Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-28%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
394 € 549 €
Voir le deal
-53%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – Limxems – Classe A+++
15.99 € 34.20 €
Voir le deal

News au 26 juin 2020

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Ven 26 Juin - 11:43

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Ven 26 Juin - 11:48

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Ven 26 Juin - 11:58

- 1 -

Après le Coronavirus ? Le « Grand Reset »

Le temps est venu de vivre ce que Vincent Held nous annonçait dans son livre Après la crise, Chronique de l'émergence d'un Nouvel Ordre Monétaire International. Je voulais juste informer ceux qui se réjouissent de ces mesures, que « l'hélicoptère monétaire » est une idée purement néolibérale. Elle a été promue par l'économiste Milton Friedman. Voir ICI

News au 26 juin 2020 Medium_reset

Tout cela est d'ailleurs concocté dans les antres de l'appareil globaliste 100% néolibéral. Il est bien sûr aux mains de ceux qui ont mis sur l'ensemble des capitaux et ressources en tous genres de la planète. Voir ICI Le nouvel ordre monétaire international est déjà là, un des fruits récoltés par l'élite financière suite à son magistral coup d'Etat planétaire.

Les États-Unis en mode « Big Reset »

Alors que toute notre attention est focalisée sur une crise sanitaire aussi insaisissable qu'angoissante, des évolutions historiques majeures se préparent sous nos yeux, sans même que nous nous en apercevions. C'est le cas, en particulier, dans le domaine économique.

D'après le célèbre magazine Forbes en effet, les États-Unis viennent de créer un dollar électronique. Ou plus précisément : un dollar sous forme de monnaie digitale de banque centrale (Central Bank Digital Currency - CBDC).

Ceci signifie ni plus ni moins que l'arrêt de mort de notre système monétaire actuel, caractérisé par :

1) le contrôle total de la finance privée sur la création monétaire ;

2) la prépondérance du dollar dans les échanges internationaux.

Pour déployer son « hélicoptère monétaire », c'est-à-dire permettre à la Réserve fédérale de transférer de l'argent directement aux citoyens et aux entreprises américains, Donald Trump doit en effet reprendre le contrôle de sa monnaie, aujourd'hui entre les mains des grandes banques.

La nouvelle monnaie électronique américaine va donc permettre à la Réserve fédérale de créer de l'argent et d'en disposer à sa guise, ce qu'elle ne peut actuellement pas faire. Sur le plan pratique, la Réserve fédérale va ouvrir un compte à chaque citoyen américain et à chaque entreprise « éligible au stimulus » pour leur donner accès à ces « dollars électroniques ». Les uns et les autres n'auront ainsi plus simplement un compte en banque, mais des avoirs en monnaie digitale (wallet) déposés directement auprès de la banque centrale.

« Carmelle Cadet, fondatrice et CEO d'EMTECH, une société de technologies et services modernes pour banques centrales [...] a récemment lancé une initiative aux États-Unis [...] pour garantir que les personnes sans affiliation bancaire [...] recevront les paiements du stimulus économique. » ( Forbes, 23/03/2020 )

A noter que cette décision de changer de système monétaire ne peut pas être prise par un pays seul, puisqu'elle concerne l'ensemble du système monétaire international. En d'autres termes : un changement coordonné de système monétaire va avoir lieu à brève échéance - et ce, dans le monde entier !

News au 26 juin 2020 Comptes_privc3a9s_bns
Offrir à chaque citoyen un compte auprès de la banque centrale ? Une idée également soutenue par le gouvernement suisse.

Or, cette transition historique ne se fera sans doute pas totalement sans heurts...

Plusieurs scénarios pour le Grand Reset

« [Christine Lagarde] va réaliser - en fait, elle le sait déjà [...] qu'il lui reste très peu de munitions. [...] Nous allons vivre un changement de régime en matière de politique monétaire. [...] l'Europe sera sans doute la première à mettre de l'argent directement dans la poche des consommateurs et des entreprises » [1]

Voilà ce qu'expliquait en août dernier l'ancien président de la Banque nationale suisse (BNS) Philipp Hildebrand, qui conseille aujourd'hui la Banque centrale européenne (BCE) en tant que vice-président du méga-fonds d'investissement BlackRock. « L'hélicoptère monétaire » voulu par Donald Trump apparaît donc non pas comme un choix volontaire, mais comme un choix forcé. Car la situation économique pourrait subitement se dégrader à tel point qu'il faudra absolument soutenir les citoyens à l'aide de subventions pour assurer leur survie...

Mais que va-t-il donc nous arriver ?

News au 26 juin 2020 Marianne_hc3a9licoptc3a8re
L’Europe et les États-Unis vont très prochainement être confrontées à des problèmes extrêmement similaires… Mais y apporteront-ils les mêmes réponses ?

Sans entrer dans trop de détails sur la manière dont la crise financière de 2007-2008 a été mise sous le tapis plutôt que résolue, il nous faut ici introduire la notion de Big Reset. Car ce terme, inventé par le journaliste économique néerlandais Willem Middelkoop, allait être adopté dès janvier 2014 par Christine Lagarde. Soit quelques jours à peine après la sortie du livre éponyme de M. Middelkoop !

Or, comme celui-ci l'explique sans ambages, le « Reset » va consister, pour nombre d'États surendettés ( et « en particulier les pays du Sud » de l'Europe ), à faire défaut sur leur dette. Le risque étant que cette dette soit compensée en supprimant « de l'épargne et des fonds de pension »...

« A un [certain] moment après 2015, une part de l'épargne et des fonds de pension pourra être utilisée pour réduire la dette ». [2]

Même si ses explications sont volontairement peu claires, M. Middelkoop laisse en réalité envisager plusieurs scénarios, que nous allons tenter de formuler ici dans nos propres termes et au mieux de nos connaissances :

  1. Le scénario-catastrophe de la déflation : Les dettes étatiques seraient compensées par la confiscation d'avoirs bancaires, ainsi que le prévoient aujourd'hui les législations « bail-in » en vigueur dans la plupart des pays occidentaux (cf. illustration ci-dessous). Dans ce cas de figure, la déflation créerait un véritable tsunami financier, des masses d'emprunteurs devenant subitement incapables de rembourser leurs dettes - voire simplement d'en payer les intérêts. Le marché immobilier serait alors particulièrement touché, énormément d'emprunteurs étant voués à perdre la propriété de leur bien. La crise ferait boule de neige, rendant inévitable un sauvetage en continu du système financier. Ce scénario apocalyptique est parfaitement compatible avec la « décroissance économique » en pente raide réclamée par certains groupes d'intérêts au nom de « l'urgence écologique ».

  2. Le scénario d'un choc inflationniste redistributif : Au lieu de confisquer l'épargne, les banques centrales pourraient utiliser leur tout nouveau pouvoir de création monétaire pour recapitaliser directement le système bancaire, à l'aide d'injections d'argent frais. Dans ce cas de figure, les emprunteurs se verraient subitement allégés d'une part importante de leur dette (20 % ? 30 % ? plus encore ?). Les personnes endettées bénéficieraient alors d'une sorte « d'année de jubilé » biblique, pour reprendre l'expression de Willem Middelkoop, alors que les détenteurs d'obligations seraient les grands perdants ( fonds de pension ). La redistribution de richesse du secteur financier ( détenteurs de la dette ) vers le public ( emprunteurs d'hypothèques, de leasings, etc .) pourrait contribuer à relancer la demande pour faire repartir l'économie au plus vite.

  3. Le scénario mixte d'une déflation compensée après-coup par des injections monétaires de même ordre de grandeur : Dans ce cas de figure, la limitation de l'inflation serait plus clémente pour les fonds de pension, dont les placements en obligations seraient moins entamés que dans le scénario précédent. Les personnes qui font confiance au système bancaire pour protéger leurs avoirs seraient en revanche plus fortement sollicitées - y compris éventuellement via des expropriations physiques (coffres...).

News au 26 juin 2020 Bail_in_international
Les « bail-ins » sont des lois de confiscation de l’épargne destinées à sauver les grandes banques en difficulté lors de la prochaine crise financière…

Le premier scénario nous semble pouvoir être éliminé d'office. Donald Trump souhaitant être réélu, cette option paraît en effet totalement impraticable. Ainsi, les dirigeants politiques d'autres pays qui s'engageraient tout de même dans cette voie extrémiste risqueraient-ils fort d'être considérés par leurs administrés comme des criminels - à juste titre, sans doute. Il serait ainsi difficile de ne pas faire suivre des confiscations bancaires de grande ampleur par un paquet de mesures conséquent, tel que celui que préparent les États-Unis en ce moment.

Par ailleurs, en se revendiquant des idées de Willem Middelkoop, Christine Lagarde indique qu'elle est bien consciente de l'existence d'alternatives bien moins dévastatrices pour l'économie et la société (cf. le concept biblique de « l'année du jubilé »). Le choix va donc clairement se situer entre les scénarios nº 2 et 3. A entendre Willem Middelkoop, il s'agira d'ailleurs plutôt du scénario 3, étant donné sa conviction que les « épargnants » bancaires feront partie des perdants, indépendamment de la manière dont ils placent leur argent...

News au 26 juin 2020 Prix_platine
Le cours de certains métaux précieux tels que l’argent et le platine atteint aujourd’hui des niveaux historiquement bas… serait-ce le moment d’en acheter un peu ?

Alors que faire ? Eh bien, en tout état de cause, les banques sont toujours ouvertes...

LE « GRAND RESET » SELON WILLEM MIDDELKOOP ET CHRISTINE LAGARDE

https://youtu.be/Cbq0Lh0SV1A

https://youtu.be/sJWBMYsWYEc

Notes :

[1] « BlackRock's Hildebrand Tells Europe Cash Handouts Should Be Next », Bloomberg, 15/08/2019

[2] cf. « Willem Middekoop Interview - The Big Reset » sur Youtube : «Er wordt toegewerkt naar en moment na 2015 dat en deel van het spaar en pensioengeld gebruikt kan worden om die schuldenberg kleiner te maken
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Ven 26 Juin - 16:37

- 2 -

[Cet article de septembre 2019 explique l'article précédent du 30 mars 2020. Chose intéressante : l'Antéchrist-Bergoglio, comme par hasard, propose la même chose, à la différence près qu'il appelle cela "salaire universel", ce qui est d'ailleurs pire car cela sous-entendu un travail obligatoire pour tous.]

REVENU UNIVERSEL, dernière phase avant le RESET GLOBAL ?
avec Vincent Held


News au 26 juin 2020 Hildebrand-blackrock

Tout sourire. L’ancien président de la Banque nationale suisse – reconverti dans la haute finance américaine, prévoit un cataclysme financier. Les militants du revenu de base universel, eux, peuvent se réjouir. Leur vœux vont se réaliser bien plus vite encore qu’ils ne l’espèrent !

Avant-propos:

Les néolibéraux d’hier et d’aujourd’hui prônent d’une seule et même voix le revenu universel.
https://lilianeheldkhawam.com/?s=revenu+universel&submit=Recherche

L’occasion nous est redonnée de rappeler que le concepteur du revenu de base est Milton Friedmann lui-même.

Après les taux négatifs confiscatoires, il s’agit donc d’une nouvelle étape du concept néolibéral. Probablement l’ultime avant le reset global.

Avant de vous réjouir trop de cette supposée manne, dites-vous bien que quelqu’un va payer cette masse financière. Il s’agira très certainement de nouveaux gages que votre gouvernement et/ou des dirigeants de votre collectivité territoriale vont offrir contre cette création monétaire. A moins qu’il ne s’agisse tout bêtement de la redistribution de votre épargne (y compris assurances-vie, retraites, etc.). Dans tous les cas, la Dépossession entre dans sa dernière phase.

News au 26 juin 2020 1ereCouv

Tout cela pour dire que VOUS paierez avec vos derniers deniers et jusqu’à vos derniers biens que vous détenez encore. C’est comme cela depuis que la création de la monnaie-crédit a été offerte aux quelques mains. Et aucun de vos élus ne conteste ce privilège impérial planétaire.

Voici les preuves de ces propos. Vincent Held illustre le phénomène par le cas suisse. Mais ne doutons pas que la même chose est en préparation aux quatre coins du monde. Globalisation oblige.
LHK

L’ex-président de la Banque nationale suisse vous annonce…
l’arrivée du revenu de base universel !
par Vincent Held

« [Christine Lagarde] va réaliser – en fait, elle le sait déjà […] qu’il lui reste très peu de munitions. […] Nous allons vivre un changement de régime en matière de politique monétaire. […]  l’Europe sera sans doute la première à mettre de l’argent directement dans la poche des consommateurs et des entreprises ».

News au 26 juin 2020 Zuckerberg-iii
Le revenu universel a la cote dans les milieux d’affaires mondialisés – et notamment à Davos…  (ci-dessus: vidéo du Mouvement Français pour un Revenu de Base)

News au 26 juin 2020 Ob_640218_monnaie-helicoptere
Le 15 août dernier, Philipp Hildebrand, le président déchu de la Banque nationale suisse – aujourd’hui employé du « mastodonte de Wall-Street » BlackRock, qui conseille la Banque centrale européenne (BCE) – a expliqué que celle-ci devra bientôt se mettre à distribuer de l’argent directement à la population. C’est ce que les économistes appellent « l’hélicoptère monétaire ». Un nom savant qui désigne en réalité… le revenu de base universel !

« Vous pouvez créer de la monnaie et la distribuer aux gens. C’est l’hélicoptère monétaire. […] La question est de savoir […] quand il est opportun de recourir à ce type d’instrument de dernier recours. » (Peter Praet, chef économiste de la BCE)

Comme l’explique la citation ci-dessus, « l’hélicoptère monétaire » consiste à créer de l’argent frais pour le distribuer directement aux citoyens… Or, lorsque cette opération est répétée de façon régulière, elle revient, bien évidemment, à mettre en place un revenu de base universel !
Depuis de nombreuses années, le Financial Times soutient simultanément l’idée de « l’hélicoptère monétaire » et la campagne internationale en faveur du revenu universel. Et pour cause : il s’agit d’une seule et même chose !

C’est précisément ce qu’avait expliqué, en décembre 2017, une députée suisse à ses collègues du Parlement :

« La Banque nationale devrait fournir de l’argent sans dette. […] Si l’argent est versé directement à la population […], il en résulte automatiquement une sorte de revenu universel. […] La Banque nationale suisse [pourra] créer de l’argent – et le répartir – comme depuis un hélicoptère ». [1]

News au 26 juin 2020 Hc3a9licoptc3a8re-latribunepng
A partir de mars 2016, en l’espace de quelques mois, non seulement la Banque centrale européenne (BCE), mais également la Réserve fédérale américaine, la Banque du Japon, la Banque de Suède – ou encore la Banque nationale suisse, se sont subitement passionnées pour l’idée de « l’hélicoptère monétaire ». Plusieurs hauts dirigeants de ses établissements se disant d’ailleurs prêts à mettre en œuvre cette « mesure de dernier recours » en cas de « situation extrême » ou « complètement bloquée »…

La déclaration de Philipp Hildebrand, quoique passée quasiment inaperçue de nos médias et dirigeants politiques, est donc un signal extrêmement fort. Le « changement de régime monétaire » qu’il annonce laisse en effet augurer de secousses financières « extrêmes », annonciatrices de bouleversements économiques majeurs.

News au 26 juin 2020 Bail-ins
Les « bail-ins » sont des lois de confiscations de l’épargne destinées à sauver les grandes banques menacées de faillite. Que ce soit en Suisse, dans l’UE ou ailleurs, ces législations n’ont pas été adoptées par hasard. Le think tank gouvernemental France Stratégie estime d’ailleurs que ces expropriations représentent « la solution la plus évidente » (p.4)  au problème du surendettement européen.

La crise financière historique qu’annonce aujourd’hui Philipp Hildebrand avec un sourire confiant débouchera ainsi sur un nouvel ordre économique et monétaire. Et une réalité quotidienne bien moins rose que ne veulent le croire les touchants – mais naïfs – militants du revenu de base universel…
 
News au 26 juin 2020 Couverture-vincent
 
Une des thématiques traitées par Vincent Held, texte dans le livre « Après la crise : chronique de l’émergence d’un nouvel ordre monétaire international »

https://reorganisationdumonde.com/produit/apres-la-crise/

Suisse : introduire un revenu de base pour confisquer l’épargne-retraite ?


Non, la Suisse n’est pas un pays communiste – loin s’en faut. Cependant, la suppression pure et simple des rentes de retraite dites « LPP » – qui sont pourtant basées sur une épargne privée ! – peut aujourd’hui être proposée ouvertement par des parlementaires sans susciter le moindre émoi. Et ce n’est pas d’un marginal quelconque – mais bien d’un représentant du plus grand parti politique helvétique – que nous vient aujourd’hui cette demande d’expropriation tout-à-fait inédite !

« Nous dépensons aujourd’hui des sommes colossales pour redistribuer les fonds des assurances sociales de façon équitable – et en particulier l’assurance-vieillesse, la prévoyance professionnelle (LPP), l’assurance-invalidité, l’assurance-chômage, l’assurance-accidents […] Si l’on pouvait économiser toutes ces dépenses de redistribution et verser un certain montant à tous les habitants de ce pays, alors me disais-je, l’idée [du revenu de base] mériterait réflexion. Mais cela impliquerait que l’on supprime toutes les aides sociales existantes. » [2]

Dixit le député UDC Sebastian Frehner, au cours des débats du Parlement suisse sur « l’Initiative pour un Revenu de Base Inconditionnel »…


Notes :

[1] Débats du Parlement suisse sur l’Initiative Monnaie Pleine (1ère intervention de Kathrin Bertschy), parlament.ch, 14/12/2017
[2] Pour un revenu de base inconditionnel – Initiative populaire (Premier Conseil), parlament.ch, 23/09/2015
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Ven 26 Juin - 22:54

- 3 -

  Le véritable programme de l'OMS :
un nouvel ordre mondial inspiré de la Chine

L'OMS a géré l'épidémie de COVID-19 dans une affaire spécifique. Il est passé de la minimisation du virus et du lobbying contre les interdictions de voyager en provenance de Chine à la pression pour le verrouillage constant du monde et de son économie. Il y a une méthode derrière la folie: l'OMS utilise la pandémie pour se diriger vers un nouvel ordre mondial qui s'inspire du régime oppressif de la Chine.

News au 26 juin 2020 Leadwhochina

Depuis l'épidémie de COVID-19 en dehors de la Chine, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a joué un rôle de premier plan dans la gestion de la pandémie au niveau mondial. Le pouvoir et l'influence incontestés de cette organisation créée par les Nations Unies ont conduit la plupart des gouvernements du monde à façonner leurs politiques et leur riposte à la pandémie conformément aux données et directives de l'OMS. En d'autres termes, les nations ont permis à une entité mondiale (et non démocratique) de dicter des décisions qui sont prises au niveau national et local.

Le résultat de ce pipeline direct entre l'OMS et les gouvernements nationaux a été profond et d'une grande portée. Alimentés par des modèles et des projections apocalyptiques, les gouvernements ont été invités à confiner toute leur population tout en fermant l'ensemble de leurs économies pendant plusieurs mois. Les conséquences dévastatrices de ce verrouillage mondial sont encore difficiles à quantifier. Cependant, une prédiction faite dans mon article COVID-19 Lockdown: A Global Human Experiment s'est rapidement concrétisée: des milliards de dollars ont été canalisés de la classe ouvrière vers l'élite.

News au 26 juin 2020 2020_04_28_15_26_57_American_b
Les milliardaires américains sont devenus plus riche de 280 milliards de $
depuis le début de la pandémie de COVID-19.
Un titre du magazine Fast Company
sur l'élite financière bénéficiant de la pandémie.

Alors pourquoi l'OMS donne-t-elle des ordres aux nations et à leurs gouvernements démocratiquement élus ? Est-ce dû à ses antécédents éprouvés et à ses conseils éclairés ? Pas du tout. Parce que la réponse de l'organisation à la pandémie à ses stades les plus précoces et les plus critiques n'a été rien moins que désastreuse. Certains pourraient soutenir que c'était même délibéré.

Le 14 janvier, l'OMS a affirmé qu'il n'y avait pas de transmission interhumaine - citant des sources chinoises.

Comme la plupart des gouvernements du monde ont aveuglément suivi les recommandations de l'OMS, les voyages en avion en provenance de Chine se sont poursuivis pendant des semaines et ont permis la propagation du virus à travers le monde. Et, lorsque certains pays ont néanmoins décidé d'arrêter les voyages en provenance de Chine, l'OMS a activement fait pression contre elle.

L'OMS a fait directement pression contre l'interdiction de voyager dans certains pays, dont la Chine.

Un communiqué rendu public pas plus tard que le 29 février a plaidé contre les interdictions de voyager car elles « peuvent perturber les entreprises et avoir des effets sociaux et économiques négatifs sur les pays touchés ».

« L'OMS continue de déconseiller l'application de restrictions de voyage ou de commerce aux pays connaissant des flambées de COVID-19 », indique le communiqué.

«En général, les preuves montrent que restreindre la circulation des personnes et des biens lors des urgences de santé publique est inefficace dans la plupart des situations et peut détourner des ressources d'autres interventions.»

La recherche universitaire de l'Université de Southampton a révélé que jusqu'à 95% des décès n'auraient pas eu lieu si l'OMS avait agi plus tôt.
- SKY News, la Chine a fait appel à l'OMS pour ouvrir les frontières de l'Australie

La dernière phrase est particulièrement accablante: 95% des décès auraient pu être évités si l'OMS ne s'était pas opposée aux interdictions de voyager en provenance de Chine. Compte tenu du fait que l'OMS a activement combattu la mesure la plus importante pour arrêter la propagation du virus, pourquoi continue-t-elle à façonner les politiques gouvernementales ? Parce qu'il est lié à l'élite mondiale.

Le pouvoir de l'OMS

Malgré la diffusion d'informations qui étaient carrément fausses et dangereuses, l'OMS reste incontestablement influente à travers le monde. Le 18 avril, l'organisation a montré son immense pouvoir en diffusant Together At Home , un événement médiatique massif qui a fait d'innombrables célébrités et personnes puissantes louer l'OMS et les entités d'élite derrière elle .

L'OMS est également fortement investie dans le contrôle du flux d'informations concernant le virus.

News au 26 juin 2020 WHO_guidelines
PDG de YouTube :
Nous bannirons tout contenu à propos du coronavirus qui est contre les règles de l'OMS
Un titre issu du Verdict.

S'exprimant sur les sources fiables de CNN , la PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a déclaré que la plate-forme de streaming « supprimerait les informations problématiques » et comprendrait « tout ce qui n'est pas médicalement prouvé ». Elle a ajouté :

« Donc, les gens qui disent 'prenez de la vitamine C; prenez du curcuma, nous vous guérirons', ce sont des exemples de choses qui constitueraient une violation de notre politique. Tout ce qui irait à l'encontre des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé constituerait une violation de notre politique. »

Pourquoi YouTube se soucierait-il même si les gens parlaient de vitamine C dans leurs vidéos ? Parce que, depuis le début de l'épidémie, l'OMS s'est montrée suspicieuse contre tout type de remède ou de solution contre le COVID-19. Chaque fois qu'un traitement est prometteur, l'OMS et le système médiatique qui s'en occupe sont prompts à les mettre en garde et même à le qualifier de dangereux.

Pourquoi ? Parce que l'OMS mise sur une solution unique et universelle : un vaccin.

Un vaccin et rien d'autre

Pour bien comprendre l'état d'esprit derrière l'OMS, nous devons examiner le financement derrière l'OMS.

News au 26 juin 2020 WHO_funders
Les principaux donateurs de l'OMS

Deux des cinq plus grands bailleurs de fonds de l'OMS sont la Fondation Bill & Melinda Gates et l'Alliance Gavi. Comme on le voit dans l'article Bill Gates appelle à une identification numérique pour identifier qui est vacciné , ces deux organisations plaident pour l'utilisation de vaccins pour créer un système d'identification mondial utilisant une sorte d'implant. Le COVID-19 est l'occasion parfaite pour eux de réaliser cela.

Pour que cela se produise, le monde doit vivre dans la peur et sans remède jusqu'à ce que le vaccin soit disponible.

News au 26 juin 2020 2020_04_29_09_12_39_World_Heal
L'OMS avertit les pays de ne pas traiter les patients Covid-19
avec des médicaments non testés en pleine lutte pour un remède
L'un des nombreux titres
mettant en garde contre tout type de guérison ou de traitement.

L'OMS lutte également contre le remède le plus «naturel» contre un virus: l'immunité collective. En effet, compte tenu du fait que COVID-19 n'est pas mortel pour les personnes en bonne santé, permettre à la population de développer naturellement des anticorps contre le virus en vivant avec lui est probablement le moyen le plus naturel de le combattre. Certains pays comme la Suède ont défié le dogme de l'OMS, refusé de confiner sa population et prétendent maintenant que l'immunité collective pourrait être atteinte d'ici juin. Bien sûr, l'OMS met en garde contre cette stratégie. Les sources médiatiques qui sont entièrement vendues à l'ordre du jour de l'OMS ont travaillé dur pour éviter ce concept séculaire. Voici un titre de The Guardian.

News au 26 juin 2020 Herd_immunity_is_a_fatal_strat
L'immunité de groupe
est une stratégie fatale que nous devons éviter à tous prix.

L'article peut se résumer en deux citations :

«Le simple fait est que l'immunité collective, sans vaccin, n'est pas un moyen facile de progresser.»

Et l'article se termine par cette déclaration aberrante.

« Je ne peux pas parler pour tout le monde, mais personnellement, je préfère rester à l'intérieur pendant quelques mois de plus et voir mes parents l'année prochaine. »

Ces déclarations sont 100% conformes au véritable programme de l'OMS : pas de liberté sans vaccin. Afin de justifier cette ligne de pensée, l'article parle du «sacrifice des vulnérables sur l'autel de l'économie». Contrairement à d'autres articles mettant en garde contre tout type de solution, il va à l'extrême en affirmant que l'immunité collective tuerait des millions de personnes âgées, sans tenir compte du fait qu'une stratégie de quarantaine ciblée pourrait être utilisée pour les plus vulnérables tout en permettant aux personnes en bonne santé de rester. gratuit.

Voici un autre article poussant le même ordre du jour.

News au 26 juin 2020 2020_04_29_09_46_33_Coronaviru
Pas de dépistage, Pas de traitement,
Pas d'immunité de groupe, Pas de moyen facile de s'en sortir.
Nous devons nous préparer à une plus sombre réalité.

L'article fait valoir que la seule solution est un État policier à part entière.

« Nous ne parviendrons pas à l'immunité collective dans un avenir proche. Un médicament miracle n'est pas en vue. La seule façon de relancer l'économie est donc de mettre en place un système très efficace pour tester des millions de personnes, suivre leurs mouvements et mettre rapidement en quarantaine ceux qui auraient pu être infectés . »

Cette citation nous amène à une autre raison pour laquelle l'OMS et son système d'élite veulent que l'anxiété COVID dure aussi longtemps que possible : la justification de la surveillance de la population.

Utilisation du COVID pour activer Big Brother

Voici quelques couvertures et gros titres de magazines qui ont été publiés la semaine dernière.

News au 26 juin 2020 Schermafbeelding_2020_04_08_om
« Big Brother peut-il nous sauver ? » sur un magazine français.  

News au 26 juin 2020 2020_04_24_13_37_47_We_need_Bi
Nous avons besoin de Big Brother pour battre ce virus. Ne laissez pas le lobby des libertés civiles nous aveugler sur le fait qu'une plus grande surveillance de l'État, y compris par le biais des cartes d'identité, est nécessaire
Un titre époustouflant du Times UK.  

News au 26 juin 2020 Québec_big_brother
«Le Québec prépare son Big Brother pour la 2e vague».
Les téléphones portables peuvent être suivis

L'OMS a dit au monde que la seule solution viable était un vaccin. Et ils disent qu'un vaccin pourrait prendre des mois ou des années pour être disponible. Que se passe-t-il jusqu'à ce qu'ils décident qu'un vaccin est prêt ? Un État policier où la surveillance de haute technologie, la bio-paranoïa et la mise en quarantaine forcée de personnes sélectionnées à tout moment. Big Brother est désormais un «sauveur», car le suivi constant des individus et des personnes avec lesquelles ils entrent en contact est présenté comme la seule solution pour sauver des vies.

Fait révélateur : Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, qui est actuellement à l'avant-garde de la réponse à la pandémie du pays (tout en respectant pleinement les directives de l'OMS) est apparue dans un film bizarre de 2010 sur une pandémie. Le film «ÉPIDÉMIE : Anatomie d'une peste» traite du scénario fictif de la résurgence de la variole au Canada. Ce qu'elle dit pendant le film est stupéfiant.

News au 26 juin 2020 2020_04_29_10_57_20_Dr_Tam_and
Theresa Tam dans le film « Outbreak: Anatomy of a Plague ».

Dans le film, Tam parle des mesures à prendre en cas d'épidémie de variole. Elle dit:

« S'il y a des gens qui ne sont pas conformes, il y a certainement des lois et des pouvoirs de santé publique qui peuvent mettre en quarantaine des personnes dans des contextes obligatoires. »

Elle ajoute :

« Il est possible que vous puissiez suivre les gens, mettre des bracelets sur leurs bras, avoir la police et d'autres configurations pour assurer la quarantaine. »

Le narrateur du film continue :

«Des postes de contrôle de police sont installés sur tous les ponts et tous ceux qui quittent la ville doivent présenter une preuve de vaccination. Ceux qui refusent de coopérer sont emmenés dans des centres de détention provisoire. »

Depuis le début de l'épidémie de COVID, l'OMS a constamment guidé le monde vers un état policier jusqu'à la libération d'un vaccin approuvé. À bien des égards, l'OMS cherche à ce que le monde entier suive l'exemple de l'État policier de haute technologie le plus avancé au monde : la Chine.

La Chine dans le monde

Grâce à son système de crédit social orwellien, ses horribles camps de rééducation, sa répression brutale des voix dissidentes et sa surveillance constante de sa population, la Chine a été le laboratoire d'un nouvel ordre mondial de haute technologie. En outre, plusieurs sociétés liées à l'élite ont aidé la Chine à atteindre ses objectifs. Sans surprise, l'OMS n'a cessé de louer ce régime oppressif.

News au 26 juin 2020 Xi_and_Tedros
Le directeur général de l'OMS, Tedros Ghebreyesus,
avec le secrétaire général du Parti communiste chinois, Xi Jinping.
 

Voici un tweet extrêmement symbolique de Ghebreyesus :

News au 26 juin 2020 Tedros_Adhanom_Ghebreyesus_on_
L'OMS et la #Chine ont entretenu un partenariat long et productif. L'OMS est fière d'avoir soutenu la formation à l'étranger de plus de 2000 travailleurs chinois de la santé. Reconnaissante à la Chine de s'être engagée à renforcer les systèmes de santé d'autres pays par le biais de son initiative "Ceinture et route".

Au centre de l'image ci-dessus se trouve la divinité hindoue Shiva, également connue sous le nom de « Le Destructeur ». Par la destruction, Shiva permet une transformation profonde. Cela va de pair avec la devise préférée de l'élite : Order Out of Chaos .

Fait révélateur : il y a aussi une statue proéminente de Shiva au CERN.

News au 26 juin 2020 2020_04_29_11_20_51_Lord_Shiva
Dévoilement de la statue de LORD SHIVA

Le 18 juin, le CERN a dévoilé un nouveau symbole inhabituel, une statue de 2 m de haut représentant la divinité indienne Lord Shiva.
Une capture d'écran tirée du site Web du CERN sur le dévoilement de sa statue de Shiva en 2004.

En conclusion

L'OMS a géré cette pandémie de manière très spécifique. Lorsque le virus était uniquement contenu en Chine, l'OMS a dénoncé les gouvernements qui cherchaient à restreindre les voyages en provenance de Chine. Malgré chaque once de bon sens, l'OMS a affirmé que restreindre les voyages ne serait pas efficace contre la propagation du virus. Une fois que le virus s'est propagé à travers le monde, l'OMS a alors poussé au maximum les politiques de confinement restrictives et destructrices de l'histoire humaine, provoquant un effondrement massif de l'économie et une refonte complète de la société.

Dans cet environnement malsain, l'OMS s'est efforcée et a opté pour des prises de pouvoir massives. L'organisation fait maintenant pression pour la prolongation de ces mesures et la création d'États policiers de haute technologie en attendant le seul remède qu'elle approuvera jamais: un vaccin universel. Compte tenu du fait que Bill Gates est le principal bailleur de fonds actuel de l'OMS et qu'il fait également partie d'ID2020 - qui plaide pour l'utilisation de vaccins pour créer une identification numérique à l'aide d'un tatouage ou d'une micropuce - nous pouvons clairement voir quel est le véritable programme de l'OMS : créer une Chine mondiale.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 27 Juin - 7:51

- 4 -


Vous êtes nombreux à me poser des questions sur l'obligation vaccinale. Voici les réponses d'un avocat spécialisé dans le domaine.
Le Blog de Maitre Joseph : blogavocat.fr/space/jean-pierre.joseph
Décret 2018 : www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do
Décret 1952 : www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do
Système HLA par Jean Dausset : www.academie-sciences.fr/…/la-decouverte-d…
www.revmed.ch/…/Jean-Dausset-la…
www.infovaccin.fr/198101.html
www.fredzone.org/tous-les-groupe…
Stress, Peur, Immunité : www.futura-sciences.com/…/stress-stress-d…
Aluminium Vaccins : www.ipsn.eu/…/64_FOURTILLAN-L…
blogavocat.fr/…/vaccins--mais-a…
Pour vous aider : www.infovaccin.fr www.alis-france.com
Documentaire à regarder : Silence on vaccine www.youtube.com/watch
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 27 Juin - 7:52

- 5 -


Le Pr. Didier Raoult répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC et BFMTV. Il est notamment revenu sur les résultats de l'hydroxychloroquine, le confinement, l'avenir incertain de l'épidémie de coronavirus.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 27 Juin - 7:54

- 6 -


Le professeur Didier Raoult est reçu à l'Assemblée nationale. Les députés l'interrogent dans le cadre de la commission d'enquête parlementaire sur la crise sanitaire du Covid-19.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 27 Juin - 7:59

- 7 -


Il y a des nouveaux cas positifs au Covid, ainsi que des Clusters partout dans le monde. Pour en parler, j'ai invité le Docteur Eric Ménat.
Son blog : https://www.guerir-bien-vieillir.com
Article et livre : https://staticmail.editionsbiosante.f...
Sa pétition : https://petition-chloroquine.fr
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 27 Juin - 8:03

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8076
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 26 juin 2020 Empty Re: News au 26 juin 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum