Catholique-Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-53%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
179.99 € 379.00 €
Voir le deal
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
133.49 € 179 €
Voir le deal

News au 12 juillet 2020

Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 10:04

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 10:07

Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 10:15

- 1 -

[On sait que Bill Gates ne fait pas vacciner ses enfants ; pareillement, ceux de la Silicon Valley ne veulent pas que leurs enfants se servent de leurs propres inventions qui pourraient les débiliter. À croire que ces mafieux seront les seuls survivants de la planète avec leurs familles... des noachites ?]

 Pourquoi Steve Jobs et Cie
ont gardé leurs enfants éloignés des iPads

News au 12 juillet 2020 Arton27954_3f9fb

Les dirigeants de la Silicon Valley transforment le monde en un environnement totalement technologique, mais se montrent comme parents particulièrement réticents à l'égard de ces applications innovantes, écrit Nick Bilton, journaliste spécialiste de la technologie auprès du journal américain The New York Times.


Bilton a en effet constaté que l'élite de la Silicon Valley contrôle de manière stricte l'utilisation de la technologie par leurs enfants.

« Le défunt Steve Jobs a admis à l'époque que ses enfants n'avaient jamais utilisé un iPad, un des grands succès d'Apple », explique Nick Bilton. Jobs faisait également remarquer aussi que l'utilisation de la technologie était particulièrement limitée dans sa maison.

Plus tard, il est apparu que Jobs n'était pas une exception. Dans la famille de Evan Williams, un des fondateurs de Twitter, les enfants n'ont pas non plus de tablettes et en outre, la lecture de livres imprimés est encouragée. Chris Anderson, ancien rédacteur en chef du magazine de technologie Wired, a même admis qu'il ne tolérait pas d'écran d'ordinateur dans la chambre de ses enfants

« Nous avons constaté en premier les dangers de cette technologie et je ne veux pas que mes enfants puissent être confrontés à ces problèmes », a affirmé Anderson pour justifier ces restrictions.

Bilton dit avoir constaté que la plupart des pionniers de la technologie limitent l'utilisation de gadgets comme les tablettes ou les smartphones par leurs enfants à 30 minutes par jour pendant la semaine, alors que d'autres ne tolèrent l'usage de la technologie que pendant le week-end.

A partir de l'âge de dix ans, les enfants de ces pionniers peuvent, selon le journaliste, utiliser pour la plupart un ordinateur, mais uniquement pour leurs travaux scolaires.

Hannah Rosin, journaliste auprès de The Atlantic, a constaté un phénomène similaire chez les concepteurs d'applications pour enfants. « Là aussi, il a semblé que le divertissement numérique est tabou pendant la semaine », dit-elle.

Les restrictions par rapport à la technologie se reflètent aussi souvent selon les observateurs dans le choix des écoles que les entrepreneurs de Silicon Valley réservent à leurs enfants.

Beaucoup de cadres d'entreprises de Google, Yahoo, Apple et eBay semblent en effet avoir inscrit leurs enfants à la Waldorf School dont la philosophie ne laisse aucune place à la technologie qui selon la direction, représente une menace pour la créativité, le comportement social et la concentration des élèves.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 15:52

- 2 -
RÉFLEXIONS SÉRIEUSES

Vous voyez ce qui se passe depuis le mois de mars 2020 et les suites qui en résultent ? Qu'est-ce que cela vous inspire ? Sans plus attendre, voici ma réflexion, et elle est on ne peut plus sérieuse.

Depuis 60 ans, du fait de la grande Apostasie, la Religion catholique semble avoir disparu. Posez-vous la question : les gens n'ont plus rien ! Et comment voulez-vous qu'ils agissent ? La réponse est facile : on revient à la barbarie avec toute la technologie pour en centupler les effets. Ne soyez donc pas stupéfaits : ce qui arrive est terrible, mais ce qui va suivre l'est mille fois plus !

Un seul moyen, et je dis bien un seul, pour vous préserver de la catastrophe : le CHAPELET QUOTIDIENNews au 12 juillet 2020 Q80zdt11 Mais je pose la question on ne peut plus angoissante : qui veut se servir encore de ce moyen ? Et voici la consolation : ils sont 7 000 à ne pas avoir fléchi le genou devant Baal. Ce nombre symbolique indique le petit nombre qui restera. Si vous voulez en être, je le répète, récitez votre CHAPELET QUOTIDIENNews au 12 juillet 2020 Q80zdt11
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 21:24

- 3 -

[Cet article traduit comme un pied dit bien ce qu'il faut dire.]

News au 12 juillet 2020 Bergog20

FAIRE PROGRESSER LE MARXISME MONDIAL

Le rôle de la Chine dans le Pacte mondial de l’éducation du Vatican

L’inquiétude grandit à propos d’une importante conférence du Vatican en octobre, alors que des nouvelles émergent concernant l’implication du Parti communiste chinois (PCC) dans l’événement et dans les affaires du Vatican en général.

Le Pacte mondial pour l’éducation est conçu comme une “remise à plat des itinéraires pédagogiques d’une éthique écologique” et, selon son site web, il cherche à “assurer une participation aussi large et sereine que possible”.

News au 12 juillet 2020 Liz_yore
Liz Yore

Mais “nous devons surveiller le Vatican”, a déclaré la semaine dernière l’ancienne procureur et journaliste d’investigation Liz Yore, à propos de la pandémie de War Room, en alertant le public sur les liens du Vatican avec le PCC.

Le Pacte mondial pour l’éducation du Vatican, prévu pour le 15 octobre, s’est associé à “Un peuple, une planète [qui] est parrainé par nul autre que Huwei [un fournisseur de télécommunications mis sur liste noire par les États-Unis pour des raisons de sécurité nationale]”, a rapporté Liz Yore.

S’exprimant sur le type d’éducation que l’on peut attendre de la conférence qui a lieu moins de deux semaines avant l’élection américaine, Mme Yore a déclaré sans détour : “Le pape François est virulemment anti-américain et communiste…”

Pour expliquer comment le Saint-Siège et le PCC sont devenus partenaires, elle a évoqué le discours “mondialiste” prononcé par le président chinois Xi Jinping à Davos en 2017, dans lequel il a déclaré : “Tous les chemins mènent à Rome” pour illustrer son plan d’invasion des marchés mondiaux. “Apparemment, tous les comptes bancaires mènent aussi au Vatican”, a fait remarquer Mme Yore.

Sa remarque fait écho à d’autres nouvelles récentes qui font la lumière sur les détails de l’accord secret entre la Chine et le Vatican.

Le 22 juin, les médias sociaux ont été ébranlés par l’affirmation du milliardaire chinois en exil Guo Wengui selon laquelle Pékin paie le Vatican pour qu’il garde le silence sur la répression de la liberté religieuse par le PCC et sur ses projets de domination mondiale dans le cadre de l’accord de 2018.


Le pape François est virulemment anti-américain et communiste.



Vous étiez d’accord. “Xi en a eu pour son argent”, a-t-elle déclaré, expliquant que le PCC avait acheté le silence du pape sur les violences commises à Hong Kong contre les manifestants pour la liberté et sur le programme chinois de prélèvement forcé d’organes, qualifié de l’une des pires atrocités de masse du siècle. Cela explique aussi ses éloges pour le “grand travail” que la Chine et le PCC ont fait pour contenir le virus de Wuhan.

“C’est ahurissant”, a-t-elle déclaré. “Pendant des décennies, les papes se sont élevés contre le PCC, contre l’Église patriotique, et Francis est arrivé…”

Dans une évaluation précise de l’ensemble de la situation, elle a dit : “Le PCC a arraché la voix morale du vicaire du Christ.”

News au 12 juillet 2020 Francesco_Galietti%C2%A0
Francesco Galietti

L’Italie, “cheval de Troie” de la Chine

Yore et Wengui ne sont pas les seuls experts à dénoncer la collusion entre le Vatican et le PCC.

Dans son nouveau livre Red Contagion : How Italy Became China’s Trojan Horse in the West, Francesco Galietti, expert italien en politique publique et gestionnaire de fonds spéculatifs, expose l’interaction de la corruption politique et financière entre la Chine, l’Italie et le Vatican.
Galietti a déclaré dans une récente interview avec Steve Bannon :

L’Italie a un système politique très fragile et corrompu qui est fortement exposé à l’offensive de charme de la Chine. Et ce que l’Italie possède que personne d’autre n’a, c’est la présence du Vatican sur le sol italien. Et donc, ces jours-ci, le Vatican, qui est extrêmement influent dans le système politique italien, est penché vers la Chine, veut un accord avec la Chine et propose à l’Italie d’attirer la Chine.

Selon l’expert financier, l’Italie a “toujours fait partie de l’Occident”. Elle est même le berceau de l’Occident. Alors la voir dériver vers l’Asie et surtout vers la Chine autoritaire est un cauchemar”.

Et décrivant l’amabilité – ou l’absence d’amabilité – du pape envers les États-Unis, Galietti a déclaré : “N’oublions pas que ce pape n’est pas un ami des États-Unis, c’est certain.”

“Les gens doivent être attentifs, surtout à l’automne prochain”, a répété Mme Yore.

“Il va y avoir de grands événements anti-américains, notamment le Pacte mondial sur l’éducation”, a-t-elle déclaré. La conférence du Vatican “va pousser le socialisme vers nos enfants” tandis que le PCC “se cache” en arrière-plan.

Les invitations pour l’événement du 15 octobre ont déjà été envoyées à des représentants de diverses religions, d’organisations non gouvernementales (ONG), d’universités et de leaders culturels et politiques – “tous ceux qui se soucient de l’éducation de la jeune génération”, selon le site web. Les invités représenteront “les habitants de la terre” et signeront un “Pacte mondial sur l’éducation, que chacun s’engagera à mettre en œuvre dans sa région et à diffuser autant que possible”.

Les détails de ce pacte n’ont pas encore été publiés.

Au début de l’année, le pape a présenté la conférence aux participants de la plénière de la Congrégation pour l’éducation catholique comme “un appel à tous ceux qui ont des responsabilités politiques, administratives, religieuses et éducatives pour reconstruire le “village de l’éducation””.

“L’éducation est une réalité dynamique. C’est un mouvement qui met les gens en lumière”, a ajouté le pape.

Le pacte éducatif doit être “révolutionnaire”, a-t-il dit.

(Traduction : site "Abbatah", page 7942)
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 22:24

- 4 -

Liao Yiwu :
"Vous, Occidentaux,
quand comprendrez-vous à qui vous avez affaire ?"

News au 12 juillet 2020 Liao-Yiwu-Vous-Occidentaux-quand-comprendrez-vous-a-qui-vous-avez-affaire
A Berlin, le 30 mai. Dans le jardin collectif de son petit immeuble.

C’est un dissident de la première heure. Il a vécu dans sa chair et dans son âme la dictature chinoise. Arrestations, harcèlement, quatre ans de prison avec tortures. A 62 ans, cet écrivain et poète exilé à Berlin, souvent comparé à Soljenitsyne, dresse un constat accablant du régime et de sa gestion de la crise sanitaire.

Il nous a donné rendez-vous en début d’après-midi, parce qu’il se lève tard. A 62 ans, Liao Yiwu, le plus célèbre dissident chinois, écrit la nuit, de 1 heure à 6 heures du matin. Et marche trois heures par jour dans les vastes parcs de Berlin. Son amie la sinologue Marie Holzman assure la traduction, car l’écrivain, fils d’un professeur de littérature persécuté pendant la Révolution culturelle, ne parle que chinois. Il est pourtant en exil à Berlin depuis neuf ans. Il y a rencontré Yang Lu, une jeune compatriote, artiste peintre. Ensemble, ils ont eu une fille, prénommée Shuyi, littéralement « la fourmi des livres ». Tout un symbole pour un homme qui a passé quatre ans en prison pour avoir écrit un poème dans lequel il racontait le massacre de la place Tiananmen. A sa sortie, en 1994, ses manuscrits lui sont confisqués, et pendant des années il enchaîne arrestations, interrogatoires, enfermements, avant de fuir son pays natal.

Les dictatures passent et les œuvres littéraires témoignent de ce qui est arrivé

Pendant la crise sanitaire du Covid-19, confiné dans son appartement en rez-de-chaussée dans l’Ouest berlinois, il a beaucoup cuisiné. Et, surtout, il a suivi l’évolution de la situation dans l’empire du Milieu, connecté à ses amis et à ses contacts sur place. Son rôle ? « Consigner ce qui se passe. Une fois que les dictatures disparaissent, les œuvres littéraires restent et témoignent de ce qui est arrivé », dit-il. Via Skype, pendant presque deux heures, il nous répond avec patience, le visage imperturbable, la voix posée. Il est précis, percutant et ne mâche pas ses mots. Sauf lorsqu’il s’agit d’évoquer sa fille aînée, Miao Miao, née quand il était en prison et qu’il n’a jamais connue. Alors seulement, Liao Yiwu se tait et baisse les yeux.

Paris Match. Les autorités chinoises viennent d’imposer à Hongkong une nouvelle loi sur la sécurité, jugée liberticide par les militants pro-démocratie. Quel est l’objectif du gouvernement ?


Liao Yiwu.
Pour la Chine, récupérer Hongkong est depuis toujours une évidence. Sinon officiellement, du moins dans les faits. Mais son intention était d’abord de signer l’accord commercial avec les Etats-Unis. Cela a été fait le 15 janvier. Puis le virus a tout figé pendant six mois. Maintenant, les Chinois veulent reprendre là où ils s’étaient arrêtés. Ils veulent transformer Hongkong à leur image. Les Etats-Unis, eux, multiplient les gestes de défiance. Entre les deux pays, c’est une nouvelle guerre froide. Malgré tout, Hongkong reste le grand sacrifié. Pourtant, il ne faut pas perdre de vue que l’avenir du monde est aussi lié à son destin.

- En cherchant à passer en force, la Chine ne risque-t-elle pas de s’attirer les foudres de tous les pays ?


- Le schéma est répétitif. Regardez au moment de Tiananmen : le gouvernement chinois n’a reculé devant rien pour massacrer les étudiants. Et ensuite, qu’a-t-il fait ? Il a prononcé des mensonges, formulé de la propagande, trompé ses interlocuteurs. Croyez-vous que cela va vraiment changer ? Le virus de Wuhan a fait des centaines de milliers de morts au sein des démocraties. Cependant, pensez-vous que tous ces pays ne sont pas désireux de nouer des liens commerciaux avec la Chine, de se remettre à lui vendre de la haute technologie ? Je ne suis pas croyant, mais j’ai l’impression que tous ces morts dans les pays libres sont une punition du ciel. Ce monde est un monde sans foi. Sa seule morale, c’est le commerce et l’économie. C’est pour cela que nous avons été punis. Ce virus de Wuhan, c’est notre Tchernobyl. Mais alors que ce drame a été relativement circonscrit, le Covid-19, lui, s’est répandu sur toute la planète.

- D’après une étude de l’université de Southampton, publiée en mars 2020, si la Chine avait communiqué sur la maladie trois semaines plus tôt, le nombre de cas aurait pu être réduit de 95 %…


- Le confinement de Wuhan a commencé le 23 janvier. Quelques jours après, plusieurs dizaines de villes chinoises, Pékin, Shanghai, etc. étaient confinées, les voyages intérieurs arrêtés… Mais pas les vols extérieurs. Des dizaines de milliers de Chinois et d’étrangers ont alors quitté le pays pour se rendre en Italie, en Allemagne, en France, aux États-Unis, dans une absence générale de prise de conscience. Le monde avait confiance en l’OMS qui répétait qu’il n’y avait pas de transmission du virus de l’homme à l’homme. Je pense que le gouvernement chinois avait une arrière-pensée. Permettre à tant de voyageurs de se rendre en Occident n’était pas un hasard…

- Selon un site chinois, début avril, le nombre réel de victimes s’élèverait à 59 000 morts pour Wuhan et à 97 000 pour toute la Chine. Qui peut croire au bilan officiel de 4 600 morts ?


- Il y a plusieurs éléments de réponse. D’abord, au début de l’épidémie, les décès n’ont pas été recensés à l’intérieur des hôpitaux, parce qu’il n’y avait pas de tests. Peut-être que les 4 600 morts annoncés sont les seuls morts qui ont été testés… Mais il y a eu aussi de très nombreux morts à la maison. Et dans ces cas-là, surtout dans les moments de crise, on emporte les cadavres, on les brûle et plus personne n’en parle. Nous, les Chinois, ce genre de phénomène ne nous surprend pas outre mesure : pendant la grande famine, de 1958 à 1961, nous savons maintenant qu’il y aurait eu entre 30 et 40 millions de personnes décédées, alors que les documents officiels évoquent seulement plusieurs centaines de milliers de morts. Alors, quand la Chine dit 4 000, il faut peut-être multiplier par 100, voire par 1 000. Y a-t-il eu 400 000 morts, 4 millions de morts ? On ne le saura jamais. Vous, les Occidentaux, vous tombez des nues à chaque fois. Ça m’énerve un peu. Quand comprendrez-vous à qui vous avez affaire ? Cette fois, des Américains, des Italiens, des Français sont morts aussi, alors ça va peut-être vous amener à réfléchir autrement…

- Des dizaines de militants des droits humains, journalistes et avocats, ont été harcelés et arrêtés depuis le début de la crise. Le pouvoir a-t-il profité de l’épidémie pour étouffer les oppositions ?


- Je voudrais évoquer le grand tremblement de terre du Sichuan, en 2008. A cette époque, j’étais encore en Chine. Le blogueur Tan Zuoren avait été arrêté et condamné à cinq ans de prison pour avoir osé contredire la version officielle. Mais de nombreux observateurs chinois et occidentaux avaient pu se rendre sur place. Pas cette fois. Et les rares journalistes citoyens, qui ont tenté de rapporter ce qu’ils avaient vu, ont été arrêtés. La répression a augmenté de façon spectaculaire. Le gouvernement chinois a maintenant la certitude qu’il peut tout faire. Et que ces associations qui défendent les droits de l’homme ne sont que des tigres sans dents. Elles peuvent crier, ça ne mène à rien.

- Avez-vous des nouvelles des lanceurs d’alerte Chen Qiushi et Fang Bin, tous deux disparus ?


- Il y a toutes sortes de façons de garder les gens “cachés”. Le système “ruanjin”, l’assignation à résidence, ou “shuanggui”, l’assignation en un lieu déterminé pour un temps déterminé… Ce qui est arrivé, en 2008, à Liu Xiaobo [intellectuel, dissident et Prix Nobel de la paix 2010]. Personne ne savait où il se trouvait. On a appris ensuite qu’il avait été trimballé d’une prison secrète à une autre – cela peut être un ancien hôtel ou un établissement toujours en activité, mais dans lequel un étage est réservé. Les familles restent dans l’incertitude pendant des semaines, des mois, voire des années. En Occident, on a du mal à imaginer le degré de terreur dans lequel bon nombre de Chinois sont plongés. A tout moment quelqu’un peut disparaître, sans que l’on puisse faire quoi que ce soit.

- La récente condamnation de Chen Jieren, ancien salarié du “Quotidien du peuple” devenu blogueur, à quinze ans de prison pour “crime de provocation aux troubles” et pour avoir “attaqué et dénigré le parti et le gouvernement” est-elle un avertissement ?


- Vous parlez d’une condamnation à quinze ans de prison… Il y a quelques années, quand on entendait que quelqu’un avait été condamné à cinq ans, on s’écriait : “Mais comment ? C’est incroyable !” Et juste après 1989, lorsque des gens prenaient deux ans, on s’exclamait aussi. Maintenant, vous me dites quinze ans comme vous me diriez trente ans, et plus personne ne réagit… Nous sommes tous complètement anesthésiés.

- Que peuvent faire les Chinois ?


- Le peuple chinois a déjà beaucoup fait. Il est descendu place Tiananmen en 1989 et s’est fait massacrer. Des avocats, des défenseurs des droits civiques ont été arrêtés par vagues entières. Des journalistes citoyens ont tenté de faire connaître la vérité. Et tous ces habitants enfermés à Wuhan ont eu le courage, au moment de la visite du vice-ministre de la Santé dans les rues de la ville, de crier à leurs fenêtres : “Tout ce qu’on vous dit est faux !” Lorsque Li Wenliang, ophtalmologiste à Wuhan, est décédé, les organes du parti, qui l’avaient d’abord accusé de “transmettre des rumeurs”, ont essayé de masquer ce drame. Mais plus de 100 millions de personnes ont posté des Tweet et pleuré la mort de ce pauvre médecin de 33 ans. Que voulez-vous de plus ? Il faut des messages clairs de l’Occident qui montrent que la démocratie continue à avoir un sens. En Grande-Bretagne, en France, en Amérique, il n’y a plus de Churchill, de de Gaulle ni de Roosevelt. Vous n’avez plus que des hommes d’affaires qui sont des courtisans. Que ce soit Macron, Merkel ou Trump, chacun se bat pour son petit intérêt. L’Histoire se souviendra de cette période de déclin.

News au 12 juillet 2020 Sans-titre-1_original_backup
Le 4 juin, les habitants de Pékin célébraient l'anniversaire de la répression de Tiananmen, malgré l'interdiction.

- Depuis vos années de prison, rien n’aurait changé…


- C’est vrai sur le plan des droits de l’homme, mais, en trente ans, il y a eu d’énormes progrès dans les domaines scientifique et numérique. Grâce à Internet, on peut laver les cerveaux de tous les Ouïgours. Aujourd’hui, le niveau scientifique des Chinois est pratiquement équivalent à celui des Américains. Pour en arriver là, ils ont employé tous les moyens possibles. Ils ont fait de l’espionnage économique, industriel, scientifique, menant ce qu’ils appellent “une guerre tous azimuts”. La situation est beaucoup plus grave que ne l’annonçait Orwell dans “1984”. D’une certaine façon, je suis en train de réécrire ce que lui ou Soljenitsyne ont déjà écrit.

- Le président Donald Trump affirme détenir des preuves d’une fuite du virus depuis le laboratoire P4 de Wuhan, contredisant ainsi les conclusions du renseignement américain…


- Beaucoup de spécialistes ont dit que ce virus était apparu naturellement. Ils peuvent se tromper… Personnellement, je rassemble toutes les informations qui sortent sur ce laboratoire P4, parce que je veux m’en servir pour mon prochain livre. Le problème, c’est le patient numéro 1. On est encore en train d’essayer de comprendre comment il a été contaminé. Tant qu’il n’y aura pas une équipe internationale et indépendante de chercheurs pour se rendre à Wuhan, on ne le saura pas. C’est un secret qui ressemble à celui de la Cité interdite. Tant qu’on ne peut pas y entrer, on ne sait pas.

Xi Jinping est le pire dictateur que le monde moderne ait connu

- Quel regard portez-vous sur le président Xi Jinping ?


- Il a organisé la domination de son pays comme un gardien organise sa prison. Nous n’avons pas eu un tel dirigeant depuis Mao. N’importe quel homme ordinaire, qui observerait son comportement, ne trouverait qu’un seul qualificatif : il est fou. Il considère tous les citoyens chinois comme des suspects potentiels. Tout le monde doit lui obéir. Il est le pire dictateur que le monde moderne ait jamais connu.

- Quels sont vos projets ?


- J’en ai plusieurs. En France va sortir “La Chine d’en bas”, portraits de marginaux, mendiants et prostituées qui permettent de voir d’où vient la Chine d’aujourd’hui. Mon éditeur allemand, lui, vient d’acheter un nouveau livre qui est aussi à l’étude pour une version en anglais. Intitulé “Dix-huit prisonniers et deux fuyards”, il retrace le parcours des deux seuls survivants d’un groupe qui a fui la Chine pour se réfugier à Hongkong. Celui que j’ai rencontré aux États-Unis avait dû nager 40 kilomètres pour rejoindre les rives de l’ex-colonie britannique. Il avait écrit, avec d’autres, un guide de la fuite vers Hongkong. J’ai repris leurs conseils dans mon récit : la façon dont il faut s’entraîner physiquement, les cartes géographiques à posséder pour connaître les côtes, l’attitude à adopter vis-à-vis des chiens policiers. La technique consiste à jeter votre visage contre le sol, à le protéger avec les mains et à mettre vos fesses en l’air. Si vous vous faites mordre le derrière, ce n’est pas grave. Alors que si c’est la gorge, vous mourez. Devant les flics, c’est le contraire. Il faut rester debout et ne surtout pas courir. Lorsque l’un d’eux vous dit “ne bougez plus”, si vous bougez, il peut vous tuer. Ce livre est le dernier d’une trilogie sur les prisons chinoises qui comprend ma propre histoire, “Dans l’empire des ténèbres”, et un recueil de témoignages des “émeutiers” du 4 juin 1989, “Des balles et de l’opium”.

- Après une fuite rocambolesque, en 2011, vous vivez en exil à Berlin. Avez-vous encore le mal du pays ?


- Évidemment que le Sichuan me manque. La bonne cuisine, l’alcool, les amis… Mais je ne suis pas totalement défaitiste. Si puissant soit-il, un totalitarisme finit toujours par s’effondrer. Et à ce moment-là, bien sûr, je retournerai chez moi.

« La Chine d’en bas », de Liao Yiwu, éd. Globe.

Lire aussi. Un Chinois qui a perdu son père du coronavirus accuse les autorités
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Dim 12 Juil - 22:36

- 5 -

[Voici un tweet évocateur qui dit et fait voir ce qui nous pend au nez.]

Au Royaume-Uni, ils passent aux portes pour tester les gens qui sont volontaires. La prochaine étape, passeront-ils aux portes accompagnés de polices pour forcer la vaccination ?

News au 12 juillet 2020 Test-c10

COVID testers going door-to-door in the UK. It’s supposedly ‘voluntary’ at this now, but the next step will be testers teamed up with police officers for forced testing, flowed by forced vaccinations?
vidéo : https://twitter.com/BeachMilk/status/1282176513207488516

[Ceux qui se laissent tester accepteront la Vaccination-Gates.]
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Lun 13 Juil - 7:58

- 6 -


Bienvenue dans cette série sur le Pacte Éducatif Mondial du Pape François ! Nous montrerons dans ce cinquième épisode que la pensée de Leonardo Boff, théologien de la libération qui a contribué à l'écriture de l'encyclique Laudato si', influence l'idéologie à l'œuvre dans le Pacte Éducatif Mondial.

Retrouvez la version écrite de cette étude en cliquant ici.
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Gilbert Chevalier le Lun 13 Juil - 8:03

- 7 -


Bienvenue dans cette série sur le Pacte Éducatif Mondial du Pape François ! Nous montrerons dans ce sixième épisode que ce projet mondialiste trahit la signification chrétienne du service et prépare les esprits à un asservissement totalitaire.

Retrouvez la version écrite de cette étude ici : Le Pacte Éducatif Mondial du pape François : en route vers la nouvelle spiritualité globale ! : Gloria Dei vivens homo
Gilbert Chevalier
Gilbert Chevalier
Admin

Messages : 8057
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 69
Localisation : Pays de la Loire (France)

https://catholique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

News au 12 juillet 2020 Empty Re: News au 12 juillet 2020

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum