Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony MDR-1AM2
129 € 220 €
Voir le deal

News au 29 avril 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 7:59

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 8:07

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 10:52

- 1 -
Le TRIPTYQUE de la MORT

Le duo de la mort Philippe-Macron ou plutôt Himmler-Hitler n'a rien trouvé de mieux que d'imiter l'homme damné dans ses triptyques à la noix de coco ; ces deux énergumènes en ont inventé un qui fait frissonner : Protéger-Tester-Isoler.

1- Protéger de quoi ? D'un ennemi qui n'existe pas ! Ou plutôt d'un virus de fabrication maçonnique qui n'est dangereux que dans les imaginations mais qui permet de faire une tuerie planétaire de vieux.

2- Tester, mais avec quels tests ? Leur fiabilité n'est que de 25% ! Ils sont donc bon à mettre à la poubelle.

3- Isoler ! Et voilà bien le grand mot. Soros doit être content, lui qui prône la destruction de la famille via cette pandémie-bidon. Que va-t-on faire ? Marion Sigaut a donné l'alerte, et elle a bien fait, car les abus et les règlements de compte vont aller bon train : les brigades rouges vont avoir du boulot, et les prisons qu'ils sont en train de vider vont sans doute se remplir dans peu des récalcitrants.

Conclusion : Vigilance rouge ! La mort est à nos portes...
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 11:15

- 2 -
L'ORDRE des ASSASSINS BRANDIT la SAISINE

L'Ordre des Médecins ou plutôt des Criminels que suit aveuglément le couple voyou Salomon-Véran, a édicté que tous ceux qui ne suivraient pas ses oukases feraient dans peu l'objet d'une saisine, quelque soit leur notoriété. Évidemment, Raoult, Sabine Paliard-Franco et d'autres sont visés. Mais qu'ont-ils fait de mal ? Simplement, ils apportent des remèdes efficaces contre le virus-couronné, et cela, c'est bien entendu un crime contre l'humanité méritant pratiquement la peine de mort ! Franchement, dans quel monde sommes-nous ? Tout simplement, nous sommes sous la Dictature de l'Antéchrist. Je l'ai dit haut et fort depuis longtemps et l'on rigole ! Mais le rire est devenu jaune puisque nous y voilà. Et si vous avez le malheur de contredire la version du parti, gare à vous : 10 ans de Sibérie !

Il y a donc de vrais médicaments contre le COVID-19, n'en déplaise à Philippe-le-Menteur qui a martelé hier soir qu'il n'y avait pas de traitement confused C'est pour cela qu'officiellement il a prohibé les dits traitements ! S'ils n'existaient pas, il ne les auraient pas prohibés. Car, à quoi bon prohiber quelque chose qui n'existe pas. Ce mec ferait mieux d'aller se coucher Sleep
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 15:52

- 3 -

Pendant le confinement total
c’est Business as Usual pour Big Pharma. …
… Un programme mondial de vaccination contre le coronavirus



News au 29 avril 2020 CDC-flu-vaccines-400x226

La tendance est à un confinement total à l’échelle mondiale mené par la peur et la désinformation des médias. Actuellement, des centaines de millions de personnes dans le monde entier sont en état de confinement.

Quelle est la prochaine étape dans l’évolution de la crise du COV-19 ?

Un programme de vaccination contre le coronavirus a été annoncé à Davos lors du Forum économique mondial du 21 au 24 janvier, à peine deux semaines après que le coronavirus a été identifié par les autorités chinoises le 7 janvier.

L’entité responsable de l’initiative pour un nouveau vaccin contre le coronavirus est la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), une organisation parrainée et financée par le Forum Économique Mondial (WEF) et la Fondation Bill et Melinda Gates.

Notez la chronologie : Le développement du vaccin CoV 2019 a été annoncé au Forum économique mondial de Davos (WEF) une semaine avant le lancement officiel par l’OMS d’une urgence de santé publique mondiale, le 30 janvier), alors que le nombre de « cas confirmés » dans le monde – hors Chine – était de 150, dont 6 aux États-Unis.

La CEPI cherche à obtenir un rôle de « monopole » dans le domaine de la vaccination, dont l’objectif est un « projet mondial de vaccins », en partenariat avec un grand nombre de « candidats ». Il a annoncé le financement de son partenariat existant avec Inovio et l’Université du Queensland, Australie. En outre, le CEPI a confirmé, le 23 janvier, son contrat avec Moderna, Inc. et l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) dirigé par le Dr Anthony Fauci, qui a joué un rôle déterminant dans la campagne de peur et de panique menée dans toute l’Amérique : « Dix fois pire que la grippe saisonnière ».
News au 29 avril 2020 Screen-Shot-2020-03-22-at-20.24.34

Selon l’OMS, en ce qui concerne l’épidémie en Chine :

L’Organisation Mondiale de la Santé déclare que les gens infectés ressentent une pathologie mineure et guérissent généralement en deux semaines


Le rôle central de la CEPI


Le CEPI traite simultanément avec plusieurs entreprises pharmaceutiques. Selon toute vraisemblance, le NIAID-Moderna devrait mettre en œuvre le vaccin COV-19 aux États-Unis.

Le 31 janvier, le jour suivant l’annonce officielle de l’état d’urgence par l’OMS, et la décision de Trump de réduire les transports aériens avec la Chine, la CEPI a annoncé son partenariat avec CureVac AG, une société biopharmaceutique basée en Allemagne. Quelques jours plus tard, début février, la CEPI « a annoncé que le grand fabricant de vaccins GSK autoriserait l’utilisation de ses adjuvants brevetés – des composés qui renforcent l’efficacité des vaccins – dans le cadre de la riposte ». La pandémie a été officiellement déclarée le 11 Mars.

De nombreux « vaccins sont en cours d’élaboration », avec « des dizaines de groupes de recherche dans le monde entier en concurrence pour créer un vaccin contre la COVID-19 ».

De leur côté, l’UE et les États-Unis sont actuellement aussi en concurrence sur le marché des vaccins au nom de puissants conglomérats pharmaceutiques, la Commission européenne « offrant jusqu’à 80 millions d’euros de soutien financier à CureVac AG » après qu’il ait été signalé que Trump « tentait d’obtenir l’accès exclusif à un vaccin COVID-19 qu’il développe », sous les auspices du NIAID dirigé par le Dr Anthony Fauci.


L’exercice de simulation Event Coronavirus 201 d’octobre 2019


Le coronavirus a été initialement nommé 2019-nCoV par la CEPI et l’OMS : exactement le même nom que celui adopté lors de l’Event 201 organisé par WEF-Gates-John Hopkins concernant un exercice de simulation de coronavirus qui s’est tenu à Baltimore à la mi-octobre 2019.

La simulation John Hopkins Event 201 portait sur le développement d’un vaccin efficace en réponse à des millions de cas – dans la simulation d’octobre 2019 – d’infection au nCoV 2019. La simulation a monté un scénario dans lequel toute la population de la planète serait touchée. « Au cours des premiers mois de la pandémie, le nombre cumulé de cas [dans la simulation] augmente de manière exponentielle, doublant chaque semaine. Et à mesure que les cas et les décès s’accumulent, les conséquences économiques et sociétales deviennent de plus en plus graves ».

Le scénario se termine au bout de 18 mois, avec 65 millions de décès. La pandémie commence à ralentir en raison de la diminution du nombre de personnes sensibles. La pandémie se poursuivra à un certain rythme jusqu’à ce qu’un vaccin efficace soit disponible ou que 80 à 90 % de la population mondiale ait été exposée. À partir de ce moment, il est probable qu’il s’agira d’une maladie infantile endémique.


Le programme mondial de vaccination COV-19


La CEPI – au nom de Gates-WEF, qui a financé l’exercice de simulation – joue actuellement un rôle clé dans un programme de vaccination à grande échelle – mondiale ? – en partenariat avec des entreprises de biotechnologie, les Big Pharma, des agences gouvernementales ainsi que des laboratoires universitaires.

News au 29 avril 2020 Screen-Shot-2020-03-08-at-20.02.14

La déclaration susmentionnée du CEPI a été faite près de deux mois avant la déclaration officielle d’une pandémie le 11 Mars.

« Nous avons des conversations avec un large éventail de partenaires potentiels. Et il est essentiel que ces conversations aient lieu : Quel est le plan pour fabriquer de très grandes quantités de vaccins, dans un délai pertinent, pour ce que les gens semblent de plus en plus considérer comme une pandémie, si ce n’est déjà fait ? … «  [Richard Hatchett, PDG de la CEPI, dans un entretien avec stat.news.com]. …

L’objectif sous-jacent est de développer un vaccin mondial.

Pour ce faire, nous avons notamment mené une enquête mondiale sur la capacité de production afin de réfléchir à l’endroit où nous voulons implanter la fabrication de tout produit que nous aurons pu mettre au point avec succès.

Fait important, Hackett a confirmé que le projet de développement d’un vaccin a commencé avant la découverte et l’identification du coronavirus au début de janvier 2020 :

Nous l’avons fait au cours de l’année dernière, à peu près … Nous utilisons les informations que nous avons recueillies et cette équipe réfléchit maintenant aux possibilités d’échelonner des vaccins de différents types. C’est un travail en cours. Pour certaines des technologies, le transfert [vers un fabricant] est quelque chose qui est faisable dans un délai approprié pour l’épidémie, peut-être.

Je pense qu’il sera vraiment important d’impliquer les personnes qui ont accès à une capacité de production vraiment importante. Et il serait très, très important d’avoir les grands producteurs autour de la table – en raison de leur capacité, de leur expérience, de leurs ressources internes.

Les vaccins candidats seront très, très rapides. Le Dr Anthony Fauci, directeur du NIAID [qui a semé la panique sur les chaînes de télévision], a déclaré publiquement qu’il pensait que l’essai clinique du vaccin Moderna pourrait avoir lieu dès le printemps. (c’est nous qui soulignons)

Ce qui se passe dans la vie réelle est, à certains égards, similaire à l’exercice de simulation d’octobre 2019 chez John Hopkins. Le scénario est de savoir comment produire des millions de vaccins en supposant que la pandémie se propage.

Les conglomérats de vaccins parrainés par la CEPI avaient déjà planifié leurs investissements bien avant l’urgence sanitaire mondiale.

« Je [Hackett] pense qu’une partie de la stratégie générale consiste à avoir un grand nombre de candidats,  suffisamment de candidats pour qu’au moins certains d’entre eux avancent rapidement dans le processus. Et puis, pour chaque candidat, vous devez vous poser la question : comment produire cela ? … [Et] comment allez-vous arriver à ce point avec une production à une échelle significative dans le contexte d’une maladie qui va infecter l’ensemble de la société ?«  (Interview réalisée par Helen Branswell, statsnews, 3 février 2020)


Moderna Inc


Moderna Inc, basée à Seattle, est l’un des nombreux candidats impliqués et soutenus par le CEPI.

Moderna a annoncé le 24 février le développement d’un « vaccin expérimental COVID-19 à ARNm, connu sous le nom d’ARNm-1273. Le lot initial du vaccin a déjà été expédié aux chercheurs du gouvernement américain par l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) » dirigé par le Dr Antony Fauci.

Alors que Moderna Inc avait initialement déclaré que les premiers essais cliniques commenceraient fin avril, les tests impliquant des volontaires humains ont commencé à la mi-mars à Seattle :
News au 29 avril 2020 Screen-Shot-2020-03-22-at-18.12.03

Des chercheurs de Seattle ont donné la première injection à la première personne lors du test d’un vaccin expérimental contre le coronavirus lundi – ce qui a déclenché une course mondiale à la protection alors même que la pandémie s’intensifie. …

Certains des volontaires sains soigneusement choisis pour l’étude, âgés de 18 à 55 ans, recevront des doses plus élevées que d’autres pour tester la puissance des inoculations. Les scientifiques vérifieront l’absence d’effets secondaires et prélèveront des échantillons de sang pour vérifier si le vaccin renforce le système immunitaire, à la recherche d’indices encourageants comme ceux que le NIH a trouvés précédemment chez les souris vaccinées.

« Nous ne savons pas si ce vaccin induira une réponse immunitaire, ou s’il sera sans danger. C’est pourquoi nous faisons un essai », 
a souligné M. Jackson. « Il n’est pas au stade où il serait possible ou prudent de le donner à la population générale ». (FOX news local)


Le vaccin mondial nCoV-2019 de la CEPI et la plateforme d’identité numérique ID2020


Alors que la CEPI a annoncé le lancement d’un vaccin mondial au Forum économique mondial de Davos, une autre initiative importante et connexe était en cours. Il s’agit de l’Agenda ID2020 qui, selon Peter Koenig, constitue « un programme d’identification électronique qui utilise la vaccination généralisée comme plate-forme pour l’identité numérique ».

« Le programme exploite les opérations existantes d’enregistrement des naissances et de vaccination pour fournir aux nouveaux-nés une identité numérique portable et persistante liée à la biométrie ». (Peter Koenig, mars 2020)

Les partenaires fondateurs d’ID2020 sont, entre autres, Microsoft, la Fondation Rockefeller et l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI).

Il convient de noter le calendrier : L’Alliance ID2020 a tenu son sommet à New York, intitulé « Rising to the Good ID Challenge », le 19 septembre 2020, exactement un mois avant l’exercice de simulation nCov-2019 intitulé Event 201 chez John Hopkins à Baltimore.

Est-ce une coïncidence si ID2020 est lancé au début de ce que l’OMS appelle une pandémie ? – Ou une pandémie est-elle nécessaire pour « déployer » les multiples programmes dévastateurs d’ID2020 ? Peter Koenig, mars 2020.

ID2020 fait partie d’un projet de « Gouvernance mondiale » qui, s’il est appliqué, permettrait de dessiner les contours de ce que certains analystes ont décrit comme un État Policier Mondial englobant par la vaccination les données personnelles de plusieurs milliards de personnes dans le monde.


Dans le sillage du confinement total


La campagne de peur se poursuivra dans le sillage du confinement. Les difficultés de la crise économique et sociale inciteront-elles les gens à se faire vacciner ?

Pour mettre en œuvre le vaccin mondial, la campagne de propagande doit se poursuivre. La Vérité doit être interdite. Ce sont leurs « lignes directrices », qui doivent être confrontées et remises en question.

Les principaux acteurs, dont la CEPI, devront obtenir l’aval ferme de l’OMS, qu’ils contrôlent, le feu vert de la communauté scientifique ainsi que des déclarations audacieuses de la part de politiciens corrompus.

En outre, ils devront supprimer les informations et les analyses sur les caractéristiques du virus, sur la manière dont il peut être soigné sans vaccin, ce qui fait actuellement l’objet de débats par les virologistes et les médecins dans plusieurs pays, dont les États-Unis. Dans des développements récents, l’hydroxychloroquine est utilisée pour traiter les patients en Europe et en Amérique du Nord. Big Pharma a l’intention de supprimer des preuves sur la façon dont COVID-19 peut être guérie. Les médias sont complices. Ils n’ informent pas le public.

Souvenez-vous de la pandémie de grippe porcine H1N1 de 2009, lorsque le Conseil des conseillers pour la science et la technologie d’Obama a comparé la pandémie de H1N1 à la pandémie de grippe espagnole de 1918 tout en rassurant le public sur le fait que cette dernière était plus meurtrière.

Sur la base de données incomplètes et peu nombreuses, le directeur général de l’OMS a prédit avec autorité que « pas moins de 2 milliards de personnes pourraient être infectées au cours des deux prochaines années, soit près d’un tiers de la population mondiale » – Organisation mondiale de la santé, tel que rapporté par les médias occidentaux, juillet 2009.

Ce fut une véritable aubaine financière pour les grandes entreprises pharmaceutiques, soutenues par la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan.

Dans une déclaration ultérieure, elle a confirmé que :

« Les fabricants de vaccins pourraient produire 4,9 milliards de vaccins contre la grippe pandémique par an dans le meilleur des cas »Margaret Chan, directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), citée par Reuters, le 21 juillet 2009).

« La grippe porcine pourrait frapper jusqu’à 40 % des Américains au cours des deux prochaines années et plusieurs centaines de milliers de personnes pourraient en mourir si une campagne de vaccination et d’autres mesures n’aboutissent pas »
. Déclaration officielle de l’administration Obama, Associated Press, 24 juillet 2009.

Il n’y a pas eu de pandémie affectant 2 milliards de personnes… Des millions de doses de vaccin contre la grippe porcine ont été commandées par les gouvernements nationaux aux grandes entreprises pharmaceutiques. Des millions de doses de vaccin ont ensuite été détruites : une aubaine financière pour les Big Pharma, une crise des dépenses pour les gouvernements nationaux.

Aucune enquête n’a été menée pour déterminer qui était derrière cette fraude de plusieurs milliards.
 Plusieurs critiques ont affirmé que la pandémie de H1N1 était « une infox ».

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), un organisme de surveillance des droits de l’homme, enquête publiquement sur les motifs de l’OMS pour déclarer une pandémie. En effet, le président de son influent comité de santé, l’épidémiologiste Wolfgang Wodarga déclaré que la « fausse pandémie » est « l’un des plus grands scandales médicaux du siècle ». (Forbes, 10 février 2010)

Michael Fomento  conclut :

Même au sein de l’Agence, Le Directeur du Centre de collaboration de L’OMS pour l’épidémiologie à Munster, en Allemagne, le Dr Ulrich Kiel, a essentiellement qualifié la pandémie de canular. « Nous assistons à une gigantesque mauvaise affectation des ressources [18 milliards de dollars à ce jour] en termes de santé publique », a-t-il déclaré.

Il a raison. Ce n’était pas simplement un excès de précautions ou une simple erreur de jugement. La déclaration pandémique et tous les klaxons depuis reflètent une malhonnêteté pure motivée non pas par des préoccupations médicales mais politiques.

Incontestablement, la grippe porcine s’est avérée beaucoup plus douce que la grippe saisonnière ordinaire. Elle tue de trois à dix fois moins, selon les estimations des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis. Les données d’autres pays comme la France et le Japon indiquent qu’il est beaucoup plus doux que cela.

News au 29 avril 2020 Screen-Shot-2020-03-23-at-20.21.18


Le Covid-19 est du déjà vu. Ne nous laissons pas berner encore une fois


Nous sommes actuellement dans une situation de confinement total, nous avons le temps de réfléchir. Il y a d’importantes leçons à tirer de la pandémie de grippe H1N1 de 2009.

La déclaration de pandémie au sujet du COVID-19 est bien plus grave et diabolique que la grippe H1N1 de 2009. La pandémie COVID-19 a fourni un prétexte et une justification pour déstabiliser les économies de pays entiers, appauvrissant ainsi de larges secteurs de la population mondiale. C’est un phénomène sans précédent dans l’histoire moderne.

Et il est important que nous agissions de manière cohérente et solidaire avec les victimes de cette crise. La situation matérielle des gens est en chute libre et leur pouvoir d’achat a été détruit. Quel genre de structure sociale tordue nous attend dans le sillage de ce confinement ?

Pouvons-nous faire confiance à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et aux puissants groupes d’intérêts économiques qui la soutiennent ?

Pouvons-nous faire confiance aux principaux acteurs derrière le projet mondial de vaccination de plusieurs milliards de dollars ?

Pouvons-nous faire confiance aux médias occidentaux qui ont mené la campagne de la peur ? La désinformation alimente les mensonges. Pouvons-nous faire confiance à nos gouvernements « corrompus » ? Notre économie nationale a été dévastée.

Il s’agit d’un acte de « guerre économique » contre l’humanité.

Michel Chossudovsky 
est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de Recherche sur la Mondialisation (CRG) de Montréal, rédacteur en chef de Global Research.
Il a enseigné en tant que professeur invité en Europe occidentale, en Asie du Sud-Est, dans le Pacifique et en Amérique latine. Il a été conseiller économique auprès de gouvernements de pays en développement et a agi comme consultant pour plusieurs organisations internationales.

Liens
Article associé : le coronavirus, les vaccins et la Fondation Bill Gates

Cet article du Pr Michel Chossudovsky du 24 mars 2020 a été traduit par Michel, relu par Kira pour le Saker Francophone

(Site "Abbatah", page 6805)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 16:12

- 4 -

News au 29 avril 2020 Covid%2Bbrigade
 
Pour le coronavirus comme ailleurs, la manière de compter va déterminer de l’ampleur (voulue plus que réelle) du phénomène. Et en jetant un oeil sur les méthodes de décompte des cas de coronavirus, l’on sent une véritable volonté de donner une ampleur inédite à cette attaque virale. Les raisons peuvent être multiples, mais aujourd’hui attachons-nous à quelques explications officielles quant à la manière très “inclusive” de déterminer les cas de coronavirus en Belgique, en France et, de moindre manière, en Russie.
 
Faute de ne pouvoir objectivement tester systématiquement et incessamment (puisque les données de contamination changent à chaque instant) toute la population, les gouvernements sont obligés de mettre en place des systèmes de décompte approximatifs. A ce qui ressort des déclarations officielles, tous les décès ne sont pas même vérifiés avant d’être attribués au démiurge Covid et les données d’ensemble ressortent non pas de vérifications biologiques, mais d’estimations. Tout va bien, nous sommes passés de la médecine à l’oracle.
 
Ainsi, la Belgique, s’enorgueillit d’avoir la méthode la plus large de décompte – et pour cause, les cas soupçonnés sont automatiquement attribués au coronavirus, sans forcément être vérifiés. En tout cas, tous les morts des maisons de repos et de soins sont offerts à la statistique covidienne :

“les décès constatés dans les MRS sont à 100% considérés COVID-19 et repris dans notre analyse, qu’ils soient confirmés ou suspectés.”

La surévaluation des chiffres du coronavirus qui en découle commence à poser un problème politique. D’une manière générale, toujours grâce à une extrapolation des vérifications, il semblerait que finalement, au moins la moitié n’ait strictement rien à voir avec le Covid. Parfois, lorsque les vérifications ne sont pas extrapolées, mais réalisées, les chiffres sont encore plus parlant :

“Par exemple, ce mercredi, le centre de crise interfédéral de lutte contre le coronavirus annonçait dans son bilan quotidien 283 décès rapportés dans les dernières 24h. Sur ces décès, 179 auraient été rapportés depuis les maisons de repos. MAIS, le rapport de [url=https://epidemio.wiv-isp.be/ID/Documents/Covid19/Derni%C3%A8re mise %C3%A0 jour de la situation %C3%A9pid%C3%A9miologique.pdf]sciensano[/url] précise que sur ces 179, 5 sont bien confirmés par un test au coronavirus tandis que 174 seraient supposés. Autrement dit, 174 n’auraient pas été testés mais sont suspects de coronavirus.” 

Cette méthode est assez étonnante, car comment peut-elle donner, je cite, “une meilleure vue d’ensemble sur la propagation du virus”, si elle ne décompte pas uniquement les personnes touchées par le virus, mais conduit in fine à quasiment doubler les chiffres ?
 
En France, la question de décompte se pose également. Depuis le 2 avril, les décès dans les Ehpad sont comptabilisés, même s’il est impossible d’avoir des chiffres exacts. D’une manière générale, la surveillance épidémiologique en France n’est pas basée sur des tests biologiques mais sur des estimations … Ce qui donne des résultats surprenants :

Ainsi, pour la semaine du 22 au 26 mars, au moins 40 000 nouveaux cas de Covid-19 auraient été diagnostiqués par les médecins généralistes, estime Santé publique France. Pourtant, seules 25 000 personnes ont été testées positives et comptabilisées sur cette même période.

Explication du décalage entre les données certaines (tests biologiques) et voulues (estimations) :
“Cette évaluation est faite à partir d’un échantillon de médecins sur l’ensemble du territoire national, elle est faite au plus près du terrain et elle permet ensuite d’adapter nos chiffres à une extrapolation sur l’ensemble du territoire français” 

Autrement dit, ces chiffres ne sont pas fiables et manifestement surévalués.

La Russie a également décidé de suivre la tendance de la surévaluation, comme nous l’avions déjà écrit (voir notre texte ici). Tout d’abord, le ministère de la santé de la Fédération de Russie déclare ce mercredi 15 avril, ce qui est raisonnable pour éviter la propagation des fausses informations, qu’ils auront le monopole du chiffre. En revanche, très étrangement, ce ministère a décidé de regrouper et le coronavirus et la pneumonie dans une seule base de données des malades du Covid-2019
 
Ensuite, le 16 avril, alors que Moscou est la ville la plus touchée dans le pays, le centre de surveillance et de réaction au coronavirus a déclaré que désormais, n’importe quel rhume ou maladie bénigne des voies respiratoires sera immédiatement compté comme un coronavirus potentiel. Les personnes touchées, comme celles atteintes du coronavirus, ne pourront plus sortir de chez elles pour deux semaines … même pour aller à la pharmacie. Sachant que les autorités publiques ne cessent de répéter que plus de la moitié des “nouveaux cas” sont asymptomatiques.

Difficile d’expliquer logiquement, sur le plan sanitaire, en quoi la manipulation des chiffres permettrait à la fois d’avoir une vision plus juste du phénomène Covid et de mieux le traiter … Sauf, évidemment, à ne pas considérer la question sur le plan sanitaire.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 16:28

- 5 -
J'ai DEUX TRUCS à DIRE

1- Le masque est une imbécilité dans laquelle tout le monde tombe : ne le portez pas habituellement si vous ne voulez pas avoir des problèmes de santé ; cela, personne ne vous le dira. En effet, il gène la respiration, et il vous intoxique vous-mêmes puisque vous reprenez partiellement votre propre gaz carbonique. Par contre, il peut être utilisé de façon ponctuelle. Raoult lui-même a dit qu'il était inutile, sauf pour les professionnels dans des cas bien déterminés.

2- Macron est un catholique apostat, comme d'ailleurs ses prédécesseurs de la cinquième. Il évoque, comme ses prédécesseurs une certaine transcendance, mais c'est pour rigoler. En fait, quelle est cette transcendance dont il parle sans rigoler ? Le diable ! C'est pourquoi il ira brûler avec lui, comme ses prédécesseurs qui ont fini ou qui finiront comme lui. Tous ces francs-maçons, et de la haute, iront bientôt adorer leur maître. Quant au maître de Macronavirus, il se nomme Bergoglio, tous deux descendants des jésuites apostats.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 17:44

- 6 -

Une réflexion très intéressante d’Andrea Gagliarducci: l’Église a cessé d’être une communauté, et la banalisation des messes virtuelles imposées par les circonstances a accéléré le processus de dissolution. Mais avant de parler de l' »après », il faut aussi parler du « pendant ». Et là, force est de constater que l’Église, jusqu’au plus haut niveau, brille par son absence.

News au 29 avril 2020 Messe-10
Un prêtre italien célèbre la messe dans une église vide


L’ÉGLISE PENDANT le CORONAVIRUS


Mardi dernier, après avoir échangé au téléphone, à sa demande, avec le Pape, Emmanuel Macron s’est entretenu par vidéoconférence avec les représentants des « cultes » (sic!!) … parmi lesquels il compte les bouddhistes et les francs-maçons.

En France, « fille aînée de l’Eglise » (désolée de répéter un lieu commun, digne désormais de servir de légende au musée des antiquités)!!

Voici ce qu’en disait le 21 avril Le Figaro:

Si l’entretien avec le pape François n’a pas porté sur la question de la reprise des messes catholiques en France – un sujet pourtant ardemment débattu en Italie et en Allemagne sous la pression de l’Église – il a été l’une des questions abordées avec les religieux français, tous concernés par la tenue d’assemblée. Selon un participant, le président a annoncé un nouveau rendez-vous le 11 mai avec les religions pour évaluer les conditions de reprise des cultes qui pourrait être envisagée à «la mi-juin», mais avec des limites de «nombres de fidèles».

Quant à l’entretien avec le pape François, il n’a pas fait l’objet de communication, comme il est d’usage de la part du Saint-Siège. Mais selon des sources élyséennes, il a porté sur les questions internationales. On se félicite ainsi de «convergences» entre la diplomatie vaticane et française sur quatre sujets clés: la préservation de l’unité et de la solidarité européenne, le soutien du continent africain, sur le plan médical notamment, l’abolition de la dette des pays les plus pauvres, la demande d’un arrêt total des conflits guerriers en cours.
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/coronavirus-l-elysee-envisage-la-reprise-des-cultes-a-la-mi-juin-20200421

Pas un mot, donc, sur les messes!!! Le Pape a enfourché ses chevaux de bataille habituels. Et l’on sait que la défense de la religion catholique n’est pas parmi ses priorités!

Ce matin, d’ailleurs, il a donné une nouvelle preuve de son alignement inconditionnel sur les mesures du gouvernement italien :

Dans le débat entre les évêques et le gouvernement italiens sur l’éventualité d’une reprise de la participation des fidèles aux messes, le pape François a tenu à jouer l’apaisement, mardi 28 avril, en priant au début de sa messe matinale à Sainte-Marthe pour que chacun respecte les mesures prises en vue du déconfinement et garde la prudence, « afin que la pandémie ne revienne pas ».
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Reprise-messes-pape-invite-prudence-obeissance-mesures-2020-04-28-1201091578

Pour en revenir à la France, ce qui est ressorti de la rencontre virtuelle de Macron avec les soi-disant « autorités spirituelles« , c’est donc qu’il n’a pas été envisagé de rouvrir les lieux de culte avant la mi-juin.

Cette décision a bien suscité quelques belles réactions de protestation de la part d’évêques et de prêtres individuels (voir par exemple ici: www.lesalonbeige.fr/des-pretres-reclament-a-leur-tour-le-retour-du-culte-public/), mais en ordre dispersé, et surtout, aucune réelle levée en masse. Y a -t-il encore une « communauté » catholique? C’est la question que soulève ici Andrea Gagliarducci, dans ce très bon article sur ce que sera l’Eglise après le coronavirus – une Église qui, le Pape en tête s’est comme on vient de le voir, signalée par son silence.



L’ÉGLISE APRÈS le CORONAVIRUS


La semaine dernière, le pape François a reporté d’un an les Journées mondiales de la jeunesse et la Rencontre mondiale des familles. Et il a fait de même pour le Congrès eucharistique international, qui devait avoir lieu à Budapest en septembre 2020, et qui aura maintenant lieu en septembre 2021. La vie de l’Église a été comme figée pour cette année. Le pape François n’aura finalement pas de voyage international cette année. L’année 2020 restera dans les mémoires comme une année intermédiaire, un passage qui conduira l’Église vers une nouvelle ère.

L’Église, après le coronavirus, ré-émergera après des mois sans possibilité de célébrer des messes publiques. La question semble cruciale aujourd’hui, mais les fidèles la ressentent depuis le début. L’Église, et en particulier le Saint-Siège, a manqué de vision. Au début, l’urgence ne devait durer que peu de temps, pas plus d’un mois. En fin de compte, il n’a même pas été possible de célébrer Pâques.

En raison de ce manque de vision, l’Église a été totalement subordonnée aux décisions des gouvernements locaux. Le Saint-Siège n’a pas fourni d’indications précises pour demander au moins un respect formel de la liberté religieuse, et a accepté que la police italienne interdise l’accès à la place Saint-Pierre. Paradoxalement, la basilique Saint-Pierre était ouverte, mais les fidèles n’avaient pas la possibilité d’y accéder.

La plupart des conférences épiscopales se sont adaptées à la ligne du Vatican pour accepter les mesures des gouvernements et éviter tout rassemblement, même pour les messes. De cette façon, les États ont pu ignorer la liberté de culte. Les dispositions et les exceptions concernaient les besoins matériels – comme la possibilité d’aller au supermarché – mais pas les besoins spirituels.

Le pape François lui-même est resté silencieux, jusqu’au vendredi 17 avril. Au cours de l’une de ses homélies quotidiennes, le pape a souligné que l’Église est censée être « avec le peuple et l’Eucharistie », et que ce que l’Église vivait était une urgence.

Nous nous dirigeons maintenant vers la « phase 2 » [càd le « déconfinement » à l’italienne, ndt] pour bloquer l’infection. Les conférences épiscopales ont déjà commencé à prendre des mesures. Les évêques italiens ont fait savoir qu’ils étaient en étroite communication avec le gouvernement pour revenir progressivement à des messes publiques. Les évêques argentins, pour leur part, ont présenté au gouvernement un plan en 13 points pour que des célébrations publiques puissent à nouveau avoir lieu, tout en respectant les mesures de sécurité sanitaire.

Ces dialogues n’auraient-ils pas pu avoir lieu avant?

L’Église, après le coronavirus, sera une Église plus faible sur le plan institutionnel. L’Église n’a pas été capable de défendre les fidèles et de défendre la possibilité pour les fidèles de participer aux célébrations religieuses. L’Église n’a finalement pas pu fonctionner comme une institution qui protège ses droits. En Italie et en France, la police a même fait irruption dans les églises pour interrompre des messes avec public. Cela va non seulement à l’encontre de la liberté religieuse, mais aussi de la souveraineté de l’Église. Aucune célébration religieuse ne peut être suspendue, et la police ne peut pas non plus s’introduire dans une église. En Italie, le concordat entre l’Italie et le Saint-Siège le stipule expressément.

L’Église a essayé d’être présente. S’il est impossible de célébrer des messes publiques, leur diffusion en direct et en streaming s’est multipliée. Les évêques n’ont jamais autant été sous les feux de la rampe.

Cependant, il manque une chose: la communauté.

Au début, la suspension des messes publiques, en même temps que la fermeture, ont été décrits comme une occasion de redécouvrir la prière personnelle et privée à la maison. Les paroisses avaient donné des directives, fourni des suggestions, invité chacun à renforcer sa vie spirituelle. C’était un aspect positif.

D’un autre côté, l’Église vit en communauté. L’Église a en effet survécu sans que l’Eucharistie soit facilement accessible. C’est ce qui s’est passé en Corée, où le christianisme a été répandu par un groupe de laïcs qui l’ont découvert en Chine. C’est arrivé au Japon, où les chrétiens ont dû vivre cachés et en silence pendant trois siècles, alors que le christianisme était banni du pays.

Cependant, même sans prêtres, il y avait une communauté vivante. Les chrétiens se rencontraient dans la clandestinité, vivaient leur communion même sans prêtres et avaient accès à la communion eucharistique. Cela s’est également produit sous les régimes communistes, où tout était interdit, mais les chrétiens pouvaient quand même se rencontrer.

Pendant cette période de confinement, ce n’est pas de messes publiques que l’Église a manqué. L’Église a manqué de communauté.
À Rome, un prêtre a célébré la messe de Pâques sur le toit de son église pour que les gens puissent se pencher par leur balcon et leur fenêtre et y participer. Il aurait dû y avoir davantage d’initiatives de ce genre. L’impossibilité de se rencontrer et de se déplacer a fait perdre aux catholiques une partie de leur sens de la communauté. Le risque est de devenir une foi d’individus liés à la messe mais sans aucune vie commune.

Restaurer la communauté sera l’un des défis de l’Église après le coronavirus.
Les curés seront en première ligne. Il serait cependant bon que le Saint-Siège se saisisse de la question, avec des initiatives et des propositions. Les prêtres ont besoin d’être soutenus; ils ne doivent pas se sentir seuls face à ce défi.

L’Église, après le coronavirus, devra également être en mesure de fournir un projet à long terme pour sa future présence dans la société. Jusqu’à présent, les messes ont été diffusées sur toutes les plateformes, sans problème. Personne n’envisage le fait qu’un gouvernement ou une autorité aurait pu arrêter la diffusion à tout moment. Un seul clic et le monde aurait été privé de messe. L’Église devra trouver un moyen de réaffirmer sa liberté de proclamer et de répandre la foi.

L’Église devra également se concentrer sur certains grands thèmes. Par exemple, le soutien aux écoles et aux universités catholiques que la crise a fortement touchées [ndt: le problème se pose en Italie… plus du tout en France, où l’enseignement dit catholique n’a souvent plus de catholique que le nom]: il sera difficile de les maintenir à flot, et il sera encore plus difficile de payer les frais de scolarité pour fréquenter ces écoles. L’Église devra lutter contre l’intérêt de certains États qui ne veulent pas maintenir un espace pour les établissements d’enseignement privés. La crise économique alimente la dictature du relativisme.

Enfin, l’Église, après le coronavirus, devra se repenser. Le pape François a vu dans cette crise l’opportunité de changer le modèle économique, et sa lettre aux mouvements populaires [cf. La dérive marxisante du Pontificat] délivrée à Pâques en est un signe certain. Le Pape a demandé de repartir des plus pauvres et de profiter du lockdown pour travailler à un nouveau paradigme économique.

Cependant, il semble que ce changement de paradigme économique aurait dû venir plus tard.

L’Église après le coronavirus sera une Eglise privée de sa piété populaire (combien de processions annulées ?), de sa culture, de sa communauté. C’est une Église d’individus qui aura du mal à concrétiser les principes de la foi dans la vie réelle.

Le point de départ se situera sur ces questions fondamentales. L’objectif sera de construire une nouvelle civilisation et pas seulement une nouvelle économie. La base de cette civilisation ne sera pas autre chose que la communauté réunie autour de l’Eucharistie. Le pape François comprendra-t-il ces défis ?
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 21:16

- 7 -
Un ancien officier du Renseignement militaire russe (GRU) :
« Cette PANDÉMIE est un MENSONGE »

News au 29 avril 2020 Chrome_VfSLrlSWNR-1-696x432

« Tant que nous ne nous débarrasserons pas de nos parasites internes [intérêts financiers sionistes] qui règnent sur nous, nous ne pouvons pas lutter contre d’autres parasites ».

Le colonel Vladimir Kvachkov du GRU (renseignement militaire russe), ancien du Centre d’études de défense et stratégiques de l’état-major général des forces armées russes, expose l’agenda du NWO sur les coronavirus :

« Le phénomène des coronavirus, la soi-disant pandémie – et laissez-moi vous dire – il n’y a pas de pandémie, tout ça, c’est un gros mensonge – Il doit être considéré comme une opération spéciale, stratégique et mondiale. Ce sont des exercices des pouvoirs sionistes et financiers qui manipulent en coulisse le monde pour le contrôle de l’humanité. Ils veulent réduire notre liberté et accroître leur contrôle politique. Le coronavirus et la crise financière qui ont immédiatement éclaté sont inextricablement liés. Une première tentative mondiale de retirer des droits politiques (des gens) a eu lieu le 11 septembre 2001, puis il y a eu une déclaration de guerre à l’humanité déguisée en guerre contre le terrorisme. Maintenant, ils ont besoin d’une autre excuse pour une et prise de contrôle de l’humanité. Le coronavirus a été lancé par les puissances sionistes et financières mondiales dans le but de limiter les droits politiques et de faire peur aux gens.

Le coronavirus a une origine artificielle ; c’est déjà prouvé scientifiquement. Nous recevons une propagande d’information psycho-politique spéciale, une opération des médias de masse mondialistes au service des pouvoirs en coulisse qui créent cette terreur. « Ils » scrutent et recherchent qui obéit et qui ne n’obéit pas.


De plus, les relations économiques sont passées de l’économie réelle à la bulle financière de l’économie virtuelle, qui doit maintenant être dégonflée. En Chine, ils ont une faction patriotique et une autre de pro-américains dont le seul intérêt est le fric, [les traîtres] qui ont essayé d’utiliser le coronavirus à Wuhan [jusqu’à ce que le président Xi mette fin aux enfermements]. Et puis ça a commencé en Europe.

L’Europe et la Chine sont deux adversaires géo-économiques des USA. Et c’est là qu’ils ont d’abord injecté ce virus.

Un autre objectif est de réduire la population mondiale. Ils pensent qu’il y a trop de gens ordinaires [Ils veulent] 100 millions de leur propre genre et peut-être 1 milliard de serfs pour les servir
.

Tant que nous ne nous débarrasserons pas de nos parasites internes qui règnent sur nous, nous ne pouvons pas lutter contre les autres parasites ».

( Russian Military Intelligence (GRU) – Pandemic Is a Lie )

News au 29 avril 2020 Hqdefault

Traduction automatique de l’interview

Vladimir Vasilyevich Kvachkov
, ancien responsable du renseignement russe a déclaré dans une interview à la télévision russe devant 100 millions de téléspectateurs que l’épidémie du Covid-19 était un contrôle mondial de l’initiative d’un nouvel ordre mondial.

L’ancien colonel des spetsnaz, docteur en sciences militaires et publiques Vladimir Vasilyevich a déclaré dans une interview télévisée en Russie « qu’il n’y a pas d’épidémie, c’est tout un mensonge. Le Covid19 est en fait une arme qu’ils utilisent pour se renseigner sur l’avenir proche, sur la possibilité de domination mondiale ».

Le colonel a également déclaré dans une interview : « Ceux à la tête de l’élite économique mondiale visent à diluer la population mondiale. C’est tout leur gagne-pain. Le reste des personnes qui les serviront ne devrait pas dépasser un milliard de personnes et alors ils peuvent vraiment célébrer et savourer à volonté, donc il y a un lien entre le virus du Covid19 et le ralentissement économique mondial, le lien le plus étroit avec lequel les gens se sont habitués à un certain niveau de vie et de liberté, C’est donc ce qu’ils font avec ce virus », a-t-il déclaré.

De la théorie mondiale des armes biologiques au contrôle de la vie humaine, le général décrit ensuite l’attaque terroriste contre les tours jumelles du 11 septembre 2001 et déclare :

« Leur première expérience de contrôle (du Nouvel Ordre Mondial) a eu lieu dans la période du 11 septembre lorsque les tours jumelles de New York sont tombées. Comme mentionné, il y avait 4 avions dans cette histoire, et les médias ne montrent constamment que les 2 avions qui sont entrés dans les bâtiments jumeaux ».

« Selon les Américains, 2 terroristes ont saisi des avions Boeing et sont entrés directement dans les tours jumelles, le World Trade Center. Les enquêtes ont révélé que des terroristes s’étaient auparavant entraînés sur de petits avions simples. Cependant, j’ai parlé à des pilotes de Boeing hautement expérimentés qui prétendent que c’était impossible pour quiconque pratiquait auparavant. Oui, sur des avions qui ne sont pas ce genre de Boeing, pour les faire naviguer avec une telle précision, même les pilotes très expérimentés qui atterrissent sur des terrains d’atterrissage ont toujours besoin de navigation extérieure et prennent du temps, jusqu’à ce qu’ils atterrissent avec une grande précision et succès ».

« Pour ceux qui n’ont pas beaucoup d’expérience, c’est une tâche impossible. Nos pilotes militaires ont enquêté sur le problème et ont conclu que ces deux avions pouvaient atteindre autant et toucher les bâtiments, que si quelqu’un contrôlait ces avions à distance, avec les pilotes eux-mêmes dans l’avion, aucun contrôle. Soit dit en passant – la base des chercheurs qui ont enquêté sur le problème des tours jumelles était dans un endroit appelé Lourdes, et après notre enquête, cette base a été complètement détruite pour une raison quelconque ».

Le colonel a également déclaré :

« Les Américains affirment que l’attentat sur le bâtiment du Pentagone était un énorme Boeing et qu’il a percuté un bâtiment de 5 étages. Et la question est, alors, où sont les restes de l’avion ?

Il n’y avait pas de débris de l’avion au Pentagone. Un avion, pas de cadavres, pas de preuves, rien, dans un cas d’enquête typique, rassemble toujours toutes les parties de l’avion qui ont été laissées pour comprendre les causes de l’attaque et ici, il n’y a tout simplement rien. La partie du Pentagone détruite était à ce moment-là en pleines rénovations. Selon nos chercheurs, les gens qui sont venus dans la région ont en fait envoyé une fusée dans le but exact de la construction du Pentagone et une attaque terroriste créée par un avion 
».

« En fait, c’était le programme de l’élite gouvernant dans les coulisses, dans leur première tentative, d’exercer un contrôle sur les humains, en contrôlant par la peur. Par conséquent, même ce qui se passe maintenant avec le Corona, ce n’est pas du tout une épidémie. Sur la planète, beaucoup moins que ce qu’ils disent dans les médias, bien sûr, nous sommes désolés pour chaque personne décédée, mais si nous la comparons avec le nombre de personnes autour de la planète, c’est un nombre très minime.

C’est une autre des tentatives de l’élite économique gouvernante d’inculquer la peur aux êtres humains et, ce faisant, de leur ôter les libertés générales auxquelles les humains se sont habitués à la dernière génération. C’est leur objectif initial, mais l’objectif général est, comme je l’ai déjà mentionné, diluer la population de la terre.


Ils veulent juste contrôler l’humanité en contrôle absolu. Ils veulent renverser l’économie mondiale C’est pourquoi toute l’épidémie a commencé en Chine. Les médecins chinois, après avoir fait des recherches sur le virus, sont arrivés à une conclusion sans équivoque – ce virus est un produit de laboratoire présenté aux humains. Généticiens chinois et autres experts du monde sont arrivés à cette conclusion.


Ici en Italie, nous voyons que le virus est plus fort que le reste du monde, et beaucoup plus de personnes sont infectées et mortes. Encore une fois, si nous regardons sous un angle différent et regardons les données, nous constaterons que, chaque année, en Italie, les malades avec des soucis respiratoires meurent dix fois plus de leurs maladies que du Coronavirus. Tous les résultats de l’infection et de la mort suite (soi-disant) au Coronavirus qu’ils ont aujourd’hui sont honteusement faux. Encore une fois, je souligne, leur objectif est de faire tomber la terreur et la peur sur les humains, de voir quel groupe de personnes, ou quel État, ils peuvent contrôler ou pas 
», a conclu le colonel.

( https://numidia-liberum.blogspot.com )
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Gilbert Chevalier Mer 29 Avr - 21:36

- 8 -

La réinitialisation : pas tout d’un coup ; pas à pas
 
Lorsque cette farce hautement destructrice sera terminée, il y a plusieurs façons de procéder. Dans cet article, je décris une de ces voies. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale (BM) sont fortement liées. En 2018, elles ont noué de forts liens en formant un partenariat pour surveiller les épidémies avant qu’elles ne se propagent.

En gros, en coulisses, l’accord se présente comme suit : l’OMS crée l’illusion d’épidémies mondiales ; la BM intervient ensuite pour ramasser les morceaux des économies nationales fragilisées par les résultats – en octroyant des prêts aux gouvernements.

Ces prêts sont toujours assortis de conditions. La première condition est la suivante : laisser entrer des investisseurs privés, itinérants, étrangers, prédateurs, privés, afin qu’ils puissent prendre en charge les secteurs vitaux d’une nation : énergie, agriculture, eau, etc.

Mais cette fois-ci, l’OMS, agissant comme prévu, a fait preuve de bêtise. Les confinements sont en train de détruire les économies. Ce ne sera pas « juste une question de prêt ». C’est plutôt de l’ordre de : nous devons renflouer tout le monde.

Comment faire ?

Étape par étape, en échangeant un type d’argent illusoire contre un autre type d’argent illusoire.

Nous avons inventé un type d’argent à partir de rien, et il est arrivé au bout du rouleau. Maintenant, nous devons inventer une autre sorte de nouvel argent à partir de rien.

Le revenu de base universel (RBU). A terme, pour tous. Il est lui aussi assorti de conditions, mises en œuvre progressivement. En gros, l’accord est : « nous vous payons, et vous nous obéissez ».

L’aspect comportemental du modèle est celui du régime chinois, qui travaille l’obéissance par le biais d’un « crédit social ». Les infractions font baisser le score. Dans ce cas, le contrevenant ne peut pas voyager en avion, ni envoyer ses enfants dans certaines écoles, ni séjourner dans certains hôtels, ni créer une entreprise. Il existe plusieurs niveaux de sanctions.

Les infractions comprennent le fait de promener un chien sans laisse, de diffuser de fausses nouvelles, de franchir un feu rouge, de ne pas séparer correctement les ordures, de commettre une fraude commerciale – des petites ou des grosses infractions.

Dans le cadre d’un RBU global, ce serait : « Voici votre chèque numérique mensuel, suivez maintenant les ordres, ou votre argent pourrait être réduit. Soyez un bon citoyen ». Bien sûr, un tel système nécessite une surveillance complète et totale, publique et privée, dans tous les sens du terme.

Le Saint Graal, ce sont les quotas d’énergie pour chaque personne. « M. Smith, c’est votre mur qui parle à travers le glorieux Internet des choses. Votre consommation d’énergie pour le mois atteint sa limite. Je veux vous aider à éviter cette limite et les pénalités de crédit social qui seraient appliquées. Je vais initier des baisses de tension et des baisses d’intensité dans votre maison pour les deux prochaines semaines. Votre Internet sera coupé – sauf de minuit à trois heures du matin. Cuisinez tous vos repas pour la journée entre quatre et cinq heures du matin… »

Contrôle du comportement. Ce qui se passe maintenant est une mise au point pour l’avenir. Maintenant, on vous dit : restez à l’intérieur, ne laissez pas entrer les visiteurs. Faites la queue devant les magasins, en gardant une distance d’un mètre. Signalez les personnes qui semblent malades. Faites-vous tester. Lavez-vous les mains une douzaine de fois par jour. À l’avenir, la liste des règles et des règlements sera différente, mais le thème général sera le même : être un bon citoyen et contribuer à un monde meilleur. Soyez sincère, sérieux et serviable. Ne vous rebellez pas.

Et tout comme maintenant, beaucoup, beaucoup de gens réagiront : « Oui, merci. J’aime le droit chemin. J’aime le sentiment de contribuer à quelque chose de plus grand que moi. J’aime le collectif. J’aime le fait que nous soyons tous dans le même bateau ».

Une sous-population de ces personnes voudra en faire plus. Ils voudront rejoindre le gouvernement. Ils voudront aider le gouvernement à faire respecter les règles. Ils voudront « exprimer leur énergie ». Si on le leur demandait, ils défileraient volontiers en colonnes par 4 dans les rues, salueraient, distribueraient des sommations, procéderaient à des arrestations et commettraient même des actes violents sur ordre.

Ils porteraient des uniformes impeccables et prêteraient serment. Ils voudraient des grades et des sceaux. Ils voudraient qu’on les appelle élite. Parce que l’histoire ne signifie rien pour ces gens, ils ne connaîtront jamais ces noms : SS, Garde rouge ou Stasi. Mais c’est ce qu’ils seront.

A moins que le projet d’un Meilleur des Mondes technocratique ne soit exposé et ne s’écroule, parce que suffisamment de gens se souviennent d’un autre nom et savent ce qu’il signifie : Liberté.

Lorsque cette fausse crise pandémique sera déclarée « terminée », plusieurs thèmes émergeront. Ils seront promus de diverses manières, en utilisant de nombreux messages. Je parle de la propagande officielle du gouvernement et des médias.

Tout d’abord, la « pandémie » sera décrite comme un tournant majeur dans l’histoire de l’humanité, un grand choc pour le système. Toutes sortes de mensonges seront proférés et des menteurs professionnels parleront de AvP et d’ApP (avant la pandémie et après la pandémie).

On nous dira : « On ne peut pas revenir à ce qui était avant. »

Le premier grand thème de propagande sera : Aidez nous à construire un monde meilleur. Ce message s’adresse aux personnes sincères qui veulent s’engager et faire le bien, au sens collectif du terme. « Construisons un monde meilleur où nous pourrons éviter ces pandémies, ou alors les voir venir de loin. Formons une civilisation où l’égalité et la justice pour tous sont la priorité absolue. Partageons tous et prenons soin des autres… » Si vous y cherchez une logique, oubliez. Quoi qu’il en soit, les propagandistes laisseront entendre que la pandémie était en quelque sorte le signal que nous devons « faire mieux ». Nous devons « passer au travers ensemble » comme nous l’avons fait pendant la crise. L’amour que nous avons montré alors doit être l’amour que nous montrons maintenant. Un appel aux idéalistes du monde entier qui tombent sous le charme de vagues généralités comme les chats tombent dans l’herbe à chat.

Le deuxième grand thème, destiné à la classe instruite et aux classes techniques, ainsi qu’aux scientifiques et aux « penseurs », sera : organisation« Nous devons organiser la civilisation mondiale de manière plus efficace ». Parce que, d’une certaine manière, c’était le problème avant la pandémie. Le manque d’organisation a permis aux choses d’échapper à tout contrôle. Nous ne pouvons plus être des groupes et des nations séparés qui suivent des voies différentes. Trop de désordre. Nous avons besoin de meilleures structures dans toutes les phases de la vie. Nous avons besoin de plus d’interconnexion et de coordination. La classe instruite aime ces choses. Cela correspond à son image de la réussite. Si la société fonctionne comme une machine, les problèmes seront résolus.

Le troisième grand thème de propagande s’adressera à toutes sortes de personnes qui seront sorties de leur enfermement et de leur auto-isolement, se seront promenées dans un parc un jour de printemps et se seront soudain souvenues de ce qui leur manquait. Leur soulagement atteindra presque un point d’hystérie, comme à la fin d’une guerre mondiale. Le thème sera : jamais plus« Nous ne voulons en aucun cas retourner à ces jours sombres, et quoi qu’il en coûte, nous sommes avec vous. Dites-nous ce qu’il faut faire ».

Avec ces thèmes en main, la technocratie pourra être promulguée. Nous sommes tous pour la construction d’un monde meilleur. Nous devons l’organiser avec des barres sur les « t » et des points sur les « i ». Et nous ne devons jamais retourner dans l’obscurité.

A moins que les gens ne se souviennent de ce qui a été laissé de côté. L’Individu. Et la Liberté.

Les opérateurs technocratiques comptent sur nous pour oublier. Ils comptent sur les nombreuses personnes qui valorisent la liberté pour dire : « Tout est sans espoir. Je sais ce qu’est la liberté, mais trop d’autres ne le savent pas. Alors pourquoi se donner la peine. Je vais juste me rendre et flotter avec la marée. »

Flotter est une illusion. La marée se déplace dans une direction planifiée. Vers un rivage qui n’est pas joli.

Est-ce que les choses sont jolies maintenant ?

C’est ce qu’on appelle un indice.

Jon Rappoport
– Le 6 avril
Traduit par Hervé, relu par Kira pour le Saker Francophone
(Site "Abbatah", page 6793)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8687
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 29 avril 2020 Empty Re: News au 29 avril 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum