Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €
-42%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.36 € 24.96 €
Voir le deal

News au 28 avril 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 8:02

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 8:05

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 15:05

- 1 -
 
L’arnaque suprême du coronavirus dévoilée :
Le Covid-19 est indétectable…
C’est une menace fantôme !

C’est la plus grande escroquerie de l’Histoire, une mystification inouïe : Non seulement un pourcentage incroyable des personnes officiellement décédées du Covid-19 n’ont jamais été testées, mais on apprend dans l’article ci-dessous que la majorité des tests actuellement utilisés seraient incapables d’identifier spécifiquement le virus ! Tout ce qu’on nous raconte sur cette “pandémie” est bidon et ne vise qu’à entretenir la panique.
Olivier Demeulenaere

News au 28 avril 2020 Coronavirus-scam-1

« Si vous voulez créer une fausse panique
à propos d’une pandémie totalement bidon,
choisissez un coronavirus »

« Un grand coup de chapeau au militant Julian Rose, dont je suis le travail depuis des années. Le récit de Julian vient d’être publié ici, sur DavidIcke.com. Je vais le reproduire intégralement ci-dessous. Je pense qu’il explique en grande partie comment les chiffres ont été gonflés et comment toute cette crise du coronavirus a été menée – ce qui fait que ce coronavirus est devenu une psy op. Comme quelqu’un l’a écrit récemment dans un commentaire vidéo sur YouTube, coronavirus = couronnement de l’opération de guerre psychologique du gouvernement (corona = couronne). Ne vous y trompez pas, il s’agit d’une opération psychologique de grande envergure. […]
Julian Rose :

« Le texte ci-dessous m’a été envoyé par un scientifique professionnel très respecté aux États-Unis. Nous avons beau savoir que tout cela n’est qu’une escroquerie, cette preuve d’initié sur la méthodologie de cette folie est sans égale. S’il vous plaît, servez-vous en ! Ce qui suit est tiré d’un forum médical. L’auteur préfère rester anonyme, car présenter un récit différent du récit officiel peut vous causer un grand stress dans l’environnement toxique causé par l’escroquerie qui entoure aujourd’hui le COVID-19 ».


Je travaille dans le domaine de la santé.

Voici le problème : Nous testons les gens pour tous les types de souche de Coronavirus. Pas spécifiquement pour le COVID-19. Il n’existe pas de tests fiables pour un virus COVID-19 spécifique.
Il n’y a pas d’agences ou de médias fiables pour rapporter le nombre de cas réels de virus COVID-19. Il faut avant tout s’attaquer à ce problème. Chaque action et réaction au COVID-19 est basée sur des données totalement erronées et nous ne pouvons tout simplement pas faire d’évaluations précises.

C’est pourquoi vous entendez dire que la plupart des personnes atteintes de COVID-19 ne présentent rien de plus que des symptômes semblables à ceux du rhume ou de la grippe. C’est parce que la plupart des souches de coronavirus ne présentent rien d’autre que des symptômes de type rhume/grippe. Les quelques nouveaux cas de Coronavirus ont une réponse respiratoire plus grave, mais ont un taux de guérison très prometteur, surtout pour ceux qui n’ont pas de problèmes antérieurs.

“L’étalon-or” des tests de COVID-19 est constitué de particules de coronavirus isolées/purifiées en laboratoire, exemptes de tout contaminant et de particules qui ressemblent à des virus mais qui n’en sont pas, dont il a été prouvé qu’elles sont à l’origine du syndrome connu sous le nom de COVID-19 et qui ont été obtenues en utilisant des méthodes d’isolation virale et des contrôles appropriés (et non la PCR actuellement utilisée ou les tests sérologiques/anticorps qui ne détectent pas le virus en tant que tel). La PCR consiste essentiellement à prélever un échantillon de vos cellules et à amplifier tout ADN pour rechercher des « séquences virales », c’est-à-dire des fragments d’ADN non humain qui semblent correspondre à des parties d’un génome viral connu.

Le problème est que le test est connu pour ne pas fonctionner.


Il utilise l' »amplification », c’est-à-dire qu’il prend une très, très petite quantité d’ADN et la fait croître de manière exponentielle jusqu’à ce qu’elle puisse être analysée. Il est évident que toute contamination minuscule dans l’échantillon sera également amplifiée, ce qui peut entraîner des erreurs de découverte grossières. En outre, il ne recherche que des séquences virales partielles, et non des génomes entiers, de sorte qu’il est pratiquement impossible d’identifier un seul agent pathogène, même si l’on ignore les autres problèmes.

Les kits de test Mickey Mouse envoyés aux hôpitaux, au mieux, indiquent aux analystes que vous avez un peu d’ADN viral dans vos cellules. Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous, la plupart du temps. Cela peut vous indiquer que la séquence virale est liée à un type de virus spécifique – par exemple la grande famille des coronavirus. Mais c’est tout. L’idée que ces kits puissent isoler un virus spécifique comme le COVID-19 est absurde.

Et ça n’a encore rien à voir avec l’autre problème – la charge virale.

Si vous vous souvenez bien, la PCR fonctionne en amplifiant d’infimes quantités d’ADN. Elle est donc inutile pour vous dire quelle quantité de virus vous pouvez avoir. Et c’est la seule question qui compte vraiment lorsqu’il s’agit de diagnostiquer une maladie. Tout le monde aura quelques virus dans son système à tout moment, et la plupart ne causeront pas de maladie parce que leurs quantités sont trop faibles. Pour qu’un virus soit malade, il faut en avoir beaucoup, une quantité massive. Mais la PCR ne teste pas la charge virale et ne peut donc pas déterminer si une ostéogenèse est présente en quantité suffisante pour vous rendre malade.

Si vous vous sentez malade et que vous faites un test PCR, tout ADN viral aléatoire peut être identifié, même s’il n’est pas du tout impliqué dans votre maladie, ce qui conduit à un faux diagnostic. Et les coronavirus sont incroyablement courants. Un grand pourcentage de la population humaine mondiale aura de l’ADN covi en petite quantité même si elle est parfaitement bien portante ou malade d’un autre agent pathogène.

Voyez-vous où cela nous mène ? Si vous voulez créer une fausse panique à propos d’une pandémie totalement bidon, choisissez un coronavirus.


Ils sont incroyablement communs et il y en a des tonnes. Un pourcentage très élevé de personnes qui sont tombées malades par d’autres moyens (grippe, pneumonie bactérienne, n’importe quoi) auront un test PCR positif pour les covi même si vous les faites correctement et que vous excluez la contamination, simplement parce que les covi sont si fréquents. Il y a des centaines de milliers de victimes de la grippe et de la pneumonie dans les hôpitaux du monde entier à tout moment.

Il vous suffit de sélectionner les plus malades d’entre eux dans un seul endroit – disons à Wuhan – de leur administrer des tests PCR et de déclarer que toute personne présentant des séquences virales similaires à un coronavirus (qui seront inévitablement nombreuses) souffre d’une « nouvelle » maladie. Comme vous avez déjà sélectionné les cas de grippe les plus malades, une proportion assez élevée de votre échantillon va mourir.

Vous pouvez alors dire que ce « nouveau » virus a un CFR plus élevé que celui de la grippe et vous en servir pour susciter plus d’inquiétude et effectuer plus de tests, ce qui produira bien sûr plus de « cas », ce qui élargira les tests, ce qui produira encore plus de « cas », etc. Vous aurez bientôt votre “pandémie”, et tout ce que vous avez fait, c’est d’utiliser un simple kit de test pour convertir les pires cas de grippe et de pneumonie en quelque chose de nouveau qui n’existe pas vraiment.

Il ne vous reste plus qu’à lancer la même arnaque dans d’autres pays. Veillez à ce que le message de peur reste fort, afin que les gens se sentent paniqués et moins capables de réfléchir de manière critique. Votre seul problème sera que, comme il n’y a pas de nouvel agent pathogène mortel, mais seulement des malades ordinaires, le nombre de cas, et surtout de décès, sera bien trop faible pour une véritable pandémie de nouveau virus mortel.

Mais vous pouvez empêcher les gens de le signaler de plusieurs façons.


  1. Vous pouvez prétendre que ce n’est que le début et que d’autres décès sont imminents. Utilisez cette excuse pour mettre tout le monde en quarantaine et prétendez ensuite que la quarantaine a empêché les millions de morts attendus.

  2. Vous pouvez dire aux gens qu’il est irresponsable de « minimiser » les dangers et les pousser à ne pas parler de chiffres.

  3. Vous pouvez dire des conneries sur des chiffres inventés dans l’espoir d’aveugler les gens avec de la pseudo-science.

  4. Vous pouvez commencer à tester des personnes en bonne santé (qui, bien sûr, auront probablement aussi des fragments d’ADN de coronavirus) et ainsi gonfler vos « cas » avec des « porteurs asymptomatiques » (vous devrez bien sûr tourner cela pour que cela semble mortel, même si tout virologue sait que plus vous avez de cas sans symptômes, moins votre agent pathogène est mortel).


Suivez ces quatre étapes simples et vous pourrez avoir votre propre pandémie entièrement fabriquée et opérationnelle en quelques semaines.

Ils ne peuvent pas « confirmer » quelque chose pour lequel il n’existe pas de test précis.

WG Publishing
, le 28 mars 2020

Rappels :
News au 28 avril 2020 Liberation_2020_03_17_ennemi_invisible

News au 28 avril 2020 Inivisible_enemy_trump
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 15:41

- 2 -

ou plutôt « LA » question, posée par le philosophe italien Giorgio Agamben: « Comment se peut-il qu’un pays entier se soit, sans s’en rendre compte, effondré éthiquement et politiquement face à une maladie? »

Une règle qui affirme que l’on doit renoncer au bien pour sauver le bien est tout aussi fausse et contradictoire que celle qui, pour protéger la liberté, impose de renoncer à la liberté.

News au 28 avril 2020 Morts-10

(Thucydide, La guerre du Péloponnèse , II, 53) a écrit:La peste marqua pour la cité le début de la corruption…. Personne n’était plus disposé à persévérer dans ce qu’il jugeait avant être le bien, parce qu’il croyait qu’il pouvait mourir avant de l’atteindre
*

Je voudrais partager avec ceux qui en ont envie une question à laquelle je n’ai pas cessé de penser depuis plus d’un mois maintenant. Comment se peut-il qu’un pays entier se soit, sans s’en rendre compte, effondré éthiquement et politiquement face à une maladie?

Les mots que j’ai utilisés pour formuler cette question ont été soigneusement examinés un par un. La mesure de l’abdication à ses propres principes éthiques et politiques est, en effet, très simple: il s’agit de se demander quelle est la limite au-delà de laquelle on n’est pas disposé à y renoncer. Je pense que le lecteur qui prendra la peine de considérer les points suivants devra convenir que – sans s’en apercevoir ou en feignant de ne pas s’en apercevoir – le seuil séparant l’humanité de la barbarie a été franchi.

1) Le premier point, peut-être le plus grave, concerne les corps des personnes mortes. Comment avons-nous pu accepter, uniquement au nom d’un risque qu’il n’était pas possible de préciser, que les personnes qui nous sont chères et des êtres humains en général non seulement meurent seuls, mais – chose qui n’était jamais arrivée auparavant dans l’histoire, d’Antigone à aujourd’hui – que leurs corps soient brûlés sans funérailles?

2) Nous avons ensuite accepté sans nous poser trop de problèmes, au nom d’un risque qu’il n’était pas possible de préciser, de limiter notre liberté de circulation dans une mesure qui n’avait jamais été atteinte auparavant dans l’histoire du pays, même pas pendant les deux guerres mondiales (le couvre-feu pendant la guerre était limité à certaines heures). Nous avons donc accepté, au nom d’un risque qu’il n’était pas possible de préciser, de suspendre de fait nos relations d’amitié et d’amour, car notre voisin était devenu une source possible de contagion.

3) Cela a pu se produire – et nous touchons ici à la racine du phénomène – parce que nous avons scindé l’unité de notre expérience vitale, qui est toujours inséparablement corporelle et spirituelle en même temps, en une entité purement biologique d’une part et une vie affective et culturelle d’autre part. Ivan Illich a montré les responsabilités de la médecine moderne dans cette scission, qui est considérée comme allant de soi et qui est au contraire la plus grande des abstractions. Je sais bien que cette abstraction a été réalisée par la science moderne à travers les dispositifs de réanimation, qui peuvent maintenir un corps dans un état de pure vie végétative.

Mais si cette condition s’étend au-delà des limites spatiales et temporelles qui lui sont propres, comme nous essayons de le faire aujourd’hui, et devient une sorte de principe de comportement social, nous tombons dans des contradictions dont il n’y a pas d’issue.

Je sais que certains s’empresseront de répondre qu’il s’agit d’une condition de temps limitée, après quoi tout reviendra comme avant. Il est vraiment singulier qu’on puisse répéter cela sinon en toute mauvaise foi, dès lors que les mêmes autorités qui ont proclamé l’urgence ne cessent de nous rappeler qu’une fois l’urgence passée, les mêmes directives doivent continuer à être respectées et que la « distanciation sociale », comme on l’a appelée avec un euphémisme significatif, sera le nouveau principe de l’organisation de la société. Et, en tout cas, ce que, de bonne ou de mauvaise foi, on a accepté de subir ne pourra être effacé.

Je ne peux pas, à ce stade, puisque j’ai accusé les responsabilités de chacun d’entre nous, ne pas mentionner les responsabilités encore plus graves de ceux qui auraient eu pour tâche de veiller sur la dignité de l’homme.

Tout d’abord, l’Église qui, en devenant l’esclave de la science, devenue la véritable religion de notre temps, a radicalement renoncé à ses principes les plus essentiels. L’Église, sous un pape nommé François, a oublié que François a embrassé les lépreux. Elle a oublié que l’une des œuvres de miséricorde est de rendre visite aux malades. Elle a oublié que les martyrs enseignent qu’il faut être prêt à sacrifier sa vie plutôt que sa foi et que renoncer à son voisin signifie renoncer à la foi.

Une autre catégorie qui a failli à ses devoirs est celle des juristes. Nous sommes depuis longtemps habitués à l’utilisation inconsidérée des décrets d’urgence par lesquels le pouvoir exécutif remplace le pouvoir législatif, abolissant ainsi le principe de la séparation des pouvoirs qui définit la démocratie. Mais dans ce cas-ci, toutes les limites ont été dépassées, et on a l’impression que les paroles du Premier ministre et du chef de la protection civile ont, comme on l’a dit pour celles du Fürher, immédiatement pris force de loi. Et nous ne voyons pas comment,une fois passé le délai de validité des décrets d’urgence, les limitations de la liberté pourront être, comme on l’annonce, maintenues. Avec quels dispositifs juridiques ? Avec un état d’exception permanent ? Il appartient aux juristes de vérifier que les règles de la constitution sont respectées, mais les juristes gardent le silence. Quare silete iuristae in munere vestro ? (ndt: pourquoi gardez-vous le silence, juriste, sur ce qui vous concerne?)

Je sais qu’il y aura immanquablement quelqu’un qui répondra que le grave sacrifice a été fait au nom de principes moraux. A ceux-là, je voudrais rappeler qu’Eichmann, apparemment de bonne foi, ne se lassait jamais de répéter qu’il avait fait ce qu’il avait fait selon sa conscience, pour obéir à ce qu’il croyait être les préceptes de la morale kantienne.

Une règle qui affirme que l’on doit renoncer au bien pour sauver le bien est tout aussi fausse et contradictoire que celle qui, pour protéger la liberté, impose de renoncer à la liberté.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 15:53

- 3 -

formulée par un médecin catholique, Paolo Gulisano (*), loin de toute théorie du complot. Et si le covid-19 n’était pas le monstre qu’on nous a annoncé? Et s’il était tout simplement curable CHEZ SOI, avec des médicaments très bon marché, avant qu’il ne fasse des dégâts irréversibles? Et si le confinement, qui en fait, lui, des dégâts irréversibles pour notre santé et pour notre liberté (et pour l’économie), était LA vraie et la seule catastrophe? Quand entendrons-nous enfin « pardon, nous nous sommes trompés »?

Certes, il est question de l’Italie, mais à quelques très menus détails près, c’est transposable mutatis mutandis chez nous – et même TOUT PARTICULIÈREMENT chez nous.

(*) A propos de Paolo Gulisano:

News au 28 avril 2020 Corona10


Covid, si maintenant, on peut le neutraliser,
il faut lever les restrictions.


Bien que la nouvelle soit peu médiatisée, on sait maintenant comment le virus agit sur le corps et fait des dégâts. Cela signifie que les dommages sont guérissables, même en restant à la maison et avec des médicaments bon marché. Il serait donc opportun que quelqu’un dise : « Pardon, nous nous sommes trompés ».

Lentement, comme un fleuve karstique qui fait son chemin, une autre vérité sur l’épidémie se fait jour, non pas une hypothèse, mais une réalité clinique objective. Nous avons encore de nombreuses questions sur l’origine du virus, qu’il s’agisse d’ « évolution naturelle » ou du résultat de manipulations humaines, mais ce qui est clair, c’est la manière dont le virus agit sur l’organisme humain et provoque des dommages. Des dommages qui sont guérissables, même à domicile, avec des médicaments appropriés.

Le Covid 19 qui a paralysé le monde entier n’est pas le monstre biologique qu’on nous a raconté, mais un virus qui peut être neutralisé, s’il est pris à temps avant qu’il ne provoque des thromboses veineuses qui empêchent l’arrivée de l’oxygène dans les poumons, en le combattant avec des médicaments connus depuis longtemps, très bon marché. Les médicaments qui ne nécessitent pas de ventilation en soins intensifs devenus ces dernières semaines un traitement réservé à ceux qui ont passé les « sélections » par âge ou par pathologie. Nous savons maintenant que chaque patient atteint de Covid-19 peut et doit être traité et sauvé.

Il serait donc bienvenu que quelqu’un dise: Pardon, nous nous sommes trompés. Pendant des semaines, les médecins – qui avaient la vision d’une réalité bien différente de la narration officielle, selon laquelle nous devions nous résigner à voir des milliers de « tombés », tués par un ennemi impitoyable, malgré les efforts des soins de santé « de première ligne » -, avaient peur de révéler ce qu’ils constataient, peur des sanctions disciplinaires qui seraient prises pour la diffusion de « nouvelles non institutionnalisées », ou pour la pratique de thérapies non encore codifiées par des protocoles spéciaux.

Et si le Covid-19 n’est nullement un mal incurable, même les mesures de restrictions personnelles imposées par le gouvernement, sur le modèle dictatorial chinois, devraient être soumises à un examen approfondi et immédiat. Des médias qui auraient fait envie à Ceausescu ne peuvent pas continuer à cacher aux citoyens italiens que d’autres pays, tant en Europe que dans le monde, adoptent des confinements partiels beaucoup moins rigides que le confinement italien, à tel point que le verrouillage complet est maintenant tristement appelé « à l’italienne ». Pourtant, nous avons eu le problème avant tous les autres et ils nous font croire que nous serons bons derniers à déconfiner à cause des joggers et des curés qui disent la messe.

Une association de médecins, de chercheurs, l’AMPAS, qui compte plus de 700 membres, a tiré la sonnette d’alarme pour les éventuelles dérives autoritaires en cours, portant gravement atteinte aux droits humains et constitutionnels, tels que la liberté de circulation, le droit d’étudier, la possibilité de travailler, la possibilité d’accès aux traitements pour tous les patients non atteints de coronavirus, la liberté de culte. Et ils envisagent également avec inquiétude la possibilité future d’une violation grave du droit au choix du traitement. Sans parler de la fameuse application permettant de suivre les mouvements des personnes, en violation de notre droit à la vie privée, et que certains pensent déjà à utiliser à des fins extra-sanitaires.

Les médecins de l’AMPAS expriment aussi une autre préoccupation : celle liée à la possible imposition de vaccination, comme ce que voudrait le président de la région du Latium et chef du PD, Zingaretti, lequel, au mépris du risque d’interférence virale (qui fait que le vaccin contre un virus différent puisse exacerber la réponse à un autre virus) propose l’obligation pour tous les professionnels de la santé et tous les plus de 65 ans de pratiquer une vaccination antigrippale ordinaire, violant une fois encore (si l’obligation était effective) le droit constitutionnel au choix du traitement.

Et à propos de la prévention des maladies, le communiqué des médecins de l’AMPAS souligne que toute la littérature scientifique considère l’exercice en plein air et le mouvement physique comme un soutien essentiel à la santé et au système immunitaire. Presque tous les autres pays européens ont rendu possible la pratique du sport en solitaire et les promenades avec les enfants. Ce n’est pas le cas de l’Italie. Avec une incroyable dureté, et avec une inattention totale envers les familles avec des enfants handicapés (et en particulier autistes) pour qui le moment quotidien de sortir en plein air représente un soutien indispensable à leur condition difficile. Les plus fragiles, comme toujours, paient le plus lourd tribut.

Comme si tout cela ne suffisait pas, on voit se déclencher la guerre du soupçon et de la dénonciation, de ceux qui jalousent la liberté des autres.

Dresser ses sujets les uns contre les autres est un système splendide pour toute dictature, qui permet de détourner le peuple de ce que le pouvoir est réellement en train de perpétrer à son détriment.

Nous, médecins, savons ce que cela signifie en termes de santé: un nombre élevé de maladies et de décès, qui ne fera pas les gros titres comme le Covid.

Enfin, l’AMPAS demande que la lumière soit faite sur les données qui sont communiquées. Et même ici, ils expriment les doutes déjà avancés par plusieurs chercheurs: le nombre de « contaminés » est dénué de sens puisqu’il dépend du nombre de tests utilisés. Et la grande majorité de la population peut déjà avoir rencontré le virus sans le savoir. Les estimations de l’université d’Oxford parlent déjà de 11 millions de positifs potentiels. Si ce chiffre était vrai, la létalité du Covid-19 serait vraiment dérisoire: 0,05%, même en prenant les données de mortalité pour vraies. Mais même sur ces points, le terrible doute subsiste quant aux décès par ou avec le coronavirus.

L’AMPAS demande donc le rétablissement immédiat de la légalité institutionnelle, l’annulation immédiate des task force et des consultants externes avec d’éventuels conflits d’intérêts, et enfin le rétablissement immédiat du droit au travail pour des millions d’Italiens qui, s’ils ne peuvent pas toucher leur salaire, subiront bientôt de graves conséquences pour leur santé et celle de leur famille.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 21:43

- 4 -
News au 28 avril 2020 Krkvvntmxch4i7yszr1z5fah5tf32po0cyr8vte

Vik van Brantegem, collaborateur à la retraite du Bureau de presse du Saint-Siège et rédacteur en chef de Korazym.org, a publié le 25 avril un long article rouvrant le dossier d'Eugenio Hasler, 38 ans, cadre supérieur au Gouvernorat du Vatican, licencié brutalement par François

Le préfet du Gouvernorat est le cardinal Giuseppe Bertello, son secrétaire général l'évêque Fernando Vérgez Alzaga dont Hasler était le secrétaire.

Citoyen du Vatican, fils d'un major de la Garde suisse, et employé du Vatican depuis 2005, Hasler vit toujours au Vatican.

Après avoir reçu des lettres anonymes, François l'a licencié le 28 mars 2017 lors d'un entretien personnel, à l'insu du supérieur de Hasler. MarcoTosatti.com rapporte les détails :

François : « On dit que vous avez mauvais caractère, que vous êtes peu amical, que vous êtes dominateur »

Hasler : « J'essaie d'aider mes supérieurs dans leur travail. »

- « Vous disposez également d'une place de parking réservée à votre voiture à l'extérieur du gouvernorat. »

- « Oui, mais nous en avons tous une. »

- « Avez-vous souvent une nouvelle voiture ? »

- « Ce sont de petites voitures. Les gardes suisses les achètent hors taxes parce qu'elles ont des plaques d'immatriculation du Vatican. Après un an ou deux de service, ils rentrent en Suisse et revendent donc la voiture qu'ils ont achetée. »

Voici comment François a terminé l'entretien :

- « Ne vous inquiétez pas pour vos supérieurs, je leur parlerai. » Puis brusquement : « Mais à partir de demain, ne mettez plus les pieds dans votre bureau. »

- « Vous me transférez dans un autre dicastère ? »

- « Non, non, c'est bien comme ça. »

Hasler n'a jamais reçu de lettre de licenciement. Il a demandé un procès disciplinaire en bonne et due forme. Pas de réponse. Les lettres adressées à François, signées par d'anciens collègues, des parents, des amis, sa mère, sont restées sans réponse.

Après le licenciement, deux journalistes de François, Gian Guido Vecchi (Corriere della Sera) et Franca Giansoldati (Il Messaggero), qui appellent François chaque semaine, ont exécuté Hasler en le qualifiant médiatiquement de « trop autoritaire » et non conforme à la « miséricorde » papale.

Lors de l'audience générale du 15 mars 2017, François a déclaré que celui qui « enlève le travail à un travailleur, commet un grave péché ».

Tosatti a appris que Hasler faisait obstacle à Monseigneur Paolo Nicolini (Musées du Vatican), qui voulait prendre en charge son domaine de responsabilité. François a reçu Nicolini un jour après le licenciement de Hasler.

La liste des laïcs licenciés par François est longue : Libero Milone (Auditeur général), Daniel Anrig (Garde suisse), Matthew Festing (Ordre de Malte), Domenico Giani (Commandant de la gendarmerie du Vatican), Greg Burke et Paloma Ovejero (Bureau de presse du Vatican).

Le père John Zuhlsdorf écrit sur son blog : « Je connais Eugenio depuis de nombreuses années. Il est grand temps que son histoire soit racontée. » Il ajoute : « C'est vraiment un homme bon. »

[Le nazi Bergoglio
Ressemble à Hitler comme deux gouttes d'eau !]
News au 28 avril 2020 1caejbu99dqe7t2pu4w4ovoyzlp4a38d62o3aeo

 
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 22:01

- 5 -
News au 28 avril 2020 6mze39vet1usey635hboj4h7ct6bdvea1cgfl0e

Antelmo Pereira Angelo, un amazonien père de neuf enfants, a été ordonné diacre permanent pour le diocèse d'Alto Solimões, au Brésil, lors d'une cérémonie du 15 mars pleine de symboles païens.

L'événement a été présidé par l'évêque d'origine espagnole Adolfo Zon Pereira dans l'église Saint-François d'Assise, à Belem do Solimões.

Elle comprenait des visages peints, des chants païens, des danses, des colliers, des bracelets, des couvre-chefs, des dents d'animaux, des coquillages et des escargots. De nombreux rites indigènes visent à éloigner les mauvais esprits tout en attirant les autres.

Lors de l'ordination, Angelo s'est couché sur un tapis en fibre de Tururi. Il a été fabriqué par des femmes indigènes à partir de l'écorce du palmier Capinuri et protégerait des forces de la nature (photo ci-dessous).

L'évêque Zon a utilisé un calice noir en bois et un ciboire ressemblant au bol noir qui symbolise la Pachamama et que François a reçu lors de la messe de clôture du synode de l'Amazonie.

[Maintenant que la conciliaire s'est effondrée, elle fait voir son vraie visage qui est la face du diable.]

News au 28 avril 2020 37ztmaor0ak6wqpo3sj4abiezl72jnbioiarsw9

News au 28 avril 2020 Sqj55510
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 22:13

- 6 -
News au 28 avril 2020 B8z6u464dc0lduxtlvu5x5bh04223bstiqh9vop

Au début de sa messe du 28 avril, François a insisté sur le respect des règles alors que les autorités italiennes commencent à assouplir le verrouillage du coronavirus :

« En ces jours où nous commençons à avoir des règlements pour sortir de la quarantaine, prions le Seigneur qu'il donne à son peuple, à nous tous, la grâce de la prudence et de l'obéissance aux règlements afin que la pandémie ne revienne pas. »

Le commentaire de François est arrivé alors que les évêques italiens se sont soudainement mis à se plaindre des règlements qui continuent à interdire toute messe.

[Après tout, Bergoglio joue son rôle d'Antéchrist : abolition totale du culte !]
News au 28 avril 2020 1entd5ysfhxog1fb2vo8yszdzsxhwbz5aclepev
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 22:25

- 7 -

L’armée russe construit une cathédrale
comportant des mosaïques de Vladimir Poutine et Staline

News au 28 avril 2020 Cathedrale-russe

Voici qui est assez significatif de l’ambiguïté et de la confusion qui affectent la Russie, son identité, ses pouvoirs politique et religieux.

A l’occasion du 75e anniversaire de la victoire des bolcheviques sur l’Allemagne nationale-socialiste et ses alliés, une grande cathédrale est bâtie sous l’égide du patriarcat « orthodoxe » de Moscou et du ministère de la Défense. On n’a pas peur d’y mettre à l’honneur le portrait du chef du Kremlin ainsi que celui d’un des plus grands criminels de tous les temps et l’un des pires persécuteurs des chrétiens…

Le ministère de la Défense annonce que la cathédrale « doit unir tous les chrétiens orthodoxes qui servent dans les forces armées de la Fédération de Russie » et est située près de Moscou, dans le parc militaire « Patriote » « pour symboliser la spiritualité des forces armées russes qui dégainent l’épée uniquement pour défendre leur patrie. [sic] »

« Située sur le territoire du parc militaire « Patriote » près de Moscou, la Cathédrale des forces armées est un véritable panthéon à la gloire des dirigeants de la Russie, dont les visages côtoient en son sein ceux de Dieu, de la Vierge et des Saints.

[…] Affichant près de 100 mètres de haut et couronnée de six dômes dorés, elle sera la troisième plus grande église orthodoxe de Russie, a précisé un porte-parole du ministère.

La pièce centrale de l’édifice est une série de mosaïques colorées sur lesquelles sont reproduits, entre autres, les visages de Staline, du président Vladimir Poutine et des hauts responsables dont le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le chef du Conseil de sécurité Nikolaï Patrouchev.

Sur une autre mosaïque, on peut lire le slogan La Crimée est à nous !, une phrase couramment utilisée depuis l’annexion de 2014. » (source Ouest-France)

On rappellera que l’Eglise orthodoxe russe – ou Patriarcat de Moscou – a historiquement toujours été inféodée au pouvoir politique russe et que le patriarcat lui-même, qui était inoccupé depuis 1925, a été rétabli par Staline – et bien sûr sous son contrôle –, en 1943, pour mieux instrumentaliser la religion et faire mieux collaborer les chrétiens à sa guerre.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mar 28 Avr - 22:35

- 8 -

Gouvernement :
la grande peur du 11 mai…
par Olivier Piacentini

News au 28 avril 2020 Edouard-philippe

« Le 11 mai sera une date à marquer au fer rouge dans l’histoire de notre pays.

C’est ce jour précis que le déconfinement va commencer.

C’est donc à ce moment là que la France va découvrir toute l’étendue des dégâts, mesurer l’impact de cette crise, apercevoir ce que sera le fameux monde d’après. Et le choc risque d’être rude… Faillites en série, pauvreté de masse vont exacerber les tensions.

L’Obs
révèle les craintes qui saisissent les proches du président Macron : l’un deux reconnait que « le confinement, c’est le moment doux, la suite sera pire. Pour l’instant, on a un ennemi commun qui nous rassemble, nous unit, mais quand la bulle va éclater ça sera terrible. » Et de préciser : « les fractures de la société vont être exacerbées, l’économie dévastée, la France dans une situation épouvantable« .

La fébrilité règne au plus haut sommet de l’état, car on craint que la colère d’une France déclassée et en plein désarroi n’emporte ce pouvoir discrédité comme un fétu de paille…

Aujourd’hui, Philippe présente son plan de sortie de crise au Parlement. Il sait que lui et le gouvernement jouent gros : la phase de confinement a révélé leur amateurisme, le déconfinement ne pourra tolérer la moindre approximation.

Le gouvernement a besoin de créer une union de façade autour de sa parole.

Alors, on oblige le parlement a voter illico, sans réfléchir, sans possibilités de faire des observations, des suggestions : l’intérêt de la manœuvre n’est pas d’impliquer la représentation nationale dans la solution, mais de la forcer à suivre, dans une nouvelle version de 49-3 inédite. D’ailleurs, des ministres se plaignent en off de n’être informés qu’au dernier moment : c’est entre l’Elysée et Matignon que tout se décide, les autres n’ont pas voix au chapitre, ils sont là pour faire la claque, comme dans les assemblées de Corée du Nord ou de Chine Populaire… Il faut que tous, et en particulier les députés de la majorité, suivent en rang serré, au lieu de révéler la défiance qui gagne jusque dans les rangs de la majorité.

On le voit bien : ce gouvernement ne gère pas la pandémie, ni la crise économique, mais son image publique. Lui aussi joue sa survie, et se confine en cellule de crise, dans une atmosphère de peur panique. Il semble connaître le vertige de celui qui à force de fauter, se retrouve acculé seul au bord du gouffre, face à des millions de gens qui attendent de voir comment on va les sortir de là.

Croyez-vous qu’un sursaut salvateur va les inspirer subitement, faire jaillir l’étincelle qui leur manque cruellement depuis trois mois ?

Nous sommes obligés de l’espérer, car au delà de ce gouvernement inepte et inconséquent, c’est l’avenir de la France, de nos enfants, de chacun de nous qui se joue dans les semaines à venir.

Prions tous pour la France, elle en a bien besoin… »

Tribune libre de l’essayiste Olivier Piacentini (ses livres ici).
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8684
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 28 avril 2020 Empty Re: News au 28 avril 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum