazonie : l’Église confrontée à son tour à sa “révolte des élites“
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4907
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty Re: News au 30 octobre 2019

Message par Gilbert Chevalier le Mer 30 Oct 2019 - 22:56

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 4907
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 30 octobre 2019 Empty Re: News au 30 octobre 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum