-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

News au 8 février 2020

Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 10:22

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 10:26



Dernière édition par Gilbert Chevalier le Dim 9 Fév - 10:01, édité 1 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 15:35


De celle célébrée au Vatican le 31 janvier par Mgr Sorondo, chancelier de l’Académie pontificale des sciences et de l’Académie pontificale des sciences sociales, en présence du président argentin nouvellement élu et de sa compagne (en costume de première communiante!), on n’a en général retenu que l’image (filmée de dos) de deux tourtereaux recevant la communion alors qu’ils sont divorcés et vivent en concubinage notoire. Mais il y avait bien autre chose, dans cet authentique meeting politique, qui a célébré surtout l’héritage politique du dictateur argentin Juan Peron et la proximité idéologique avec François.

News au 8 février 2020 Communion-sacrilège


Et VIVE PERON et FRANÇOIS

Au Vatican, la messe se transforme en meeting politique

Pas seulement une communion sacrilège. La messe pour le président argentin Fernandez dans les grottes du Vatican était un concentré de slogans idéologiques qui soulignaient une dérive inquiétante: la messe a perdu Dieu pour se faire revendication politique. Dans l’homélie de l’évêque Sorondo, Perón a été « sanctifié » et rapproché du pape Bergoglio alors qu’une photo d’un prêtre montonero apparaissait sur l’autel. Mais il y a un évêque qui se rebelle contre ce sacrilège sous les yeux de Saint Pierre.

Pas seulement la communion sacrilège du président de la nation avorteuse. Le péronisme argentin débarque à Rome et occupe même la liturgie dans une messe idéologique et politique qualifiée de « misa peronista » par les journaux argentins. C’est la nouvelle frontière de la praxis du moment: étant donné que le transcendant s’éloigne de plus en plus, c’est la politique qui occupe son espace. Sous les yeux de Saint Pierre, dont les pauvres membres martyrisés par les Romains reposent à quelques pas de l’autel. Ce qu’il doit endurer: une messe politique célébrée par le chancelier de confiance du Pape François, l’évêque Sanchez Sorondo, argentin, qui semble avoir pris à cœur, après le blasphème de la Chine comme pays où la doctrine sociale de l’Église est appliquée, de réformer la messe dans une optique péroniste et privatisée. Souvenirs personnels et éloges du caudillo qui a été excommunié par l’Église pour ses fréquentations maçonniques et sa lutte contre l’Église, avec la création d’une sorte d’Église nationale, sauf réhabilitation ultérieure.

La célébration date du 31 janvier. Quelques minutes après la rencontre entre le président Alberto Fernandez et sa compagne (non épousée) avec le pape François. Tous deux sont filmés en train de communier. Mais il est un avorteur déclaré et vit more uxorio. Et ce, malgré le fait que la lecture du jour – pour l’ironie, à coup sûr, Dieu est imbattable – rapporte l’épisode de l’adultère de David avec Bethsabée à la fin duquel il est dit « Parole de Dieu » et où le Psaume affirme que « je reconnais ma faute, j’ai toujours mon péché présent à l’esprit ».

Mais avant que la communion sacrilège de Fernandez ne soit consommée, la messe avait déjà pris le pli d’une partie de campagne péroniste.

A commencer par l’image placée sur l’autel, celle de Carlos Mugica, prêtre marxiste, tiers-mondiste, proche de la Théologie de la libération, considéré – même s’il n’a jamais embrassé la lutte armée – comme l’assistant spirituel des Montoneros. Il a été assassiné en 1974, mais il ne semble pas qu’il ait été béatifié au point d’être placé sur l’autel comme exemple pour les catholiques.

L’homélie de Sorondo, ensuite, illustre vraiment à quel point on peut s’approprier la liturgie pour ses propres fins politiques.

Habitué à faire l’éloge du régime chinois, il n’ eu aucun problème pour faire aussi l’éloge de Perón, et entre souvenirs personnels et plaisanteries, il a même trouvé le temps de révéler une proximité entre le pape François et le caudillo: « Ce que Perón n’aurait jamais imaginé, c’est que l’Argentine puisse avoir un pape. Et un pape proche de lui », a-t-il dit entre une collecte et une préface.

Bref, Sorondo a non seulement révélé les sympathies péronistes de Bergoglio – ce qui n’est ni mystérieux ni honteux, après tout – mais il a également présenté sous forme homilétique un trait d’union entre le chemin de l’Église et celui de la Nation: « Il a beaucoup fait, nous devons continuer sur ce chemin ».

Ce n’est pas un hasard si la messe a été appelée « de réconciliation », même si l’on ne sait pas de quoi, étant donné la situation irrégulière du président. Peut-être une réconciliation entre la Casa Rosada et Sainte Marthe étant donné les relations glaciales qui ont toujours existé avec le prédécesseur de Fernandez, Mauricio Macri.

Il est certain que Sorondo est un supporter du péronisme, mais il utilise la messe pour nous faire savoir que « Dieu nous montre un chemin important, qui veut redresser l’Argentine et la mettre debout une fois pour toutes », a-t-il déclaré. En bref: Fernandez est un homme de la Providence et le gouvernement péroniste une bénédiction du ciel. Parole de Sorondo, mais pas de Dieu.

La chose n’a pas échappé à Mgr Hector Aguer, évêque émérite de La Plata, l’un des rares évêques qui, ces derniers temps, a eu le courage de parler apertis verbis contre certaines dérives ecclésiales: « Je ne crois pas que la messe ait contribué à la réconciliation effective des Argentins, étant donné que beaucoup d’entre eux ne veulent pas voir l’Église prendre parti dans un secteur politique, quel qu’il soit et au cas où ils auraient également une opinion négative du célèbre ancien président et de son action gouvernementale (Perón, ndlr) ». Une défense dans les règles de la doctrine liturgique et – tant que nous y sommes – également de la doctrine sociale de l’Église.

Aguer a également souligné la communion sacrilège du président Fernandez et a rappelé que « sa pratique religieuse assidue est inconnue et on sait que les deux ne sont pas unis dans le sacrement de mariage ».

Aguer mis à part, l’épisode a cependant été éclipsé comme l’eau sur le marbre de l’autel du Vatican.

L’épisode ne doit cependant pas être déclassé à la rubrique des problèmes concernant exclusivement l’Église ou la politique argentine. La personnalisation de la messe dans une perspective péroniste répond à la nécessité précise de mondialiser le saint sacrifice à des fins politiques et idéologiques. Aujourd’hui, c’est Perón. Demain, une autre exigence politique pourrait se faire sentir. Que ferons-nous? Préparerons-nous aussi les missels pour le nouveau rite socialiste? Nous agenouillerons-nous à l’élévation lors du canon du souverainiste?
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 15:47


Les raisons de réorganisation pour justifier le congé donné au secrétaire sont fantaisistes, et il n’est pas non plus vrai que la détérioration de la santé de Benoît XVI soit en cause. C’est Franca Giansoldati, vaticaniste bien informée et surtout proche de François (son parti-pris bergoglien ne fait aucun doute) – qu’elle a déjà interviewée -, qui l’affirme, bien qu’en y mettant les formes. Difficile, cette fois, de disqualifier sa parole en l’imputant à la malveillance envers le Pape.

News au 8 février 2020 Bergo-ganswein


Le VATICAN a MANIFESTEMENT ESSAYÉ
de MINIMISER l’IMPORTANCE du PROBLÈME

L’AFFAIRE

Le Vatican a évidemment essayé de dédramatiser, en jouant au pompier pour éteindre un nouvel incendie, mais la version officielle selon laquelle Mgr Georg Gänswein a été licencié pour une « redistribution normale du travail interne » n’a convaincu personne.
La vérité est que leurs rapports étaient à leur plus bas historique. Cette fois, le pape François aurait été en colère contre Gänswein pour la façon dont il a géré l’imbroglio du livre écrit par le pape émérite et le cardinal Robert Sarah. Le livre intitulé « Du plus profond de nos cœurs » contient un appel dramatique à s’opposer à l’abolition du célibat ecclésiastique, qui a fini par mettre les deux papes en opposition. Comme s’ils étaient éternellement opposés, distants, antagonistes et prêts à se battre en duel à distance, l’un à Sainte Marthe et l’autre au monastère Mater Ecclesiae.

INVITATION À UNE PAUSE


Chose qui ne correspond pas à la vérité [??]. Le fait est que le chef de la préfecture de la Maison Pontificale et secrétaire particulier de Ratzinger aurait été invité à prendre une pause suffisamment longue et à ne pas se faire voir pendant un certain temps du côté de Sainte Marthe. Le journal allemand Die Tagespost, très proche des milieux catholiques ratzingerien, a écrit et confirmé que le pape lui avait « accordé » une permission pour une durée indéterminée de la fonction de préfet. Quelque chose d’assez inhabituel pour cette figure institutionnelle qui est l’équivalent d’un ministère de l’Intérieur. En fait, au cours des trois dernières semaines, depuis que la bombe a explosé, on a vu Gänswein de moins en moins à l’œuvre, jusqu’à ce qu’il disparaisse complètement. Il n’était pas présent lors des audiences dans la salle Paul VI, ni, en tant que préfet, pour accueillir le vice-président américain Pence quand il a rendu visite au Pape. Une sorte de desaparecido. Même dans son bureau, au premier étage du Palais Apostolique, on ne l’a pas beaucoup vu.

Au départ, la rumeur avait circulé qu’il avait attrapé une mauvaise grippe, chose fréquente en ce moment, mais il a ensuite été repéré avec le pape émérite à la grotte de Lourdes, au sommet de la colline du Vatican.

Une autre voix a insisté sur le fait que la collaboration moindre avec François était à mettre sur le compte de la santé de plus en plus fragile du pape émérite qui nécessiterait plus d’attention. Mais même cette version a perdu de sa consistance car Ratzinger, bien qu’il ait désormais un filet de voix, est lucide et va plutôt bien pour son âge avancé.

Ce qui a fait mûrir la décision d’éloigner Gänswein, c’est donc la maxi omelette liée au livre qui a fait se quereller tout le monde, y compris le cardinal Sarah, qui s’est même présenté à François avec tous les documents de l’éditeur et les lettres prouvant que les accords éditoriaux étaient clairs pour tout le monde, en particulier pour le monastère Mater Ecclesiae.

ÉMÉRITES


Bref, après la figure du Pape Émérite, on trouve désormais à la curie également un préfet émérite qui fait apparaître un nouveau problème de gestion du pontificat. La façon dont les choses se sont déroulées est telle que la prochaine tête à abattre pourrait être celle du cardinal ultra-conservateur (!!) Sarah, préfet de la Congrégation du culte divin. Mais cela reste peu probable étant donné qu’il ne lui reste que quelques mois pour atteindre l’âge de la retraite. Par contre, il sera probablement difficile pour François de renouveler son mandat comme il l’a fait avec d’autres cardinaux de la curie.

En tout cas, le livre de Sarah et Ratzinger anticipe la rédaction de l’exhortation apostolique sur l’Amazonie, dans laquelle François devra s’exprimer pour ou contre l’institution des viri probati: des hommes de foi éprouvée, même mariés, qui auraient des fonctions sacerdotales. Pratiquement la brèche pour les prêtres mariés. La frange ultra-conservatrice (!!) de l’Église qui a conduit une partie des évêques américains à menacer de schisme est alarmée mais le texte du pape François (à ce qu’il semble, après quelques corrections) ne fera pas d’ouvertures. Il ne semble pas y avoir l’ombre de prêtres mariés.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 21:55

en.news 7 février 2020

Un présumé agent de renseignement du Vatican : « Je suis franc-maçon et le pape aussi »

News au 8 février 2020 Rznkvzkqazvox8ugw1sekphmpx8ugw1sekphn

En novembre 2017, la chaîne de télévision argentine 26 a interrogé l'écrivain et homme politique de Buenos Aires Juan Bautista "Tata" Yofre, 73 ans, sur « les imprésarios argentins » entourant François.

Journaliste à l'origine, Yofre a été de 1989 à 1990 le chef de l'agence de renseignement de son pays, puis ambassadeur au Panama et au Portugal et enfin secrétaire d'État.

Dans une vidéo, mise en évidence par le site pro-Benoît FromRome.info (5 février), Yofre fait référence à un appel téléphonique entre "Yussuf" et "Karim", intercepté au cours d'une enquête sur les influences de l'Iran.

Yofre dit avoir « écouté » des informations à ce sujet sur LaNación.com.ar mais qu'elles ont ensuite disparu.

Yussuf raconte à Karim sa rencontre en Argentine avec un chef des services de renseignement du Vatican non nommé, bien que le Vatican ne dispose pas d'un tel officier que Yofre dit avoir connu personnellement.

Selon Yofre, l'officier a dit à Yussuf que « je suis un maçon, et le Pape aussi ». Les informations de Yofre ne sont pas fiables.

[Fiables ou pas, il n'en reste pas moins que tout le monde sait que l'Antéchrist et ses prédécesseurs conciliaires sont Rotary qui n'est autre qu'une des innombrables structures maçonniques.]


News au 8 février 2020 82wa1b10

News au 8 février 2020 Bergog11

News au 8 février 2020 Bergog13

News au 8 février 2020 Franci10

News au 8 février 2020 Rotary10
>>> Encyclique "HUMANUM GENUS" CONDAMNANT la FRANC-MAÇONNERIE (20/4/1884) Léon XIII
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 22:12

en.news 7 février 2020

Un évêque américain qualifie la déclaration d'un confrère allemand de « ridicule et hérétique »


News au 8 février 2020 2rom4cwdb8yddhi4hjngxf2aedhi4hjngxf2b

L'évêque de Tyler, Joseph Strickland, au Texas, a publié un Tweet (7 février) après que l'évêque d'Osnabrück, en Allemagne, ait affirmé que « le Christ est devenu un être humain mais pas un homme » (Kirchenbote.de, 5 février).

Bode a été nommé par Jean-Paul II. C'est un homosexualiste et un hérétique connu qui défend l'ordination des femmes et le sacerdoce marié.

Strickland lui dit : « Monseigneur Bode, je vous appelle respectueusement, en tant qu'évêque, à revenir à la vérité du dépôt de la foi pour votre salut et pour le bien de l'Église. »

L'évêque souligne que la déclaration de Bode sur le Christ « est ridicule et hérétique », et ajoute : « Je ne peux pas rester silencieux. »

[Après tout, Bode est peut-être un être humain mais pas un homme, donc une femme, une évêquesse... La conciliaire n'en finit pas de s'enfoncer dans le ridicule absolu.]
News au 8 février 2020 Fsrn6y9za8o31v83n6ziw0ly81v83n6ziw0l3
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 22:22

fr.news8 février 2020

Un archevêque célèbre la liturgie d'avant 1960


News au 8 février 2020 Qxyo8exxbejnx7wea9li0nwiox7wea9li0nwj

Lors de son séjour à Rome, l'archevêque de Portland, Alexander Sample, a célébré la Chandeleur dans l'église de la Fraternité Saint-Pierre en utilisant des rites antérieurs à 1960 (voir les photos).

Cette liturgie a été abolie par Pie XII (+1958). Peter Kwasniewski signale sur les réseaux sociaux (6 février) la couleur violette des vêtements liturgiques et des chasubles pliées qui a été abolie par Pie XII.

Sample s'est récemment affiché comme un partisan enthousiaste de François.

[C'est ce qu'on appelle le mélange des genres ou du grand n'importe quoi.]
News au 8 février 2020 85rzhez55xm7esh5x4jr8ja5cesh5x4jr8jaa
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 22:33

fr.news8 février 2020

Messe latine traditionnelle : 10% de plus que l'année dernière

News au 8 février 2020 Czgtzwtyokyp9ijfkxlu2e4nq9ijfkxlu2e4o

Fin 2019, la messe latine a été célébrée régulièrement dans 88 pays selon PaixLiturgique.fr.

Soit neuf pays de plus qu'il y a un an : Bosnie, Burkina-Faso, Émirats arabes unis, Géorgie, Jersey, Monténégro, Roumanie, Serbie et Vietnam. Un pays a disparu de la liste : la Côte d'Ivoire.

Parmi les grands pays catholiques où la messe traditionnelle est encore absente, PaixLiturgique.fr liste le Venezuela et le Congo.

[Cela ne veut pas dire grand chose car c'est infinitésimal.]
News au 8 février 2020 Yofqb1tspsb9smgn7n661ya7esmgn7n661yac
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 8 Fév - 22:40

fr.news8 février 2020

Un archevêque de la curie défend le sacrilège : « Jean-Paul II a donné la communion à tous les politiciens pro-avortement »


News au 8 février 2020 Br2fx2e17txjkeacxfyz216ikkeacxfyz216j

L'archevêque Sánchez Sorondo a défendu le fait d'avoir donné la communion au président argentin Fernández, pro-avortement, et à sa seconde maîtresse.

Il a déclaré à LifeSiteNews.com (8 février) que le droit canonique interdit de donner la communion uniquement aux personnes excommuniées, ajoutant que les politiciens pro-avortement ne sont automatiquement excommuniés que selon l'opinion de certains prélats comme le Cardinal Burke.

Il souligne que l'interprétation de Burke n'est pas soutenue par les papes, « Jean-Paul II a donné la communion à tous les gens qui sont en faveur de l'avortement - tous les présidents ».

Pour Sánchez, l'union adultère de Fernández n'est qu'un « problème de conscience de Fernández ». Sánchez dit qu'il « croit en la conscience du peuple » [ou en son absence], insistant sur le fait qu'il n'avait aucune raison canonique de refuser la communion.

[De toute manière, la communion pour tous se pratique depuis Vatican II.]
News au 8 février 2020 Ubbck8jx4p1deszzedtkuwz8ieszzedtkuwzd
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6340
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 février 2020 Empty Re: News au 8 février 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum