Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -41%
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony ...
Voir le deal
129 €
Le Deal du moment : -33%
PC portable DELL GAMING G3 15-3500
Voir le deal
599.99 €

News au 1er mai 2020

Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty News au 1er mai 2020

Message par Gilbert Chevalier Ven 1 Mai - 8:04

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty Re: News au 1er mai 2020

Message par Gilbert Chevalier Ven 1 Mai - 8:06

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty Re: News au 1er mai 2020

Message par Gilbert Chevalier Ven 1 Mai - 15:55

- 1 -
GOUVERNANCE MONDIALE de l'ANTÉCHRIST via le COVID-19

Nous connaissons désormais la carte d'identité de l'arme biologique employée par les macronavirus afin de conquérir la gouvernance mondiale pour y ériger le trône-même de l'Antéchrist qui piaffe d'impatience, emmuré qu'il est pour le moment en marthonie. Voici donc quelle n'est pas cette carte d'identité :

COVID-19 = COrona-VIrus-Date-2019
Ce truc est l'explication grand public pour les animaux que nous sommes tous.

Voici donc la véritable carte d'identité du COVID-19 qui indique bien ce pourquoi cette arme a été fabriquée à partir d'un virus que l'on a trafiqué ensuite en lui mettant quelques gouttes de VIH sur sa couronne :

COVID-19 = Certificat-Off-Vaccination-IDentification-AI
(Certificat d'Identification numérique par l'Intelligence Artificielle via Vaccination contre le COVID-19)

News au 1er mai 2020 Covid110

Comprenez-vous maintenant ? Si oui, en mesurer les conséquences déjà présentes et encore plus à venir ! Si non, vous êtes bouchés, et les macronavirus comptent sur ce bouchage pour accomplir leur boucherie qu'ils ont déjà commencée et qu'ils vont continuer, n'en doutez pas, jusqu'à ce que leur maître l'Antéchrist soit assis officiellement sur son trône, et alors là... il sera trop tard ! Mais il est déjà trop tard car leur grand-œuvre maçonnique est bien lancé et ils ne peuvent plus l'arrêter.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty Re: News au 1er mai 2020

Message par Gilbert Chevalier Ven 1 Mai - 17:36

- 2 -

De l’autre côté des Alpes, on ne parle pas forcément de l’hydroxychloroquine, mais des médecins, animés par la même volonté que le Pr. Raoult de soigner les gens (et pas de les considérer comme des sujets d’étude abstraits), conformément au serment d’Hippocrate qu’ils ont prêté avant d’exercer, ont trouvé sur le terrain des traitements à bas coût (*), et qui marchent! Contre la propagande officielle visant à terroriser les gens, c’est une lueur d’espoir (**), et le constat que le virus peut être neutralisé, à condition de dépasser l’approche idéologique.

(*) Ce qui ne semble pas être le cas du Tocilizumab, lancé à grand fracas médiatique dans ce qui ressemble à une opération TSR (tout sauf Raoul), peut-être efficace (ce n’est pas à moi d’en juger) mais très coûteux
(**) Voir aussi, du même auteur Paolo Gulisano: L’autre vérité sur le coronavirus


News au 1er mai 2020 Mzodec10


MAINTENANT, en VOILÀ ASSEZ :
on PEUT le BATTRE, c’est la RÉALITÉ qui le dit.
Et la MÉDECINE


Il y a une réalité qu’on veut cacher : les succès extraordinaires obtenus à Pavie et à Mantoue avec le traitement au plasma: aucun décès par Covid n’y a été enregistré depuis un mois, le virus disparaît après 2 à 48 heures de traitement. A la place, ils ont établi des méthodes de dictature orwellienne avec le risque de causer des dommages à la santé mentale dans la perspective d’un cruel darwinisme social.

« On peut répondre à une théorie par une théorie, mais qui pourra jamais réfuter une vie? » a écrit un saint moine oriental, Evagrio Pontico, il y a des siècles.

Le temps de l’épidémie est constellé de théories, de thèses et d’informations manipulées qui veulent atteindre l’objectif de conditionner les gens comme s’ils étaient les chiens de Pavlov
, le célèbre physiologiste russe qui a testé le fonctionnement des réflexes dits conditionnés par des expériences sur des cobayes.

Pourtant, pour réfuter une information à sens unique, il suffit d’une vie, d’une réalité. La réalité – par exemple – des nombreuses vies sauvées de la maladie causée par Covid-19, une réalité que l’on veut cacher, qui n’est pas racontée, sauf quand un événement échappe au manteau du silence « omerteux« , comme l’histoire que nous avons déjà racontée d’une femme arrachée à une mort déjà décrétée, ou les succès extraordinaires qui sont obtenus dans certains hôpitaux de Lombardie. Dans les hôpitaux de Pavie et de Mantoue, il n’y a eu aucun décès de Covid depuis un mois.

Le virus disparaît après 2 à 48 heures de traitement. Une thérapie qui a été illustrée par le Dr Giuseppe De Donno, directeur du département de pneumologie et de la thérapie respiratoire intensive à l’hôpital Carlo Poma à Mantoue. Et quel serait ce prodigieux médicament, qui d’ailleurs est pratiquement gratuit? Le plasma. Ou plutôt: des immunoglobulines spécifiques contre le Coronavirus, un traitement rationnel, tant d’un point de vue biochimique qu’immunologique.

Environ 80 patients du Carlo Poma de Mantoue ont été traités avec succès, parmi lesquels une femme enceinte guérie en quelques heures.
Le principe est le suivant: on utilise du plasma de donneurs, des personnes guéries du Covid, redevenues en bonne santé, qui ont formé des anticorps neutralisants, qui sont transférés dans le corps du patient. Le directeur du service d’immunohématologie et de médecine transfusionnelle de l’hôpital San Matteo de Pavie, Cesare Perotti, a également développé un protocole qui implique l’utilisation de « plasma hyper-immune ».

Que le Covid 19 qui a paralysé le monde entier n’est pas le monstre biologique dont ils nous ont parlé, mais un virus qui peut être neutralisé,
c’est ce qu’affirme également le président de la Société italienne de thérapie anti-infectieuse, Matteo Bassetti, directeur des maladies infectieuses à Gênes, qui a déclaré que l’épidémie est entrée dans sa phase finale. Selon lui, l’épidémie a été dévastatrice parce que concentrée sur six semaines.

Toutefois, de nombreuses questions restent en suspens: par exemple, nous ignorons le nombre de personnes asymptomatiques laissées chez elles sans test. Nous le découvrirons grâce à des tests sérologiques. Pour l’infectiologue, il y a eu beaucoup de peur, peut-être trop, et peu de courage.

Certes – ajoutons-nous – il y a eu un manque de confiance dans l’éducation sanitaire, les autorités considéraient que « le peuple » devait être guidé d’une main de fer par des contraintes, et non par le sens des responsabilités. Ainsi, pour le tenir correctement en alerte, il faut continuer à maintenir une tension psychologique élevée, à provoquer la panique, à nier l’existence de médicaments et de remèdes efficaces.

Mais ce faisant, avec ces méthodes de dictature orwellienne, le risque est de causer d’autres types de dommages à la santé, qui n’ont évidemment pas d’importance pour les potentats politiques, dans la perspective d’un darwinisme social cruel que l’on peut entrevoir derrière des mesures coercitives.

Après la pandémie, un pic de maladie mentale est attendu: l’une des plus prestigieuses revues scientifiques du monde, le britannique Lancet, en parle. Dans un article récent, il est question du travail d’un groupe d’experts mondiaux qui ont formé la International COVID-19 Suicide Prevention Research Collaboration. L’article identifie huit facteurs psychologiques, sociaux et économiques liés à la pandémie qui peuvent augmenter le risque de suicide, des soucis financiers à la violence domestique en passant par l’augmentation de la consommation d’alcool, en indiquant les mesures et actions à prendre pour en contrer les effets, du soutien aux chômeurs à l’aide psychologique. Les personnes concernées, soulignent les experts, sont à la fois des personnes qui souffrent déjà de problèmes psychiatriques mais aussi d’autres qui n’ont jamais présenté de symptômes. « C’est une situation jamais vue auparavant – concluent les auteurs, coordonnés par David Gunnell de l’université de Bristol – la pandémie va causer du stress et rendre de nombreuses personnes vulnérables. Les conséquences sur la santé mentale resteront probablement plus longtemps et culmineront plus tard que la pandémie actuelle ».

Un scénario dramatique dans lequel il est nécessaire d’intervenir, et la première forme de thérapie consiste à redonner de l’espoir aux gens, et à leur rendre toutes ces activités sociales qui peuvent être bénéfiques pour la santé du corps, de l’esprit et de l’âme. D’abord et avant tout, la liberté de pratiquer sa foi.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty Re: News au 1er mai 2020

Message par Gilbert Chevalier Ven 1 Mai - 17:53

- 3 -

Un traitement (couvert par la chape du silence médiatique pour des raisons évidentes…) qui consiste à injecter au malade le plasma d’une personne guérie. Le service d’immuno-hématologie qui l’a mis en oeuvre a obtenu des résultats très encourageants (50 patients ont été traités, et jusqu’à présent, il n’y a eu aucun décès), mais le Chef du service, le Pr. Perotti garde une réserve et une modestie qui font honneur à la déontologie. Interview dans la NBQ.

Une petite note personnelle au passage. Je n’ai aucune compétence médicale, mais j’aimerais beaucoup (mais vraiment BEAUCOUP) que cet article soit lu par des médecins français. Et je me demande si le protocole est utilisé chez nous…
News au 1er mai 2020 Cesare10
Le Pr. Perotti


À PAVIE, le REMÈDE qui FONCTIONNE
et qui DÉFIE SILENCES et INTÉRÊTS :

« Ainsi le PLASMA TUE le VIRUS ».

par Andrea Zambrano

« Le plasma tue le coronavirus ». La thérapie mise au point par le service d’immuno-hématologie de l’hôpital San Matteo de Pavie est encourageante. Et au terme de l’expérimentation, dans cet entretien avec la NBQ, le chef du service Cesare Perotti révèle les résultats positifs : « Le traitement fonctionne, pour le moment il n’y a pas de morts, les États-Unis ont demandé les protocoles ». Mais personne n’en parle : « Il y a d’autres intérêts, mais nous nous en occuperons après la publication scientifique ». Voilà comment fonctionne le traitement solidaire qui se sert de guéris volontaires pour soigner les malades.

« Ce n’est pas l’eau de Lourdes, mais les résultats sont encourageants ».

Prudence scientifique et espoir motivé. Le remède contre le coronavirus passe-t-il par Pavie? La réponse est oui, même si le Professeur Cesare Perotti doit attendre que toutes les étapes de l’expérimentation de la plasmothérapie soient terminées avant de pouvoir en être sûr. Et parmi ces étapes, il y a le suivi des patients guéris et la publication dans une revue scientifique.

« Quand viendra cette publication? », demandons-nous anxieusement: « Bientôt, très bientôt. »

C’est ici, dans l’ancienne capitale lombarde, à la jonction entre l’ancien monde romain et le nouveau monde chrétien naissant, la ville qui abrite les restes d’Augustin, l’un des pères de l’homme européen, que la thérapie contre le maudit virus qui a mis le Vieux Continent à genoux porte des fruits encourageants.

Il ne s’agit pas d’un vaccin, mais d’un remède direct et spécifique contre le virus. La thérapie basée sur le « plasma hyperimmune » est une méthodologie rigoureuse développée par le département d’immuno-hématologie et de médecine transfusionnelle de San Matteo, dont Perotti est le directeur.

Et Pavie, qui a commencé l’expérimentation il y a un mois, avec le service de Pneumologie du Dr Giuseppe De Donno de l’hopital Carlo Poma de Mantoue, est devenue dans le silence médiatique, un point de jonction crucial pour le traitement du Coronavirus dans l’échiquier international. « Les Chinois sont venus au début de la pandémie pour nous donner des informations sur le traitement au plasma et maintenant les États-Unis nous ont demandé les protocoles », explique Perotti dans cette interview à la NBQ à la fin de l’expérimentation qui va maintenant se poursuivre avec l’analyse des résultats et la publication officielle.



- Professeur, votre collègue de Mantoue a déclaré que parmi les patients traités au plasma, il n’y a pas eu de décès.

- Il semble que ce soit le cas.

- Pourquoi « il semble »?

- Parce qu’il faut suivre les patients dans la durée, mais la réponse est jusqu’à présent positive.

- Comment définiriez-vous les résultats dont vous ne pouvez pas encore parler?

- Encourageants. Les protocoles, pour exprimer des vérités scientifiques, nécessitent au moins cinquante patients traités et nous avons atteint cet objectif.

- Pouvez-vous nous donner les taux de guérison?

- Non, je ne peux pas courir le risque de susciter de faux espoirs, mais les résultats sont positifs. Pour l’instant, disons simplement que l’expérimentation est terminée.

50 PATIENTS TRAITÉS: ENTRE GUÉRISONS ET AMÉLIORATIONS, PAS DE DÉCÈS…

- Nous parlons de guérison ou d’amélioration ?

- Les deux.

- Essayons de nous faire comprendre. Vous prenez le plasma de personnes guéries, environ six à sept plasmaphérèses par jour…

- C’est exact. Du plasma hyperimmune.

- Et ensuite?

- Le plasma prélevé est soumis aux tests légaux exigés par le Centre national du sang, puis congelé et perfusé au patient.

- Cela semble simple…

- La méthode pour expliquer est simple, mais techniquement non. Derrière, il y a un énorme travail de laboratoire et clinique.

- S’agit-il de patients qui ont développé des anticorps naturellement après avoir été guéris?

- Oui, leur plasma contient des immunoglobulines. Nous faisons une prise de sang, le séparateur extrait le sang et nous commençons le traitement.

- On parle de thérapies très courtes, de 2 à 48 heures avec des résultats étonnants…

- Je ne peux pas encore en parler. Mais je peux dire que contrairement à tous les autres médicaments qui agissent comme anti-inflammatoires ou anticoagulants, celui-ci agit directement sur le virus.

- Et à la différence du vaccin?

- Il s’agit d’un traitement passif, car les anticorps sont prélevés sur un sujet et infusés dans un autre. Mais il fait son travail, qui est de tuer le virus.


CE N’EST PAS UN VACCIN, MAIS UN TRAITEMENT SOLIDAIRE. DONT ON NE PARLE PAS PARCE QU’IL Y A BEAUCOUP D’INTÉRÊTS EN JEU…


- Mais ensuite, le patient développe les anticorps ?

- Pour répondre à cette question, nous devons attendre le suivi des patients et voir s’ils ont développé les anticorps lorsqu’ils sont complètement rétablis.

- Pourquoi parle-t-on tant du vaccin et si peu de cette thérapie qui semble plus accessible?

- On en parle peu, c’est vrai, je pense pour de nombreuses raisons qui ont des implications diverses.

- Quel genre ?

- Aussi de connaissances, ou d’autres intérêts, mais je ne peux pas faire de commentaires. Il est également vrai que tous les laboratoires ne sont pas en mesure de développer cette technique.

- Votre collègue a dit que la plasmathérapie est un remède démocratique parce que les guéris aident à guérir d’autres patients.

- C’est vrai, j’appellerais cela un traitement solidaire, mais je ne veux pas parler de ces choses, même si j’aimerais beaucoup le faire. En tout cas, il est difficile de les sélectionner, car ceux qui ont eu le Covid-19 ne possèdent pas tous ce type d’anticorps.


LES AMÉRICAINS À PAVIE DÉCOUVRENT LE PROTOCOLE


- Mais en attendant, les Américains vous suivent…

- Et les Chinois nous ont fourni des informations.

- On a parlé du traitement chinois au plasma il y a quelques mois, puis tout à coup il a été oublié…

- En Chine, ils ont traité plus d’un millier de patients de cette manière. Une délégation est venue nous voir directement de Whuan, je l’ai accueillie personnellement.

- Que dit l’Institut supérieur de la santé?

- Je ne sais pas, peut-être en parlerons-nous après la publication scientifique.

- La thérapie a-t-elle des contre-indications particulières?

- Celles d’une injection de plasma normale, bien que dans une très faible mesure.

- C’est-à-dire?

- De l’urticaire ou de la fièvre.

- Dans combien de temps, la publication?

- Bientôt, très bientôt.

- Il me semble comprendre que vous êtes très satisfait, mais vous ne voulez pas vous engager plus.

- Nous sommes très contents, oui, parce que c’est une très bonne voie, mais nous sommes des scientifiques. Nous faisons un pas à la fois.
>>> REMÈDE 100% EFFICACE contre le COVID-19 (Dr Sabine PALIARD-FRANCO)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty Re: News au 1er mai 2020

Message par Gilbert Chevalier Ven 1 Mai - 22:59

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8680
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 70
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com/t1-le-chapelet-quotidien-recit

Revenir en haut Aller en bas

News au 1er mai 2020 Empty Re: News au 1er mai 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum