Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
228 €
Le Deal du moment : -20%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
47.99 €

News au 4 juin 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 10:30

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 10:45

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 11:11

- 1 -
DÉCONFINÉS, VRAIMENT ?

Depuis le 11 mai dernier, il paraît que c'est le déconfinement. Eh bien, pas du tout ! En fait, c'est un confinement qui ne dit pas son nom. Le premier avait lieu dans vos maisons ; le second sous vos masques. Franchement, quelle différence ? Je soutiens que le deuxième confinement, le masqué, est pire que le premier parce qu'extrêmement dangereux pour la santé. Un conseil, donc : mettez vos masques à la poubelle, et tous les autres trucs-barrières de même, et récitez votre CHAPELET QUOTIDIEN. Vous êtes des moutons ou des hommes Rolling Eyes ?
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 15:55

- 2 -

Où les prévisions du professeur Raoult trouvent une confirmation de l’autre côté des Alpes: un médecin italien, du front, (c’est-à-dire qu’il est chef du service de réanimation d’un grand hôpital de Milan, au cœur de l’épidémie, et donc qu’il sait de quoi il parle) lance un pavé dans la mare, qui le désigne immédiatement comme cible du ministre de la santé, du comité scientifique et de la grosse presse aux ordres. Et il dénonce les mesures coercitives destinées à terroriser les gens. Article de Paolo Gulisano.

News au 4 juin 2020 Zangri10
Le fauteur de trouble, le Professeur Zangrillo


Le VIRUS a DISPARU,
l’IMPRÉVU qui DÉRANGE l’ESTABLISHMENT

par Paolo Gulisano

Le professeur Zangrillo a affirmé que l’épidémie « n’existe plus cliniquement »: cela signifie que l’épidémie a déjà terminé son cycle. Une déclaration démontrée par la réalité des faits. Ce qui a le plus dérangé l’establishment, ce sont les mots sur les mesures coercitives en place qui « terrorisent le pays ».

Beaucoup de bruit pour rien; ou plutôt: pour des preuves cliniques claires que l’on ne veut cependant pas reconnaître. C’est la polémique déclenchée par les déclarations du professeur Alberto Zangrillo, directeur de l’unité d’anesthésie et de réanimation générale et cardiothoracique-vasculaire de l’hôpital San Raffaele de Milan, pour lequel « le Covid n’existe plus », comme l’a rapporté la presse, ce qui a donné lieu à une vive attaque contre lui de la part des membres du Comité technico-scientifique, qui l’ont accusé d’irresponsabilité. Concrètement, le professeur a été qualifié de « négationniste », un terme infamant qui a commencé à circuler et à être utilisé contre ceux qui tentent de lire l’épidémie de coronavirus dans une perspective différente de la vulgate officielle de l’État.

En réalité, le professeur Zangrillo a dit quelque chose d’un peu différent de ce dont les virologues de bar discutent sur les réseaux sociaux: il a dit que l’épidémie « n’existe plus cliniquement« . Il s’agit d’une déclaration démontrée par la réalité des faits. À l’hôpital de Lecco, dans la zone rouge lombarde par excellence, en soins intensifs, aucun patient n’est entré depuis un mois, depuis le 1er mai. Zangrillo, qui est un ponte sur le terrain, à la tête d’un service d’urgence, n’a fait que souligner ce qu’il avait sous les yeux depuis des semaines : non seulement le nombre de cas a diminué, mais leur gravité a aussi fortement diminué. Le mérite? Il revient aussi à ces thérapies entravées par tous les moyens, à une amélioration des soins territoriaux où les médecins généralistes dispensent des soins à domicile, et enfin à une possible diminution de l’agressivité et de la virulence du covid lui-même, également favorisée par l’augmentation des températures et l’approche de l’été.

Mais ce qui a peut-être le plus dérangé l’establishment gouvernemental, ce sont les paroles du professeur commentant les mesures coercitives toujours en place et les mesures législatives, en vigueur et annoncées: « terroriser le pays est une chose dont quelqu’un doit assumer la responsabilité« . Du président du Conseil supérieur de la santé Franco Locatelli, qui parle de déclarations « déconcertantes », à la sous-secrétaire à la santé Sandra Zampa qui affirme que c’est « un mauvais message qui risque de semer la confusion parmi les Italiens », et à un autre membre du Comité, le pneumologue Richeldi, tous ont pris la mouche.

En réalité, il est indéniable que le virus circule toujours, qu’il y a encore des cas, des hospitalisations et des décès. Mais si Zangrillo ne met en évidence qu’un fait numérique, ce qui est évident, il est tout aussi vrai que la charge virale du covid par rapport au mois de mars a également changé, et a diminué. C’est ce qu’affirment des universitaires comme le professeur Clementi ou le virologue Guido Silvestri, qui est en train de publier des études sur le sujet.

Ce qui se dessine ne fait que confirmer les prévisions des épidémiologistes qui connaissent bien le déroulement de ce type d’épidémies virales. Les coronavirus – et cela, nous le savons bien et depuis longtemps – sont des virus saisonniers. Ils sont liés aux conditions climatiques de l’automne et de l’hiver, comme les virus de la grippe, comme le SRAS en 2002, causé comme nous le savons par un coronavirus dont le génome était superposable à 80% à celui du covid 19, qui a débuté en octobre 2002 et s’est complètement éteint en juin 2003, pour ne plus jamais revenir.

Il faut donc s’attendre à une tendance similaire pour le covid. Mais qu’en est-il de la « deuxième vague » tant redoutée, celle que le Comité technique et le ministre [de la santé] Speranza continuent d’utiliser comme une menace fantôme afin de pouvoir étendre les mesures coercitives, introduire des impositions douteuses telles que l’obligation de porter des masques pour les enfants ?

Il est clair que cette menace sert avant tout – comme l’a souligné le professeur Zangrillo – à maintenir les gens dans un état de peur, d’insécurité, sous le chantage de toutes les restrictions des libertés individuelles qui peuvent être imposées.

En ce qui concerne la soi-disant deuxième vague, une hypothèse que nous pensons pouvoir soutenir est qu’il y en a déjà eu une.
Nous avons déjà donné. Plus précisément l’épidémie de covid a connu deux temps: le premier, qui a commencé dès décembre et s’est poursuivi en janvier, avec une série limitée, asymptomatique ou pauci [/peu]-symptomatique, qui a touché des sujets majoritairement en bonne santé et jeunes. C’était en fait la première vague, non reconnue. Puis, le deuxième temps, le dramatique qui a commencé début mars avec une montée en flèche de la courbe épidémique, l’explosion des cas, surtout chez les sujets âgés, fragiles et à risque.

On pourrait donc conclure que l’épidémie a déjà achevé son cycle. Le virus disparaîtra non seulement dees soins intensifs, mais aussi des statistiques. Ou plutôt : elle deviendra une maladie gérable, curable, guérissable. Aussi en vue de nouveaux cas à l’automne prochain, éventualité qui selon les Solon (*) du Comité scientifique est probable, mais qui en réalité n’est qu’une hypothèse parmi d’autres et dont on ne trouve aucune trace dans les précédents épidémiologiques.


(*) soloni: allusion, souvent péjorative, à Solon, législateur athénien (Vers 640-560 avant JC), qui comptait parmi les sept sages de la Grèce
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 16:14

- 3 -

Un bobard géant et un scandale planétaire. Les grands médias traînent manifestement des pieds pour le reconnaître, mais, pris la main dans le sac et sous la pression des réseaux sociaux, ils sont bien obligés d’en parler, sans omettre de faire passer l’IHU Méditerranée-Infection et ses relais pour des complotistes et des propagateurs de fakenews. La suite de l’enquête de Maurizio Blondet (cf. Guerre mondiale à la chloroquine (suite))

A regarder, l’interview hebdomadaire de Didier Raoult sur son compte Twitter : Lancetgate: « quand les pieds nicklelés font de la science » (D. Raoult) (on peut s’agacer de l’entendre proclamer: « je suis une star »…Disons qu’il ne pèche pas par modestie, mais il a probablement des raisons)


QUI PAIE POUR CETTE FRAUDE MASSIVE ?
ET L’EXTERMINATION ?


Une semaine. Il n’a fallu qu’une semaine et l’étude publiée dans le Lancet, que votre modeste chroniqueur a qualifiée d' »embarrassante » – qui montrait que la chloroquine contre Covid19 tuait des patients, est en train de tomber en flammes.

L’étude prétend avoir examiné les dossiers médicaux de plus de 96 000 patients dans des centaines d’hôpitaux du monde entier (bien que 70 % proviennent en fait d’hôpitaux américains). Le ministère australien de la santé, constatant que le nombre de décès cités dans l’étude était plus élevé que ses conclusions, a demandé des éclaircissements aux cinq hôpitaux australiens cités par The Lancet. Les directions des cinq hôpitaux sont tombées des nues: jamais contactées par Surgisphere, la mystérieuse start-up citée comme collecteur de données (dossiers médicaux de 90 000 patients!), et même jamais entendu parler.

On lui a demandé de nommer les hôpitaux d’où (selon ses dires) elle avait obtenu les données, mais Surgisphere a refusé.

Les experts en statistiques médicales et en épidémiologie ont été stupéfaits de constater que l’étude montrait un taux de mortalité de 16-24% chez les patients à qui l’on avait administré de la chloroquine, par rapport aux 9% des [du groupe de] contrôle(s). « C’est un chiffre énorme! Comment se fait-il que nous ne l’ayons pas remarqué? Peu de médicaments sont aussi efficaces pour tuer les gens », ironise l’un d’entre eux.

Même le fait que l’étude ne compte que 4 auteurs semble étrange: pour 96 000 patients dans le monde, il devrait y avoir en bas de l’article une demi-page de remerciements aux contributeurs du monde entier.

Heure après heure, cela empire. Surgisphere, la startup qui aurait fait l’énorme travail de collecte et de numérisation des données de 96 000 dossiers médicaux, a été mise en liquidation forcée en septembre 2015.

News au 4 juin 2020 Surgis10

« Surgisphere » aurait été créé le 1er mars 2007 par le Dr Sapan Desai, qui est l’un des co-auteurs de l’étude de The Lancet. Cette société serait spécialisée dans le big data et l’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’analyse des données. Une autre société au nom de Sapan Desai, Surgisphere Corporation, a été fondée le 28 juin 2012, puis dissoute en janvier 2016… Des sociétés portant le même nom ont été créées et supprimées plusieurs fois dans différents États pour absence de production de comptabilité.

Quant au président de Surgisphere, Sapan Desai, il n’a pratiquement aucune publication scientifique à son actif (à l’exception de quelques bricoles), et par contre un jugement très négatif d’un patient : « Plus homme d’affaires que médecin… Très mauvaise expérience ».

Bref, un escroc. Et qu’en est-il du premier signataire de l’étude publiée par Lancet? Mandeep R. Mehra, est spécialiste en cardiologie vasculaire ; en tant que professeur à la prestigieuse Harvard Medical School, c’est lui qui a donné un peu de lustre à « l’étude » de l’inexistante Surgishpere.

Mais interrogé par France Soir, le Dr Mehra confirme l’extrême dangerosité de l’hydroxychloroquine (HCQ) pour les patients atteints de Covid19, et assure avoir entamé « la collecte active de données sur l’HCQ dans le traitement de COVID-19 depuis le 20 décembre 2019 ». C’est-à-dire à une date où le virus était à peine identifié. C’est donc lui aussi un escroc.

L’étude s’est révélée bourrée de falsifications.

Le Guardian a raconté l’histoire, balançant un scoop que le reste des médias ne semble pas vouloir imiter. Cependant, des doutes sur la crédibilité de l’étude ont même été exprimés par le New York Times, de sorte que le scandale risque de s’internationaliser à tout moment, malgré les efforts du mainstream pour l’ignorer. Un LancetGate .

A présent, il y a un réel soupçon que les auteurs aient été payés par quelqu’un pour organiser ce faux. Et même la publication du Lancet a dû être payée. Et grassement si la revue a mis son vieux prestige en jeu dans cette fraude.

Mais les questions ne peuvent pas s’arrêter là. Sous le prétexte de cet article et de sa fausse alerte, notre ministre de la santé, Speranza, a immédiatement interdit l’utilisation en milieu hospitalier de l’hydroxychloroquine pour le traitement du Covid; a-t-il été payé? c’est à espérer pour lui, car s’il l’a fait gratuitement, il confirme qu’il est un idiot ignorant, un zombie obéissant comme un robot à l’OMS à la gestion scandaleuse. Et avec cela, il s’est rendu complice de l’énorme fraude que s’avère être l’affaire Covid19, du terrorisme médiatique construit spécifiquement au niveau supranational, du projet de blocus et d’assignation à résidence de populations entières, dans le but de les inciter à invoquer la vaccination obligatoire pour être libérées et retourner au travail – à supposer qu’ellestrouvent encore un emploi, dans l’économie que cette fraude a dévastée.

Maintenant, « le Covid-19 « d’un point de vue clinique n’existe plus », comme l’a dit Alberto Zangrillo, chef de l’unité de soins intensifs de San Raffaele à Milan.

« Les tests effectués au cours des dix derniers jours ont une charge virale absolument infinitésimale du point de vue quantitatif par rapport à ceux effectués sur les patients il y a un mois, deux mois. On ne peut pas continuer de focaliser l’attention, et même de façon absurde, en donnant la parole non pas aux cliniciens, non pas aux vrais virologues, mais à ceux qui se prétendent professeurs: le virus n’existe plus d’un point de vue clinique ».

Il faudrait examiner l’hypothèse selon laquelle c’est tout simplement l’auto-administration de chloroquine à titre préventif par des millions de médecins, d’infirmières et de personnel hospitalier à travers le monde, dont on sait qu’ils ont été exposés à la contagion, qui a puissamment contribué à neutraliser le virus – passé dans ces organismes sans pouvoir se multiplier – faisant disparaître les malades (au désespoir des responsables) avant que le développement du vaccin ne soit imposé à l’humanité.

L’article du Lancet pourrait être la tentative grossière, maladroite et tardive de l’organisation criminelle internationale organisatrice de la pandémie pour éviter ce résultat.

Mais à ce stade, l’autre observation du Dr Zangrillo devient cruciale:

Terroriser le pays est une chose dont quelqu’un doit assumer la responsabilité ».

Oui. Qui paie? La question doit être élargie. L’économie mondiale a été bloquée par l’alarme terroriste provoquée par l’OMS et les médias, par les « comités scientifiques » qui ont conduit les gouvernements à ordonner la réclusion de la population saine (les jeunes, capables de travailler, chez qui le Covid19 ne produit notoirement pas de graves dégâts) au lieu d’isoler le quota minoritaire réellement en danger, les plus de soixante-dix ans avec d’autres maladies.

Qui paie pour ces dommages irresponsables à l’économie? Et dans quelle mesure tout cela a-t-il été conscient et délibéré?

Sous le prétexte de la protection de la santé, la dictature thérapeutique mondiale sans précédent a été instaurée, avec l’imposition de l’identification de chaque personne au moyen d’instruments numériques.

Qui paie ?

Aux États-Unis, trente millions de chômeurs. En Italie, un ou deux millions, des entreprises fermées à jamais, le tourisme anéanti pendant des années, des suicides à la chaîne; s’y ajoute les décès dus aux thérapies suspendues à cause de la pseudo-pandémie.

Qui paie ?

Qui paie pour les interdictions absurdes et sadiques, les lourdes amendes imposées à des innocents, les jeux d’enfants interdits dans les parcs, la violence despotique et arbitraire contre la liberté individuelle? Qui paie pour le classement, l’intimidation et la censure des journalistes qui dénoncent les fraudes du tristement célèbre Centre de surveillance de la désinformation sur les coronavirus ?

Une énorme fraude supranationale, avec une complicité nationale ramifiée, des gouvernements aux médias en passant par les « scientifiques », a détruit des millions de vies. La Commission européenne travaille sur un certificat de vaccination à l’échelle de l’UE depuis 2018.

Récemment, toute une série de politiciens locaux ont fait la queue pour les vaccinations de masse obligatoires.

Dans quel but ? Pour imposer l’autorisation de vaccination-certification? Nous voyons les exécuteurs locaux à la télévision ; qui sont les directeurs ? Pourquoi ont-ils froidement ordonné cette escroquerie criminelle et l’extermination qui s’ensuit?

Ils ont commis un crime sans précédent historique, en association avec des milliers d’auteurs. Y a-t-il un juge qui veut les inculper? Pas ici, nous n’avons plus de magistrature (…). Nous espérons (faiblement) dans les États-Unis ou le Royaume-Uni.

- - - - - - - -

Didier Raoult, dans un tweet du 3 juin 2020, a écrit:
"Expression of concern" du Lancet : le journal reconnaît des inquiétudes majeures concernant l'existence des données publiées par MM. Mehra et Depai. Même démarche du côté du New England Journal of Medicine. Le château de cartes s'effondre. #LancetGate #PiedsNickelés
News au 4 juin 2020 Lancet11
https://twitter.com/raoult_didier/status/1268115704311689218
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 17:10

- 4 -
ATTENTION DANGER aux PLUS de 65 ans !

Le StopCovid ne leur suffit pas. Si vous avez 65 ans ou plus, vous allez recevoir ou vous avez déjà reçu un mail de la CPAM qui sera comme celui-ci que j'ai reçu hier :

Bonjour Gilbert CHEVALIER,

Vous êtes âgé de plus de 65 ans et les mesures de confinement liés à l'épidémie COVID-19 ont pu rendre plus difficile votre suivi médical. En effet, il était peut-être plus compliqué de consulter votre médecin ou de réaliser vos examens médicaux.

Les conséquences d'un suivi médical moins régulier sur votre état de santé peuvent être potentiellement graves.

Pour ces raisons, nous vous invitons à prendre contact rapidement avec votre médecin traitant pour bénéficier d'une « consultation longue » prise en charge à 100% par l'Assurance Maladie, jusqu'au 30 juin 2020.

L'Assurance Maladie accompagne aussi votre médecin pour l'informer de ce dispositif.
Avec toute mon attention,

Votre correspondant de l'Assurance Maladie.

Comme vous le voyez, ils poussent à la consommation. Mais dans quel but ? Pour votre santé ? Ils s'en foutent complètement ! Mais alors pourquoi ? Tout simplement pour l'élimination des vieux comme ils font depuis mars (rivotril, etc...) ! Car croyez-le bien, ils vous trouveront toujours quelque chose et ils vous testeront, etc, etc... Bref, ils vous feront malades jusqu'à ce que... point n'est besoin de dire la suite qui se comprend toute seule pirat .


Dernière édition par Gilbert Chevalier le Lun 8 Juin - 23:05, édité 1 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 22:00

- 5 -

News au 4 juin 2020 L03apv1y3wbfo36lftbs1c4ci5bbv5qa5uo2q6q

Il y a une relation de cause à effet entre le document d'Abou Dhabi de François et la déclaration de Vatican II "Dignitatis Humanae" sur la liberté religieuse, écrit l'évêque Schneider sur LifeSiteNews.com (1er juin).

Dignitatis Humanae affirme que l'homme a « un droit à la liberté religieuse » qui est « fondé dans sa propre nature pour agir en matière religieuse selon sa propre conscience » (2).

Schneider explique qu'un tel droit fondé sur la nature implique qu'il est « voulu par Dieu ». Par conséquent, Dignitatis Humanae permet à l'homme d'adorer pratiquement tout, même une idole ou Satan.

Par conséquent, Schneider espère qu'un futur pape ou concile corrigera « la déclaration erronée » de Vatican II.
News au 4 juin 2020 B0octs8hptgr6wix6rm0rfw3stskifv3258bf7w
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 22:07

- 6 -

News au 4 juin 2020 F8ho064hv8unmmdx190dv1egfgidpath7l0wynl

L'archevêque de Mobile en Alabama, Thomas Rodi, a ouvertement menacé les prêtres qui distribuent correctement la sainte communion [sur la langue] :

« Si un prêtre ne peut pas suivre les règles de l'archidiocèse, il lui faudra s'abstenir de célébrer des messes publiques », a écrit Rodi dans une lettre du 20 mai obtenue par LifeSiteNews.com. Cela signifie que la communion dans la main est devenue un nouveau super-dogme. Pour Rodi, c'est « le seul chemin ».

Dans l'archidiocèse de Mobile, les messes publiques restreintes ont commencé le 12 mai. Des mouchards s'étaient plaints de prêtres qui n'étaient pas assez distants lors de la distribution de la communion et qui ne désinfectaient pas leurs mains après avoir touché quelqu'un.

Médicalement, la forme de distribution de la sainte communion ne fait pas de différence car le coronavirus est transmis par aérosolisation.
News au 4 juin 2020 Csf1n8vkdgxcbo8uamarwkuk76kafjqrtad9wm9
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 22:33

- 7 -

[Markus Doppelbauer est un prêtre administrateur de Gloria.TV avec qui j'ai eu des démêlés de 1ère classe. Or, dans ce billet de GTV où Viganò dit la vérité (voir l'Intégralité), les commentaires de GTV sont on ne peut plus bizarres ! Mais si l'allégation que je mets en titre est véritable, du coup, on comprend tout, et Viganò a encore plus raison. En effet, cet administrateur en poste depuis 7 ans n'a fait que détruire petit à petit ce réseau jusqu'à même supprimer les émoticônes catholiques (comme celle-ci : News au 4 juin 2020 Q80zdt11News au 4 juin 2020 Empty ) qui étaient une spécialité de ce site.]

Une « tentative satanico-maçonnique » de protestantiser le catholicisme, « le réduisant à l'une des nombreuses religions qui font partie d'une seule religion mondiale », produit le suicide des Églises, a déclaré l'archevêque Viganò à LifeSiteNews.com (2 juin).

Pour Viganó, cette « pieuvre maçonnique » qui serre l'Église dans ses tentacules, n'est « ni une rumeur ni un secret ». Elle s'est armée à l'intérieur du Vatican « d'une patience diabolique » et a attendu « d'atteindre les leviers du pouvoir et du commandement ».

Cependant, la liturgie, le dogme et la morale n'ont pas été détruits par certains francs-maçons cachés, mais principalement par des papes, des cardinaux, des évêques, des prêtres et des religieuses (qui ne pouvaient pas devenir "francs-maçons" [sic !]), qui ont tous agi ouvertement, alors que presque tous les fidèles applaudissaient frénétiquement leur travail de destruction.

Accuser des "francs-maçons" choisis au hasard ne fait que détourner l'attention des vrais coupables.
News au 4 juin 2020 Itwrikgxrdq85a873b96hs22wv6ascfq8vlheby
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 4 Juin - 22:54

- 8 -
C'est l'HEURE de la RÉCRÉ

Quand j'étais jeune, il y avait une célèbre chanson qui portait ce titre. Cela peut très bien s'appliquer aujourd'hui où les infos parlent de moins en moins du virus-couronné mais nous rabotent leurs nouvelles habituelles qui sont complètement zéro. On a l'impression que le COVID s'est fini. Eh bien, pas du tout. En effet, toute révolution comporte des cours de récré où on oublie tout et où l'on pense que c'est terminé alors qu'en fait tout continue mais par-dessous jusqu'aux nouveaux chocs. Ici, c'est pareil. Le nouveau choc qui se profile est économique et il va faire mal (pire que 1929 a dit le ministre des sous).
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 7695
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 4 juin 2020 Empty Re: News au 4 juin 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum