Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -51%
OCEANIC – Cave à vin de service – ...
Voir le deal
49.99
Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49

News au 23 juin 2020

Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 10:50

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 10:52

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 11:27

- 1 -

UTILISATION dans les VACCINS
de TISSU FŒTAL de BÉBÉS de 5-6 MOIS AVORTÉS VIVANTS...
pour DÉCOUPER SANS ANESTH
ÉSIE
leur CŒUR encore BATTANT

Il s'agit d'un entretien du 15 juin très important entre Robert F. Kennedy, Jr. et le Dr Theresa Deisher (fondatrice de AVM Biotechnology et du Sound Choice Pharmaceutical Institute _SCPI) concernant l'utilisation de tissus fœtaux humains pour cultiver des virus dans le cadre de la recherche de vaccins, car le Dr Deisher révèle que des fragments d'ADN humain se trouvent dans les vaccins.

News au 23 juin 2020 Fetal_DNA_found_in_vaccines

La plupart des vaccins Covid en cours de développement utilisent des tissus de fœtus humains pour cultiver le coronavirus.

Parmi les questions les plus pertinentes que M. Kennedy a posées au Dr Deisher, l'une consiste à savoir pourquoi les fabricants de vaccins sont passés dans la culture de virus pour les vaccins de l'utilisation exclusive de tissus animaux pour commencer il y a quelques années à utiliser des tissus de fœtus avortés.

Le Dr Deisher a répondu que l'industrie pharmaceutique subissait de fortes pressions de la part du mouvement de défense des droits des animaux pour qu'elle cesse d'utiliser les animaux à des fins d'expérimentation.

M. Kennedy a été choqué et a déclaré :

« Penser que les défenseurs des droits des animaux ont plus d'influence sur les fabricants de vaccins que les militants anti-avortement est particulièrement inquiétant. »

Le Dr Deisher a répondu :

« C'est le cas. Et ce qui est vraiment alarmant, c'est l'absence de protestation à propos de ces bébés humains nés vivants à l'âge de cinq ou six mois afin de s'assurer que leur cœur batte. Pour que ces bébés soient utilisés dans les recherches qui sont menées, leurs cœurs doivent battre.

Si le cœur a cessé de battre, le bébé est inutilisable. Il ne peut pas être exploité. Ainsi, ces bébés sont mis au monde vivants, et leur cœur est découpé sans anesthésie.

Je ne ferais pas ça à une souris... »

( Children's Health Defense  )

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 16:46

- 2 -

Démasquer et désactiver
la Réinitialisation mondiale (Global Reset)
de « L'État profond »
 
Imaginez, vous vivez dans un monde dans lequel on vous dit qu'il est une démocratie — et vous pouvez même le croire — mais en fait votre vie et votre destin sont entre les mains de quelques oligarques ultra-riches, ultra-puissants et ultra-inhumains. Ils peuvent être appelés État profond, ou simplement « la Bête », ou n'importe quoi d'autre d'obscur ou d'introuvable — peu importe. Ils sont inférieurs à 0,0001%.

News au 23 juin 2020 Reset

Faute d'une meilleure expression, appelons-les pour l'instant les « individus obscurs » ("obscure individuals").

Ces « individus obscurs » qui prétendent diriger notre monde n'ont jamais été élus. Nous n'avons pas besoin de les nommer. Vous découvrirez qui ils sont, et pourquoi ils sont célèbres, et certains d'entre eux totalement invisibles. Ils ont créé des structures, ou des organismes sans aucun format légal. Ils agissent totalement hors de la légalité internationale. Ils sont à l'avant-garde de « la Bête ». Il y a peut-être plusieurs « bêtes » en concurrence. Mais elles ont le même objectif : Un nouvel ordre mondial ou un seul ordre mondial (NWO, ou OWO).

Ces « individus obscurs » dirigent, par exemple, le Forum économique mondial ( FEM - représentant la Grande industrie, la Grande finance et de Grande renommée ), le Groupe des 7 - G7, le Groupe des 20 - G20 ( les dirigeants des nations les plus « fortes » économiquement ). Il existe également quelques entités de moindre importance, appelées la Société Bilderberg, le Conseil des relations étrangères (Council on Foreign Relations, CFR), Chatham House et d'autres encore.

Les membres de toutes ces entités se chevauchent. Et même ce front élargi représente moins de 0,001 %. Ils se sont tous superposés à des gouvernements nationaux souverains élus et constitutionnels, et à LA multinationale mondiale, les Nations unies, l'ONU

En fait, ils ont coopté l'ONU pour faire leur travail. Les directeurs généraux de l'ONU, ainsi que les directeurs généraux des multiples sous-organisations de l'ONU, sont choisis pour la plupart par les États-Unis, avec le consentement de leurs vassaux européens - en fonction du profil politique et psychologique du candidat. Si sa « performance » à la tête de l'ONU ou de l'une de ses sous-organisations échoue, ses jours sont comptés. L'Union européenne, les organisations de Bretton Woods, la Banque mondiale et le FMI, ainsi que l'Organisation mondiale du commerce (OMC) - et - ne vous y méprenez pas - la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, ont également été cooptés ou créés par la ou les « Bête(s) ». Elle n'a pas de pouvoir réel. Uniquement pour s'assurer que la loi est toujours du côté des hors-la-loi.

Outre les principales institutions financières internationales, la Banque mondiale et le FMI, il existe ce que l'on appelle les banques régionales de développement et autres institutions financières similaires, qui contrôlent les pays de leurs régions respectives.

En fin de compte, c'est l'économie financière ou de la dette qui contrôle tout. Le banditisme néolibéral occidental a créé un système dans lequel la désobéissance politique peut être punie par l'oppression économique ou le vol pur et simple des biens nationaux dans les territoires internationaux. Le dénominateur commun de ce système est le dollar US ( toujours ) omniprésent.

Les « individus non élus »

La suprématie de ces « individus obscurs » non élus est de plus en plus évidente. Nous, « le Peuple », considérons qu'il est « normal » qu'ils prennent les décisions, et non pas ce que nous appelons — ou étions autrefois fiers d'appeler — nos nations souveraines et nos gouvernements souverainement élus. Ils sont devenus un troupeau de moutons obéissants. « La Bête » a progressivement et tranquillement pris le dessus.

Nous n'avons pas remarqué. C'est la tactique du salami : vous le coupez tranche par tranche et quand le salami a disparu, vous vous rendez compte qu'il ne vous reste plus rien, que votre liberté, vos droits civils et humains ont disparu. À ce moment-là, il est trop tard. Le Patriot Act étasunien en est un bon exemple. Il a été préparé bien avant le 11 septembre. Une fois le 11 septembre « arrivé », le Patriot Act a été adopté par le Congrès en un rien de temps - pour la protection future du peuple - les gens l'ont réclamé par peur - et - bingo, le Patriot Act a privé environ 90% de la population étasunienne de sa liberté et de ses droits civils. Pour de bon.

News au 23 juin 2020 5444202
Powell en plein délire mensonger

Nous sommes devenus esclaves de « la Bête ». « La Bête » décide de l'essor ou de l'effondrement de nos économies, de qui devrait être endetté, quand et où une pandémie devrait éclater, et des conditions de survie à la pandémie, par exemple le confinement social. Et pour couronner le tout, les instruments que « la Bête » utilise, très astucieusement, sont un minuscule ennemi invisible, appelé virus, et un monstre énorme mais aussi invisible, appelé LA PEUR. Cela nous empêche d'aller dans la rue, de retrouver nos amis, d'aller au théâtre, de faire du sport ou de pique-niquer dans le parc.

Bientôt, « la Bête » décidera qui vivra et qui mourra, littéralement - si nous la laissons faire. Ce n'est peut-être pas si loin. Une autre vague de pandémie et les gens pourraient ainsi supplier, crier et hurler pour obtenir un vaccin, pour sonner le glas et pour le super profit des grandes sociétés pharmaceutiques - et pour atteindre les objectifs des eugénistes qui parcourent ouvertement le monde - voyez ceci. Il est encore temps de dire NON collectivement. Collectivement et solidairement.

Prenez le dernier cas d'imposture flagrante. Comme par hasard, après le passage de la première vague de Covid-19, au moins dans le « Nord global », où se prennent les grandes décisions mondiales, au début du mois de juin 2020, le président non élu du FEM, Klaus Schwab, a annoncé « La grande Réinitialisation » ("The Great Reset"). Profitant de l'effondrement économique - le choc de la crise, comme dans « La doctrine du choc » - M. Schwab, un des leaders de « la Bête », annonce ouvertement ce que le FEM va discuter et décider pour le monde à venir lors de son prochain Forum de Davos en janvier 2021. Pour plus de détails, voir ceci.


Nous, le peuple, accepterons-nous l'ordre du jour des individus du FEM non élus ?

Le FEM se concentrera de manière opportune sur la protection de ce qui reste de la Terre Mère ; évidemment, au centre se trouvera le « Réchauffement climatique », basé sur le CO2 produit par l'humain. L'instrument de cette protection de la nature et de l'humanité sera l'Agenda 2030 des Nations unies - qui équivaut aux Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Il sera axé sur la manière de reconstruire l'économie mondiale délibérément détruite, tout en respectant les principes ( « verts » ) des 17 ODD.

Mais attention, tout est relié. Il n'y a pas de coïncidences. Le tristement célèbre Agenda 2021, qui coïncide avec et complète le soi-disant Agenda 2030 des Nations unies, sera dûment inauguré par la déclaration officielle du FEM de « The Great Reset », en janvier 2021. De même, la mise en œuvre de l'agenda de « The Great Reset » a commencé en janvier 2020, avec le déclenchement de la pandémie de coronavirus - prévue depuis des décennies, les derniers événements visibles étant le rapport Rockefeller de 2010 avec son « Lockstep Scenario » (le Scénario du verrouillage), et l'événement 201, du 18 octobre à New York qui a simulé par ordinateur une pandémie de coronavirus, laissant en 18 mois 65 millions de morts et une économie en ruine. Cela a été programmé quelques semaines seulement avant le lancement de la véritable pandémie de COVID-19. Voir COVID-19, We Are Now Living the « Lock Step Scenario », voir en français La farce et l'agenda diabolique d'un «verrouillage universel» et ceci et ceci (et en français ceci).

Les émeutes raciales

News au 23 juin 2020 5412937lpw_5412978_article_man

Des émeutes raciales, initiées par le mouvement Black Lives Matter ( financé par la Fondation Ford et l'Open Society Foundation de Soros ), à la suite de l'assassinat brutal de l'Afro-Américain George Floyd par une bande de policiers de Minneapolis se sont répandues comme un feu de brousse en un rien de temps dans plus de 160 villes dans le monde, d'abord aux États-Unis, puis en Europe. Ces émeutes ne sont pas seulement liées à l'agenda de « la Bête », mais elles constituent une déviation bien commode de la catastrophe humaine provoquée par la pandémie Covid-19. Voir aussiceci.

Le plan infâme de « la Bête » pour mettre en œuvre ce qui se cache réellement derrière l'Agenda 2030 des Nations unies est l'Agenda ID2020 qui demeure méconnue du grand public. Voir La pandémie du coronavirus COVID-19 : Le vrai danger est « l'Agenda ID2020 ». Cet agenda a été créé et financé par le gourou de la vaccination Bill Gates, tout comme la GAVI ( Global Alliance for Vaccines and Immunizations ), l'association des grandes entreprises pharmaceutiques - qui a participé à la création des vaccins coronavirus et qui finance avec la Fondation Bill et Melinda Gates ( BMGF ) une part importante du budget de l'OMS

La « Grande réinitialisation » (« Great Reset »), telle qu'annoncée par Klaus Schwab du FEM, est censée être mise en œuvre par l'Agenda ID2020. C'est plus que ce que l'on pourrait croire. L'Agenda ID2020 est même intégré aux SDG, puisque la SDG 16.9

« d'ici 2030, fournira une identité légale [numérique] pour tous, y compris l'enregistrement gratuit des naissances »..

Cela s'inscrit parfaitement dans l'objectif global de la SDG 16 : « Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour un développement durable, fournir un accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux ». .

Suivant la voie officielle de l'Agenda 2030 des Nations unies pour la réalisation des SDG, l'Agenda ID2020 « mise en oeuvre » - qui est actuellement testé sur des écoliers au Bangladesh - fournira des cartes d'identité numérisées, éventuellement
sous la forme de nanopuces implantées en même temps que les programmes de vaccination obligatoires, encouragera la numérisation de l'argent et le déploiement des 5G - qui seraient nécessaires pour télécharger et contrôler les données personnelles sur les nanopuces et pour contrôler la population.

L'Agenda ID2020 inclura très probablement aussi des « programmes » - par la vaccination ? - de réduction significative de la population mondiale. L'eugénisme est une composante importante du contrôle de la population mondiale future dans le cadre d'un NOW / OWO - voir aussi Georgia Guidestones, mystérieusement construit en 1980.

L'élite dirigeante a utilisé le confinement comme instrument pour mener à bien ce programme. Sa mise en œuvre se heurterait naturellement à des protestations massives, organisées et financées selon les mêmes modalités que les protestations et manifestations du BLM. Il se peut qu'elles ne soient pas pacifiques - et qu'elles ne soient pas planifiées comme telles. En effet, pour contrôler la population aux États-Unis et en Europe, où l'on s'attendrait à la plupart des manifestations de la société civile, une militarisation totale de la population est nécessaire. Cela est en cours de préparation.

Dans son essai The Big Plantation, John Steppling rapporte, à partir d'un article de NYT, que
« Depuis 2006, un minimum de 93 763 mitrailleuses, 180 718 cartouches de chargeur, des centaines de silencieux et un nombre inconnu de lance-grenades ont été fournis aux services de police d'État et locaux aux États-Unis. Cela s'ajoute à au moins 533 avions et hélicoptères, et 432 MRAP - véhicules blindés de 9 pieds de haut, de 30 tonnes, protégés contre les embuscades et dotés de tourelles à canon et de plus de 44 900 pièces d'équipement de vision nocturne, régulièrement utilisés lors de raids nocturnes en Afghanistan et en Irak ».

Il ajoute que cette militarisation s'inscrit dans une plus vaste tendance. Depuis la fin des années 1990, environ 89 % des services de police étasuniens desservant des populations de 50 000 personnes ou plus disposaient d'une PPU ( unité paramilitaire de police ), soit près du double de ce qui existait au milieu des années 1980. Il appelle ces polices militarisées la nouvelle Gestapo.

Même avant la pandémie COVID-19, environ 15 à 20 % de la population se trouvait sur ou sous le seuil de pauvreté aux États-Unis. L'anéantissement économique post-covidien va au moins doubler ce pourcentage - et augmenter proportionnellement le risque de révoltes civiles et d'affrontements avec les autorités - ce qui renforce encore le raisonnement en faveur d'une force de police militarisée.

Le Crypto RMB chinois

Bien entendu, aucun de ces scénarios ne sera présenté au public par le FEM en janvier 2021. Il s'agit de décisions prises à huis clos par les acteurs clés de « la Bête ». Cependant, ce plan grandiose de la « Grande Réinitialisation » ( « Great Reset » ) ne va pas nécessairement se réaliser. La moitié au moins de la population mondiale et certains des pays les plus puissants, économiquement et militairement - comme la Chine et la Russie - y sont opposés. « Reset » peut-être oui, mais pas dans ces termes occidentaux. En fait, une réinitialisation de ce type est déjà en cours, la Chine étant sur le point de lancer une nouvelle monnaie cryptographique basée sur une chaîne de blocs, le RMB cryptographique, ou yuan. Il ne s'agit pas seulement d'une monnaie forte basée sur une économie solide, elle est également soutenue par l'or.

Alors que le président Trump continue de fustiger la Chine pour ses pratiques commerciales déloyales, pour sa mauvaise gestion de la pandémie de grippe ( COVID-19 ), pour avoir volé des droits de propriété - une campagne sans fin contre la Chine -, pour avoir affirmé que la Chine dépend des États-Unis et que ces derniers vont couper les liens commerciaux avec la Chine - ou les couper complètement - la Chine appelle cela du bluff. La Chine se réoriente discrètement vers les pays de l'ANASE plus le Japon ( oui, le Japon ! ) et la Corée du Sud, où le commerce représente déjà aujourd'hui environ 15 % de l'ensemble des échanges commerciaux de la Chine et devrait doubler au cours des cinq prochaines années.

Malgré le verrouillage et la perturbation des échanges commerciaux, les exportations globales de la Chine se sont rétablies avec une augmentation de 3,2 % en avril ( par rapport à avril 2019 ). Cette performance globale des exportations chinoises s'est néanmoins accompagnée d'une baisse spectaculaire des échanges commerciaux entre les États-Unis et la Chine. Les exportations chinoises vers les États-Unis ont diminué de 7,9 % en avril ( par rapport à avril 2019 ).

Il est clair que la grande majorité des industries étasuniennes ne pourraient pas survivre sans les chaînes d'approvisionnement chinoises. La dépendance occidentale à l'égard des fournitures médicales chinoises est particulièrement importante. Sans parler de la dépendance de la Chine à l'égard des consommateurs étasuniens. En 2019, la consommation totale des États-Unis, soit environ 70 % du PIB, s'élevait à 13,3 billions de dollars, dont une bonne partie est directement importée de Chine ou dépend des ingrédients provenant de Chine.

Les maîtres du FEM sont confrontés à un véritable dilemme. Leur plan dépend beaucoup de la suprématie du dollar qui continuerait à permettre l'application de sanctions et la confiscation des actifs des pays qui s'opposent à la domination des États-Unis ; une hégémonie du dollar qui permettrait d'imposer les composantes du programme « The Great Reset » ( la Grande réinitialisation ), comme décrit ci-dessus.

À l'heure actuelle, le dollar est une monnaie fiduciaire, une dette créée de toutes pièces. Il ne bénéficie d'aucun soutien. Par conséquent, sa valeur en tant que monnaie de réserve se dégrade de plus en plus, en particulier vis-à-vis du nouveau crypto-yuan de Chine. Afin de concurrencer le yuan chinois, le gouvernement étasunien devrait s'éloigner de son système monétaire Ponzi, en se séparant du Federal Reserve Act de 1913 et en imprimant sa propre monnaie de l'économie étasunienne et éventuellement de l'or (crypto) - et non pas de la monnaie fiduciaire de la FED, comme c'est le cas aujourd'hui. Cela impliquerait de couper les liens plus que centenaires avec la FED, propriété du clan Rothschild et Cie, et de créer une véritable banque centrale appartenant aux citoyens. Ce n'est pas impossible, mais grandement improbable. Ici, deux « bêtes » pourraient s'affronter, car une puissance mondiale est en jeu.

Pendant ce temps, la Chine, avec sa philosophie de création sans fin, continuerait d'avancer de façon imparable avec son gigantesque plan de développement socio-économique du 21e siècle, l'Initiative ceinture et route ( la Nouvelle route de la soie ) reliant la Chine au reste du monde avec des infrastructures de transport terrestre et maritime, avec des projets de recherche et industriels communs, des échanges culturels - et surtout, un commerce multinational ( multinational trade ) avec des caractéristiques « gagnant-gagnant », l'égalité pour tous les partenaires - vers un monde multipolaire, vers un monde avec un avenir commun pour l'humanité.

Aujourd'hui déjà, plus de 120 pays sont associés à l'ICR - et le projet en chantier est libre pour que d'autres pays s'y joignent - et pour défier, démasquer et « désactiver » la Grande réinitialisation ( Great Reset ) de l'Occident.

[En fait, le vrai danger vient de la Chine et non des USA ; c'est pour cela que l'Antéchrist-Bergoglio a les yeux tournés vers elle ; or la Chine est la fille de l'Union Soviétique : c'est donc le communisme mondial qui s'installe via tous les gros francs-maçons qui eux n'ont pas de frontières. Mais l'Antéchrist est au-dessus de tout cela, et lui seul arrivera à mettre d'accord toutes ces grosses bébêtes.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 17:02

- 3 -

Déposition sous serment du Dr. Stanley Plotkin
sur l'utilisation de fœtus avortés humains dans les vaccins
et les expérimentations sur des orphelins et handicapés

News au 23 juin 2020 Dr_Plotkin

Dr Plotkin le 11 janvier 2018 dans l'affaire judiciaire opposant Lori Matheson (contre la vaccination) à son ex-mari Michael Schmitt concernant la vaccination de leur fille de deux ans.

Il s'agit d'extraits de la déposition complète de 9 heures du Dr Stanley Plotkin sur les vaccins et l'utilisation de tissus cellulaires fœtaux (76 fœtus pour une étude entre autre) ainsi que l'expérimentation de vaccins sur les orphelins, les bébés en prison, les handicapés mentaux et environ un million de personnes sous domination coloniale au Congo belge et au Rwanda.

Il ne s'agit là de que des aveux de ce médecin en particulier. Imaginez le nombre faramineux de fœtus utilisés pour la création de vaccins et le nombre de cobayes non informés qu'a utilisé Big Pharma pour son plus grand profit...

Cet extrait a été traduit : https://youtu.be/4sscLGkmoh8

On peut trouver une description complète en français de la vidéo sur le site de Corvelva.

Si les gens savaient ce qui compose réellement les vaccins il y réfléchiraient à deux fois avant d'accepter la bouillie vaccinale. Une vidéo d'utilité publique alors qu'un vaccin contre le Covid est annoncé pour fin 2020.

Selon un document du CDC, les vaccins sont composés entre autre de :
- Sérum fœtal bovin, albumine de sang humain, cellules embryonnaires de poulet, cellules rénales de chien (Le composant s'appelle "Madin Darby Canine Kidney (MDCK) cell protein") et du sérum de veau.

La lignée cellulaire WI-38, contenue dans au moins 6 vaccins dont celui contre la rougeole, la rubéole et les oreillons, est largement connue pour être un "dérivé du tissu pulmonaire d'un fœtus femelle (caucasien) avorté", comme le reconnaît le site Wikipedia.

L'Institut Coriell explique que la lignée cellulaire MRC-5, contenue dans une dizaine de vaccins, a été développée en septembre 1966 à partir d'un tissu pulmonaire prélevé sur un fœtus de 14 semaines avorté sur une femme de 27 ans en bonne santé physique, pour des raisons psychiatriques précise la recherche. Vaccine Excipient Summary (pdf)

[Il va sans dire que cela n'a rien à voir avec les vaccins du temps de Pasteur : c'est bon de le préciser.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 17:22

- 4 -

Un projet de loi du Colorado
exige la « RÉÉDUCATION » des PARENTS
qui REFUSENT le VACCIN contre le COVID-19

Êtes-vous prêt pour les camps de rééducation aux États-Unis ? Le Colorado a présenté un projet de loi qui vise à « rééduquer » les parents qui refusent de vacciner leur enfant avec le vaccin contre le coronavirus.

News au 23 juin 2020 Covid_colorado_1

Le projet de loi oblige tous les médecins et le personnel médical à effectuer des vaccinations sans aucune dérogation, même s'ils sont dans une situation où ils estiment que ce ne serait pas dans l'intérêt de l'enfant. La version actuelle du projet de loi, cependant, ne prévoit aucune sanction ou punition pour le personnel médical qui refuse, selon Life News.

Le projet de loi vient d'être adopté par un comité du Colorado (20-14) afin de réduire les exemptions disponibles sur les vaccinations pour les enfants d'âge scolaire ( rendant les vaccins obligatoires ). Ce projet de loi propose des « modules d'éducation en ligne » pour les parents qui souhaitent un calendrier de vaccination différent de celui exigé par l'État. La présentation d'un « certificat qui atteste » que les cours de rééducation ont été effectués avec succès est l'un des moyens de bénéficier de la dispense de vaccination sanctionnée par l'État.

Cette plandémie n'a jamais été une question de santé, il s'agissait de forcer tout le monde à se faire vacciner : une injection de ce que la classe dirigeante a décidé de mettre dans le vaccin.

Ces vaccins font surtout le bonheur des grandes entreprises pharmaceutiques et de la classe dirigeante.

Que se passe-t-il si la « rééducation » ne parvient pas à convaincre une personne de se faire vacciner ? C'est difficile à dire, mais ces types de camps de concentration ( et soyez honnête avec vous-même, vous savez que c'est ce qu'ils sont ) devraient être condamnés par quiconque souhaite être libre. C'est tout à fait insensé. Les limites que les gouvernements vont maintenant imposer pour obliger les gens à se faire vacciner sont incroyables.

Mais nous savions que cela allait arriver. Nous savions que le coronavirus était une escroquerie pour forcer tout le monde à se soumettre au COVID ( certification de l'identification du vaccin ) dans le cadre de l'Agenda 2020. Attention, cela pourrait très bien être ce que de plus en plus de personnes religieuses qualifient de « marque de la Bête », et les personnes qui commentent ce projet de loi du Colorado ont déjà clairement indiqué que « les gens ne pourront pas aller travailler ou aller à l'école » à moins d'être vaccinés.

C'est la nouvelle norme qu'ils nous conditionnent à accepter. C'est pourquoi ils ont besoin de la loi martiale. Vos chaînes vont se raccourcir de beaucoup si vous ne vous réveillez pas et ne commencez pas à vous extraire de leur système. Il ne reste pas beaucoup de temps. Le gouvernement ne va pas vous aider, après tout, ce sont eux qui rédigent les lois alors que la police et l'armée les font appliquer sous la menace des armes. Réveillez-vous, ou soyez asservis.

[Mais voilà, il est trop tard, et cela depuis 62 ans, l'Obstacle ayant alors sauté. Le chapitre XIII de l'Apocalypse se réalise à la lettre sous nos yeux.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mar 23 Juin - 23:02

- 5 -

De "Décodeurs de l'info" à "Décorateurs de l'info" :
Le Monde a t-il franchi le pas ?

News au 23 juin 2020 Logo-decodeurs_1_field_mise_en_avant_principale_0_0

Contrairement à l’avis du « décodeur » du Monde,
nous confirmons que le confinement aveugle et policier
a augmenté la mortalité.

Dans un article des décodeurs du monde du 15 juin[1],  en réponse à notre article sur le confinement dans France soir [2] William Audureau, journaliste, présente le docteur G Delépine chirurgien orthopédiste et cancérologue[3] comme un « cancérologue controversé ».   Réaction de l’intéressé : « première nouvelle, je suis très surpris de l’apprendre, car pour la communauté internationale des chirurgiens des cancers des membres, je représente plutôt un chirurgien novateur de la chirurgie évitant l’amputation, reconnu dans le monde entier, ainsi qu’en attestent les invitations qui m’ont été faites d’aider des collègues dans plus de 10 pays d’Europe et d’Afrique, mes articles référencés dans PubMed[4] , et des conférences ou des modérations de séminaires de congrès de très nombreuses sociétés internationales dans plus d’une trentaine de pays depuis plus de 30 ans. Je suis encore souvent sollicité pour des avis tant en France qu’à l’étranger, n’en déplaise à nos critiques du Monde ».

Il est clair que lorsque l’on ose émettre un avis différent de la pensée unique officielle, on devient au minimum « controversé » et rapidement complotiste. Le Pr Raoult pourtant sommité internationale et souvent récompensé y compris en France est devenu « controversé ». Finalement, il suffit de décoder le langage orwellien.

Monsieur Audureau manque peut-être d'expérience, de temps et/ou n’a éventuellement qu’une vision franco-française de la probité et de la notoriété qui peut s'ensuivre. Il est vrai qu’à l’occasion de cette crise, nous avons tous constaté que la France semblait relever d’une autre planète que le reste du monde, osant laisser calomnier sur des chaines de télévision un éminent infectiologue admiré à l’étranger, un prix Nobel de médecine etc. par certains journalistes et/ou chroniqueurs.  Cette crise mortifère démontre la limite de capacités de certains journalistes à tout simplement interpréter et/ou comprendre l'information, aveuglés par la publication de The Lancet à en oublier le devoir critique sur l'information de base. L'erreur commise par le Pr Mehra est observable dans bien des médias : ne pas questionner "l'origine des données".  Dans le cas présent monsieur Audureau, plutot que de faire un travail originel en observant et analysant les effets du confinement, préfère évaluer le travail de fond fait par son confrère FranceSoir, en s'appuyant sur des experts statistiques qui parlent hors contexte.    
 
Effectivement, nous avons des mots très durs contre le confinement policier mortifère qui nous a été imposé et ils sont nécessaires pour éviter aux autorités d’oser y recourir à nouveau. Comment pourrait-on parler à la légère d’une action sanitaire qui a causé inutilement la mort d’environ 50 000 français au moins, dont la moitié assez directement et autant de victimes ou plus des conséquences directes et indirectes de ce confinement meurtrier ? 

25000 français n’auraient pas dû mourir du Covid19 ou d’euthanasie par Rivotril (parce que Covid ou supposés Covid, alors qu’ils ne souffraient parfois que d’une simple grippe, d’une embolie pulmonaire ou d’un infarctus, le tout classé détresse respiratoire au téléphone et donc refusés en hospitalisation). Ils avaient pour seul tort d’être âgés ou handicapés et la malchance de ne pas avoir reçu un traitement précoce par chloroquine et azithromycine interdit par le gouvernement pour les vrais Covid19. Ils n’avaient pas non plus eu la chance d’avoir été examinés, par un médecin au lit du malade, pour établir un vrai diagnostic et donc se voir prescrire un traitement adapté.
 
Pourquoi le Covid19 a-t-il conduit à l’arrêt de tous les soins habituels ? Qui en a décidé ? Au nom de quelle médecine ?

Si on avait suivi l’exemple de la Corée, de Taiwan, du Japon ou de l’Allemagne, (qui n’ont pas confiné, mais seulement pratiqué des quarantaines ciblées), on aurait probablement pu éviter une grande majorité de ces décès.
 
Les « morts politiques » par interdiction de soigner via le plan Blanc

D’autres décès ont aggravé le bilan du Covid19  et de ce confinement aveugle et général : plus de 25000 victimes au minimum seront à déplorer, conséquence de l’interdiction de soigner, qu’ils soient déjà morts (d’arrêt cardiaque, d’accidents vasculaires cérébraux, de suicide) ou qui vont mourir dans les mois ou les années qui viennent, car leurs chances de guérison ont été définitivement compromises par le retard de diagnostic et de traitements imposé par le plan Blanc.[5] Parmi eux 10000 à 15000 des 90000 cancéreux qui auraient dû être reconnus durant les 3 mois du plan blanc, mais aussi combien de cardiaques , d’hypertendus, de malades neurologiques, de diabétiques..[6]

Pour un docteur qui a juré de défendre ses malades, toutes ces victimes du Covid non traitées et ces malades abandonnés constituent une violation directe du serment d’Hippocrate et de l’arrêt Mercier de 1936.  Celui-ci impose de donner à chaque patient les meilleurs soins en fonction des données acquises de la science et non pas des recherches en cours. Le refus de traitement doublé du confinement a mis la France dans la plus mauvaise position
puisqu’à ce jour, nous sommes le pays au monde qui a la plus forte mortalité par rapport au nombre de contaminés.
 
Quelles compétences pour oser afficher ce graphique avec la mention « faux » ?
News au 23 juin 2020 Graph_nombre_de_morts_par_pays_par_mode_de_confinement

William Audureau, journaliste se permet de traiter notre graphique sur la mortalité mondiale du Covid en fonction du type de confinement, de « grossier et manipulateur » et l’affuble d’un « faux » alors que toutes les données sont exactes et vérifiables par tous : il s’agit des données publiées par l’OMS [7] . Les remet-il en cause ? Dans ce cas, il devrait nous le dire.

Dans son texte, il sous-entend par un « sic » que le confinement aveugle ne pourrait jamais être suivi d’une multiplication de la mortalité par 200. Pourtant ce coefficient était vrai au 15 mai ; au 17 juin 2020 les données de l’OMS donnent une mortalité de 834 par million d’habitants en Belgique, confinée aveuglément à la française, contre 4,4 à Singapour, soit 190 fois plus, attribuable à ce confinement délirant.

Faire appel à un statisticien pour parler de corrélation et de causalité sans lui fournir toutes les données de l'analyse est trop facile, mais "les décodeurs du Monde" se le permettent.  Afin de tirer conclusion de causalité il faut un peu plus de temps qu'une simple question au téléphone et un propos pris hors de son contexte.  Nous aurions pu facilement faire de même et leur faire dire l'inverse des propos tenus.   
 
La nouvelle médecine pratiquée par des non-médecins
 
Pour étayer son argumentation, le journaliste du Monde ne recueille pas l’avis de médecins cliniciens, mais de non-médecins selon la coutume « moderne » qui sévit depuis quelques années :  faire des séminaires de refondation de la santé, avec des sociologues, des économistes, des biologistes, mais exceptionnellement de vrais docteurs, parfois un médecin de santé publique, mais de médecins de terrain au lit du malade, quasiment jamais.

Ainsi, il interroge des non-médecins (Patrick Pintus, professeur d’économie, Pierrick Tranouez, ingénieur de recherche, Olivier Borraz, directeur du Centre de sociologie des organisations). Ces trois-là trouvent le graphique contestable parce qu’il n’y aurait qu’une corrélation statistique entre le confinement et mortalité.

Ils ont raison sur la réalité d’une corrélation statistique significative forte mais paraissent ignorer qu’en médecine d’observation la mise en évidence d’une corrélation statistique évoque la possibilité d’un lien de causalité directe et constitue la première étape de sa démonstration. Ces notions furent agitées sur les ondes ces trois derniers mois à propos de la polémique ubuesque sur la chloroquine.

Ce graphique dont les données sont indiscutables soulève donc un problème crucial qu’ils refusent d’aborder : pour quelle autre raison les pays qui confinent sans séparer les infectés des autres seraient-ils dans le top 5 mondial de la mortalité ?
 
Aucune autre raison valable exposée dans cet article pour expliquer l’importance de la mortalité dans les pays confinés aveuglément

Et lorsque ces chercheurs évoquent quelques hypothèses susceptibles d’être responsables des différences de mortalité observée, ils se gardent bien de rechercher les corrélations statistiques nécessaires à leur crédibilité. Non, ils préfèrent se fier à leur intuition et/ou à leur croyance, ce qui est paradoxal dans le cadre d’une critique soi-disant scientifique d’un graphique.

Ils prétendent que la diminution des cas de contamination dans les quatre pays confinés à la française serait liée au confinement aveugle, mais cette hypothèse est totalement incompatible avec la durée d’incubation de la maladie[8], les dates des confinements et les courbes de contaminations qui ne paraissent pas avoir intéressé nos contradicteurs non-médecins.

L’analyse la plus récente de la maladie[9], comme celles qui l’ont précédé ont démontré que la durée d’incubation, (temps qui s’écoule entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes permettant le diagnostic clinique), est d’environ 5 jours. S’il était efficace sur la transmission de la maladie, le confinement aveugle devrait entraîner une diminution du nombre de contaminations quotidiennes dès les 5-6e jours du confinement.
 
Le confinement italien, un échec majeur

En Italie, instauré le 9 mars, le confinement aurait dû entraîner une décroissance du rythme des contaminations ou au moins sa stabilisation dès le 14-15 mars. Or les données de l’OMS objectivent une explosion des contaminations jusqu’au 30 mars.

L’échec patent du confinement aveugle a d’ailleurs contraint les autorités sanitaires italiennes (plus souples que les Françaises) à recommander le traitement par l’hydroxychloroquine des infectés confinés à domicile.

C’est 8 à 10 jours après l’instauration du traitement par l’hydroxychloroquine que la courbe des contaminations s’est inversée en Italie, double preuve de l’inefficacité du confinement aveugle, policier et de l’efficacité de la chloroquine qui aurait largement suffi à traiter l’épidémie en évitant le drame économique, social et psychologique de l’enfermement carcéral d’une population innocente.
News au 23 juin 2020 Graph_1_0
 
Espagne et France, échecs patents du confinement

En Espagne et en France la baisse des contaminations a été également beaucoup trop tardive (une vingtaine de jours) pour être attribuée au confinement
News au 23 juin 2020 Graph_2
 
En Belgique, le confinement parait même avoir été franchement nocif, puisque c’est après celui-ci que les contaminations ont explosé, contrairement à la situation dans les Pays-Bas voisins non confinés et qui s’en sortent avec une mortalité deux fois plus faible.
 
Pourquoi refuser la comparaison entre les pays ?

Nos contradicteurs affirment que comparer les situations des différents pays n’a pas d’intérêt.  Pourtant chaque soir, dans les journaux télévisés, s’étalent encore les mortalités comparées dans le monde. Peut-être pour tenter de critiquer les USA ou le Brésil qui, relativement, ont plutôt moins de morts que nous ?
 
Les adeptes des modélisations qui ont coûté si cher au monde ?

Comment analyser autrement l’effet des différentes politiques sanitaires ? En tout cas, pas avec des modélisations dont le modèle achevé a été celle de Ferguson[10] qui a servi de prétexte pour nous confiner. Il prédisait 2,2 millions de morts aux USA, 500000 en Grande Bretagne et en France, 100000 aux Pays-Bas et 70000 en Suède si on ne confinait pas aveuglément.

Ces deux derniers pays ont refusé le confinement et ne pleurent respectivement au 17 juin[11] que 6070 et 4939 morts, soit 14 à 16 fois moins que ce qu’avait prévu Ferguson !
 
Les décodeurs se basent sur leur intuition et non sur les faits

Pierrick Tranouez affirme aussi péremptoirement que : « quand on voit les courbes de la Suède [qui n’a pas opté pour un confinement généralisé], de la Norvège et de la Finlande, cela donne l’intuition que c’était une bonne idée de confiner ».

Mais intuition mal informée n’est pas scientifique.
Sait-il que Camilla Stoltenberg, directrice générale de l’Institut norvégien de santé publique a affirmé fin mai que le confinement n’était vraisemblablement pas responsable[12] des bons résultats sanitaires de son pays en précisant[13] « le taux de reproduction effectif était déjà tombé à 1,1 le 12 mars » [avant le confinement]. De ce fait, « les résultats obtenus avec confinement ou sans confinement auraient été similaires ». « Nous aurions pu rester non confinés en prenant simplement une série de précautions pour ralentir l’épidémie. Il est important que nous en soyons conscients ».
 
Mea culpa de la première ministre norvégienne

L’agence norvégienne des statistiques a calculé les dommages permanents causés par les fermetures d’écoles : « chaque semaine d’enseignement en classe refusée aux élèves, freine les chances de réussir sa vie et réduit de façon permanente le potentiel futur des revenus ».

C’est sur ces données que la première ministre norvégienne Erna Solberg vient courageusement de reconnaitre à la télévision nationale qu’elle aurait dû suivre l’exemple de ses voisins suédois et a regretté les contraintes sanitaires qu’elle a imposées[14]. Nous accordons à notre contradicteur aux intuitions erronées la présomption de bonne foi : il ne regarde peut-être pas cette chaine où la ministre s’est exprimée en norvégien... 

Pierrick Tranouez affirme encore : « plus cela se passait mal dans un pays, plus on a confiné. Quand ça se passait mieux, on confinait moins. »   Ce qui n’est évidemment qu’un constat des faits, non de leur intérêt, mais reflet de la pression des organisations internationales sur les gouvernements via la manipulation de la peur sur les peuples.  Rien d’une démonstration scientifique.
 
Que disent les courbes de progression de l’épidémie ?

Lorsqu’on examine les courbes de contamination des Pays-Bas et de la Belgique, on peut vérifier que le confinement belge a été décidé et imposé alors que tout se passait aussi bien en Belgique que chez ses voisins néerlandais et que c’est après le confinement que la situation belge a échappé à tout contrôle.
News au 23 juin 2020 Graph_3
 
Décision prise sur la panique créée par les prédictions et non sur un état critique réel

Même chose en France : la décision de confiner aveuglément n’a pas été motivée par une situation menaçante, mais par la crainte des prédictions cataclysmiques de Ferguson promettant 500000 morts, si on ne confinait pas.
News au 23 juin 2020 Graph_4
 
Patrick Pintus prétend aussi que l’âge avancé des populations en Espagne, l’Italie et la France, expliquerait le surplus de mortalité observé, ce qui ne serait pas le cas en Asie.

Ignore-t-il ou feint-il d’ignorer que le Japon possède la population la plus vieille du monde et que la mortalité au 17 juin y est de 7,25/ million contre 580/ million en Espagne, 559/ million en Italie, et 467/ million en France (soit 64 fois plus que le Japon) dont les populations sont pourtant plus jeunes ? A-t-il recherché une corrélation statistique (qui n’existe pas) entre l’âge médian des populations et les mortalités observées en Europe ?

Il n’hésite pas non plus à prétendre qu’en « Europe, le déclenchement le plus fort de la pandémie a eu lieu dans les pays les plus touristiques » pour une épidémie qui a frappé précisément en dehors de la saison touristique. Heureusement pour nous qu’elle n’est pas apparue en été, et pour la Grèce, qu’elle n’est pas un pays touristique !
 
Quant à expliquer les différences de mortalité entre les pays par la conscience du risque épidémiologique comme le fait Peter Piot, c’est reporter sur les populations la responsabilité écrasante de nos décideurs, ceux qui nous ont imposé leur décision totalitaire de confinement aveugle et une mortifère interdiction de la chloroquine.
 
Il ne fallait pas confiner globalement, seulement isoler les malades cliniques, et les traiter dès le début par chloroquine, comme près de 3 milliards de personnes au monde.

Soulignons à ce propos que contrairement à ce que les médias répètent la chloroquine est prescrit dans la majorité des pays du monde et que la population des pays qui recommandent officiellement la chloroquine (Chine, Russie, Inde, Maroc, Algérie, Malaisie) atteint actuellement près de 3 milliards d’êtres humains.
 
Pour le plaisir des décodeurs, nous leur dédions un autre graphique, lui aussi basé sur les données de l’OMS, qui montre une corrélation fortement significative entre la politique officielle des autorités sanitaires des différents pays envers la chloroquine et la mortalité observée.
News au 23 juin 2020 Graph_5_0

Il est important que tous ceux qui s’intéressent aux résultats réels de la politique de confinement et de l’interdiction de la chloroquine se concentrent sur les faits observés.  Le reste n’est que petite politique qui met malheureusement la vie des êtres humains en jeu.
Intuitions, approximations, rumeurs n’ont pas leur place en médecine.
 
Peut-on encore croire le Monde ?

Les décodeurs du Monde déploient beaucoup d’efforts pour éluder les responsabilités de nos dirigeants dans la catastrophe sanitaire, sociale et économique due au confinement et pour minimiser leur inconduite dans la crise du Covid19.

Ils ont été les avocats zélés de K Lacombe fustigée pour n’avoir pas mentionné ses liens d’intérêt avec Gilead lors de son agression publique contre le professeur Raoult. Curieusement, l’article destiné à la blanchir a oublié de rappeler la loi française sur la transparence en santé qui impose à tout médecin qui prend publiquement la parole de révéler ses liens d’intérêts.
Ne pas le faire constitue une infraction à cette loi et au code de santé publique.

Les décodeurs du Monde se sentent-ils obligés de défendre les protégés de Bill Gates (Neil Ferguson, l’OMS et les médecins français liés à Gilead), instigateurs du confinement en contrepartie
du don de 4 millions de dollars que le journal le Monde a reçu[15] des fondations Bill Gates ? Nous n’osons pas l’imaginer.

Sont-ils comme les rédacteurs du Lancet et du New England Journal of Medicine qui ont reconnu être « contraints » d’accepter les articles truqués concoctés par l’industrie pharmaceutique qui assure une part importante de leur budget ?

Il est triste de constater que le Monde a suivi la dérive financière des grandes revues médicales préférant faire la propagande des puissants qui les financent au détriment de l’information équilibrée qui constituait jadis l’éthique des journalistes d’investigation et la réputation du journal.

Après le Lancet Gate et le NEJMGate, assisterons-nous à un « le Monde Gate » ?
 
Si on revenait au bon sens, la médecine aux médecins !

Il faudrait qu’enfin ce soient des médecins qui décident du traitement des malades, discutent des résultats des politiques médicales, plutôt que des spécialistes non-médecins, des épidémiologistes et des virologues même très compétents dans leur domaine, mais pour lesquels les malades ne sont que des abstractions numériques modélisables.
 
Un patient n’est pas modélisable

Et bien sûr le système de santé devrait être rendu aux médecins cliniciens, ceux qui examinent, touchent, palpent, auscultent les malades, les autres spécialités qui ont pris le pouvoir depuis 50 ans « au nom de la science » ne devraient être là que pour aider le clinicien !
 
Stop le hold-up ! Faites médecine si vous voulez faire de la médecine

Il suffit ! Le hold-up de la médecine par les technocrates du ministère et son bras armé, les préfets directeurs d’agences régionales de santé, a cassé ce qui fonctionnait si bien jusque dans les années 90[16].

Au nom d’une médecine « quantifiée » qui devait remplacer les soins individuels, notre santé a été mise entre les mains de personnes ayant sûrement de grandes compétences dans leur domaine, mais ne savent pas ce qu’est un malade.

Les feuilletons grotesques des masques, des tests et de la chloroquine ont illustré avec brio le délire de la médecine de soins confondue avec science et recherche. Deux univers.
Qui appelez-vous au lit de votre fille quand elle a 40° ? Le sociologue ? L’économiste ? L’épidémiologiste ?  Le virologue et ses éprouvettes ? La réponse vous appartient.

Auteur(s): Gérard Delépine et FranceSoir
-
[3] Et diplômé de statistiques médicales
[4]Pub med est le principal moteur de recherche de données bibliographiques de l'ensemble des domaines de la médecine. Hébergé par la Bibliothèque américaine de médecine des Instituts américains de la santé Il a été développé par le Centre américain pour les informations biotechnologiques (NCBI). Il est ouvert, accessible à tous.
[5] Le plan Blanc décidé par Matignon dès le 15 mars a interdit aux établissements publics et privés de prendre en charge toute pathologie hors Covid, sauf les urgences dont le degré réel d’urgence est jugé par l’ARS et non pas par le malade ni le médecin.
[8] La durée d’incubation est le temps qui s’écoule entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes permettant le diagnostic clinique
[9] LauerS A et all: The Incubation Period of Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) From Publicly Reported Confirmed Cases: Estimation and Application, Annals of Internal Medicine, 20 Mars 2020
[11] OMS Covid 19 situation report 149
[12] D Dewitte Norvège : ‘Le confinement n’était pas nécessaire pour gérer le covid-19’Business AM 28/5/2020
[13] COVID-19-EPIDEMIEN : Kunnskap, situasjon, prognose, risiko og respons i Norge etter uke 18 Folkehelseinstituttet, 5. mai https://www.fhi.no/contentassets/c9e459cd7cc24991810a0d28d7803bd0/notat-...
[14] Erna Solberg le 27 mai à la télévision d’état : « J'ai probablement pris de nombreuses décisions par peur"
[15] Nexus Pourquoi la Fondation Bill & Melinda Gates a subventionné le journal Le Monde à hauteur de 4 millions de dollars ? 6 MAI 2020 https://www.nexus.fr/actualite/news/fondation-bill-melinda-gates-le-monde/
[16] canempechepasnicolas.over-blog.com/2020/05/le-hold-up-de-la-medecine-par-la-bureaucratie-au-service-de-la-finance.le-role-des-ars.html
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sante-et-argent-magique-le...
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 24 Juin - 8:06

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 24 Juin - 8:08

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Mer 24 Juin - 8:11

- 8 -


On June 15th, Robert F. Kennedy, Jr. interviewed the founder and president of Sound Choice Pharmaceutical Institute, Dr. Theresa Deisher, on the use of aborted fetal tissue in vaccines. Mr. Kennedy and Dr. Deisher covered a wide range of topics including which vaccines contain human fetal tissue, what the existing research tells us in terms of health risks, and what alternatives might be used in place of human DNA in vaccines.

childrenshealthdefense.org/…/robert-f-kenned…
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8008
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 23 juin 2020 Empty Re: News au 23 juin 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum