Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ !

Aller en bas

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Empty Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ !

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 10 Jan - 22:23

Jean-Pierre Dickès, dans Médias-Presse.Info, le 4 janvier 2019 a écrit:
« L’Église demain sera LGBT »
– Infiltration et subversion


Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Efqxliggfguahmnkuq1h8ek7bhmnkuq1h8ek8

Le père James Martin, jésuite homophile, ami du pape et nommé par lui à la communication vaticane est aussi rédacteur en chef de la revue América. En fin d’année, il a donné une conférence à Washington lors de la « Soirée pédagogique pour la Justice » organisée pour les groupes étudiants de la Ignatian Family Teach-In for Justice. Il a expliqué que le pape François avait fait tout son possible pour nommer des évêques et des cardinaux «amis des gays» (Gay Friendly) dans l’Église catholique. « Les choses changent dans l’Église ! » a-t-il expliqué. Il a fait un rappel de la triste litanie des faits et propos du pape visant à rapprocher l’Église des homosexuels. Le premier étant le fameux « Qui suis-je pour les juger ? »Le dernier en date étant l’utilisation du mot de « Gay » dans une homélie.

Si les contacts avec le monde homosexuel est grave, plus inquiétante est la nomination de cardinaux et évêques identifiés comme LGBT. Martin a notamment déclaré en parlant du pape : «Il a des amis gays. Il a parlé vouloir que les homosexuels se sentent les bienvenus dans l’Église. C’est un gros problème.Il a également nommé des évêques, archevêques et cardinaux gay-friendly,comme lecardinal Tobin, archevêque de Newark, qui, par exemple, a organisé une «messe de bienvenue» pour les personnes LGBT dans sa cathédrale… C’est donc une tendance ! ».

Il est évident que ce ne sont pas des déclarations en l’air. Elles sont d’autant plus significatives qu’elles rejoignent le mémorandum de l’archevêque Carlo Maria Vigano qui cite les noms des cardinaux américains « amis des gays » Mgrs Tobin à Newmark et Cupitch à Chicago, nommés avec la complicité de l’archevêque de Washington Mgr Wuerl, et à la demande de Mgr McCarryck 88 ans, organisateur du réseau pédophile et homosexuel dans l’Église. Ces deux personnages ont été obligés de démissionner face au scandale des abus sexuels.

Les déclarations de Martin sont corroborées tout récemment par la nomination aux archives du Vatican d’un prêtre portugais récemment sacré évêque pour la circonstance. Il s’agit du père Jose Tolentino Mendonça, antérieurement vice-recteur de l’Université catholique de Lisbonne. Celui-ci prétend que « Jésus n’a pas donné de règles ». Pour lui l’Église est un « lieu de recherche ! ». Refrain connu depuis le concile. Le nouveau promu devrait lire plus souvent l’Évangile. Par ailleurs il soutient une religieuse militante de l’avortement.

L’Église enseigne que les actes homosexuels sont des «actes de dépravation grave» et sont «intrinsèquement désordonnés» puisqu’ils sont «contraires à la loi naturelle» «Ils ne peuvent en aucun cas être approuvés», déclare le Catéchisme de l’Église catholique.

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Bgmxbsu7vpq6qjogugbvzut38qjogugbvzut5

Il faut aussi ajouter que le Vatican a envoyé une lettre à la Conférence des évêques américains révélant que ces derniers par deux fois avaient différé le vote des décisions à prendre pour que cessent les abus sexuels. Or apparemment c’est le Vatican lui-même qui n’aurait pas pris le temps de prendre connaissance des dispositions proposées par les Américains. D’où le retard au vote final d’approbation des textes. En réalité le Vatican traîne des pieds car il estime que ce rapport en dit trop. On a su le 1er janvier que c’était Rome qui par la bande essayait de faire obstacle aux mesures à prendre face à une situation qui scandalise les catholiques américains. Le poisson pourrit par la tête.

En conclusion, les déclarations de Martin sont très inquiétantes pour le futur et notamment pour le prochain conclave. Méthodiquement le pape élimine tous les évêques qu’il considère comme « conservateurs » et met à la place des éléments radicaux qui n’ont qu’un souci ; celui de mettre l’Église à la remorque du monde. Pourtant Jésus avait bien dit : « Nous sommes dans le monde mais pas du monde » ; mais aussi « Courage, j’ai vaincu le monde ! »

Source :
https://www.medias-presse.info/leglise-demain-sera-lgbt-infiltration-et-subversion/103174/
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3042
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Empty Re: Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ !

Message par Gilbert Chevalier le Ven 11 Jan - 11:24

Dans son Épître aux Romains,
L'Apôtre le dit bien :
La sodomie est un châtiment,
Châtiment de l'aveuglement.
Or aveugle est la conciliaire
Et aveugles sont ceux qui la suivent.
Voici que le moment arrive
Où la chose est devenue claire.

Il est clair que tous les pasteurs,
Ceux bien sûr de la conciliaire,
Sont des larrons et des voleurs,
Sodomites et adultères.
Et le grand Exterminateur
Qui est à leur tête pour l'heure,
Les conduira tous en enfer
Pour être grillés par Lucifer.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3042
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Empty Re: Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ !

Message par Gilbert Chevalier le Mer 27 Mar - 23:05

Maximilien Bernard, sur Riposte Catholique, 25 mars 2019 a écrit:
Mgr Ribadeau-Dumas, militant LGBT

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Olivier_ribadeau_dumas_largeur

Le dimanche 7 octobre 2018 à Saint-Mandé, lors du Week-end de rentrée de Devenir Un En Christ, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, secrétaire général de la Conférence des Évêques de France, a donné une conférence puis a répondu aux questions. Son intervention est accessible ici.

Dans la séance de questions/réponses, vers 14’45 il déclare :

Je pense qu’il y dans toute relation d’amour vrai quelque chose qui nous dit de l’amour de Dieu, quelle que soit cette relation. Vous savez qu’en 2013-2015 les évêques ont écrit des déclarations dans le cadre du vote de la loi Taubira. Et pour la première fois ils ont parlé de la relation homosexuelle et de la relation d’amour entre deux personnes du même sexe en disant qu’il y avait quelque chose de Dieu qui se disait là-dedans. J’en suis intimement persuadé. J’en suis intimement persuadé. Je ne sais pas ce qu’il se dit, je ne sais pas, mais je sais que si Dieu est amour et que si deux personnes s’aiment vraiment alors il y a quelque chose qui est en lien forcément. Comme dans toute relation humaine il y a des imperfections, dans toute relation humaine, dans un amour entre un homme et une femme et comme dans un amour entre deux êtres du même sexe. Mais je crois qu’il y a vraiment quelque chose qui se dit de l’amour de Dieu dedans. Que cela soit à parfaire, que cela soit toujours à purifier c’est toujours vrai, que les égoïsmes soient à laisser de côté c’est toujours vrai. Mais un amour vrai c’est un amour qui se donne, un amour qui pardonne qui va au-delà dans le don parfait, qui refuse d’enfermer l’autre dans ce qu’il a commis. Un amour qui va jusqu’à donner sa vie pour celui-celle qu’on aime cet amour-là ne peut pas ne pas nous dire quelque chose de l’amour de Dieu pour nous. Donc je crois qu’il faut là-dessus être bien conscient de cela avec ce que cela veut dire de responsabilité de conversion permanente pour que Dieu pénètre, purifie toujours davantage cet amour. Donc le bonheur il est pour vous aujourd’hui. Parce que si le bonheur était pour demain, vous savez c’est la théorie des évangéliques qui nous fait miroiter plus t’es pauvre aujourd’hui plus tu donnes ton fric au pasteur à l’Église plus tu seras heureux plus tard, Cela ne me plait pas trop cela, moi j’ai plutôt envie de vivre en plénitude l’amour d’aujourd’hui.

Mgr Ribadeau-Dumas appelle-t-il à réécrire le Catéchisme, qui indique :

L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que ” les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés ” (CDF, décl. ” Persona humana ” Cool. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.
Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.

Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.

Dans cette intervention, il déclare d’autres bizarreries (vers 17mn28) :

Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ. Mais ça il faut le tenir mes amis. Rien ne peut nous séparer. Mais même pas le péché ! Même pas le péché puisque le péché est fait pour être pardonné !

Oui enfin… le péché nous coupe de la grâce de Dieu et donc il nous sépare de Dieu…

Mais il ne cache pas son militantisme LGBT (vers la 54emn) :

Je me souviens de deux amis que j’aime beaucoup, deux hommes qui sont mariés qui ont une petite fille et qui m’ont dit « on est allé à la saint Valentin à la paroisse et on s’est fait jeter ».Je leurs ai dit : » ouais vous êtes gentils les gars, mais peut-être que vous auriez dû dire au curé est-ce que tu crois qu’on peut aller à la saint Valentin », je comprends que cela soit blessant, mais je comprends aussi qu’il y a un temps pour tout comme dit l’ecclésiaste. Les choses progressent, laissons le temps au temps je comprends votre impatience mais laissons le temps au temps, c’est quand même rassurant les progrès qui ont été fait pour se dire qu’il y en a d’autres qui seront faits. Au cœur de l’Église soyez l’amour pour aimer et de l’intérieur faites-là avancer dans cette reconnaissance dans cet amour.

Et après une heure, il continue à cautionner le péché :

Je me souviens d’une fois, quelqu’un qui est venu me voir, il était marié il avait une maitresse et qui me disait qu’il était hors de question qu’il quitte sa maitresse. En stricte orthodoxie j’aurais dû dire bien écoutez cher monsieur, puisque vous ne voulez pas quitter votre maitresse, je ne peux pas vous pardonner, peut-être que j’aurais dû lui dire cela, mais qu’est qu’il aurait fait Jésus ? Et je me dis si cet homme vient me dire cela c’est qu’il est bien conscient cet homme qu’il y a quelque chose dans sa vie qui ne va pas. Le pardon qui nous est donné ce n’est pas le point d’arrivée d’une démarche, c’est une force pour avancer et c’est peut-être ce pardon donné avec d’autres qui lui fera découvrir peut-être un jour qu’il y a quelque chose de mieux qui pourrait venir. Alors après, il y a des péchés et des pécheurs, et puis il y a l’attitude de celui qui reconnait qu’il est faible, qu’il aimerait bien avancer, qu’il ne peut pas et puis qui suis-je pour juger celui qui cherche Dieu. Le pire serait de se résigner à ne pas accueillir le pardon de Dieu, en disant puisque je ne peux pas changer je ne peux pas accueillir le pardon de Dieu, si on peut toujours accueillir le pardon de Dieu. Toujours, on peut toujours se laisser relever mais c’est quoi se convertir ? Avant d’être morale la conversion c’est la suite du Christ, je ne suis pas sûr qu’on se convertisse d’abord en faisant des actes moraux, on se convertit d’abord en regardant le Christ. Et en le suivant et en prenant sa croix et en acceptant qu’il nous conduise là ou ne le voudrions pas.

Source : https://www.riposte-catholique.fr/archives/150600
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3042
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Empty Re: Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ !

Message par Gilbert Chevalier le Sam 18 Mai - 22:24

Sandro Magister, vaticaniste à L’Espresso, le 12 mai 2019 a écrit:
Homosexualité dans les séminaires.
Une enquête-choc au Brésil


Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Acrobaleno-300x225

Cette enquête ne date pas d’hier puisque ses résultants ont été publiés au printemps 2017 en portugais dans la « Revista Eclesiástica Brasileira » mais « Il Regno – Documenti » vient d’en publier une traduction intégrale en italien ces derniers jours, la rendant ainsi accessible à un plus large public.  Elle porte sur une question d’une brûlante actualité.

Il s’agit de la question de l’homosexualité dans les séminaires.

Depuis plusieurs mois, l’homosexualité est un sujet tabou au sommet de l’Église.  On a interdit d’en parler même pendant le sommet sur les abus sexuels qui s’est déroulé au Vatican du 21 au 24 février dernier.  Et pourtant, sa présence répandue au sein du clergé et dans les séminaires est une réalité connue depuis bien longtemps, à tel point qu’en 2005, la Congrégation pour l’éducation catholique avait même consacré une instruction sur la manière d’y faire face.

Cette instruction répétait que non seulement les actes homosexuels constituaient un « péché grave » mais également que les « tendances homosexuelles profondément enracinées » étaient « objectivement désordonnées ». C’est pourquoi ceux qui pratiquent de tels actes, manifestent de telles tendances ou soutiennent d’une manière ou d’une autre la « culture gay » ne devraient en aucun cas être admis aux ordres sacrés.

Voilà pour les directives pastorales de l’époque. Mais dans la réalité, ont-elles vraiment été appliquées ?  L’enquête dont il est question ci-dessus s’est justement fixé pour objectif de vérifier ce qui se passait aujourd’hui dans deux séminaires du Brésil pris comme échantillon.

Les auteurs de l’enquête, Elismar Alves dos Santos et Perdinho Arcides Guareschi, deux religieux rédemptoristes spécialisés en psychologie sociale et titulaires de prestigieux titres académiques, ont longuement interrogé 50 étudiants en théologie de ces séminaires et en ont tiré des résultats réellement alarmants.

Avant tout, déclarent les séminaristes interrogés, l’homosexualité dans leur séminaire « est quelque chose de commun, une réalité toujours plus présente ». Elle est à ce point normale qu’elle « en vient même à être banalisée ».  Une conviction répandue entre eux est que « en réalité, aujourd’hui 90% des séminaristes sont homosexuels ».

Certains homosexuels – disent-ils – « cherchent le séminaire comme un moyen de fuite pour ne pas assumer les responsabilités liées à leur comportement devant leur famille et la société ». D’autres « découvrent qu’ils sont homosexuels après être entrés au séminaire » et y trouvent un environnement favorable.  Et presque tous, certains parlent de 80%, « partent à la recherche de partenaires sexuels ».

En fait, déclarent-il, l’homosexualité « est une réalité présente dans les séminaires non seulement dans l’ordre de l’être mais également dans l’ordre de la pratique ». Beaucoup la pratiquent « comme si c’était quelque chose de normal ».  Les auteurs de l’enquête écrivent : « Dans la vision des participants à la recherche, dans le contexte actuel des séminaires, une bonne partie des séminaristes est favorable à l’homosexualité.  Et, de plus, ils soutiennent que s’il y a de l’amour dans une relation homosexuelle, il n’y a rien de mal.  Ils disent : ‘Tant qu’on s’aime, quel mal il y a-t-il ?’ ».

Les personnes interrogées demandent plutôt « un dialogue entre les homosexuels et l’Église ». Mais il s’agit en fait d’un dialogue pour faire en sorte que « l’homosexualité soit bien accompagnée et bien orientée à l’intérieur des séminaires ».

Autrement dit, les personnes interrogées déplorent que leurs supérieurs ne fassent rien en matière d’homosexualité mais il s’attendent à être acceptés et admis aux ordres sacrés en tant que tels, avec « un accueil humanisant des personnes comme elles sont ».

« Il est clair – concluent les auteurs de l’enquête – qu’il existe une différence entre ce que propose l’Église sur la manière de gérer l’homosexualité dans les séminaires et la façon dont les séminaires et les maisons de formation perçoivent et font face à ce phénomène.

Et il s’agit de bien plus qu’une différence ! Entre l’instruction de 2005 et les comportements relevés dans l’enquête, il y a un gouffre.

Mais il faut également constater que c’est comme si l’instruction de 2005 ne valait plus rien, à en juger par les orientations prises aujourd’hui au sommet de l’Église sur ce sujet crucial.

Source : http://www.diakonos.be/settimo-cielo/homosexualite-dans-les-seminaires-une-enquete-choc-au-bresil/
>>> Le CAS d'un PAPE HÉRÉTIQUE : comme François l'est, concluez.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 3042
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 68
Localisation : Pays de la Loire (France)

Voir le profil de l'utilisateur http://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ ! Empty Re: Châtiment de la conciliaire : elle est devenue officiellement LGBTQ !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum