-48%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
68 € 130 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -33%
Microsoft Manette Xbox One sans fil
Voir le deal
39.99 €

News au 5 février 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 10:24

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 10:33

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 10:58


Selon Marco Tosatti, qui reprend le site catholique La Fede Quotidiana, le document publié par Roberto de Mattei la semaine dernière était bel et bien juste une ébauche, destinée à servir de ballon d’essai. Et il se pourrait bien que dans le document définitif, encore sous embargo mais qui devrait sortir ce mois-ci, il n’y ait aucune mention des viri probati, et même aucune référence au document final du Synode. Effet Benoît XVI/Sarah? ou manœuvre habile? Ou autre chose?

News au 5 février 2020 Fracois-3-2


EFFACÉS, les « VIRI PROBATI » ?

À présent, je suis vraiment curieux de lire l’exhortation apostolique, fruit des travaux du Synode sur l’Amazonie, qui devrait être publiée dans les prochaines semaines. Nous avons sans doute tous lu l’anticipation de Corrispondenza Romana, basée sur des sources très fiables de l’épiscopat, selon laquelle l’Exhortation reprendrait la proposition du document final du Synode, donnant le feu vert à l’ordination sacramentelle de diacres mariés pour pallier à la pénurie de prêtres dans certaines régions de l’Amazonie, éloignées de tout et de tous.

Ainsi se serait accompli le plan établi par le cardinal Hummes, grand porte-drapeau de l’assouplissement du célibat, et soutenu avec des mots, des actes et un financement par l’Église allemande, dont le vice-président avait déjà évoqué la possibilité d’adopter le même système « amazonien » pour les villes du Reich.

Mais attention! Immédiatement après, Aciprensa avait partiellement corrigé l’information donnée par Corrispondenza Romana et qui avait rebondi dans le monde entier:

Ce 31 janvier, un média numérique a publié un texte présenté comme faisant partie de l’exhortation apostolique post-synodale du Synode de l’Amazonie selon lequel le célibat sacerdotal serait aboli. Une source fiable au Saint-Siège nous a informés que ce texte n’est pas le document final. ‘Ce qui circule en ce moment est un projet qui a été distribué pour être révisé et commenté au fur et à mesure de l’élaboration du texte final’, a déclaré vendredi à ACI Prensa une source fiable du dicastère de la communication du Vatican.

https://www.aciprensa.com/noticias/texto-que-circula-sobre-exhortacion-del-sinodo-de-la-amazonia-no-es-documento-final-39408

Un signe de prudence, dirais-je. Et en fait le cardinal Hummes, dans sa lettre singulière à tous les évêques dans laquelle il demandait de préparer une future présentation du document dans leur diocèse, en utilisant, si possible, quelques Indiens, (je ne plaisante pas, il l’a vraiment écrit…) parle d’un texte en cours de révision… peut-être que tout n’était pas si sûr dans le bateau des Viri Probati qui devait être lancé le long du Rio delle Aamazzoni.

Et hier, La Fede Quotidiana est encore plus catégorique: ni le célibat ni les viri probati ne sont des mots présents dans le document, qui devrait être présenté le 12 février. Mais lisons :

La Fede Quotidiana a eu connaissance d’une circonstance importante sur le prochain document papal concernant l’Amazonie. Et cette circonstance, sujette à des changements de dernière minute, dément ce qui a été récemment rapporté concernant un texte dans lequel il dit oui aux viri probati et au clergé uxorato.

Ceux qui ont vu le texte il y a deux jours (il sera presque certainement présenté le 12 février) ont remarqué qu’aucune mention n’est faite dans le document des deux catégories tant discuté, et qu’il n’y a donc pas d’ouverture officielle.

Une attention particulière doit être accordée au troisième paragraphe du texte dans lequel, avec l’artifice rhétorique de la préterition, le pape dit qu’il ne veut pas se référer au texte post-synodal.
Il est bien évident qu’il s’agit de toute façon d’un texte très pénible [/dur à avaler], qui heurte des sensibilités diverses et multiples des deux côtés, dans les camps progressiste et traditionaliste. Probablement, mais ce n’est qu’une hypothèse à vérifier, le récent livre publié par le cardinal Robert Sarah avec la contribution du pape émérite Benoît XVI « Des profondeurs de nos cœurs », qui a suscité tant de controverses, a dû créer quelques problèmes et même de l’embarras. Nous verrons bien. Mais dans l’état actuel des choses, d’après ce que nous avons appris, dans le document, il n’est pas fait mention des deux catégories si souvent évoquées. Sauf modifications et changements ultérieurs ».

http://www.lafedequotidiana.it/esclusivo-francesco-non-apre-a-viri-probati-e-sacerdozio-per-sposati/

Intéressant, non? Il ne nous reste qu’à attendre et voir si l’opposition de nombreux évêques et cardinaux, même parmi ceux qui font partie du gouvernement Bergoglio, a réellement provoqué le blocage d’un projet jugé par beaucoup non seulement inutile, mais aussi fondamentalement nuisible.

Maintenant – et nous sommes dans le domaine des hypothèses – si dans le passage du document final à l’exhortation réelle l’hypothèse viri probati était tombée, grâce aussi au livre écrit par Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah, cela expliquerait mieux pourquoi les deux auteurs ont été soumis à une quantité sans précédent de brimades de la part des chiens de garde médiatiques de Bergoglio, qui pour l’occasion ont été gardés à jeun quelques jours avant qu’on les libère de leurs chaînes. Mais si la prédiction de La Fede Quotidiana devait vraiment se réaliser, leur sacrifice n’aurait pas été vain…


[L'Antéchrist fera bien ce qu'il voudra ; toutes les conjectures, qu'elles viennent de droite ou de gauche, ne servent strictement à rien, sinon à faire tourner le moulin de Bergoglio qui, lui, rigole à fond la casquette, de toute la confusion qu'il crée par médias et fuites volontaires interposés. Donc, rigolez vous aussi de tout ce raffut, mais sachez bien que l'Antéchrist tirera toujours son épingle du jeu et toujours à son avantage. D'autres affaires illustres l'ont démontré surabondamment.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 16:04

News au 5 février 2020 Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2020-02-02%2Ba%25CC%2580%2B23.02.05

Pour qui douterait encore des effets concrets du message véhiculé par Amoris laetitia, la récente visite du nouveau président argentin Alberto Fernandez est venue apporter une clarification dont il faudra se souvenir. Vendredi 31 janvier, il était reçu par le pape François, son compatriote : un entretien qui fut long et cordial. L’exhortation apostolique qui ouvre la porte à la communion pour les divorcés remariés a été remise au couple présidentiel par le pape François ; ça tombait bien, Fernandez est « fiancé », comme on dit, depuis 2014 avec l’actrice argentine Fabiola Yañez, qui vit avec lui au palais présidentiel de Buenos Aires et joue le rôle de Première dame. Ce n'est certes pas un “remariage” formel mais une union publique, stable et revendiquée.

Le président argentin s’était marié en 1993 avec Marcela Luchetti, de laquelle il a divorcé en 2005, « laissant » un fils. De 2005 à 2014, il vivait avec Vilma Ibarra, par ailleurs mère de trois enfants. Les thuriféraires de François nous expliqueront peut-être un jour que Fernandez a bénéficié d’une déclaration de nullité de son mariage et qu’il s’est en fait marié secrètement avec son actuelle concubine. Dans cette éventualité hautement improbable, une seule réponse : on s’en fiche, le scandale a été public. Si les mariages catholiques sont publics, ce n’est pas pour des prunes !

L’entretien du président et de sa « copine » avec le pape François a été précédé d’une messe célébrée par un autre compatriote, Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, chancelier de l’Académie pontificale des sciences et de l’Académie pontificale des sciences sociales à laquelle le président argentin, partisan actif de la légalisation de l’avortement, a communié, tout comme sa compagne. Vidéo et preuves sur Infovaticana et en français sur Gloria.tv.

Comble de l’ironie, le pape François prêchait le matin même à Sainte-Marthe à propos de ces catholiques qui vont à la messe le dimanche et qui se disent chrétiens mais qui ont « perdu la conscience du péché ». Il ajoutait que ces chrétiens auraient besoin de quelqu’un qui leur dise la vérité, souhaitant que le Seigneur leur envoie un « prophète » qui leur « donne une petite claque » quand ils se laissent glisser « dans cette atmosphère où tout semble permis ». Évidemment, il évoquait ceux qui paient mal leurs domestiques ou les ouvriers des champs, selon des schémas bien usés…

Et comme si cela ne suffisait pas, la première lecture du jour (dans le Nouvel Ordo) de la messe à laquelle assistaient Alberto et Fabiola correspondait au récit du meurtre d’Urie à l’instigation du roi David qui convoitait sa femme, Bethsabée… Cela aussi, on le voit sur la vidéo.

News au 5 février 2020 Reunin

On se demande combien de temps ils ont pu passer à « discerner » sur tout cela avant de convier le couple présidentiel argentin à une messe spécialement célébrée pour eux…

A tout cela s’ajoute un imbroglio diplomatique : peu après sa rencontre avec le pape François, Alberto Fernandez a envoyé à son hôte un courriel courroucé pour demander pourquoi le communiqué du Vatican sur la visite avait annoncé que le sujet de l’avortement avait été évoqué. Il venait lui-même d’affirmer expressément que tel n’avait pas été le cas, au cours de la conférence de presse donnée à l’ambassade d’Argentine peu après la rencontre.

« Je fais corriger tout de suite », a répondu quelques minutes plus tard le pape, selon la délégation argentine. Fernandez, de son côté, précisait que le thème de l’avortement avait seulement été abordé lors de sa réunion avec le Secrétaire d’État, le cardinal Parolin, qui lui « manifesta sa préoccupation par rapport à ce thème, (lui) rappelant que la position de l’Église est toujours la défense de la vie dès la conception », selon les dires du président argentin à La Nacion.

Le nouveau communiqué du Vatican précisa donc que « tous les thèmes cités dans le communiqué de presse sur l’audience » avec Fernandez « n’avaient pas été abordés lors de toutes les conversations ».

On a compris. Le pape François n’a pas abordé le sujet. Cela semble avoir été convenu dès avant l’entretien (voir ci-dessous).

De son côté Fernandez a évoqué saint Thomas d’Aquin pour assurer à Parolin que le Docteur angélique n’était pas contre l’avortement « avant l’animation ». Et de suggérer que si l’Église catholique perd des fidèles en Argentine au profit des évangéliques c’est parce que ces derniers sont contre l’avortement mais admettent « les méthodes de prévention de la grossesse ».

Lors de sa rencontre avec la presse, à peine sorti de Sainte-Marthe et ayant communié le jour même, Alberto Fernandez a confirmé qu’il ne reculera pas sur le projet de légalisation de l’avortement en Argentine ; le projet gouvernemental sera envoyé au Parlement dès le 1er mars.

Pour que ce dossier soit complet je vous propose ci-dessous ma traduction de l’éditorial publié sur Infocatolica.com par Mgr Hector Aguer, ancien archevêque de La Plata, viré comme un malpropre il y a peu pour laisser la place à un proche du pape François, rédacteur des passages dit « controversés » d’Amoris laetitia, Mgr Victor Manuel « Tucho » Fernandez.

La version originale du texte de Mgr Aguer est ici.
Jeanne Smits

* * *
Mgr Hector Aguer :
News au 5 février 2020 5137b7890e6287fbea0be51768ade73b

Le président Alberto Fernandez est un partisan bien connu de la légalisation de l’avortement. J’écris « légalisation » parce que – même si je ne suis pas juriste – je crois que la dépénalisation d’un tel comportement implique d’en faire un acte arbitraire autorisé par la loi et pouvant être librement exécuté. L’une des premières mesures du gouvernement actuel a été de relancer le projet qui avait été rejeté par le Sénat national il y a deux ans. Une modification surprenante a été introduite : comme le Dr Fernandez avait une visite au Souverain Pontife au programme, il a été ajouté que l’État accompagnera la femme enceinte qui décide d’avoir son bébé. Main de fer d’un côté, gant de velours de l’autre.

Nos politiciens sont moralement relativistes, et ils doivent penser que le Pape l’est aussi. Le député Valdéz, ancien ambassadeur près le Saint-Siège, avait déjà déclaré que François « comprendrait ». A la veille de sa rencontre avec le pape, le président a annoncé que le sujet de l’avortement ne serait pas abordé dans la conversation ; le crime abominable – c’est ainsi que le Concile Vatican II a appelé l’avortement – n’est pas un problème majeur comparé à ceux de la pauvreté, de la faim et de la dette. Se pourrait-il qu’il en soit ainsi ? Nous n’avons aucun moyen de le savoir, mais ne pouvons-nous pas penser que le pape serait très attristé si son pays d’origine rejoignait ceux qui ont déjà inclus dans leur législation la permission de tuer impunément des enfants à naître ? Et que cela étant, il ait rappelé au Dr Fernandez – qui s’est identifié comme catholique pour l’occasion – qu’il encourrait une très grave responsabilité devant Dieu en encourageant une telle mesure ? On dit que la question a été discutée à la Secrétairerie d’État. Cela aura-t-il quelque effet ? Parce que ce n’est pas la même chose. On est saisi de voir que le président se soit déclaré fils de l’Église, qu’il ait assisté à la messe avec sa compagne, qu’il ait reçu la Sainte Communion des mains d’un archevêque argentin. C’est incroyable, mais entre compatriotes de même rang tout est finalement possible ! Un scandale de plus, parmi tant d’autres...

Au même moment, le Dr Ginés González García, ministre de la Santé de la Nation, a mis en place un protocole qui permet aux adolescentes de 14 et 15 ans, enceintes à la suite d’un viol, d’avorter à l’insu de leurs parents. Le ministre actuel, au même poste dans une précédente administration, était alors un distributeur enthousiaste de préservatifs. J’ai osé le critiquer publiquement ; il m’a traité de fanatique, entre autres gentillesses, et il a décroché avec une phrase d’anthologie : Dieu pardonne toujours, mais le SIDA ne pardonne pas. Je l’ai corrigé publiquement : Dieu pardonne toujours si nous nous repentons et proposons de faire amende honorable, et non si nous persévérons obstinément dans notre erreur. J’appelle le péché erreur, considérant que dans le grec classique, et dans le Nouveau Testament, le péché est appelé hamartía, substantif du verbe qui signifie rater la cible, se tromper de chemin, s’égarer, s’écarter de la vérité, et donc, pécher volontairement.

Dans son deuxième portefeuille ministériel, le Dr González García n’a pas amélioré son objectif : il s’occupe de promouvoir l’avortement comme solution à un problème de santé publique, comme si la grossesse était une maladie. Il aurait suffisamment de travail à faire s’il s’appliquait à remédier au système de santé lamentable de ce pays ; il n’aurait plus le temps de programmer la liquidation illégitime et immorale des enfants à naître.

Un malentendu fréquent conduit à identifier l’opposition à l’avortement comme une position religieuse, confessionnelle. Elle l’est en effet, mais pas en premier lieu. La raison qui justifie l’opposition à l’avortement est avant tout scientifique : qu’est-ce qui pousse silencieusement dans le sein d’une femme enceinte ? Et qu’est-ce qui pousse de soi-même, et de l’intérieur, comme dirait Platon ? La conviction pro-avortement du président l’a conduit, dans une lettre de 2018, à soutenir que saint Thomas d’Aquin admettait l’élimination de l’embryon avant que celui-ci ne reçoive l’animation définitive de l’âme rationnelle. Comme il ignore manifestement l’œuvre du Docteur commun de l’Église, il ne pouvait pas se rendre compte de ce que même si celui-ci acceptait une animation progressive, et la succession d’âmes végétative, sensible et rationnelle, Thomas reconnaissait l’unité et la continuité de ce processus, raison pour laquelle il affirmait qu’il était immoral de l’interrompre dans l’une de ses étapes. Il l’a enseigné en acceptant les données de la biologie aristotélicienne et l’opinion des scientifiques de son temps, qui a été largement dépassée par les découvertes ultérieures. Il faut cependant noter que dans son étude de l’Incarnation du Fils de Dieu, il laisse de côté l’embryologie ; Jésus, vrai Dieu, est un homme vrai et complet dès le premier instant de sa conception dans le sein de la Vierge Marie.

J’insiste : le principal argument contre l’avortement est d’ordre rigoureusement scientifique. Les études de génétique développées au cours du XXe siècle, notamment celles de Jérôme Lejeune, montrent que l’embryon microscopique a un ADN différent de celui de ses parents ; dès le premier instant de sa conception, il est XX ou XY, une personne mâle ou femelle, un être humain, et non une bestiole d’une autre espèce. Ce n’est pas un appendice du corps de sa mère, de telle sorte qu’elle puisse dire : je fais de mon corps ce que je veux. Il doit être reconnu pour ce qu’il est, et son droit à la vie, à grandir, à naître et à voir la lumière du soleil doit être protégé.

Le crime de l’avortement a été utilisé par les régimes totalitaires et les impérialismes pour empêcher la croissance démographique dans les pays pauvres ; c’est aussi une aspiration typique de la bourgeoisie. C’est dommage pour les partis de gauche qui, dans leur aveuglement idéologique, ne comprennent pas que les femmes pauvres, en général, ne veulent pas abandonner leur petit enfant, même s’il a été conçu contre leur volonté. Elles possèdent un sens de la vie, de l’ordre naturel, méprisé par les sociétés confortables d’un Occident déshumanisé. Chez de nombreux hommes politiques argentins, des préjugés idéologiques ont pris le pas sur la réflexion qui découvre la vérité de l’être ; ils ignorent ou répudient le concept métaphysique de la nature, et ne peuvent donc pas appréhender la réalité qu’elle désigne, et l’ordre naturel qui en découle.

Il faut résister à cette nouvelle tentative « avortiste » de l’État qui, si elle se réalise, apportera des malheurs plus grands que ceux que la société argentine subit déjà. Ce serait un pas de plus vers l’abîme de la dégradation de la communauté nationale, le triomphe du matérialisme et de l’individualisme égoïste qui priverait notre peuple de l’avenir digne qu’il mérite.

Mgr Hector Aguer
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 16:21

fr.news5 février 2020

Nouveauté de François : le successeur d'un cardinal sera « choisi par les prêtres »

News au 5 février 2020 Zn99uuvunqu3vnq6l0uxshuy4vnq6l0uxshuz

Le nonce apostolique pour l'Italie, l'archevêque Emil Paul Tscherrig a invité les prêtres de Gênes à une réunion le 23 janvier au Séminaire.

Il était prévu que ce soit le moment où serait annoncé le successeur du cardinal de Gênes Angelo Bagnasco, 77 ans.

Au lieu de cela, Tscherrig a dit aux prêtres que ce seraient eux qui « choisiraient » leur prochain archevêque, a écrit PrimoCanale.it (25 janvier).

Il ne voulait pas simplement dire que la nonciature demanderait par lettre à certains prêtres de lui présenter des candidats spécifiques, mais plutôt que chacun devait soumettre une liste de trois noms.

Bagnasco restera en fonction jusqu'à la fin de ce processus qui n'est guère transparent.

[1- Cela permet à Bagnasco de rester un peu plus de temps.
2- C'est la démocratie qui s'installe dans les diocèses.
3- Puisque la démocratie s'installe partout, nous voilà tous concernés puisqu'ensuite les laïcs éliront leurs prêtres, et ensuite leurs évêques, et enfin leur pape, en conséquence de quoi je vote déjà pour que l'Antéchrist dégage ! Mais peine perdue : je suis le seul de cet avis...]
News au 5 février 2020 Bbn72jjlsx5szzjxhsbq8m0pxzzjxhsbq8m0u
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 22:07

fr.news5 février 2020

François, l'impénitent, fait l'éloge de l'hérésie d'Abou Dhabi

News au 5 février 2020 1dx9xamgl6cbda6ctxv0rke6cda6ctxv0rke7

Le 4 février François a appelé sa signature conjointe du document d'Abou Dhabi avec « mon frère », le Grand Imam Ahmad al-Tayyib d'Al-Azhar, un « événement humanitaire majeur ».

Dans un message vidéo pour le premier anniversaire de la signature, il a également exprimé sa gratitude pour le soutien apporté par les Émirats arabes unis, une dictature impitoyable, au travail du « Comité suprême pour la Fraternité humaine » [de François], institué pour promouvoir l'hérésie d'Abou Dhabi.

[Et d'ailleurs, son deuxième secrétaire était présent à ce bidule et a redit explicitement l'hérésie de l'Antéchrist, savoir : un texte « qui prend racine dans la volonté de Dieu, afin que tous les croyants trouve en Dieu leur origine car c’est Dieu qui réunit toute l’humanité en une même famille. » Précisons que son deuxième secrétaire est pour les musulmans et son nouveau premier pour les juifs puisque juif lui-même et rotary par-dessus le marché !]

News au 5 février 2020 V8p8ikmei43pbg8v50wcmkjoubg8v50wcmkjt
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 22:16

fr.news5 février 2020

François a rencontré (soi-disant) sa victime


News au 5 février 2020 C9cazkpe5n0zb2613o7a8o9y0b2613o7a8o9z

Quelques jours après avoir agressé une femme sur la place Saint-Pierre, François l'a rencontrée à l'issue d'une audience dans la salle Paul VI, écrit TVSvizzera.it (4 février).

La rencontre est passée inaperçue. Il y a eu un échange de quelques mots avec la femme d'origine asiatique dont le nom n'a pas été mentionné.

La femme était accompagnée d'autres pèlerins qui sont venus avec elle à Rome.

Ansa.it écrit que François lui-même a parlé ces derniers jours de cette rencontre.

[Ceci pue la fakenews à plein nez ! Encore une de ces supercheries dont l'Antéchrist est friand et que la presse s'empresse de croquer à belles dents ! Sans intérêt.]
News au 5 février 2020 4jubopt85w4xqes46xts2r5u2qes46xts2r5z
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 22:25

fr.news5 février 2020

Müller : Le chemin synodal est semblable à la « prise de contrôle » nazie

News au 5 février 2020 8kdx88vcsw27cx7iu0kza0n58cx7iu0kza0n6

Le chemin synodal des évêques allemands, c'est comme en 1933 lorsque les nationaux-socialistes ont remplacé la Constitution de Weimar par la loi d'habilitation, a déclaré le cardinal Gerhard Müller à LifeSiteNews.com (3 février).

Il a expliqué qu'une assemblée autoproclamée, non autorisée par Dieu ni par le peuple qu'elle est censée représenter, annule la Constitution divine de l'Église.

Müller observe qu'au Synode, les laïcs ont 52 % des droits de vote, soit plus que les évêques et les autres membres du clergé réunis.

[Le charabia de Müller ne m'intéresse pas.]
News au 5 février 2020 05woahsrrnu05djsaeeiukzy55djsaeeiukz3
 
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 22:37

fr.news5 février 2020

Défroquage du fondateur des Miles Christi


News au 5 février 2020 G80u4ffwb6i7adnxmh1sb7p28adnxmh1sb7p3

L'archevêque Víctor Manuel Fernández de La Plata, un expert en baisers, a informé que François a renvoyé le père Roberto Juan Yannuzzi de l'état clérical.

Yannuzzi est le fondateur de l'Institut Miles Christi. Il a été reconnu coupable de « crimes contre le sixième commandement avec des adultes, d'absolution d'un complice et d'abus d'autorité ».

Les Miles Christi ont été fondés en 1994 en Argentine et ont également des maisons aux États-Unis, au Mexique et en Italie.

Ils considèrent Ignace de Loyola comme leur maître spirituel. Un « amour et une vénération filiale » du pape est un trait saillant de la communauté qui croit qu'« à Rome, nous possédons le phare de la Vérité ».

Les Miles Christi utilisent la soutane, préfèrent le Novus Ordo en latin et pratiquent le chant grégorien.

[Et toc ! L'Antéchrist qui s'en fout complètement du sixième commandement qui pour lui est le plus petit péché qui existe comme il l'a dit à Wolton , l'Antéchrist donc tire sa flèche qui fait mouche : et voilà les Miles Christi abattus ! À qui le prochain tour ?]
News au 5 février 2020 W95g6m2sakmq7gb6f06dvqpmv7gb6f06dvqpr
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 5 Fév - 22:55

fr.news5 février 2020

Exclusif : Les Chartreux se battent contre les « ultra-conservateurs »

News au 5 février 2020 6uj3c7htel0vnmcwx2g3eafuwnmcwx2g3eafv

La Fraternité Internationale Saint Bruno (IFSB), un groupe de laïcs proche des Chartreux, a demandé à Dom Dysmas de Lassus, le supérieur général des Chartreux, de lui parler des événements récents dans la Chartreuse de Marienau, en Allemagne.

Marienau est le monastère qui compte la plus grande communauté de Chartreux au monde, plus de trente. De Lassus vit dans la Grande Chartreuse en France.

L'enquête a été motivée par les reportages de Gloria.tv sur l'expulsion de deux moines qui célébraient l'ancien rite de la Chartreuse, et l'imposition de l'ancien abbé bénédictin suisse Martin Werlen comme « assistant apostolique ».

Dans sa réponse à l'IFSB, De Lassus défend la nomination de Werlen. Werlen est un psychologue de formation et un militant anti-catholique qui défend les bénédictions homosexuelles, la fornication homosexuelle, l'ordination des femmes, les prêtres mariés, etc.

Parallèlement, De Lassus qualifie « d'ultra-conservateurs » les moines qui aiment la liturgie de Saint Bruno et qui critiquent Werlen, tout en minimisant l'anti-catholicisme de Werlen comme « pas toujours idéal ».

Réponse de De Lassus telle que citée par l'IFSB :

« La Chartreuse de Marienau a reçu un Assistant Apostolique dont la mission est la résolution d'une situation de tension que le précédent prieur avait laissé se développer depuis trop longtemps et qui menaçait de devenir explosive.

La mission du père Werlen n'est pas doctrinale. Nous sommes conscients que ses positions doctrinales ne sont pas toujours idéales, mais les commentaires des ultra conservateurs à ce sujet sont si manifestement exagérés qu'il est inutile d'y répondre.

Ce qui n'est pas tolérable, c'est le pouvoir [par lequel] les ultra-conservateurs ont pris le contrôle de la communauté, ne permettant à personne d'autre qu'eux-mêmes d'exprimer des opinions, parce qu'aucune pensée divergente n'est acceptable.

Deux moines sont partis. Cependant, ce n'est pas toute la communauté qui pense comme eux, loin de là, les lettres envoyées par les moines au Révérend Père le prouvent. Ce que la plupart des moines souhaitent, c'est seulement de vivre leur vocation en paix. La mission du père Werlen est de rendre cela possible à nouveau et rien d'autre. »

[Jugement sans appel : De Lassus mérite l'enfer ! Qu'il suive le chemin qu'il a pris et son atterrissage chez Lucifer est absolument certain. Cela vous fait rigoler ? Eh bien, rigolez !
Mais rira bien qui rira le dernier...]
News au 5 février 2020 Fx8rfy9mvf1kv24acnesvlshpv24acnesvlsm
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 5 février 2020 Empty Re: News au 5 février 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum