Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -49%
-49% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
23.89 €
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

News au 20 avril 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 10:24



Dernière édition par Gilbert Chevalier le Mer 22 Avr - 10:21, édité 1 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 10:30

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 11:24

- 1 -

Les chiffres parlent : la réflexion passionnante que fait ici Riccardo Cascioli pour l’Italie s’applique point par point et intégralement à la France, où le confinement a été prolongé jusqu’au 11 mai par décision du gouvernement, appuyée par les médias qui ont désormais cessé de faire semblant et abandonné toute velléité d’informer au profit de la propagande de régime et des communiqués officiels.

News au 20 avril 2020 Confin10


Les MORTS NE BAISSENT PAS,
et le MODÈLE ITALIEN est un ÉCHEC



par Riccardo Cascioli
News au 20 avril 2020 Cascio10

C’était le soir du 11 mars, il y a plus d’un mois : le Premier ministre Giuseppe Conte signait le décret qui transformait toute l’Italie en zone rouge, une mesure annoncée deux jours plus tôt face à l’avancée de la contagion et de la mort, qui avait été jusqu’alors dramatiquement sous-estimée. Tout était fermé, à l’exception des activités essentielles, jusqu’au 25 mars: « L’Italie est fermée pendant deux semaines », titrait le Corriere della Sera. L’effet de ce grand effort, déclarait Conte à l’époque, nous ne le verrons que dans quelques semaines. Calcul logique : si l’incubation du virus peut durer jusqu’à 14 jours, ce n’est qu’après cette période que nous aurons une diminution des contagions. Jusqu’au 11 mars, on enregistrait 12 462 cas et 827 morts au total.

Arrivons au 25 mars et voyons les effets de ce grand effort: le total des cas enregistrés est passé à 74 386, mais les morts à 7 503. L’augmentation des cas était prévisible mais la multiplication par dix des décès n’était pas exactement dans les plans. Depuis lors, vingt jours supplémentaires de ségrégation dans les maisons et d’inactivité économique se sont écoulés et nous avons atteint un total de 162 488 cas vérifiés (mais le chiffre, comme nous le savons, est fortement sous-estimé), tandis que les morts ont dépassé 21 000, avec une croissance qui continue à être d’environ 600 par jour (c’est-à-dire bien au-delà des 463 au total comptés jusqu’au 9 mars, jour où le gouvernement a décidé le confinement).

Donc, nous n’avons pas vu les résultats annoncés le 11 mars, deux semaines plus tard, et même pas maintenant que plus d’un mois s’est écoulé, bien qu’avec un effort d’optimisme nous continuions à dire que nous sommes sur le pic. Par ailleurs, ces derniers jours, beaucoup de gens disent que même les morts sont beaucoup plus nombreux que ce qui est officiellement comptabilisé.

Il y en aurait assez pour remettre en cause la stratégie du « tous à l’intérieur ». Ou au moins pour poser quelques questions sur les raisons pour lesquelles le confinement n’a pas fonctionné.

Au lieu de cela, rien: officiellement, le confinement italien fonctionne et le cas échéant, c’est à cause de ceux qui se promènent ou vont au supermarché deux fois par semaine au lieu d’une. Le raisonnement est simple: si M. Untel va se promener, c’est moi qui dois passer plus de temps en isolement. Peu importe si, à la lumière de la raison, ça ne marche pas comme ça, la propagande monte à la tête et dicte les réactions. Voilà pourquoi chacun se transforme en délateur contre quiconque est pris dans la rue, sans même se demander s’il a une raison reconnue par la loi; au supermarché, on vient même contrôler vos emplettes, au cas où vous seriez déplacé juste pour une babiole; et si par hasard vous rencontrez une connaissance et échangez quelques mots, il y en a qui vous regardent de travers. Le journalisme d’État déclenche la chasse au délinquant, donnant l’impression que les rues sont encore pleines de gens que, pourtant, bizarrement, nous ne voyons pas de nos fenêtres.

C’est le vrai socialisme, sans même qu’on s’en aperçoive. Cela permet à ceux qui nous gouvernent de dissimuler leur propre situation et leur incapacité et d’éviter de répondre à des questions gênantes. Par exemple: oublions les 62 000 personnes officiellement infectées entre le 11 et le 25 mars, prétendons qu’elles ont été infectées avant la fermeture totale et faisons également comme si plusieurs restrictions n’étaient pas déjà en place au cours des deux semaines précédentes; eh bien, mais les 90 000 infectés du 25 mars à ce jour, comment les expliquez-vous ? Et comment expliquer ces 13 564 décès au cours de la même période (environ 65% du total) ? Voulez-vous vraiment nous faire croire que tout dépend du monsieur qui emmène le chien faire ses besoins et de la dame qui va au supermarché, ou même de l’homme seul qui est allé courir ?

News au 20 avril 2020 Drone-10

Il aurait été important de mener une enquête épidémiologique sérieuse pour comprendre où et comment les gens sont infectés, afin de prendre des mesures ad hoc, mais personne ne semble y avoir pensé. Et donc tout le monde à la maison, c’est plus facile. Et au lieu d’investir dans des examens, des prélèvements, des appareils médicaux, on achète des drones pour contrôler les routes, les montagnes et les plages. Tout le monde à la maison, et indéfiniment, parce que – maintenant c’est clair – le virus ne nous quittera pas facilement. Pendant ce temps, 60 millions de personnes sont assignées à résidence.

Oui, 60 millions de personnes à la maison, sans distinction. Pourtant, le total des personnes infectées, même en multipliant par dix les chiffres officiels (pour prendre les choses très largement), est inférieur à 3 %. Est-on sûr qu’il n’est pas possible de mettre en œuvre des politiques qui se concentrent sur les personnes infectées et leur cercle de contacts au lieu de bloquer 95% de la population ? Même s’ils ont commencé avec un retard coupable, ils ont eu beaucoup de temps pour prendre des contre-mesures. Et est-il logique de traiter de la même manière la population vivant dans les communes les plus touchées de Lombardie, et celle de Sardaigne, où l’on ne compte que mille cas pour 1,7 million d’habitants ?

L’Italie est le pays où le taux de mortalité par le Covid-19est le plus élevé. Mais le gouvernement et la grande presse aux ordres sont là pour vanter le modèle italien, que tout le monde essaierait évidemment d’imiter. Mais là aussi, les choses sont différentes. Il n’existe pas de solution unique pour lutter contre le coronavirus, et il existe certainement des approches qui ont mieux fonctionné que la stratégie « chinoise » du gouvernement Conte. Parce qu’il y a là un gros mensonge: faire croire qu’il n’y a que deux options : soit tout le monde dans la maison, soit tout le monde dehors. Ce n’est pas le cas.

Mais à ce stade interviennent les modèles mathématiques, qui nous disent que si le gouvernement italien n’avait pas tout fermé, il y aurait eu des centaines de milliers de morts. Et face à cet argument, nous devrions nous taire. Sur les réseaux sociaux, il y a donc une floraison de « petits statisticiens » qui nous montrent chaque jour des courbes, des paraboles, des modèles divers pour montrer qu’il n’y a pas d’alternative à la fermeture totale – et indéfinie.

Mais la vérité est que ces modèles n’ont aucune fiabilité, ce sont de purs exercices. Il en va de même pour les modèles qui prédisent le climat sur Terre pour les 50 à 100 prochaines années et qui sont censés nous convaincre que nous sommes au bord du gouffre et que nous sommes destinés à mourir grillés. Sauf que ce que les modèles prédisaient il y a vingt ans ne s’est pas produit à temps.

Pour le coronavirus, l’étude publiée le 16 mars dernier par l’Imperial College de Londres, évidemment très autorisée, est très à la mode: pour l’alternative au confinement rigide elle prévoyait au moins 250 mille morts pour le Royaume-Uni et 1,1-1,2 millions pour les États-Unis. Cette étude a été à la base du changement d’orientation politique du gouvernement Johnson en Grande-Bretagne. Cependant, comme le souligne une analyse publiée par le Wall Street Journal, après quelques jours, une autre étude a été publiée, cette fois par l’université d’Oxford, qui a donné un scénario beaucoup moins terrifiant et a même prédit une sortie rapide de la pandémie. Qui a raison ? Probablement aucun des deux, souligne le Wall Street Journal, car les modèles mathématiques ne sont pas fiables.

La raison est simple : les modèles, pour avoir un minimum de fiabilité, doivent être construits avec des données fiables, homogènes et aussi nombreuses que possible. Ce qui dans le cas de Covid-19 est pratiquement impossible: il y a trop peu d’éléments certains concernant l’origine, la contagion, l’évolution; tout résultat sera donc conditionné par la perception subjective de la maladie qu’ont ceux qui participent à l’étude.

Le fait est que les dirigeants ne peuvent pas prendre de décisions drastiques, avec des coûts sociaux, économiques et de santé énormes basés sur des modèles mathématiques construits sur des données incertaines. Ils doivent plutôt agir avec prudence en calculant tous les facteurs en jeu. Contrairement à la perception que nous avons aujourd’hui, en Italie, les gens ne meurent pas seulement de coronavirus, au contraire: en 2019, 647 000 personnes sont mortes en Italie. C’est-à-dire que cette épidémie ne peut pas être absolutisée comme si rien d’autre n’existait; il faut en outre évaluer les dommages à la santé causés par un séjour prolongé à la maison, les conséquences psychologiques et psychiatriques que cela entraîne, sans parler du désastre économique résultant de la longue interruption des activités qui, à son tour, aura des répercussions dramatiques sur la santé et le système sanitaire dans son ensemble.

Le scénario le plus réaliste aujourd’hui semble être une présence de coronavirus pendant de nombreux mois, voire des années, et il devient donc nécessaire de vivre avec. Poursuivre la fermeture totale du pays ne fait que jeter les bases d’une catastrophe bien pire que le virus lui-même. Un changement de cap radical est nécessaire pour minimiser les dommages causés par le Covid 19 et ses effets secondaires.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 15:40

- 2 -

News au 20 avril 2020 Papa_mex

Le soir du 12 avril, dimanche de Pâques, les principaux organes d’information catholique ont relayé la nouvelle de la lettre envoyée le même jour par le Pape François aux « mouvement populaires » du monde entier, ces mêmes mouvements qu’il avait convoqués et rencontrés une première fois à Rome en 2014, une seconde fois en Bolivie à Santa Cruz de la Sierra en 2015 et une troisième fois de nouveau à Rome en 2016.

Selon sa propre définition, les « mouvements populaires » représentent la masse des « exclus des bénéfices de la mondialisation ».  Ce sont des « vendeurs ambulants, des saisonniers, des forains, de petits agriculteurs », en somme tous ceux qui sont mis de côté par les détenteurs du pouvoir.  Et pourtant, pour Jorge Mario Bergoglio, ils forment l’avant-garde de la nouvelle humanité, ce sont ces « vrais ‘poètes sociaux’ qui depuis les périphéries oubliées apportent inventent des solutions dignes aux problèmes les plus graves de ceux qui sont exclus ».

C’est pour cette multitude qu’à plusieurs reprises, François a préconisé un futur fait de terres, de logements et de travail pour tous.  Grâce à un processus qui les mènerait au pouvoir en « transcendant les postulats logiques de la démocratie formelle » et qui dans cette dernière lettre en vient à réclamer « une forme de revenu universel de base ».

Dans cette lettre transparaît clairement la vision politique du Pape Bergoglio à l’échelle planétaire, une vision déjà analysée à fond il y a quelques mois déjà sur cette autre page de Settimo Cielo :

Nous publions pour la première fois le texte intégral de cette lettre.  Un bien étrange message pascal, de la part d’un pape, pour une résurrection qui n’est que politique.
 
*

Aux FRÈRES et aux SŒURS
des MOUVEMENTS et ORGANISATIONS POPULAIRES


Chers amis,

Je pense souvent à nos rencontres : deux au Vatican et une à Santa Cruz de la Sierra et je vous avoue que ce « souvenir » me fait du bien, me rapproche de vous, me fait repenser à tant de discussions partagées durant ces rencontres et aux nombreux projets qui en sont nés et y ont mûri, et dont beaucoup sont devenus réalité. Aujourd’hui, en pleine pandémie, je pense particulièrement à vous et je tiens à vous dire que je suis à vos côtés.

En ces jours de grande angoisse et de difficultés, nombreux sont ceux qui ont parlé de la pandémie dont nous souffrons en utilisant des métaphores guerrières. Si la lutte contre le COVID-19 est une guerre, alors vous êtes une véritable armée invisible qui combattez dans les tranchées les plus périlleuses. Une armée sans autres armes que la solidarité, l’espoir et le sens de la communauté qui renaissent en ces jours où personne ne peut s’en sortir seul. Vous êtes pour moi, comme je vous l’ai dit lors de nos rencontres, de véritables poètes sociaux qui, depuis les périphéries oubliées, apportez des solutions dignes aux problèmes les plus graves de ceux qui sont exclus.

Je sais que très souvent vous n’êtes pas reconnus comme il se doit, car dans ce système vous êtes véritablement invisibles. Les solutions prônées par le marché n’atteignent pas les périphéries, pas plus que la présence protectrice de l’État. Vous n’avez pas non plus les ressources nécessaires pour remplir sa fonction. Vous êtes considérés avec méfiance parce que vous dépassez la simple philanthropie à travers l’organisation communautaire, ou parce que vous revendiquez vos droits au lieu de vous résigner et d’attendre que tombent les miettes de ceux qui détiennent le pouvoir économique. Vous éprouvez souvent de la colère et de l’impuissance face aux inégalités qui persistent, même lorsqu’il n’y a plus d’excuses pour maintenir les privilèges. Toutefois, vous ne vous renfermez pas dans la plainte : vous retroussez vos manches et vous continuez à travailler pour vos familles, pour vos quartiers, pour le bien commun. Votre attitude m’aide, m’interroge et m’apprend beaucoup.

Je pense aux personnes, surtout des femmes, qui multiplient le pain dans les cantines communautaires, en préparant avec deux oignons et un paquet de riz un délicieux ragoût pour des centaines d’enfants ; je pense aux malades, je pense aux personnes âgées. Les grands médias les ignorent. Pas plus qu’on ne parle des paysans ou des petits agriculteurs qui continuent à travailler pour produire de la nourriture sans détruire la nature, sans l’accaparer ni spéculer avec les besoins du peuple. Je veux que vous sachiez que notre Père céleste vous regarde, vous apprécie, vous reconnaît et vous soutient dans votre choix.

Comme il est difficile de rester chez soi pour ceux qui vivent dans un petit logement précaire ou qui sont directement sans toit. Comme cela est difficile pour les migrants, pour les personnes privées de liberté ou pour celles qui se soignent d’une addiction. Vous êtes là, physiquement présents auprès d’eux, pour rendre les choses plus faciles et moins douloureuses. Je vous félicite et je vous remercie de tout mon coeur. J’espère que les gouvernements comprendront que les paradigmes technocratiques (qu’ils soient étatistes ou fondés sur le marché) ne suffisent pas pour affronter cette crise, ni d’ailleurs les autres grands problèmes de l’humanité. Aujourd’hui plus que jamais, ce sont les personnes, les communautés, les peuples qui doivent être au centre de tout, unis pour soigner, pour sauvegarder, pour partager.

Je sais que vous avez été privés des bénéfices de la mondialisation. Vous ne jouissez pas de ces plaisirs superficiels qui anesthésient tant de consciences. Et pourtant, vous en subissez toujours les préjudices. Les maux qui affligent tout un chacun vous frappent doublement. Beaucoup d’entre vous vivent au jour le jour sans aucune garantie juridique pour vous protéger. Les vendeurs ambulants, les recycleurs, les forains, les petits paysans, les bâtisseurs, les couturiers, ceux qui accomplissent différents travaux de soins. Vous, les travailleurs informels, indépendants ou de l’économie populaire, n’avez pas de salaire fixe pour résister à ce moment… et les quarantaines vous deviennent insupportables. Sans doute est-il temps de penser à un salaire universel qui reconnaisse et rende leur dignité aux nobles tâches irremplaçables que vous effectuez, un salaire capable de garantir et de faire de ce slogan, si humain et chrétien, une réalité: pas de travailleur sans droits.

Je voudrais aussi vous inviter à penser à « l’après », car cette tourmente va s’achever et ses graves conséquences se font déjà sentir. Vous ne vivez pas dans l’improvisation, vous avez une culture, une méthodologie, mais surtout la sagesse pétrie du ressenti de la souffrance de l’autre comme la vôtre. Je veux que nous pensions au projet de développement humain intégral auquel nous aspirons, fondé sur le rôle central des peuples dans toute leur diversité et sur l’accès universel aux trois T que vous défendez : terre, toit et travail. J’espère que cette période de danger nous fera abandonner le pilotage automatique, secouera nos consciences endormies et permettra une conversion humaniste et écologique pour mettre fin à l’idolâtrie de l’argent et pour placer la dignité et la vie au centre de l’existence. Notre civilisation, si compétitive et individualiste, avec ses rythmes frénétiques de production et de consommation, ses luxes excessifs et des profits démesurés pour quelques-uns, doit être freinée, se repenser, se régénérer. Vous êtes des bâtisseurs indispensables à ce changement inéluctable. Je dirais même plus, vous avez une voix qualifiée pour témoigner que cela est possible. Vous connaissez bien les crises et les privations… que vous parvenez à transformer avec pudeur, dignité, engagement, effort et solidarité, en promesse de vie pour vos familles et vos communautés.

Continuez à lutter et à prendre soin de chacun de vous comme des frères et soeurs. Je prie pour vous, je prie avec vous et je demande à Dieu, notre Père, de vous bénir, de vous combler de son amour et de vous protéger sur ce chemin, en vous donnant la force qui nous permet de rester debout et qui ne nous déçoit pas : l’espoir. Veuillez aussi prier pour moi, car j’en ai besoin.

Fraternellement,

François
Cité du Vatican, dimanche de Pâques, le 12 avril 2020
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 15:54

- 3 -

Dimanche dernier, jour de Pâques, le Pape a adressé un message surréaliste à ses « chers amis » des Mouvements sociaux ». Il faut se pincer pour admettre que cette prose qui évoque le Manifeste du parti communiste de Karl Marx émane du Vicaire du Christ et non d’une sorte de leader de la gauche mondiale.

News au 20 avril 2020 Bergog19


Afin de lire avec profit le commentaire proposé ci-après par un correspondant régulier de Marco Tosatti, Giovanni Formicola, il faut commencer par lire la lettre papale, ou plutôt la version « officielle » en français (cf. Annexe) dûment polie par quelque fonctionnaire zélé des bureaux du Vatican: le texte original, en espagnol, est paru le jour de Pâques, de surcroît en plein pic de l’épidémie coronavirus, sur le site du journal espagnol de gauche « El Païs » (c’est cette version qui est reprise par Giovanni Formicola), dans l’indifférence des médias sécularistes et le silence gêné de la presse catholique bien-pensante: décidément, de ce Pape, plus rien ne surprend, et on l’écoute de moins en moins).


FORMICOLA et la DÉRIVE MARXISANTE du PONTIFICAT




À Pâques, Jorge Mario Bergoglio a envoyé une lettre (voir aussi ici) aux mouvements dits populaires – ou mieux, prétendus -, qui sont, selon moi, la sentine dans laquelle s’écoulent toutes les eaux usées idéologiques de la pire modernité, du communisme à l’ancienne, au radicalisme de masse, jusqu’à l’idolâtrie écologiste de la terre-mère et à l’immigrationisme subversif.

Jorge Mario Bergoglio n’a jamais fait confiance à ceux qui luttent pour le droit à la vie, contre l’anoblissement (comme le déplorait le très regretté cardinal Caffarra, un autre à qui il ne voulait pas faire confiance) et l’institutionnalisation de la relation homoérotique et l’endoctrinement d’état LGBT et gender. Une confiance qu’il n’a pas lésiné, par contre, à ces personnes, comme le montre avec une clarté absolue la synthèse inégalée de Sandro Magister, à laquelle je renvoie.

Et ainsi, le jour de Pâques, il a écrit à ces « chers amis », proposant pour la énième fois un projet commun de développement humain intégral, basé sur les trois « T » « terre, toit et travail » [Tierra, techo, trabajo]. Aux fins de ce « développement humain intégral », évidemment, Dieu, Jésus-Christ – même pas le jour où l’on rappelle l’affirmation totale de sa divinité – et l’Église n’ont pas leur place. Aussi parce que s’il les les nommait comme constitutifs de leur horizon « mouvementé », peut-être que la chère amitié qui les lie se dissoudrait immédiatement.

Mais cette fois, il va au-delà des trois « T ». Et ce qui est frappant, une fois de plus, c’est le pathos qui soutient sa parole, son écriture. Un pathos qui, à mon avis, ne se retrouve pas lorsqu’il s’adresse à de tout autres milieux et traite de questions graves.

Son regard prend pour point de départ la pandémie en cours – qui semble l’inquiéter bien plus que la crise de foi dévastatrice qui intronise chaque jour davantage l’abomination de la désolation dans notre monde, et même jusque dans le temple. Naturellement, il faut la combattre. Et donc, si la métaphore guerrière en vogue est valable, « c’est une guerre, la guerre contre le COVID 19 », il écrit à ses queridos amigos que « c’est une véritable armée invisible qui se bat dans les tranchées les plus dangereuses » (si seulement il en avait dit la moitié à ceux qui militent pour la vie et pour la civilisation chrétienne). Bien sûr, une armée, seulement équipée « de solidarité, d’espoir et de sens de la communauté ». Ce sont des « poètes sociaux », qui toutefois “pretenden superar la mera filantropía a través la organización comunitaria o reclamar por sus derechos en vez de quedarse resignados esperando a ver si cae alguna migaja de los que detentan el poder económico”. (Ils prétendent dépasser la simple philanthropie à travers l’organisation communautaire, ou revendiquent leurs droits au lieu de rester assis tranquillement, résignés, espérant (mais aussi ‘attendant’) de voir si une miette tombe de ceux qui détiennent le pouvoir économique).

J’ai même transcrit le texte original espagnol afin qu’on puisse vérifier si ma traduction exagère les concepts. Parce que la chose est vraiment inquiétante. Quiconque a un minimum de familiarité avec la littérature communiste (ce n’est pas une coquille, communiste, pas anticommuniste), reconnaît facilement la « terreur » inquiète qui tenaillait déjà Marx et Engels à propos d’une amélioration « philanthropique » des conditions du prolétariat, qui en aurait atténué la « vis » [force] révolutionnaire – parce que ce n’était que dans ce but qu’ils s’occupaient des « pauvres », qui étaient un prétexte, un peu comme Judas devant le gaspillage d’huile précieuse sur le corps de Jésus (Jn 12, 3-6).

On y reconnaît e lemme « droits » pour la revendication de s’emparer de ce qui est aux autres en abolissant la propriété privée et en bouleversant l’ordre socio-économique. On y reconnaît le primat de l’organisation révolutionnaire, qui excite l’envie et la colère sociales et prépare le climat de « lutte de classe continue », par rapport à tout ce qui peut atténuer les situations de malaise, et même les éventuelles injustices (ce n’est pas un hasard si le péché de léser l’employé de son salaire crie devant Dieu, comme la sodomie,), en fonction de la paix sociale, qui ici, comme dans le plus pur langage révolutionnaire marxiste-léniniste, est appelée « résignation ».

Après quoi, la lettre invite à réaliser un nouvel ordre, où tant le marché que l’État sont remplacés par une sorte de socialisme autogéré (il ne dit pas le nom, mais la chose), centré sur « les personnes, les communautés, les peuples », qui ne semble être rien d’autre que la perspective finale du communisme de Marx, Engels et Lénine, c’est-à-dire l’extinction de l’État (le marché est maudit dès le début), pour être remplacé par une gestion coopérative de la vie sociale et économique.

Bien sûr, ce sont ses queridos amigos, car ils produisent des aliments sans « détruire la nature » [sic !!!] et ne « jouissent pas des plaisirs superficiels qui anesthésient tant de consciences ». Comme pour dire que les effets du péché originel résident ailleurs, dans les foyers des riches, des puissants, peut-être des réactionnaires qui n’aiment pas, ou plutôt qui combattent, les Mouvements Populaires, dont les composantes sont décrites sans aucun défaut ni vice, un peu comme les natifs Amazoniens.

Il les incite ensuitr à poursuivre leur lutte – dans laquelle chaque homme de bien devrait prendre parti – et propose même de leur accorder “un salario universal que reconozca y dignifique las nobles e insustituibles tareas que realizan”. Et là, je refuse de traduire.

Certains pourraient penser que Jorge Mario Bergoglio se propose comme leader moral d’un mouvement révolutionnaire mondial. Espérons qu’ils se trompent. Parce que ce serait un tantinet dangereux pour l’ordre social et la paix, qui au fond sont les deux faces de la même médaille du bien commun.
Giovanni Formicola
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 16:58

- 4 -

News au 20 avril 2020 Idee_seul_solitaire_contre_courant_sur

Dans un entretien accordé au site "Pourquoi Docteur", le Pr Montagnier, prix Nobel de médecine, habitué des polémiques, a déclaré que le Sars-CoV-2 était issu d’une tentative de fabrication d’un vaccin contre le virus du sida par un laboratoire de Wuhan.

 
Selon le Pr Luc Montagnier, biologiste virologue, il y aurait eu une “manipulation au sujet de ce virus”. Invité sur la plateau de Cnews, le 17 avril (vidéo), le colauréat du prix Nobel de Médecine  2008 pour l'identification du virus responsable du sida est revenu sur ses propos tenus dans un entretien au site Pourquoi Docteur ? dans lequel il affirme que le Sars-CoV-2 a été créé dans un laboratoire de Wuhan. Une affirmation qui a excédé la communauté scientifique, alors que les propos complotistes font plus que jamais surface.

S’appuyant sur les travaux de son collègue Jean-Claude Pérez, mathématicien âgé de 72 ans et pionnier de la neuro-informatique dans les années 1980, le Pr Montagnier affirme que ce nouveau virus contient “des séquences d’un autre virus, qui est le VIH, le virus du Sida”. Le biologiste virologue assure, par ailleurs, que des chercheurs indiens ont tenté de publier une étude démontrant cette analyse, avant de se rétracter, victimes d’une “énorme pression”.
 
“Mutations spectaculaires”

Pour le Pr Montagnier et Jean-Claude Pérez, pas de doutes possibles, le nouveau coronavirus a bien été créé artificiellement. Contacté par Le Parisien, Jean-Claude Pérez affirme : “Il s'agit d'un travail d'une précision d'horloger. Les présences de morceaux du VIH ne peuvent être naturelles.” Le prix Nobel de Médecine va plus loin dans cette analyse...

en affirmant qu’il aurait été conçu dans un laboratoire de haute sécurité à Wuhan, berceau de l’épidémie, alors que les autorités communistes ont d’ores et déjà réfuté ces bruits de construction humaine. “L’histoire du marché aux poissons est une belle légende”, assure Luc Montagnier dans son entretien à Pourquoi Docteur ? “Je pense qu’il voulait faire un vaccin contre le VIH [...] Ce virus a peut-être échappé à ses promoteurs”, précise-t-il.

Ce dernier évoque également des “mutations spectaculaires”. “La nature élimine les corps étrangers du génome du coronavirus”, c’est-à-dire la séquence VIH qui aurait été ajoutée. “C’est une lueur d’espoir”, affirme le scientifique. Il propose de débarrasser le virus des corps étrangers en utilisant “des ondes”.

En 2017 (vidéo de plus de 2 heures), il s’était, par exemple, associé au Pr Henri Joyeux pour dénoncer la dangerosité des vaccins, précisant qu’il existait un risque "d'empoisonner petit à petit toute la population".
 
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 20:55

- 5 -


News au 20 avril 2020 Paliard-Franco

Commentaire. Les médecins, souvent généralistes de terrain, trouvent des traitements efficaces. Ils résistent face aux autorités qui les ont désarmés en bloquant l’hydoxychloroquine un des seuls médicaments efficaces. Ils utilisent l’Azythromycie (du Pr Raoult) couplé à des C3G (céphalosporines de 3° génération). Ils rajoutent certains éléments inspirés des compréhensions : zinc, héparine, voir incroyable certains éléments à visée anti inflammatoire sur les poumons, comme le Cingular.
 
L’ARTICLE :

Je suis TRÈS fier de ma mère, le Dr Sabine Paliard-Franco, qui a guéri 100% de ses patients atteints du coronavirus.

Depuis plus d’un mois, ma mère est confrontée à plusieurs patients présentant les symptômes du Covid-19. Dans sa commune du Nord-Isère, de nombreuses personnes travaillent à Lyon, ville fortement touchée par l’épidémie.

En l’absence de piste de traitement pour ses patients –car c’était avant les premières apparitions publiques du Pr Raoult–, elle décide alors de leur prescrire une combinaison « Macrolide + C3G » : deux familles d’antibiotiques bien connus, très peu chers et faciles à produire, utilisés depuis 20 ans contre les pneumonies atypiques. Après tout, elle trouve que cela ressemble bien à une pneumonie…

En 24 à 48h, tous les symptômes disparaissent brutalement. Prodigieusement. Cela chez tous ses patients, des formes bénignes aux plus graves !

Quinze personnes présentaient des formes sévères de la maladie, avec des problèmes respiratoires et des terrains à risque (personnes très âgées, fumeurs, diabète, cancer, etc.). Elle imaginait devoir les envoyer aux urgences rapidement, et pensait même ne plus revoir certains d’entre eux.

Mais aucun n’a eu besoin d’aller à l’hôpital. Tous ont intégralement guéri en 24 à 72 heures !

Je peux moi-même témoigner de l’efficacité de ce traitement. Après avoir tenu un bureau de vote la journée du 15 mars pour les municipales, j’ai eu plusieurs symptômes du Covid. Au bout de plusieurs jours, j’étais de plus en plus malade et fatigué. Quand ma mère m’a prescrit ce traitement un matin, j’étais remis sur pied le soir même ! Le lendemain, je n’avais plus aucun symptôme et j’étais en pleine forme.

Quinze personnes, mais près de 80 en incluant les formes moins sévères, ce n’est que le petit échantillon qu’un médecin seul peut produire. Mais face à l’efficacité de son traitement, ma mère a rapidement souhaité partager son expérience à ses collègues. Son protocole de soins a alors été diffusé nationalement par la très sérieuse société française de gériatrie.

Voici les liens :
– Synthèse du 26 mars : http://www.agree-asso.fr/…/a…/123-experiences-territoriales…
– Formes sévères (groupe II) : https://sfgg.org/…/20…/03/covid-traitement-macrolide-c3g.pdf
– Formes modérées (groupe I) : https://sfgg.org/…/protocole-groupe-i-29-mars-2020-bis-susp…

[Ces liens ne fonctionnant plus, on peut télécharger ces documents ici : http://covid.ueuo.com/ ou là : https://gloria.tv/post/7Hcotz316Nj8Dkv3SbbMwWr94 , en plus de les trouver dans le post suivant.]

Ce n’est pas une étude scientifique. Ma mère ne fait pas de recherche. Elle n’est pas payée pour faire des publications scientifiques dans des grandes revues. Elle n’est pas non plus payée par des laboratoires pour promouvoir des traitements à prix exorbitants. Elle ne recherche pas la gloire ni même la moindre publicité. C’est simplement un médecin généraliste, fidèle à son serment d’Hippocrate, qui veut sauver les vies de ses patients.

Depuis, plusieurs praticiens partout en France, mais aussi de nombreux services hospitaliers et EHPAD en Isère, Savoie, Haute-Savoie, dans le Grand Est et en région parisienne appliquent son protocole de soins. De nombreuses vies ont pu être sauvées ! Il y a quelques jours encore, ma mère a reçu les remerciements d’un médecin qui a ainsi pu guérir un patient de 97 ans en insuffisance respiratoire.

Nous avons beaucoup entendu parler du Professeur Raoult et de l’hydroxychloroquine. Le débat s’est vite porté sur cette molécule : traitement miracle pour les uns, inefficace voire même dangereux pour les autres à cause de ses effets secondaires.

Mais ce tumulte nous fait oublier quelque chose : le Professeur Raoult ne donne pas seulement l’hydroxychloroquine. Il la combine avec un antibiotique : l’azithromycine (ou Zithromax). Et qu’est-ce que l’azithromycine ? Un macrolide ! Référez-vous au début du texte : c’est ce que ma mère prescrit à ses patients ! Inutile de vous dire que cela l’a confortée dans sa conviction que son protocole fonctionnait.

Seulement, ma mère n’a jamais prescrit de chloroquine associée au macrolide. Il n’y a donc pas ces risques d’effets secondaires cardiovasculaires.

Et si le traitement miracle, ce n’était pas la chloroquine dont on n’arrête pas de parler ?

Et si c’était le macrolide, donné à la fois par le Pr Raoult, par ma mère et divers autres praticiens avec les mêmes excellents résultats ?

Il y a quelques jours, nous avons découvert la mise en ligne d’un dossier du Haut Conseil de la Santé Publique, daté du 5 mars 2020 et demandé par Jérôme Salomon, directeur Général de la Santé, avec les recommandations de traitement contre le covid-19. Il est écrit noir sur blanc ce même traitement : Macrolide + C3G.

Voici le lien, cela figure page 19/33 du rapport : https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger…

Enfin, pour les personnes ayant des contre-indications aux macrolides, il est possible de se faire prescrire une autre famille d’antibiotiques : les tétracyclines. Une étude américaine a montré leur action virucide contre le covid, et ma mère les a prescrits là-encore avec succès aux personnes qui ne pouvaient pas prendre de macrolides.

Il y a un traitement. Nous savons aujourd’hui qu’il fonctionne. Il sauve des vies chaque jour. Il est peu coûteux, facile à produire en grande quantité. Des institutions importantes commencent à diffuser cette information.

Relayez ce message. Car si vous ou l’un de vos proches est touché par le Covid, demandez à ce que l’on donne ce traitement.

L’heure est trop grave. Tant de personnes meurent chaque jour dans le monde de ce virus. Les réseaux sociaux peuvent nous aider à sauver ces vies.

Alors s’il vous plaît, partagez, partagez !

Philippe Paliard

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 293
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 21:10

- 6 -



(pour tourner les pages, maintenir un clic tout en glissant dans le sens souhaité)
(à télécharger ici : https://gloria.tv/track/ptrzwANcSecX4HWr6MyUm6cAZ
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 22:20

- 7 -

Dans une interview explosive, le Dr Francis Boyle, qui a rédigé la loi sur les armes biologiques, a fait une déclaration détaillée déclarant que le coronavirus de Wuhan 2019 est une arme de guerre biologique offensive et que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le sait déjà.
 
News au 20 avril 2020 Coronavirus-1-1
 
Francis Boyle est professeur de droit international à l’Université de l’Illinois College of Law. Il a rédigé la législation nationale américaine de mise en œuvre de la Convention sur les armes biologiques, connue sous le nom de « Loi sur la lutte contre le terrorisme des armes biologiques de 1989 », qui a été approuvée à l’unanimité par les deux chambres du Congrès américain et promulguée par le président George HW Bush.
 
Dans une interview exclusive accordée à Geopolitics and Empire, le Dr Boyle discute de l’épidémie de coronavirus à Wuhan, en Chine et du laboratoire de biosécurité de niveau 4 (BSL-4) dont il pense que la maladie infectieuse s’est échappée. Il pense que le virus est potentiellement mortel et constitue une arme de guerre biologique offensive ou un agent d’armes à double usage de guerre biologique génétiquement modifié avec des propriétés de gain de fonction, c’est pourquoi le gouvernement chinois a initialement tenté de le couvrir et prend maintenant des mesures drastiques pour le contenir.
 
Le laboratoire Wuhan BSL-4 est également un laboratoire de recherche spécialement désigné par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Dr Boyle soutient que l’OMS sait très bien ce qui se passe.
 
Le Dr Boyle aborde également le rapport exclusif de GreatGameIndia, Coronavirus Bioweapon – où nous avons expliqué en détail comment des agents chinois de la lutte biologique travaillant au laboratoire canadien de Winnipeg ont été impliqués dans la contrebande de Coronavirus au laboratoire de Wuhan d’où on pense que la fuite aurait eu lieu.
 


 Interview du Dr Francis Boyle
 Wuhan Coronavirus IS an Offensive Biological Warfare Weapon Dr Francis Boyle
Time : 38 mn 52 /


 
La position du Dr Boyle contraste fortement avec la version des médias grand public selon lequel le virus provient d’un marché de fruits de mer, qui est de plus en plus remis en question par de nombreux experts.
 
Récemment, le sénateur américain Tom Cotton, de l’Arkansas, a également démantelé jeudi l’affirmation des médias grand public selon laquelle l’épidémie de coronavirus était due à un marché vendant des animaux morts et vivants.
 
Dans une vidéo accompagnant son billet, le sénateur Cotton a expliqué que le marché de Wuhan a été démontré par les experts comme n’étant pas la source de la contagion mortelle.
 
Tom Cotton a fait référence à une étude du Lancet qui a montré que bon nombre des premiers cas du nouveau coronavirus, y compris le patient zéro, n’avaient aucun lien avec le marché de Wuhan – ce qui mine de façon dévastatrice l’affirmation des médias mainstream.
 
Comme l’a dit un épidémiologiste : « Ce virus est entré dans le marché des fruits de mer avant d’en sortir ». « Nous ne savons toujours pas d’où il provient. », a déclaré M. Cotton.
 
« Je voudrais noter que Wuhan possède également l’unique super laboratoire de biosécurité de  niveau quatre en Chine qui travaille avec les agents pathogènes les plus mortels au monde, y compris, oui, les coronavirus. »
 


 Time : 54 s /

China claimed—for almost two months—that coronavirus had originated in a Wuhan seafood market. That is not the case. @TheLancet published a study demonstrating that of the original 40 cases, 14 of them had no contact with the seafood market, including Patient Zero. pic.twitter.com/PdgqgHjkGy
— Tom Cotton (@SenTomCotton) January 30, 2020
 


 
De telles préoccupations ont également été soulevées par JR Nyquist , l’auteur bien connu des livres « Origines de la quatrième guerre mondiale » et « Le fou et son ennemi », ainsi que co-auteur de « Les nouvelles tactiques de la guerre mondiale ». Dans son article perspicace, il a publié des discours secrets prononcés par le ministre chinois de la Défense, le général Chi Haotian, à des cadres de haut niveau du Parti communiste, expliquant un plan à long terme pour assurer une renaissance nationale chinoise dont le catalyseur serait le plan secret de la Chine de créer des armes virales.
 
Nyquist a donné trois points de données différents pour justifier son analyse du Coronavirus. Il écrit :
 
« Le troisième point de données mérite d’être examiné : la revue GreatGameIndia a publié un article intitulé « Coronavirus Bioweapon – Comment la Chine a volé le coronavirus du Canada et l’a armé ».
 
« Les auteurs ont eu l’intelligence de rassembler un article du Khan’s Virology Journal ainsi qu’une nouvelle d’une violation de la sécurité par des ressortissants chinois au Canadian (P4) National Microbiology Lab de Winnipeg, où le nouveau coronavirus aurait été stocké avec d’autres organismes létaux. En mai dernier, la Gendarmerie royale du Canada a été appelée pour enquêter ; fin juillet, les Chinois ont été expulsés de l’établissement . Le scientifique chinois en chef (Dr Xiangguo Qiu) aurait fait des voyages entre Winnipeg et Wuhan. »
 
« Nous avons ici une théorie plausible des voyages de l’organisme NCoV: d’abord découvert en Arabie Saoudite , puis étudié au Canada d’où il a été volé par un scientifique chinois et amené à Wuhan. Tout comme la déclaration du chef du renseignement de Taiwan en 2008, l’article de GreatGameIndia a fait l’ objet d’attaques intensives . Quelle que soit la vérité, le fait de la proximité et de l’improbabilité d’une mutation doit figurer dans nos calculs. »
 
« Il est très probable que l’organisme 2019-nCoV soit une version militaire du NCoV découvert par des médecins saoudiens en 2012. »
 
Pendant ce temps, le récit des médias traditionnels maintient toujours que l’origine du coronavirus 2019 est le marché des fruits de mer de Wuhan. Après que GreatGameIndia a publié l’article sur Coronavirus Bioweapon – non seulement notre base de données a été trafiquée et nos rapports bloqués par Facebook sur la faible raison qu’ils ne pouvaient pas trouver la page Facebook de GreatGameIndia , mais le rapport lui-même a été violemment attaqué par le magazine Foreign Policy, PolitiFact (connu largement comme le bras de propagande de Facebook) et BuzzFeedNews.
 
Ce n’est pas seulement GreatGameIndia qui fut violemment attaqué. Zero Hedge, un blog de médias alternatifs populaire a été suspendu par Twitter pour avoir publié un article lié à une étude de scientifiques indiens qui a conclu que le coronavirus de Wuhan 2019 n’était pas naturellement évolué, ce qui augmente la probabilité qu’il fut créé dans un laboratoire. Étonnamment, l’étude elle-même a fait l’objet de vives critiques en ligne de la part des experts des médias sociaux, entraînant le retrait du document par les scientifiques.
 
En représailles, l’ Inde a lancé une enquête à grande échelle contre l’Institut chinois de virologie de Wuhan. Le gouvernement indien a ordonné une enquête sur une étude menée dans l’État du nord-est du Nagaland (près de la Chine) par des chercheurs des États-Unis, de la Chine et de l’Inde sur des chauves-souris et des humains portant des anticorps contre des virus mortels comme Ebola.
 
L’étude a été examinée au peigne fin car deux des 12 chercheurs appartenaient au département des maladies infectieuses émergentes de l’Institut de virologie de Wuhan, et elle a été financée par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA) du département de la Défense des États-Unis.
 
L’étude, menée par des scientifiques du Tata Institute of Fundamental Research, du National Center for Biological Sciences (NCBS), du Wuhan Institute of Virology, de l’Uniformed Services University of the Health Sciences aux États-Unis et de la Duke-National University à Singapour, est actuellement à l’étude pour savoir comment les scientifiques ont été autorisés à accéder à des échantillons vivants de chauves-souris et de chasseurs de chauves-souris (humains) sans les autorisations nécessaires.
 
Les résultats de l’étude ont été publiés en octobre de l’année dernière dans la revue PLOS Neglected Tropical Diseases, créée à l’origine par la Fondation Bill et Melinda Gates.
 
Comme le dit l’auteur JR Nyquist :
 
« Nous devons avoir une enquête sur l’épidémie de Wuhan. Les Chinois doivent accorder au monde une totale transparence. La vérité doit sortir. Si les responsables chinois sont innocents, ils n’ont rien à cacher. S’ils sont coupables, ils refuseront de coopérer. »
 
« La véritable préoccupation ici est de savoir si le reste du monde a le courage d’exiger une enquête réelle et approfondie. Nous ne devons pas avoir peur de cette demande et ne pas permettre aux « intérêts économiques » de jouer un jeu de déni timide et malhonnête. Nous avons besoin d’une enquête honnête. Nous en avons besoin maintenant. »
 


 
News au 20 avril 2020 Coronavirus-e28093-world-map-e28093-28.03.20-e28093-01.36-am
Coronavirus – World Map – 28.03.20 – 01.36 am
 


Bonus
Time : 5 mn 56 / Un laboratoire financé par Soros à Wuhan – Ciel Voilé / YouTube
 
Time : 38 mn 15 / Coronavirus, la piste de l’arme bactériologique chinoise – philippe jandrok / YouTube


 

« Le monde se divise en trois catégories de gens : un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité. »

Nicholas Murray Butler (1862-1947), Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie et du Council on Foreign Relations
 


 Coïncidence… !?
En 2018, L’OMS nous préparait en ces termes : « La mystérieuse « maladie X » pourrait être la prochaine épidémie mondiale meurtrière. » [1]
 


 
News au 20 avril 2020 Coronavirus-3-1
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Lun 20 Avr - 22:36

- 8 -

L’OMS avertit que la mystérieuse « maladie X »
pourrait être la prochaine épidémie mondiale
 
News au 20 avril 2020 Maladie-x-2
 
À tout moment, une pandémie mondiale potentiellement mortelle pourrait éclater et anéantir une grande partie de l’humanité. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir l’OMS il y a quelques semaines. Elle parle aujourd’hui de « maladie X », une maladie contagieuse et mortelle, qui n’existe pas encore.
 
Nous ne savons rien d’elle. Simplement qu’elle pourrait être la prochaine épidémie mondiale, selon les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Désigné sous le nom de « maladie X », ce mystérieux agent pathogène n’a même pas encore été découvert. Mais sa menace imminente et visiblement inévitable lui a valu une place sur la liste « la plus dangereuse » de l’OMS : un catalogue des futures épidémies potentielles contre lesquelles nous ne sommes absolument pas préparés. Mais comment une maladie qui n’a même pas été identifiée peut-elle être considérée comme une menace aussi sérieuse pour la santé publique ?
 
Imaginez plutôt la « maladie X » comme un espace réservé pour un risque contagieux que nous n’avons pas encore rencontré – mais qui est pratiquement certain. Une « inconnue » pour laquelle nous ne sommes pas encore préparés, mais face à laquelle nous devons anticiper. C’est pourquoi elle figure sur cette liste, qui classe par ordre de priorité les principaux agents pathogènes émergents susceptibles de provoquer des épidémies graves dans un avenir proche.
 
L’examen le plus récent a eu lieu en février, les experts s’accordant à dire que les maladies suivantes sont celles qui requièrent le plus d’attention de la part des chercheurs :

  • La fièvre de la vallée du Rift (RVF)
  • La fièvre de Lassa
  • La fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF)
  • Le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV)
  • Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)
  • Le virus Ebola et le virus de Marburg
  • Le virus Zika
  • Les maladies henipavirales

 
Cette année, l’OMS a donc pour la première fois ajouté la maladie X à cette liste, reconnaissant qu’il est hautement probable qu’un autre agent pathogène sera bientôt enregistré. En favorisant la prise de conscience de cette probabilité, cela pourrait stimuler les efforts de recherche pour lutter contre la menace imminente, bien qu’elle soit encore inconnue.
 
« L’histoire nous dit qu’il est probable que la prochaine grande épidémie sera quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant », a déclaré au Telegraph le directeur exécutif du Conseil norvégien de la recherche et conseiller de l’OMS, John-Arne Rottingen. « Il peut sembler étrange d’ajouter un « X », mais il s’agit de s’assurer que nous préparons et planifions de manière flexible des tests de diagnostic et des systèmes qui nous permettront de créer des contre-mesures le plus rapidement possible ».
 
Quant à savoir d’où la maladie X pourrait provenir, personne ne le sait avec certitude. Mais il existe une multitude de sources possibles, y compris des virus existants qui démontrent une nouvelle virulence et de nouveaux symptômes (comme pour Zika), des virus échappés de laboratoires ou utilisés comme armes biologiques, ou encore les zoonoses – qui concernent les maladies et les infections qui peuvent être transmises de l’animal à l’Homme de manière directe ou indirecte. « À mesure que l’écosystème et les habitats humains changent, il y a toujours un risque que la maladie saute de l’animal à l’homme », poursuit le chercheur. « C’est un processus naturel et il est vital que nous en soyons conscients et que nous nous préparions. C’est probablement le plus grand risque ».
 
Les contacts humains-animaux s’intensifient en effet à mesure que l’Homme se déplace. Cela rend ainsi plus probable l’émergence de nouvelles maladies – les voyages et le commerce mondial se chargeront de les propager. 
 
Rappelons qu’il y a quelques semaines, Tedros Adhanom, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, expliquait lors du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï que l’absence de couverture sanitaire universelle était l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale, déclarant que 3,5 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès aux services de santé essentiels.
News au 20 avril 2020 Maladie-x-1
 


Source :
http://www.who.int/blueprint/priority-diseases/en/
http://sciencepost.fr/2018/02/loms-avertit-sommes-officiellement-voie-dune-pandemie-mondiale/
https://fr.sott.net/article/32006-La-mysterieuse-maladie-X-pourrait-etre-la-prochaine-epidemie-mondiale-meurtriere-avertit-l-OMS
 
(13 mars 2018)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 20 avril 2020 Empty Re: News au 20 avril 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum