Le deal à ne pas rater :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien vivre le confinement
Voir le deal
Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

News au 21 mars 2020

Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 7:59

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 8:02



Dernière édition par Gilbert Chevalier le Lun 23 Mar - 8:08, édité 1 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 10:37

- 1 -
TROIS REMÈDES CONTRE le VIRUS COURONNÉ

1- Du paracétamol (efferalgan) pour lutter contre la fièvre. C'est le seul remède qui existe, comme pour la grippe sunny

2- Le Chapelet quotidienNews au 21 mars 2020 Q80zdt11

3- Revêtez-vous du Scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel. Vous pouvez en trouver ici : https://www.traditions-monastiques.com/fr/piete-objets-scapulaire-chapelet/11-scapulaire-mont-carmel-etoffe-scp2301.html flower
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 15:43

- 2 -

Le coronavirus permet aux médias grand public de faire ce qu’ils savent le mieux faire, c’est-à-dire rien d’intéressant: du sensationnel, une absence totale de fond, l’information destinée à faire grandir la panique, ou diluée dans l’anecdote insignifiante, de préférence recherchée dans ce que les réseaux sociaux ont de pire. Je ne sais pas si cela intéresse quelqu’un, mais je vais tenter (c’est une expérience!) de partager avec mes lecteurs, au jour le jour, et juste en lien, des articles que je trouve dignes d’intérêt, « lus ailleurs », justement.

C’est évidemment une démarche purement subjective, sans aucune prétention, et que je tente comme expérience.

News au 21 mars 2020 Lu-ail10


Aujourd’hui, J4


  • Covid-19: anarchici pronti a rivolte, sabotaggi e saccheggi (Corrispondenza Romana) (Traducteur DeepL)

  • Les frontières, les masques, les tests… ça ne sert à rien ! Et nos gouvernants, à quoi servent-ils ? (Bd Voltaire)

  • Quand l’État stratège a renoncé à renouveler ses stocks de masques (Le Figaro, en accès payant, mais le début est très intéressant))

  • Michel Cymes « sur un fil » : certains collègues ne l’épargnent pas (Gala!!!): ce personnage suffisant et faussement sympa est invité sur tous les plateaux télé comme « expert de la santé ». Il est surtout expert de sa promotion personnelle et de la vente de ses journaux.

  • Les chiffres fous de la folie dans les supermarchés (tout-metz.com): Comment reporter la faute sur le comportement des gens. C’est le sport à la mode dans les médias mainstream aux ordres du gouvernement et c’est un peu facile. Il y a peut-être un fond de vérité, mais je n’ai rien vu de tel dans l’hyper auquel il fait allusion, que je fréquente. Et je soupçonne que l’auteur n’a jamais fait ses courses lui-même, et n’a aucune idée du prix d’un caddie!! Bref, du grand n’importe quoi!

  • Les déclarations d’Agnès Buzyn : mensonges et postures, ombre et clarté… (Christian Vaneste, Bd Voltaire)

  • Et en bonus une vidéo, une recette de pain brioché maison, qui permet de contourner la difficulté de trouver du pain frais, sans parler des problèmes d’hygiène (c’est vrai, on devient parano). Je viens juste d’en faire, et si l’on suit scrupuleusement la recette, le résultat a l’air plutôt sympa…
  • News au 21 mars 2020 Pain-1-1
  • News au 21 mars 2020 Pain-2

    [Excellente initiative !]

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 16:04

- 3 -

Tommaso Scandroglio voit l’épidémie/pandémie (c’est l’avenir qui tranchera) comme une bifurcation, littéralement une ligne de partage des eaux, qui séparera la chronologie et nous-mêmes en un avant et un après. Il est évidemment difficile de prédire l’avenir, qui dépendra de l’étendue du désastre, que nous ne verrons qu’après coup, mais les changements qu’il énumère ici appartiennent déjà au présent.

News au 21 mars 2020 Confinement


RESSERRÉS, mais DILATÉS :
avec le COVID 19, nous ne SOMMES déjà PLUS les MÊMES.

par Tommaso Scandroglio

Le Coronoavirus inocule dans nos vies des nouveautés sociales et psychologiques substantielles, certaines temporaires, d’autres, nous le croyons, durables : un usage différent de l’espace et du temps, un recours à l’essentiel en abandonnant la contingence politique: qui pense encore à Greta Thumberg ? Et surtout la certitude que le véritable patient zéro est l’Union européenne.

Il est banal de dire que le Coronoavirus inocule dans nos vies des nouveautés sociales et psychologiques substantielles, certaines temporaires, d’autres, nous le croyons, durables. Voyons quelques-unes d’entre eux, sans prétendre à l’exhaustivité.


Concentration de l’espace.


On ne sort plus. L’horizon logistique, et donc humain et social, est le périmètre de notre maison. Le monde habité est égal aux mètres carrés de notre maison, qui pour certains s’étend à certains annexes importantes comme le bureau ou l’atelier. Pour certains, le cloître est vécu comme le 41 bis (L’article 41 bis du code de procédure pénal italien, qui établit un régime carcéral strict pour les chefs de la mafia), pour d’autres, le domicile obligatoire est une occasion de dilater le cœur. Pour certains, la contrainte est contraignante (en Chine, c’est un boom des divorces), pour d’autres, elle libère (un boom des naissances est prévu dans 9 mois). Pour certains, l’assignation à résidence est une compression de sa propre personnalité, une castration de l’ego, pour d’autres, une expansion inattendue de l’ego où la limite devient opportunité.


Dilatation du temps.


Peut-être est-ce le résultat de la condition indiquée précédemment ou peut-être pas, le fait est que la perception du temps qui passe a trouvé une extension psychologique particulière. D’ailleurs, Saint Augustin aimait déjà à dire que le temps est distensio animi (déploiement de l’âme, ndt). Certains, ou beaucoup d’engagements ont sauté et nous avons donc gagné quelques heures supplémentaires. Dans le Coronavirus, le temps ne s’écoule pas plus lentement, il s’écoule d’une manière différente. Les engagements rythmaient les journées, ils étaient donc des points de référence pour comprendre le cours du temps, comme les panneaux de signalisation sur l’autoroute: en les lisant, vous comprenez ce qui vous reste à parcourir. Enlever ces références nous fait flotter dans une sorte de vide temporel. Cela contribue à un certain sentiment de désorientation que beaucoup de gens accusent. Le même désarroi qui saisit ceux qui marchent dans le désert où les éléments verticaux du paysage sont absolument absents et où il est donc très difficile de mesurer les distances. Comme pour l’effet de la concentration spatiale, l’expansion temporelle peut conduire certaines personnes à se sentir perdues, d’autres à se retrouver, peut-être grâce aussi au silence qui a augmenté le volume de la voix de notre conscience.


Une vie lyophilisée.


Nous sommes revenus à l’essentiel. Ce moment, peut-être, a permis à un certain nombre de personnes de comprendre que les dîners, les apéritifs, les salles de sport, les spectacles, les centres commerciaux, les sorties en ville sont des aspects enrichissants de notre existence, mais qu’ils ne sont pas l’essentiel, qu’ils sont des cadeaux et non des choses dues. Une taille de printemps utile pour tailler de la vie quotidienne aussi les fruits pourris.


Ce qui est oublié.


Où sont passés les migrants, le réchauffement climatique (le virus a-t-il au moins réussi à garder Greta Thunberg chez elle ?), les diatribes politiques? Tout s’est évaporé, tout a été cannibalisé par Sa Majesté le Coronavirus. Instinct de survie. Si la maison brûle, vous vous enfuyez et ne vous souciez plus de la fuite du robinet. La damnatio memoriae a frappé l’obsession souverainisme-populisme-nationalisme. La plupart des États européens et pas seulement ont fermé leurs frontières. C’est aussi ce se passe pour les régions, les villes et les foyers. L’UE elle-même dans son ensemble s’est déclarée zone rouge, une zone interdite à la fois à l’entrée et à la sortie. C’est l’éclosion de routes aériennes annulées, de ports fermés, de trains bloqués, de frontières infranchissables, de postes de contrôle, de portes barrées: celles de nos maisons, qui ne s’ouvrent même plus aux frères et aux neveux. Même ceux qui, jusqu’à hier, appelaient haut et fort à jeter des ponts et à démolir des murs se sont maintenant empressés de fermer les portes des églises. Ce qui semblait être une morale absolue très solide – l’accueil sans si et sans mais – s’est maintenant liquéfiée à la température douce mais aussi inquiétante de 37,5°. Certains le lisent comme une dérive solipsiste (référence à la position philosophique qui définit le moi comme la seule réalité, ndt), certains comme une renaissance de l’hortus conclusus médiéval. Il est cependant indéniable que le fouet rhétorique européiste sur l’ouverture des frontières se trouve, temporairement, en soins intensifs. Pas un mot ne s’est élevé des Palais sacrés de l’Union européenne sur la fermeture des frontières car lorsque les faits, nus et crus, viennent non pas frapper à votre porte, mais la faire tomber, les idéologies humanitaires dorées s’avèrent être en étain. Sauvons d’abord nos peaux, et ensuite nous reparlerons d’une Europe des peuples unis. Et comme cela, les bureaucrates de Bruxelles sont désormais disposés à troquer l’inclusivité contre un masque.


L’Italie est une terre de miracles (ndt: et nous?).


De nombreuses distinctions peuvent et doivent être faites, mais il semble incontestable que l’aphorisme « vouloir c’est pouvoir » a trouvé dans certains cas son application effective sur le sol italien. Le Coronavirus a réussi, parfois, une entreprise qui semblait impossible: tuer la bureaucratie italienne. Si, il y a quelques jours encore, il fallait des mois, voire des années, pour obtenir un appareil respiratoire supplémentaire dans un hôpital, à coup d’appels et de papiers timbrés, et que l’on construisait des hôpitaux qui restaient comme des cathédrales dans le désert, non utilisés par quiconque, aujourd’hui, en quelques jours, l’équipement arrive, des « thérapies intensives » de 400 places sont mises en place, des pavillons sont agrandis, des centaines de zones de pré-triage sont aménagées en dehors des hôpitaux, des médicaments sont approuvés, et cela même dans le Sud. Il est clair qu’il y aura des vols et que tout ce qui a été promis ne sera pas réalisé (et non pas parce que nous sommes italiens, mais parce que nous sommes les fils d’Adam), mais certains résultats sont sous les yeux de tous. Evidemment, une fois l’urgence passée, tout, pour reprendre un stéréotype journalistique, reviendra à la normale, y compris en termes de bureaucratie.


Positivisme scientifique.


Les Italiens, et pas seulement eux, ont toujours été amoureux des médecins. A la fois parce que notre santé physique en dépend et parce qu’il semble que seul en eux se trouve la vérité, quelle qu’elle soit. Ce sont eux qui distillent des affirmations objectives, irréfutables, absolues et impérissables. Cette attitude de faveur envers les scientifiques sera encore plus revigorée après ces semaines pour au moins deux raisons positives. Leur héroïsme, indéniable et dont on ne peut que remercier Dieu, a été un ingrédient incontournable dans chaque émission, article et blog. Deuxièmement, à quelques exceptions près, la profession médicale s’est très bien présentée. Nous ne parlons pas seulement des médecins de terrain, mais aussi de ceux qui sont intervenus dans la presse et à la télévision: compétents, capables de gérer correctement les médias, sérieux, concis dans leur attitude, communicatifs, synthétiques, prudents dans leurs prévisions, pas trop vantards. Essayez de comparer le génie des personnes qui fréquentent habituellement les médias – politiciens, journalistes, VIP, juges – et vous verrez que la comparaison ne tiendra pas la route.


A.C. – A.D.C.


Ce sera peut-être l’effet le plus durable. L’imagination collective divisera les événements passés et futurs en « avant le Coronavirus » et « après le Coronavirus ». Ce sera d’abord un carrefour dans le temps. Cette pandémie entrera dans les manuels scolaires, les mères diront à leurs enfants devenus grandelets que « tu as dit ‘maman‘ pour la première fois au moment du coronavirus », les gens se souviendront de la naissance, du décès de quelqu’un, d’une nouvelle embauche ou d’un licenciement, d’un mariage ou d’un divorce, d’un voyage et de mille autres événements en disant « c’est arrivé avant/après le coronavirus ». Le terme « Coronavirus » perdra son sens dramatique et deviendra une ligne tracée dans le temps pour délimiter une frontière chronologique entre une ante et un post à l’intérieur duquel sera enclos un no man’s land. Mais le Coronavirus prendra également une valeur symbolique d’aventure humaine au niveau mondial, il deviendra, d’un point de vue psychologique, un nouvel archétype, intériorisé dans ses résultats existentiels, plein d’une signification encore plus emblématique et métaphorique que le 11 septembre, aussi parce qu’il a touché chacun de nous, un « nous » qui a embrassé le monde entier. La conscience collective ne sera pas rachetée par cet événement (tout comme il n’est pas rare que ceux qui fument recommencent à fumer après avoir récupéré d’un cancer du poumon parce que l’arbre tombe dans la direction dans laquelle il a toujours penché), mais quelque chose se sera installé dans l’imagination intime de beaucoup, quelque chose de fatal, c’est-à-dire, dans notre société post-chrétienne, lié au destin, à l’inévitable, à l’incontrôlable. Certains chercheront des substituts – l’unionisme: « Ensemble, nous l’avons fait! »; la défonce; la légèreté (l’insupportable légèreté d’avoir survécu) – d’autres découvriront une soif indomptable de choses ultimes, définitives, plus fortes que la mort.


L’Europe, le patient zéro.


Une dernière réflexion non plus sociologique, mais politique. La plus illustre victime de ce coronavirus est l’Union européenne. Le virus a mis en évidence, même s’il était superflu de le faire, que l’establishment européen ne s’intéresse qu’au facteur économique et, en particulier, à celui de certains pays. Que vous puissiez mourir ou vivre ne devient important que d’un point de vue financier, monétaire. Non seulement l’UE est la victime par excellence, mais elle est aussi le patient zéro. C’est à cause d’elle que le virus s’est propagé. Il n’y a pas eu de politiques de prévention transnationales et, lorsque les premiers foyers ont éclaté, rien n’a été fait. Même aujourd’hui, il n’y a pas de centre de commandement de facto pour gérer l’urgence au niveau centralisé, mais chaque pays marche en ordre dispersé. Il existe, de jure, un team de réponse au coronavirus, mais son incidence à ce jour est nulle. Bref, c’est l’opération de façade habituelle. Il est également intéressant de noter que sur les 7 commissaires qui composent l’équipe, 3 se consacrent aux aspects économiques et un seul aux questions de santé. Néanmoins, qu’on nous permette de dire que, lorsque le navire coule, il n’est pas sage d’étreindre le coffre fort pour essayer de sauver l’argent qui s’y trouve.

[Quand Bergoglio arriva sur le marché, Lombardi commenta : « Ce n'est plus l'époque du changement, mais un changement d'époque. » Eh bien, nous y voilà : le virus-couronné vient de donner le coup d'envoi ! On attend le premier but...geek]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 22:00

- 4 -
La MAIN CACHÉE de l'ANTÉCHRIST

La colère du Père Giocondo da Mirabilandia

Le religieux, correspondant d’AM Valli, déjà rencontré dans ces pages (qui utilise des pseudos « à clés » pour lui et ses confrères moines) nous raconte les réactions suscitées dans sa communauté par les derniers « cafouillages » de communication en provenance du Vatican, avec une succession d’ordres et contre-ordres sur la conduite à tenir en cas de coronavirus.

Le Pape François aurait pu épargner à son cardinal-vicaire de se faire publiquement traiter d’incapable par lui, sans discernement, et d’insensible aux pauvres.  Et c’est pourtant ce qui s’est passé.

Cet incident, comme le précédent, n’a pas seulement mis en évidence les défauts du système de communication du Vatican – lundi 16 mars, le préfet du dicastère pour la communication Paolo Ruffini a été reçu en audience par le Pape – mais plus encore ceux de la chaîne de commandement.

Et ce, à partir de son premier maillon, le Pape François.


( https://www.diakonos.be/settimo-cielo/cafouillages-au-vatican-a-deux-reprises-le-pape-donne-un-ordre-puis-le-retracte/ )


ÉVALUATIONS « PAPALE PAPALE » (*)

(*) Cette locution, en plus de la référence évidente au pape, peut se traduire par « franche et directe » ou « sans langue de bois » (Treccani)
Cher Dott. Valli,

J’ai déjà eu l’occasion de vous présenter, à vous et à vos aimables lecteurs, le supérieur – ou le gardien, comme nous disons entre nous – de notre communauté religieuse : le père Pacifico da Strangolagalli, un homme aussi doux que mesuré, qui, cependant, lorsque cela est nécessaire, ne renonce pas à saisir le fouet pour remettre les choses à leur place.

Il faut dire que depuis quelques jours, je le vois très pensif et taciturne. « Il doit avoir quelques soucis particuliers », me suis-je dit. Jusqu’à ce que, avant-hier, en le croisant vers neuf heures du matin le long du grand couloir qui traverse notre couvent, je l’entende murmurer : « Ridicules, ridicules, ridicules! ». J’ai été quelque peu surpris, et j’ai pensé : « Eh bien, peut-être que j’ai mal compris. »

Vers midi, en le rencontrant à peu près au même endroit, je l’ai distinctement entendu répéter entre ses dents: « Bouffons, bouffons, bouffons! ». Cette fois-ci, je me suis arrêté pour le regarder alors qu’il s’éloignait, et j’ai pensé: « Pauvre Père Pacifico ! Ce doit être un problème très grave ».

Et finalement, vers cinq heures de l’après-midi, je le croise à nouveau dans le même couloir, et je l’entends soudain dire : « Clowns, clowns, clowns! ».

A ce point, je le suis, lui touche le bras et lui dis: « Père, pardonnez-moi: toute la journée vous avez récité ces étranges litanies… Pourrais-je savoir pourquoi? »

Il me regarde, me sourit, attend quelques secondes et dit ensuite: « Voilà ce que nous allons faire: ce soir, après le dîner, réunissons-nous avec les deux autres [le père Furio et le père Secondo], et ainsi j’explique à tout le monde de quoi il s’agit. Ok? »

« Ok, Père! »

Et en effet, après le dîner, réuni au grand complet, il nous a révélé le mystère.

Par l’intermédiaire de Duc in altum et d’autres blogs similaires, il suivait minute par minute la question de la suppression des messes et de la fermeture des églises, en particulier pour le diocèse de Rome (où vit également une partie de sa famille): 1) le décret du cardinal vicaire De Donatis du 12 mars, qui décidait la fermeture générale des bâtiments sacrés, dans la ligne de la fermeture de la basilique Saint-Pierre et conformément à la note spéciale du cardinal Bassetti, président de la CEI; 2) le décret du lendemain, du cardinal De Donatis lui-même, qui annulait partiellement la décision de la veille. Tout cela, avec un renvoi de responsabilité mielleux et pénible entre lui, simple vicaire, et l’actuel évêque de la Ville éternelle.

Et jusque là, le bon Père Pacifico avait réussi à supporter la chose: en effet, en prenant une décision, nous pouvons tous faire des erreurs, même un pontife suprême ou son cardinal vicaire. Et à cet égard, je dois préciser que notre Père Gardien est toujours très respectueux de l’autorité établie, même lorsque celle-ci ne mérite peut-être pas beaucoup de déférence, comme c’est parfois le cas avec notre ministre provincial, le Père Adolfo da Furore, qui a tendance à être arrogant et despotique.

Ce qui l’avait plutôt mis en rage, c’est l’apparition sur le web, le soir du 13 mars – alors que le cardinal De Donatis avait déjà publié son deuxième décret – d’une incroyable lettre signée par l’un des secrétaires personnels du pape Bergoglio.

Cette lettre est incroyable à tous points de vue:

1) par sa forme, car elle est composée de deux parties clairement distinctes: l’introduction, avec un ton très didactique, et le corps lui-même, avec un ton paternaliste-décisionnel;

2) par son contenu, car on n’avait jamais vu auparavant que le simple secrétaire personnel d’un pape entre en son nom propre – nous dirions a gamba tesa – dans une discussion aussi importante, impliquant des cardinaux et des évêques de Rome et d’ailleurs, pour établir ce qui doit être fait et ce qui ne doit pas être fait.

Concrètement, [la lettre] disait que, pour ne pas mériter les mêmes reproches de Jésus à Simon Pierre, il fallait se mettre davantage à la disposition du peuple, sans crainte du virus, en se mettant du côté des malades et des agents de santé et en laissant les églises ouvertes.

A ce point, le Père Pacifico s’est déchaîné: « Cette lettre est une nouvelle démonstration du style sournois et hypocrite de Bergoglio. Trop souvent, il jette la pierre et cache sa main. Il l’a fait au cours de ces années, se camouflant derrière les synodes qu’il a convoqués et pilotés. Il l’a répété en janvier, prétendant donner des ordres fous par l’intermédiaire de Mgr Georg. Il l’a fait à nouveau maintenant, se cachant derrière une de ses secrétaires totalement inconnu et sur lequel il peut exercer du chantage ». Et encore : « Lorsqu’un supérieur ecclésiastique prend une décision qui s’avère mauvaise, il doit avoir le courage de le reconnaître devant tous ses sujets. Il n’est pas possible que Bergoglio, en donnant certaines instructions, se cache derrière Bassetti ou De Donatis ou un quidam quelconque; et qu’après il fasse le moraliste, disant que les prêtres ne doivent pas être comme don Abbondio [cf. Manzoni, I promessi sposi]; et qu’il joue aussi au héros en allant visiter deux églises de Rome, le soir du 15 mars, avec un photographe et un cameraman à la traîne, pour demander la fin de la pandémie; et il complète le tout avec l’habituelle interview a La Repubblica, un miroir aux alouettes qui a fait ses preuves. De cette manière, il sombre, lui et ses collaborateurs, connus et moins connus, dans le ridicule ».

C’était donc le sens des mots que le Père Pacifico répétait toute la journée, avec la souffrance peinte sur son visage: « Ridicules… bouffons… clowns… ! ».

Et sa conclusion n’aurait pas pu être plus claire et plus tranchante : « Souvenez-vous d’une chose: en faisant mes évaluations papale papale, j’ai utilisé le pluriel parce que je suis le gardien d’une communauté de frères; sinon, j’aurais volontiers utilisé le singulier! ».

La tête penchée et dans un silence absolu, nous nous dirigeons vers l’église pour la récitation des Complies, en concluant par l’habituelle antienne mariale, légèrement modifiée : « Sous ta protection, nous cherchons refuge, sainte Mère de Dieu : ne méprise pas les supplications de ceux qui sont dans l’épreuve, mais délivre-nous de tout danger – y compris le danger Bergoglio -, ô Vierge glorieuse et bénie ».

Padre Giocondo da Mirabilandia

[Cette petite scène romancée met en pleine lumière la fourberie et l'hypocrisie de l'Antéchrist.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 22:15

- 5 -

En 2020, les causes de la mortalité mondiale sont jusqu'à présent :

- VIH/SIDA 352 152
- Cancer 1.720.464
- Malaria 205 478
- Suicides 224 639
- Grippe saisonnière 101 804
- Avortement 8.903.250
- Accidents de la circulation 282 788
- Coronavirus inférieur à 10 000
(recueillies par Thomas Williams)

[Nous voyons par là que le VC est une vaste fumisterie.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 22:23

- 6 -
News au 21 mars 2020 E3sbe0qqu90vby79xdb5sjreif6cjnaailvps60

Le cardinal Mauro Piacenza, pénitencier majeur du Vatican, a décidé le 20 mars que, en raison de la panique provoquée par le coronavirus, les évêques peuvent offrir des "absolutions" générales au lieu de confessions.

Il sait que l'"absolution" générale n'est autorisée que lorsqu'il y a un « danger imminent de mort » ou une « grave nécessité » (Canon 961).

Il estime que la « grave nécessité » se produit dans les endroits les plus touchés par le virus.

Cependant, une "absolution" générale n'est pas un sacrement, mais une invocation qui peut être remplacée par tout acte personnel de contrition. Les péchés doivent être confessés plus tard (Canon 962). De plus, il n'y a pas de lieu pour donner des "absolutions" générales car les églises sont fermées.

[
De plus, l'Antéchrist accorde une indulgence plénière à tous le monde pourvu qu'on prie pour demander la fin de la pandémie : on ne peut guère aller plus loin dans le ridicule...]


Dernière édition par Gilbert Chevalier le Dim 22 Mar - 23:29, édité 1 fois
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 22:38

- 7 -

Le cardinal Robert Sarah, préfet de la liturgie, a décrété (propos disponibles en italien, anglais, et français) que la messe chrismale pourrait être reportée en raison de la panique provoquée par le coronavirus.

Du fait de restrictions civiles et ecclésiastiques, Pâque sera célébrée sans les fidèles qui doivent cependant être informés des heures afin de pouvoir prier simultanément à la maison. Sarah qualifie les diffusions en direct sur Internet d'« utiles ».

Le lavage des pieds du Jeudi saint, qui est de toute façon facultatif, est omis. Tous les prêtres sont autorisés à célébrer cette messe en privé.

La Veillée pascale est célébrée à l'intérieur des cathédrales fermées et des églises paroissiales, donc sans feu nouveau ni processions.

[Tout ceci n'a aucun sens et est assurément digne de l'impiété de l'Antéchrist !]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Mar - 22:46

- 8 -
News au 21 mars 2020 Ty57xaz21o5yj7giy2pimxxk50flsozovf9vytl

Le coronavirus est une « punition » pour le culte de la Pachamama pratiqué dans la conciliaire, a expliqué le père philippin Edgardo "Bing" Arellano dans une homélie du 19 mars (séquence vidéo). Arellano est un avocat canonique, exorciste et ancien animateur du réseau EWTN.

Se référant au chapitre 20 du livre de l'Exode, il a ajouté que la désobéissance au premier commandement et le culte d'idoles comme la Pachamama entraînent des fléaux qui sont « une punition en raison de notre violation du premier commandement, qui interdit l'idolâtrie ».

Il estime que « nous sommes à la fin des temps », caractérisée par une perte de foi et une augmentation des activités diaboliques.

[La Pachamama et le Moloch toujours debout au Colisée ont écrabouillé la conciliaire : c'est bien mérité !]

News au 21 mars 2020 Le-crucifiement-_...eux-sang-560721c
(80 jours d’indulgence, Pie IX, 13 juin 1876)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 6368
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 21 mars 2020 Empty Re: News au 21 mars 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum