Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -14%
Manette PS5 blanche et noire à moins de ...
Voir le deal
59.99 €
Le Deal du moment : -14%
Manette PS5 blanche et noire à moins de ...
Voir le deal
59.99 €

News au 26 janvier 2020

Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 9:36

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 9:38

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 9:56


Par Edward Pentin. Après l’explosion du scandale suscité par la parution du livre portant la signature de Benoît XVI, le déroulement des faits est désormais connu, mais on a en général une vue fragmentée du fait que les développements se sont faits en grande partie via Twitter, ou bien biaisée par des médias hostiles. Edward Pentin s’est chargé de faire une synthèse. Un travail nécessaire, qui nous permet d’avoir une vue d’ensemble.

News au 26 janvier 2020 Pentin
Edward Pentin, correspondant à Rome du National Catholic Register.
Il fait honneur à sa profession, réussissant le triple exploit d’être bien informé, de ne pas être aveuglé, et d’être raisonnablement objectif.



ANALYSE du FIASCO du LIVRE
« Cardinal SARAH-BENOÎT XVI »


Le lancement du livre a provoqué une réaction brutale contre le fait que Benoît apparaisse comme co-auteur du livre, même s’il semble que le Pape Émérite ait donné au moins une approbation tacite préalable pour l’ensemble du manuscrit.

CITÉ DU VATICAN – La polémique autour du livre sur le sacerdoce et le célibat sacerdotal, dont les parties ont été rédigées par Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah, a produit beaucoup de chaleur mais guère de lumière.

Quels sont donc les faits réels, pour autant que nous le sachions? La première chose à faire est peut-être d’examiner précisément ce dont le cardinal Sarah et Benoît avaient convenu précédemment concernant le livre intitulé « Des Profondeurs de nos cœurs ».

Commençant par la déclaration du cardinal Sarah, publiée le 14 janvier, nous apprenons que :


  • Le 5 septembre de l’année dernière, après avoir rendu visite à Benoît XVI à sa résidence Mater Ecclesiae, le cardinal Sarah a écrit au pape émérite pour lui demander d’écrire un texte sur le sacerdoce, en particulier sur le célibat.

  • Il lui a dit qu’il ne s’attendait pas à ce que Benoît XVI accepte en raison des « polémiques » que de telles réflexions pourraient « potentiellement susciter dans les médias », mais qu’il était « convaincu que l’Église entière a besoin de ce don » qui pourrait être publié autour de Noël.

  • Le 20 septembre, Benoît a répondu en disant qu’il avait en fait commencé à écrire un texte sur le sujet et que la lettre du cardinal Sarah l’avait encouragé à terminer la tâche.

  • Le 12 octobre, Benoît lui a remis un « long texte » que le cardinal Sarah a jugé trop profond et trop long pour un journal. Il a donc « proposé au pape la publication d’un livre, intégrant ses propres textes ainsi que les miens ».

  • Après « plusieurs échanges pour développer le livre », il a envoyé le 19 novembre un « manuscrit complet » à Benoît, « comme nous l’avions décidé conjointement, la couverture, une introduction et une conclusion communes, le texte de Benoît XVI et mon propre texte ».

  • Le 25 novembre, le pape émérite a exprimé sa « grande satisfaction concernant les sections préparées en commun » et a écrit une phrase clé : « Pour ma part, le texte peut être publié sous la forme que vous avez prévue ».

  • Le 3 décembre, il a rendu visite à Benoît pour lui expliquer que « notre livre » serait imprimé pendant les vacances de Noël et publié le 15 janvier et qu’il « lui apporterait l’ouvrage début janvier après son retour d’un voyage dans ma patrie ».


Suivant l’annonce du livre, qui est parue pour la première fois dans le journal français Le Figaro le 12 janvier, une tempête de critiques s’est abattue sur le cardinal et le pape émérite, les présentant tous deux comme étant en désaccord avec le pape François et critiquant le cardinal pour avoir « utilisé » Benoît dans son grand âge. Le cardinal Sarah, largement considéré comme un homme honnête et intègre, a dit dans sa déclaration: « La polémique qui vise à me salir depuis plusieurs heures en laissant entendre que Benoît n’a pas été informé de l’apparition du livre Des profondeurs de nos cœurs est totalement ignoble ». Il a également dit qu’il « pardonne sincèrement à ceux qui me calomnient ou qui désirent me mettre en opposition avec le pape François ».

« Mon attachement à Benoît reste intact, et mon obéissance filiale au pape François absolue », a-t-il écrit.

Dans les lettres de Benoît au cardinal Sarah, également publiées par le cardinal le 13 janvier, nous avons la confirmation de Benoît qu’avant sa lettre, il avait déjà commencé « quelques réflexions sur le sacerdoce » mais que sa force physique ne lui permettait plus de publier un texte théologique.

Notant l' »attention particulière du cardinal au célibat », il déclarait ensuite que la lettre du cardinal l’avait incité à « reprendre mon travail » sur les réflexions, puis à « vous transmettre le texte » une fois traduit de l’allemand en italien. « Je vous laisse le soin de déterminer si ces notes, dont je ressens fortement l’insuffisance, peuvent être d’une quelconque utilité », écrivait-il.

Benoît répétait un sentiment similaire dans sa lettre du 12 octobre au cardinal qui accompagnait son texte, disant: « Je vous laisse le soin de déterminer si vous trouvez une quelconque utilité à mes pauvres pensées ».

Dans une troisième lettre au cardinal le 25 novembre, Benoît XVI exprimait ses remerciements les plus sincères pour « tout le travail que vous avez fait » concernant les sections écrites en commun, l’introduction et la conclusion.

« Cela m’a profondément touché que vous ayez compris mes dernières intentions: j’avais en effet écrit 7 pages pour clarifier la méthodologie de mon texte et je suis vraiment heureux de dire que vous avez pu dire l’essentiel en une demi-page. Je ne vois donc pas la nécessité de vous envoyer les 7 pages, puisque vous avez exprimé l’essentiel en une demi-page », écrivait Benoît.

Puis, il ajoutait: « Pour ma part, le texte peut être publié sous la forme que vous avez prévue ».

Dans un tweet accompagnant les lettres, le cardinal Sarah a commenté que les attaques contre lui, que lui et Benoît n’étaient pas co-auteurs, « semblent impliquer un mensonge de ma part », ajoutant que ces « diffamations sont d’une gravité exceptionnelle ».

Dans un autre tweet, le 14 janvier, il a écrit: « J’affirme solennellement que Benoît XVI savait que notre projet prendrait la forme d’un livre. Je peux dire que nous avons échangé plusieurs épreuves pour faire les corrections. Je ferai une déclaration plus détaillée ce matin pour rétablir les faits. +RS »

Un autre élément de cette histoire est un commentaire d’Andrea Tornielli, directeur éditorial de Vatican News, qui a écrit le 13 janvier que le livre « porte les signatures » de Benoît XVI et du cardinal Sarah, également pour l’introduction et la conclusion. Dans un article neutre, Tornielli notait qu’il avait été écrit « en obéissance filiale au Pape François » et que les auteurs « recherchent la vérité » dans « un esprit d’amour pour l’unité de l’Eglise ». Il a ensuite réitéré les déclarations du pape François sur le célibat des prêtres.

Et pourtant, quelques heures seulement après la déclaration matinale du cardinal Sarah le 14 janvier, l’archevêque Georg Gänswein déclarait à l’agence de presse italienne ANSA: « Je peux confirmer que ce matin, j’ai agi sur les instructions du pape émérite et j’ai demandé au cardinal Robert Sarah de contacter les éditeurs du livre et de leur demander de retirer le nom de Benoît XVI en tant que co-auteur du livre et de retirer également sa signature de l’introduction et des conclusions ».

« Le pape émérite savait que le cardinal préparait un livre et il lui a envoyé un texte sur le sacerdoce l’autorisant à l’utiliser comme il le souhaitait. Mais il n’a pas approuvé un projet de livre comme co-auteur et il n’avait pas vu ni autorisé la couverture », poursuivait l’archevêque Gänswein. « C’est un malentendu qui ne met pas en cause la bonne foi du cardinal Sarah ».

Le cardinal Sarah a ensuite tweeté: « Compte tenu des polémiques suscitées par la publication du livre Des profondeurs de nos cœurs, il a été décidé que l’auteur du livre pour les publications futures serait ‘Cardinal Sarah, avec la contribution de Benoît XVI’ Toutefois, le texte intégral reste absolument inchangé. +RS. »

À en juger par les lettres fournies par le cardinal Sarah ces deux derniers jours, les relations entre toutes les parties semblaient relativement harmonieuses jusqu’à ce que la nouvelle éclate que le pape émérite et le cardinal Sarah étaient les co-auteurs du livre. Deux sources fiables ont indiqué au Register que Tornielli avait téléphoné à l’archevêque Gänswein les 13 et 14 janvier pour discuter du livre.

Que s’est-il passé ensuite? Benoît a-t-il été surpris par le tollé que son nom sur le livre a provoqué dans certains milieux et a-t-il pris ainsi ses distances du projet? Nicolas Diat, l’éditeur du livre, avait-il été trop téméraire en incluant Benoît comme co-auteur, alors que ce dernier avait vu le titre et la couverture et n’avait pas exprimé sa désapprobation préalable?

Ou bien l’archevêque Gänswein s’est-il senti sous pression à cause des réactions négatives que le livre avait subies de la part de certains médias, du Vatican et de Santa Marta (peut-être via Tornielli), et a-t-il ainsi convaincu Benoît de revenir sur son engagement ?

Le Register a demandé à l’archevêque Gänswein et à Nicolas Diat de commenter. L’archevêque Gänswein n’a pas encore répondu, mais le 15 janvier, Diat a confirmé au Register le résumé des événements par le cardinal Sarah, soulignant notamment que le cardinal avait montré en personne à Benoît une ébauche de la couverture lors d’une audience privée.

« Le cardinal Sarah a envoyé une lettre confidentielle [à Benoît] le 19 novembre avec le texte complet. Les épreuves étaient complètes : l’introduction, les deux textes et la conclusion », a expliqué M. Diat. « Puis, le 3 décembre, il a montré le projet de couverture lors d’une audience avec Benoît XVI. »

Diat soutient également que pas plus tard que jeudi dernier, le 9 janvier, l’archevêque Gänswein a parlé avec Davide Cantagalli qui travaille sur l’édition italienne, et que pendant leur conversation, l’archevêque Gänswein « a donné son soutien à tout le travail que les éditeurs italiens font ». Cantagalli a déclaré au Register que les commentaires de Diat à son sujet étaient « faux » mais n’a pas voulu donner plus de détails lorsqu’on lui a demandé.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 10:04


L’intitulé est légèrement modifié par rapport à l’édition française mais confirme la paternité de Benoît XVI. Fin du feuilleton, donc? Pas tout à fait. Un communiqué commun du cardinal et du pape émérite mettant définitivement un terme aux polémiques s’est perdu quelque part entre Mater Ecclesiae et la Secrétairerie d’État… Précisions de Riccardo Cascioli.

News au 26 janvier 2020 édition-italienne1
L’édition italienne sortira le 30 janvier aux éditions Cantagalli


SARAH et BENOÎT XVI, le LIVRE SORT.
Textes et signatures confirmés


Un communiqué de l’éditeur Cantagalli annonçant la sortie de « Dal profondo del nostro cuore » pour le 30 janvier met fin (ou presque) à des jours et des jours de féroce polémique. La signature sera « Robert Sarah avec Joseph Ratzinger/Benoît XVI » pour éviter toute spéculation supplémentaire. La vérité est donc rétablie, mais reste la blessure d’un lynchage médiatique contre le cardinal Sarah et le pape émérite, auxquels personne – on peut en être sûr – ne présentera d’excuses. Et il y a aussi le « feuilleton » d’un communiqué signé par Benoît XVI et Sarah vendredi dernier: il aurait dû être publié par la Secrétairerie d’État mais on en a perdu la trace.

« Aujourd’hui et aujourd’hui seulement , quand les nuages semblent s’éloigner (…) nous annonçons la sortie du livre Dal profondo del nostro cuore de Robert Sarah avec Joseph Ratzinger/Benoît XVI pour le jeudi 30 janvier 2020, en remerciant les auteurs et tous les amis qui nous ont été proches dans cette délicate entreprise ».

Avec ces mots, David Cantagalli, l’éditeur italien de Benoît XVI et du cardinal Robert Sarah, dans un communiqué officiel met fin (ou presque) à la sordide affaire qui a entouré l’annonce de la sortie du livre en défense du célibat, signé par le cardinal Sarah et le pape émérite. Donc pas de retrait de la signature, comme l’avait déclaré le secrétaire de Benoît, Mgr Georg Ganswein, aux agences de presse après la diffusion de rumeurs selon lesquelles Benoît XVI était dans l’ignorance du projet du livre. De là s’était déchaîné un véritable lynchage médiatique du cardinal Sarah, mais aussi la campagne habituelle contre le Pape émérite.

Le livre en italien sortira comme prévu le 30 janvier, avec un léger changement formel de la couverture, en accord avec l’éditeur français Fayard (et qui s’appliquera à toutes les éditions internationales), dont dépendent tous les contrats de traduction : la signature des auteurs ne sera plus « Robert Sarah-Benoît XVI », mais « Robert Sarah avec Joseph Ratzinger/Benoît XVI ». L’ajout du nom au siècle – Joseph Ratzinger – veut en quelque sorte enlever aux ennemis déclarés de Benoît XVI l’argument-prétexte d’un texte écrit par « l’antipape », mais quiconque lit le contenu de ce livre doit honnêtement admettre que l’esprit dans lequel il est écrit est celui d’une contribution à la Vérité, et non d’une escarmouche idéologique ou de pouvoir. Et l’ajout de la préposition « avec » dans la signature permet de mieux préciser ce qui est expliqué dans la note de l’éditeur accompagnant l’édition. C’est-à-dire que le livre se compose d’un essai de Benoît XVI, d’un autre du cardinal Sarah, puis d’une introduction et d’une conclusion écrites physiquement par Sarah mais « lues et partagées » par Benoît XVI. Exactement ce qui avait déjà été expliqué dès le début, mais qui a été ignoré pour donner lieu à « des polémiques incessantes, nauséabondes et mensongères », comme les a définies le cardinal Sarah il y a quelques jours.

Les polémiques ont été particulièrement virulentes de la part des habituels secteurs du monde catholique, des « gardiens de la Révolution » et des « intellectuels » catho- progressistes, qui ne se sont certes pas épargnés dans les très dures insultes à l’encontre du cardinal Sarah et dans la requête de museler le pape émérite. On est arrivés à des sommets de mensonge peut-être jamais atteints auparavant, ce qui est particulièrement grave si l’on considère que même le quotidien des évêques italiens, Avvenire, a mis dans la bouche de Benoît XVI (15 janvier) des déclarations qu’il n’a jamais faites et qui ne pouvaient même pas être déduites des paroles pourtant malheureuses de Gänswein: « Benoît: sur le célibat, je ne signe pas le livre de Sarah – ‘Je n’ai jamais autorisé l’apposition, ni partagé les prémisses et les conclusions' ».

Comme preuve du sentiment commun du cardinal Sarah avec le pape émérite, dans le communiqué, Cantagalli souligne:’

« il s’agit d’un ouvrage de haute valeur théologique, biblique, spirituelle et humaine, garanti par la profondeur des auteurs et leur désir de mettre à la disposition de tous le fruit de leurs réflexions respectives, exprimant leur amour pour l’Église, pour Sa Sainteté le Pape François et pour l’humanité entière ».

Donc: le livre sort aussi en italien, la vérité est rétablie. On pourrait dire que tout est bien qui finit bien. Mais ce n’est pas vraiment le cas. Tout d’abord parce que les poisons de ces semaines ne sont pas effacés et que la boue jetée en particulier sur le cardinal Sarah laissera des traces. Et on peut être sûr que personne ne s’excusera – et même ils éviteront de donner de l’importance à la nouvelle – pour ce qui s’est passé.

En second lieu, l’affaire – comme nous l’avons déjà dit – semblait obéir à un centre opérationnel qui avait tout intérêt à créer une agitation pour rien afin d’obscurcir le contenu du livre, certainement très malvenu pour ceux qui tentent de bouleverser la doctrine de l’Église en s’attaquant au célibat des prêtres. Un objectif, malheureusement, qui est en quelque sorte réussi.

En troisième lieu, il reste un mystère. Après des jours de polémiques féroces, le vendredi 17, le cardinal Sarah s’est rendu à Mater Ecclesiae, la résidence du pape Benoît XVI, à 18 heures. Ce fut une rencontre éclairante dont Sarah lui-même a donné la nouvelle avec plusieurs tweets [cf. Mise au point du cardinal Sarah] : « A cause des incessantes, nauséabondes et fausses controverses qui n’ont jamais cessé depuis le début de la semaine, concernant le livre Du fond du cœur, j’ai rencontré ce soir le Pape émérite Benoît XVI », a écrit le Cardinal guinéen, qui poursuit ensuite: « Avec le pape Benoît XVI émérite, nous avons pu constater qu’il n’y a pas de malentendus entre nous. Je suis sorti de cette belle rencontre très heureux, plein de paix et de courage ». Suivaient ensuite les remerciements à l’éditeur français pour le travail accompli.

La rencontre et l’atmosphère de concorde qui l’a caractérisée n’ont été démenties par personne, mais l’annonce par tweet du cardinal Sarah semblait pré-annoncer quelque chose qui attesterait une fois pour toutes de cette unité d’intention. En fait, nous savons que de cette rencontre est sorti un communiqué commun, signé par Benoît XVI et le cardinal Sarah, visant à confirmer la double paternité du livre et à mettre fin au lynchage médiatique des deux. Pour éviter de nouvelles frictions, il a été décidé de remettre ce communiqué au Secrétariat d’État pour publication, ce qui aurait dû se faire au plus tard le lundi 20. Mais le communiqué a été perdu: censuré par le Secrétariat d’Etat? Resté dans la sacoche de Mgr Gänswein ou d’un autre fonctionnaire? On l’ignore. Mais la désagréable impression demeure que tout est fait pour empêcher qu’émerge avec clarté la totale syntonie de Benoît XVI et du cardinal Sarah en matière de sacerdoce, de célibat et pas seulement.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 22:36

fr.news26 janvier 2020

« Les bons arguments » ne peuvent rien contre le pouvoir et l'argent

News au 26 janvier 2020 U0wo9ud7wetpc1ois4nb7nbkqc1ois4nb7nbl

Le processus synodal en Allemagne est conçu pour manipuler les fidèles afin qu'ils acceptent une « nouvelle Église », a déclaré l'auteur allemande Gabriele Kuby à NcRegister.com (23 janvier).

Nous ne sommes pas seulement en politique mais aussi dans l’Église « au-delà du point où les bons arguments font la différence », a-t-elle expliqué.

Maintenant, les problèmes sont abordés par le filtre du « pouvoir » et de « l'argent ».

Kuby suggère de dépasser la ligne de front et même de risquer un contrecoup : « Nous n'aurons aucun impact tant que nous essaierons de nous protéger. »

[Le problème n'est pas l'Allemagne mais Vatican II. Tant qu'on n'aura pas compris cela, on n'aura rien compris.]
News au 26 janvier 2020 Noety430rwlszyk9tmxjxncoxzyk9tmxjxnct
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 22:45

fr.news26 janvier 2020

Élection du cardinal Re


News au 26 janvier 2020 O5yep7e04o8h85n1t83o96rci85n1t83o96rd

François a approuvé l'élection du cardinal Giovanni Battista Re, 85 ans, au poste de doyen du Collège des cardinaux et du cardinal Leonardo Sandri, 76 ans, au poste de vice-doyen.

L'élection de Re était attendue parce qu'il était le vice-doyen. Il remplace le cardinal Angelo Sodano que François a licencié le mois dernier.

Si le siège de Pierre devient vacant dans les cinq prochaines années, c'est l'Argentin Sandri qui présidera le conclave, et non Re, puisque Re n'est plus un électeur.

[À plus ample informé, rien n'a vraiment changé.]
News au 26 janvier 2020 Op22z9y3a4fccu9vtvfnrdv8hcu9vtvfnrdvd
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 23:00

fr.news26 janvier 2020

L'archevêque italien rétablit l'ordre des sacrements et interdit les parrains incrédules (titre trompe l’œil)


News au 26 janvier 2020 Kx7n78gcglxuqry2n9urcg7qvqry2n9urcg7r

L'archevêque libéral de Spoleto-Norcia, Renato Boccardo, 67 ans, en Italie, a signé un décret établissant que la confirmation doit précéder la première communion selon l'ordre correct des sacrements.

Le décret sera valable pendant trois ans ad experimentum.

Selon IlMessagero.it (18 janvier), Boccardo a également décrété que la Confirmation n'aura lieu que dans la cathédrale. Les candidats à la confirmation ne pourront plus choisir librement leur parrain, mais des prêtres ou des catéchistes prendront la relève.

En effet, trop de candidats à cette tâche vivent dans des relations sexuelles pécheresses et leur « dimension de foi continue à être presque invisible », explique Boccardo.

[Soyons clair, et ce n'est pas un scoop, sauf pour les inhabitués : dans la conciliaire, chacun fait ce qu'il veut, et il ne risque aucune sanction. En conséquence, tel évêque fait ceci, l'autre cela dans le sens contraire : peu importe ! Bergoglio s'en amuse... Et ainsi, le titre de cette news est à côté de la plaque puisque l'archevêque ne rétablit rien mais retarde la Première Communion et fait en sorte que tous soient confirmés dans la cathédrale, ce qui fait un plus grand nombre... en apparence seulement. Conclusion : un sac jaune pour cet archevêque qui casse tout sous l'apparence de tout rétablir !]
News au 26 janvier 2020 Guts2k00vm6hf0zbz5msz7udmf0zbz5msz7ui
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 23:11

fr.news26 janvier 2020

L'ancien rite s'épanouit en Terre Sainte

News au 26 janvier 2020 Wdbga18tq1ee71vlo93et7wbf71vlo93et7wc


João Silveira écrit sur PaixLiturgique.fr (21 janvier) après une visite en Terre Sainte en décembre 2019 que l'ancienne messe a du succès à Jérusalem.

Depuis deux ans maintenant, il y a une messe dominicale de rite ancien à 8h30 à l'hospice autrichien de la vieille ville, et aussi au moins trois messes en semaine. Les participants viennent d'Amérique, du Brésil, de France, d'Allemagne et d'Angleterre. Ils sont tous jeunes.

Silveira a rencontré différents groupes de pèlerins de la FSSPX et des pèlerins de l'ancien rite du Canada, de France, de Singapour et du Japon. La FSSPX est autorisée à dire la messe partout.

Il y a également de nombreux prêtres religieux et diocésains en Terre Sainte, qui ont souvent célébré l'ancien rite.

Silveira mentionne, par exemple, le plus jeune prêtre appartenant à une abbaye plutôt moderne, qui célèbre souvent l'ancienne messe, un futur franciscain qui envisage de faire de même, et un groupe de Sœurs contemplatives qui suivent l'ancienne liturgie.

Il a également rencontré les "Verts", une communauté missionnaire allemande officiellement appelée Agnus Dei, très attachée à la liturgie traditionnelle.

[Le problème n'est pas là. Si quelqu'un dit l'ancienne Messe (la vraie) en étant dans le schisme ou l'hérésie, cela ne lui sert de rien. Que chacun y réfléchisse sérieusement : le vrai culte en-dehors de l’Église ne peut pas plaire à Dieu. Les tradis ne comprennent pas ce langage.]
News au 26 janvier 2020 1n582c8prq2cl4ukjpq92wh7hl4ukjpq92whc
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 23:22

fr.news26 janvier 2020

François sur l'œcuménisme : « Voir au-delà des intérêts catholiques et surmonter les héritages du passé. »

News au 26 janvier 2020 6ig96erljrpk34w48qjcwirel34w48qjcwirf

Chaque communauté chrétienne a « un cadeau à offrir » aux autres confessions, a déclaré le pape François lors de son homélie à l'occasion d'un service de prière œcuménique qui conclut la "Semaine de prière pour l'unité des chrétiens" (25 janvier).

François veut « reconnaître, accueillir et partager ces dons ».

Il demande aux différentes confessions chrétiennes de « regarder au-delà des intérêts partisans et de surmonter les héritages du passé ».

François a présidé les vêpres avec le métropolite orthodoxe grec Gennadios, l'évêque laïc anglican Ian Ernest et des représentants d'autres confessions chrétiennes.

[C'est tout simplement la marmelade indigeste de l'Antéchrist : qui s'en nourrit meurt infailliblement ! (à noter la "bénédiction" œcuménique conciliaro-orthodoxo-anglicano News au 26 janvier 2020 Smiley-paterpallidus !!!)]
News au 26 janvier 2020 4vx4tqi1ibj2ighiioey2hdx7ighiioey2hd2
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Gilbert Chevalier Dim 26 Jan - 23:26

Et encore :

(Pour les intéressés, prendre DeepL pour la traduction Very Happy )

News au 26 janvier 2020 Le-crucifiement-_...eux-sang-560721c
(80 jours d’indulgence, Pie IX, 13 juin 1876)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 janvier 2020 Empty Re: News au 26 janvier 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum