Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -33%
PC portable DELL GAMING G3 15-3500
Voir le deal
599.99 €
Le Deal du moment :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin ...
Voir le deal
59.99 €

News au 8 avril 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 8:00

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 8:05

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 10:35

- 1 -

News au 8 avril 2020 Arton58861-87ed4

Nos hôpitaux sont-ils saturés ?

Définition de l’« extrême droite » par les médias mainstream : tout ce qui gêne le Système et ses agents. Dans la séquence psychotique actuelle, l’une des questions qu’on peut se poser, à moins que le doute (méthodique) ne soit interdit, est : nos hôpitaux sont-ils pleins à craquer comme on nous le serine à longueur de journée ?

Plusieurs choses nous ont mis la puce à l’oreille : d’abord des interviews inopinées d’ambulanciers qui s’arrêtaient dans des boulangeries pendant leur travail, puis la déclaration, le 22 mars 2020, de Martin Hirsch, directeur de l’AP-HP, et enfin nos remontées de terrain. Cela ne fait pas une enquête exhaustive mais cela donne un début d’aperçu des données réelles. Le dicton populaire dit qu’on n’a pas besoin de boire tout le tonneau pour connaître le goût d’un vin, une louche suffit.

Pourquoi commencer par parler d’extrême droite, cette expression archi-usée des agents des médias mainstream quand ils n’ont plus d’arguments ou de moyens de défense ? Parce qu’un site américain, Mediamatters, nous explique que la théorie des hôpitaux vides est un hoax ou une fake news de l’extrême droite. Rien que ça !

News au 8 avril 2020 Mediamatters_hostos-83b03

Cela donne, par réciprocité, que la croyance dans les médias dominants serait de gauche, ou du moins social-démocrate, ce qui semble logique. L’article US accuse les sites populistes de ne pas croire à la crise du coronavirus, de penser que la psychose est organisée (par qui ?), et de partager en masse des photos et des vidéos d’hôpitaux ou de services hospitaliers déserts.

Soudain, le doute, cette tournure d’esprit bien humaine, devient « fasciste ». La polémique autour des statistiques des décès dus au virus n’arrangeant rien : on nous parle chaque jour, depuis maintenant trois semaines, d’un pic de patients soit décédés, soit sous respirateurs, c’est-à-dire en urgence absolue. On résume : les journalistes, les politiques et une partie du corps soignant crient au loup depuis début mars, et personne ici ne doute que les 7000 lits français équipés de réanimation soient inoccupés.

La question n’est pas là. Elle est : pourquoi les cliniques qui ont de toute évidence été vidées de leurs patients non urgents (dialysés, chimios) sont-elles en partie vides, alors que les personnels attendent des malades du Covid-19 qui ne bénéficient plus de places de réanimation dans le service public ? Et ce ne sont pas les vilains fascistes haineux de l’Internet qui le disent, c’est Me Jakubowicz en personne :
 
Je viens d’avoir au téléphone le président d’un groupe de cliniques privées dont notre cabinet s’occupe. Aucune de ces cliniques n’a été sollicitée, les lits sont vides et le matériel et le personnel inutilisés. Allez comprendre ...
— Alain Jakubowicz (@JakubowiczA) April 2, 2020
 
Nous avons déjà publié son tweet mais il vaut mieux le remettre pour la démonstration. Nous n’avons pas accès à des directeurs de cliniques comme Jaku mais nous avons accès à des ambulanciers qui font la navette entre les personnes atteintes du virus dans sa forme aiguë et les cliniques en question. Et la réponse est la même : au jour 16 de confinement, les lits en clinique n’étaient toujours pas réquisitionnés. Peut-être qu’ils l’ont été depuis, car il y a 6978 personnes sous respirateur actuellement, au 5 avril, chiffres officiels. Pour 7000 lits en réanimation.

« Du côté de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), on indique aujourd’hui que que "les différents acteurs travaillent désormais main dans la main après avoir su mettre en place une action coordonnée et efficace sous l’égide des Agences régionales de santé". La FHP s’est ainsi fendue d’un communiqué lundi 30 mars pour mettre en garde contre des messages circulant "sur les réseaux sociaux" et "reprenant d’anciens articles qui ne reflètent plus du tout la situation réelle de ce jour sur le terrain". Ces messages, indique la Fédération, "datent maintenant de près d’une semaine, quand la FHP lançait un appel à une plus grande utilisation des cliniques". »

D’après LCI, c’est donc seulement au 30 mars qu’une collaboration, et donc l’ouverture des cliniques a eu lieu pour soulager le trop-plein de l’hôpital public. Le tweet de Jaku date du 2 avril, le transfert des débords n’a semble-t-il pas été déclenché dans la foulée. Si l’on comprend bien le français, cela veut dire qu’avant le 30 mars, ces cliniques sont bien restées en partie vides alors qu’elles avaient fait de la place pour le trop-plein de Covid-19 en réanimation.

Autrement dit, les malades atteints de la forme grave du coronavirus qui n’ont pas pu être pris en charge, faute de lits dans l’hôpital public, ont-ils été abandonnés ? Mais y a-t-il eu justement un dépassement des capacités d’absorption des malades en France ? Avec toutes les annonces quotidiennes d’alerte et de panique, impossible de le dire. La vérité se noie dans le bruit de la désinformation.

« Ce mardi sur LCI, Lamine Gharbi a refait un point sur la situation. Le président de la FHP s’est notamment réjoui de voir les établissements privés "pleinement mobilisés", avec notamment un déploiement important de moyens en Île-de-France, où "300 lits de réanimation" ont été mis en place. Il a également souligné la "complémentarité" avec le public, "sur les échanges de disponibilités et de matériel en fonction des situations locales". L’heure n’est pas à la polémique, assure-t-il. [...]

La Direction générale de la Santé, quant à elle, indique n’avoir pas pas eu écho de problèmes particuliers. Tout juste estime-t-elle qu’une "petite période de flottement a pu avoir lieu au moment de la mise en place du dispositif". Rien de surprenant, poursuit-elle, sachant que "l’on déploie aujourd’hui des moyens jamais encore mis en place jusqu’à présent". »

Entre le 19 mars et le 30 mars, au minimum, les cliniques n’ont pas reçu les malades en trop de l’hôpital public, ou alors au compte-gouttes. Mais peut-être ce temps de latence est-il administrativement normal.

Au milieu de la panique ambiante et désormais quotidienne qui veut que la France ne possède pas assez de lits en réanimation pour tous ses malades du coronavirus dans sa forme virulente, il y a eu un message, bien officiel celui-là, qui fait contrepoint :

« Les Hôpitaux de Paris ne sont “pas à saturation” pour accueillir des patients souffrant du Covid-19, mais ont “besoin de renforts”, a affirmé dimanche soir leur directeur général, Martin Hirsch sur LCI. En Île-de-France, région la plus touchée par le coronavirus, dans les 35 établissements de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) “nous voyons jour après jour l’augmentation du nombre de malades et l’augmentation du nombre de malades graves”, a souligné Martin Hirsch.

Il a dénombré “700 patients qui sont dans des lits de réanimation parce qu’ils sont dans un état grave”, soit “à peu près une centaine de plus” que samedi à la même heure. Mais il a également indiqué que “1200 ou 1300 lits” étaient disponibles pour accueillir les patients gravement atteints par le Covid-19, “donc nous continuons à pouvoir bien les prendre en charge et nous nous préparons pour, dans quelques jours, pouvoir encore augmenter ce nombre de lits disponibles”. » (20 Minutes)

Malgré toute l’empathie que nous pouvons avoir pour les soignants et les malades, ce n’est donc pas une situation de panique mais de panique prévisionnelle, une situation dans laquelle des malheureux seraient laissés agonisant par manque de places en réanimation.

Depuis, il n’y a plus eu de communication officielle à ce sujet, ou alors nous avons manqué un épisode. Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, on a été demander directement aux hôpitaux, à leur représentation et à toutes les antennes destinées à informer le public et les journalistes quelle était la situation réelle au 6 avril 2020 dans les hôpitaux français, et précisément en Île-de-France, qui est censée être le point le plus chaud de l’épidémie, devant le Grand Est.

Nous avons appelé les standards et les services presse de l’AP-HP, de la Santé publique (le site dédié à l’information du public), le numéro vert pour le Covid-19 puis l’hôpital Saint-Antoine (celui où travaille Karine Lacombe) : tous se renvoient la balle, l’appel 1 renvoyant au 2, qui renvoie au 3, qui renvoie au 4, qui renvoie au 1.

Personne ne veut répondre sur le taux d’occupation des lits, et donc sur la réalité médicale de la panique médiatico-politique, sur le fait qu’ils prenaient ou pas des Covid-19 dans les 35 établissements parisiens, comme si toutes ces infos étaient secret défense ou ultra sensibles !

Tous les professionnels théoriquement dédiés à l’information du public ou des journalistes se sont montrés au mieux méfiants, au pire silencieux, comme si les journalistes étaient « contre » le personnel soignant, ce qui n’est objectivement pas le cas : les médecins, les infirmiers, les aide-soignants sont loués dans la presse du matin au soir ! Pourquoi, alors que les responsables de l’hôpital public réclament le soutien de la population, et son obéissance absolue dans le confinement, pourquoi ces responsables seraient-ils en conflit avec elle ? Quelque chose ne colle pas.
 
Les vidéos que nous avons prises ne sont pas le preuve de l’inactivité d’un hôpital puisqu’un service peut être saturé alors que l’entrée du public peut être calme. Mais rien dans cette séquence d’approche ne montre la panique, la saturation, la noria des ambulances ou des SMUR (service mobile d’urgence et de réanimation). Nous sommes à l’hôpital Saint-Antoine, qui accueille des malades du Covid-19, là où le service d’infectiologie du Pr Lacombe traite généralement les malades du Sida ou les séropositifs.

Le montage complet : https://youtu.be/cFLcKcnVy80
[Dans l’hôpital de ma ville, c'est tout pareil : il est vide !]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 10:51

- 2 -

Les évêques allemands et autrichiens protestent contre le fait que le coronavirus n'est « pas » un châtiment de Dieu. Un aperçu de Gloria.tv :

Pour l'évêque de Bamberg Ludwig Schick, qualifier le coronavirus de châtiment divin est « cynique » et « incompatible » avec le message du Christ (14 mars).

L'évêque de Hildesheim, Mgr Wilmer, a qualifié le concept d'un Dieu punisseur de « terrible », voire de « complètement non-chrétien » (30 mars).

Pour l'évêque limbourgeois Bätzing, président des évêques allemands, le Coronavirus n'est « certainement pas une punition de Dieu » qui aime « inconditionnellement » (14 mars).

Le cardinal Marx de Munich estime que comprendre le coronavirus comme un châtiment de Dieu conduirait à une « image très difficile et négative de Dieu » (21 mars).

Pour l'évêque de Passau, Stefan Oster, Dieu « ne veut pas punir », il n'y a que les conséquences du péché (19 mars).

L'évêque de Speyer, Mgr Wieseman, a fustigé le concept selon lequel le coronavirus est la punition de Dieu en tant que « théorie de conspiration pseudo-religieuse » par les milieux « fondamentalistes » (21 mars).

Le cardinal de Vienne Christoph Schönborn, en Autriche, a déclaré que le virus n'est « pas une punition de Dieu » parce que « je ne peux pas imaginer Dieu comme ça, mais plutôt que « Dieu nous invite à penser » (3 avril) ».

Si les Allemands sont si catégoriques, on est enclin à croire le contraire.


[Quand tous ces mecs seront en enfer, ils verront si Dieu ne punit pas !!!]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 10:55

- 3 -

News au 8 avril 2020 Rgdssdabtv7l80u120m3y1tz5l8zbsxlgrdrdt6

Le cardinal George Pell a appris son acquittement en regardant le journal télévisé seul dans sa cellule de prison, a-t-il déclaré à CatholicNewsAgency.com (7 avril) :

« J'ai entendu une grande acclamation de quelque part dans la prison, puis les trois autres détenus près de moi ont clairement fait savoir qu'ils étaient ravis pour moi. »

Après sa libération, Pell a dégusté un steak pour son premier repas libre après 400 jours de prison.

« Ce que j'attends vraiment avec impatience, c'est de célébrer une messe privée », a-t-il déclaré.

Il a qualifié l'emprisonnement de « longue retraite » et de temps de réflexion, d'écriture et, surtout, de prière.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 11:02

- 4 -
LA DICTATURE SANITAIRE A PARLÉ

News au 8 avril 2020 Qxq1jqvs0x83ryzyftms2xxm4s6485ql5v9v0sd

L'église d'ancien Rite, Saint-Philippe Neri de Berlin, a perdu son procès.

Ils avaient demandé à être autorisés à célébrer des messes avec un maximum de 50 fidèles (7 avril). Au moins neuf affaires similaires avaient déjà été rejetées auparavant en Allemagne.

Selon le tribunal, il est constitutionnel d'abolir « temporairement » la liberté de religion lorsqu'elle est en conflit avec d'autres droits fondamentaux tels que le maintien du système de santé publique.

Gloria.tv a appris que cette décision fera l'objet d'un appel.

[S'il s'était agi d'une boîte de nuit ou d'une loge maçonnique... !!!]
News au 8 avril 2020 Lj4zt55in12jvmlbv9p1907u5ainw4d63ntm6kd
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 15:39

- 5 -
News au 8 avril 2020 Z9jq6ttkogbewbp9m4z7vfs9m6jujc1ykorqnar

François a encore nié lors de son homélie du 8 avril que Judas brûle en enfer alors qu'il sait que le Christ a dit qu'il serait mieux pour Judas qu'il ne soit « jamais né ».

« Cela signifie-t-il que Judas est en enfer ? » demande François. Il répond : « Je ne sais pas. Je regarde l’Évangile, et je vois Jésus l'appeler son ami. »

Parlant peut-être de lui-même, François a également mentionné « le petit Judas que nous portons en nous », mais il s'est tu au sujet du Christ qui a dit que « Satan est entré dans Judas » (Jean 13, 27) qui est « le fils de la perdition » (Jean 17, 12).

[Que l'Antéchrist aime « le fils de la perdition », voilà qui est tout à fait normal !]
News au 8 avril 2020 5kivf985esrt2in788runl7hahepshc8w1emtpk
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 15:51

- 6 -
News au 8 avril 2020 Vjjiltv728xxgknv8cqwj7ua1qss5y9p9cjsopb

Le pape François a nommé une nouvelle commission pour étudier un diaconat féminin (8 avril).

Tous les membres de la commission sont nouveaux par rapport à la commission précédente.

Il y a au moins un catholique parmi eux, le père Manfred Hauke, né en Allemagne, qui a écrit une excellente thèse de doctorat sur les raisons pour lesquelles l'ordination des femmes est impossible.

Les noms :

Président : Cardinal Giuseppe Petrocchi de l'Aquila, en Italie
Secrétaire : Monseigneur Denis Dupont-Fauville, Congrégation pour la doctrine de la foi

Les membres :
Catherine Brown Tkacz, Lviv (Ukraine).
Le Diacre Dominic Cerrato, Steubenville (États-Unis).
Le Père Santiago del Cura Elena, Burgos (Espagne).
Caroline Farey, Shrewsbury (Grande-Bretagne).
Barbara Hallensleben, Fribourg (Suisse).
Le Père Manfred Hauke, Lugano (Suisse).
Le Diacre James Keating, Omaha (États-Unis).
Monseigneur Angelo Lameri, Crema (Italie).
Rosalba Manes, Viterbe (Italie).
Anne-Marie Pelletier, Paris (France).

[C'est la continuation de la suite... Saut de qualité ajourné ? Pas si sûr !]
News au 8 avril 2020 Fpyr0ommk7isnmfej6fwlg18qoihzsawyz9gk5r
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 16:04

- 7 -

Deux décrets plus ou moins contradictoires se sont succédé pour fixer les modalités des célébrations pascales, portant la signature du Préfet, le cardinal Sarah; le premier a mécontenté les supérieurs des ordres religieux qui ont eu l’impression de se voir dépossédés de leur autorité au profit de l’évêque du lieu, voire des autorités civiles. Une correspondante d’AM Valli, religieuse qui signe sous le pseudo « Monaca guerriera » (moniale guerrière) y voit un amateurisme qui donne le sentiment que l’Église n’est plus vraiment dirigée…


SEMAINE SAINTE :
DEUX DÉCRETS,
BEAUCOUP de SUPERFICIALITÉ et d’IMPROVISATION

Le 19 mars dernier, la Congrégation pour le Culte Divin a publié un décret, adressé aux Ordinaires du monde entier, contenant des indications pour les célébrations de la Semaine Sainte en cette période difficile de pandémie. Le 25 mars, à la surprise générale, le décret a été mis à jour avec un autre, qui de fait annule et modifie certains points du précédent ayant causé un grand désarroi dans le monde ecclésiastique.

Tout d’abord, du premier décret ressortait le manque d’indications pour le dimanche des Rameaux, qui ouvre la Semaine Sainte et prévoit généralement une procession, évidemment irréalisable en ce moment. Pour pallier aux graves oublis, le nouveau décret contient des indications pour limiter la procession à l’intérieur de l’Eglise ou, dans certains cas, pour utiliser la forme abrégée fournie par le Missel. Suivent quelques indications concernant le Triduum, qui entre le premier et le deuxième décret semblent se chevaucher et/ou se compléter. En particulier, on a éliminé l’expression peu claire « dans la mesure des possibilités réelles établies par qui de droit », qui dans le premier décret était rapportée à côté de chacun des jours du Triduum et semblait plutôt inconfortable (et elle l’était effectivement) pour les évêques qui voyaient leur autorité encore plus limitée face à l’autorité civile.

Il est rappelé que [la fête de] Pâque ne peut être déplacée, tandis que les expressions de la piété populaire peuvent, au bon gré de l’évêque, être reportées à une autre date (certaines processions pourraient être placées dans les fête de la mi-septembre, par exemple).

Vers la fin du premier décret, on pouvait lire : « Pour les monastères, les séminaires, les communautés religieuses, c’est l’évêque diocésain qui décide« . Or, il ne fait aucun doute que pour les séminaires, l’évêque diocésain peut décider puisqu’il est leur supérieur hiérarchique, mais les monastères et les communautés religieuses ont leurs supérieurs légitimes, qui placent de fait leur autorité directement sous l’autorité du Saint-Siège. Laisser l’évêque décider aurait été une ingérence indue dans la vie des religieux, exemptés de l’autorité des évêques, qui ne peuvent pas légiférer sur les prières communautaires des religieux. Cela signifiait, dans le cas des religieux cléricaux (?), priver effectivement les provinciaux de leur autorité et laisser les évêques décider de ce qui devait se passer dans les chapelles internes des différentes maisons religieuses. Nous parlons ici en effet de célébrations qui se dérouleront à l’intérieur des murs des couvents et qui, en tant que telles, font partie de la vie et de la prière communautaire des religieux, ne tombant pas, à proprement parler, dans le culte public.

Incroyable! Que de confusion! Je crois que plusieurs provinciaux (d’un certain poids!) l’ont signalé à la Congrégation des Religieux, en soulignant qu’il y avait de facto un conflit d’autorité. En effet, dans le deuxième décret, comme par magie, la phrase [en gras ci-dessus] a disparu, remplacée par une autre plus appropriée et légitime, qui dit: « Pour les séminaires, les collèges sacerdotaux, les monastères et les communautés religieuses, on s’en tiendra aux indications du présent décret ». Autrement dit: que les supérieurs légitimes établissent les choses pour leurs sujets, selon les normes du décret. La liste du second décret montre également un ordre logique des entités concernées, qui dans le premier semblait être énumérées à la bonne franquette, comme elles se présentaient à l’esprit (les monastères venaient avant les séminaires).

Sans parler de quelques autres incohérences, il est vraiment regrettable que les deux décrets, le premier comme le second, portent la signature du préfet et du secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin, mais surtout que les documents « De mandato Summi Pontificis » aient été émis avec une telle superficialité et un tel manque de préparation.

Dans l’Église, on a la nette sensation d’être à la dérive. On se sent perdu et sans guide sûr.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 8 Avr - 16:09

- 8 -

AM Valli poursuit sa rubrique « un mot par jour », commencée avec le confinement. Aujourd’hui, c’est « sous la peau« . Et en plus de nous faire réfléchir, il apporte une information inédite – pour moi . Il y est question du vaccin contre le covid-19, qui pourrait prendre la forme d’un patch. Et de Bill Gates (un prophète de plus, qui avait « prédit » il y a des années la pandémie!!). Une association qui donne des frissons, même si les intentions annoncées sont (en apparence) les meilleures du monde.

News au 8 avril 2020 Bill-g10


SOUS la PEAU


J’ai lu quelque part que le vaccin contre le Covid-19, si et quand il sera mis au point, sera peut-être administré au moyen d’un patch doté de micro-aiguilles, ce qui permettra à l’organisme une meilleure assimilation.

Sur le sujet, je suis complètement ignorant, mais en lisant la nouvelle, je me suis souvenu avoir lu ailleurs que des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology travaillent depuis un certain temps pour permettre d’implanter chez l’homme, avec le même système, une sorte de « carnet de vaccination » écrit sous la peau grâce à une encre invisible, et contrôlable à tout moment. L’étude, déjà publiée dans une revue scientifique, bénéficie du soutien financier de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Or, puisque cette fondation, en accord avec les objectifs de l’ONU, a toujours été sur des positions en faveur du contrôle des naissances et de la dénatalité (ils appellent cela « santé sexuelle et reproductive »), au point de soutenir le projet d’un dispositif sous la peau qui libère une hormone contraceptive, une petite lumière un peu inquiétante s’est allumée en moi, d’autant plus que, selon les mêmes chercheurs qui ont développé l’idée du patch à micro-aiguilles, rien n’interdit qu’à l’avenir cette application puisse être utilisée à de nombreuses autres fins.

Gates, qui avait prédit dès 2015 la menace d’un phénomène tel que la pandémie actuelle et qui a donné cent millions de dollars pour aider à lutter contre le coronavirus, a quitté le conseil d’administration de Microsoft et se consacre à plein temps aux activités philanthropiques de sa fondation.

Je ne sais pas pourquoi, mais un frisson me parcourt. Sous la peau.

[Nous avançons inexorablement vers les trois 6.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 8 avril 2020 Empty Re: News au 8 avril 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum